Une Heure Lumière, la formidable collection du Bélial’

Forums Une escapade à la Môle – discussions diverses Le carrefour des autres mondes Autres œuvres littéraires Une Heure Lumière, la formidable collection du Bélial’

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 41)
  • Auteur
    Messages
  • #180057
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 270

    Bonjour à tous,

    Voici un topic dédié aux parutions de la collection Une Heure Lumière des éditions du Bélial’, une très belle prouesse pour ces novellas/courts romans à découvrir d’urgence. Je vous partage le catalogue ici.

    Je salue déjà la charte graphique, qui est très reconnaissable et donne vraiment le ton avec de magnifiques illustrations d’Aurélien Police qui est notamment l’illustrateur des derniers poches DUNE, de nombreuses couvertures pour Folio SF et des romans d’Aurélie Wellenstein (son site ici)

    Pour ma part, je n’ai lu que deux titres : Vigilance de Robert Jackson Bennett (mon avis ici) et Un pont sur la Brume de Kij Johnson (mon avis ici), qui ont été de très bonnes expériences dans deux registres différents. Il me semble avoir lu La Chose de John W. Campbell, mais je n’en suis plus très sûre.

    J’ai Poumon Vert de Ian R. MacLeod qui m’attend à la maison et Waldo de Robert A. Heinlein qui serviront à valider des entrées pour les différents challenges en cours sur le forum. Il y a aussi Cookie Monster de Vernor Vinge me tente beaucoup mais je ne le trouve pas en librairie pour le moment.

    Avez-vous lu ceux-là ? Ou bien en avez-vous d’autres à recommander ?

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 mois et 1 semaine par Lapin rouge. Raison: "de le" = "du"

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #143645
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6974

    [modération : message déplacé du topic « Vos dernières lectures »]

    j’espère que personne n’a déjà parlé de ce roman.

    Si, mais au contraire, c’est top d’avoir plusieurs avis sur un même livre ^^ Faut pas se censurer ^^ (Et dans l’ensemble, je suis tout à fait d’accord avec toi sur le rythme qui est un peu bizarre dans le bouquin… mais j’ai trouvé que le roman restait plaisant.)

    De mon côté, ambiance Halloween également avec une lecture très rapide : Les Meurtres de Molly Southbourne, de Tade Thompson

    Parution de la collection Une heure lumière aux éditions du Bélial (dont @crys avait parlé il y a quelques temps en recos ) le récit est une nouvelle d’horreur qui se lit d’une traite. Tout s’ouvre sur une scène de séquestration, mais très vite, nous rencontrons la ravisseuse, Molly, et découvrons sa sombre histoire, pleine de mystères qui s’éclaircissent peu à peu. Un vrai puzzle qui se construit au fil des pages. Le récit est immersif, et hyper prenant. Plein de suspense, avec une histoire très originale, en une petite centaine de pages, j’ai été complètement happée. Je ne sais trop que dire sans révéler une partie de l’intrigue, mais en tous cas, je recommande chaudement !

    (Par contre, attention, si vous avez un problème avec le sang, c’est très sanguinolent.)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    ~~ Always ~~

    #153562
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Je reviens déjà, avec une novella (un peu moins de 100 pages) de Science-fiction / Space-Opera,

    • item « Menu Garde de Nuit / Lord commandant : un personnage qui gagne une élection »
    • Acadie, de Dave Hutchinson

    Voici comment le protagoniste explique son élection à la présidence :

    « La Colonie ne possède pas de gouvernement en tant que tel. Chaque habitat élit annuellement le représentant d’une sorte de vague corps consultatif dont le but est de s’assurer que la machine fonctionne sans heurts. D’après le principe voulant qu’on ne peut décemment pas confier le pouvoir politique aux personnes qui le recherchent, les seuls membres admis au sein de ce collectif sont ceux qui ne désirent absolument pas en faire partie. Comme ça vaut pour à peu près tout le monde, les deux ou trois mois précédant les élections voient généralement s’orchestrer une avalanche de campagnes guignolesques à l’enthousiasme suffisant pour disqualifier le moindre candidat. J’ai moi-même mené de belles campagnes par le passé, et j’ai longtemps réussi à esquiver le tir, mais je me trouvais hors-système lors du dernier suffrage, occupé à ramener quelqu’un jusqu’à Nova California. Les autres y ont vu le signe d’un désintérêt envers la politique, et à mon retour, j’ai découvert que non seulement j’avais été élu, mais que les sales fourbes avaient interprété mon absence comme la preuve que je n’en avais vraiment rien à battre, aussi m’avaient-ils carrément nommé Président.

    Ce mandat n’accorde en réalité que très peu de pouvoir. En revanche, il entraîne pas mal de responsabilités, notamment en cas de situation si problématique que tout le monde s’efforce de refiler la patate chaude au premier venu. Or le premier venu, c’est moi, et ce pour les trois ans et demi à venir environ. Président de la Colonie : le type qui se tape le boulot que personne d’autre n’a la volonté ou la patience de faire et prend les décisions merdiques que personne ne veut assumer. »

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    #155787
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2597

    [modération : message déplacé du topic « Vos dernières lectures »]

    Deux novellas parues dans la collection Une Heure-Lumière des éditions le Bélial:

    Amazon.fr - Issa Elohim - Kloetzer, Laurent - LivresIssa Elohim, de Laurent Kloetzer. Dans un camp de réfugié, une journaliste enquête sur l’apparition mystérieuse d’un homme  qui, selon la rumeur, pourrait être un Elohim, c’est-à-dire un extraterrestre, ou peut-être autre chose.

    De la SF moderne (2018) et française, plutôt orientée sur un mix de vision sociale du monde et d’émerveillement, sans explications. Ca tire un peu vers le merveilleux, vers les questionnements sur les croyances. Bien écrit, jolie plume. Mais bon, la fin laisse sur sa faim, et quelques jours après la lecture, franchement il ne m’en reste pas grand-chose.

     

     

    Retour sur Titan - Stephen Baxter - Babelio

     

    Retour sur Titan, de Stephen Baxter. Loin dans le futur, un type se retrouve embrigadé de force dans une expédition illégale visant à prouver que Titan, le satellite de Saturne, n’héberge aucune intelligence digne de ce nom, afin qu’un entrepreneur puisse construire une autoroute stellaire par dessus (je simplifie mais c’est l’idée). Evidemment, ils vont découvrir tout autre chose.

    De la SF moderne (2010, 2018 pour la traduction française) et britannique qui cherche à renouer avec l’âge d’or de la SF, celui du sense of wonder à la Arthur C. Clarke. Belle ambition, tâche difficile, résultat entre deux eaux, qui lorgne parfois un peu trop vers la hard science, parfois un peu trop vers le (mini) space opera. J’ai plutôt bien aimé, malgré des défauts et des choses peu convaincantes. Ca se lit seul mais ça fait apparemment parti du Cycle des Xeelees, cycle apparemment plutôt orienté hard SF et composé d’une dizaine de romans et d’un tas de nouvelles – ce qui peut expliquer cette impression d’entre-deux-eaux, d’univers à la fois trop et pas assez détaillé, d’histoire reposant sur une vertigineuse idée scientifique mais qui s’attarde aussi un peu trop sur des choses annexes et des détails scientifiques. Dommage.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #158037
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2597

    [modération : message déplacé du topic « Vos dernières lectures »]

    Malboire, de Camille Leboulanger

    Telecharger Camille Leboulanger - Malboire (2018) en PDF, EPUB - 1001Ebooks

    « Du post-apocalyptique écolo », selon @Nymphadora, qui en disait beaucoup de bien fin 2019 dans le podcast de la Garde de Nuit.

    Et en effet c’est ça. Perso, j’ai commencé à le lire en me disant que ce n’était pas pour moi, la narration décousue et le manque d’enjeu (sur le début du livre) n’aidant pas à l’immersion. Finalement, je suis quand même pas si mal entré dedans. Bon, j’ai clairement moins aimé ça que Nympha, pour moi c’est un livre qui a quand même pas mal de défauts (des scènes un peu ridicules, des facilités, des gros sabots…), et qui n’apporte pas grand chose au genre, mais on arrive néanmoins au bout sans déplaisir (c’est pas non plus un pavé, il fait 250 pages).

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les attracteurs de Rose Street, de Lucius Shepard

    Amazon.fr - Les Attracteurs de Rose Street - Shepard, Lucius, Brèque, Jean-Daniel - Livres

    Londres, fin  du XIXe siècle. Un aliéniste est embauché pour une enquête mystérieuse, enquête qui rapidement peut se résumer à (mini spoiler même si on apprend ça très vite dans le livre:)

    Spoiler:
    « J’ai monté un épurateur d’atmosphère expérimental sur le toit de ma baraque et en fait la machine fait apparaitre des fantômes, dont celui de ma sœur, morte ici, et qui avait transformée la maison en bordel ».

    Une novella de 120 pages en hommage au fantastique scientifico-gothique (Frankeinstein, Docteur Jekyll & Mister Hyde…), que j’ai dévorée, qui a une super ambiance, qui est racontée par une plume très efficace, mais dont la fin ne me satisfait pas. Soit j’ai pas compris quelque chose, soit c’est bancal, avec un double niveau de lecture qui fait que la nouvelle aurait dû s’appeler

    Spoiler:
    Les attractrices de Rose Street, ou quelque chose du genre

    .

    Mais bon, même comme ça, la fin me va pas.

    En fait, d’un côté ça lorgne un peu trop vers SOS Fantômes, de l’autre ça laisse deviner quelque chose de plus profond et psychologique à la Le Tour d’Ecrou, mais les deux en même temps, ça marche moyen. Dommage.

     

     

     

     

     

    Le joueur d’échecs, de Stefan Zweig

    Amazon.fr - Le Joueur d'échecs - Zweig, Stefan - Livres

    Il y a une semaine, j’ai terminé Le joueur d’échecs de Stefan Zweig. J’avais déjà lu Lettre d’une inconnue et Ruelle au clair de Lune en octobre 2018 et j’en garde un très bon souvenir. On m’a pas conseillé Le joueur d’échecs depuis mais je n’avais pas encore eu l’occasion de lire cette nouvelle (et avoir regardé Le jeu de la dame en décembre dernier m’avait aussi donné envie de la lire). Et je ne fus pas déçu. La lecture fut très plaisante (même si elle ne fut pas aidée par la fatigue et le stress qui s’accumulaient depuis plusieurs semaines). Pour le personnage de Czentovic, je n’ai pas pu m’empêcher d’y voir un autiste (ou, du moins, un personnage avec des troubles autistiques) mais c’est juste un regard plus de 78 ans après la publication de l’œuvre. En tout cas, la lecture me laissera un bon souvenir comme les deux autres nouvelles.

    Découvert en même temps que toi, en audiolivre, pour ma part, donc dégusté par petites tranches de 15 minutes chaque jour dans la voiture. Très bonne nouvelle, psychologique, avec deux personnages intrigants qui l’un après l’autre relancent l’intérêt et emmènent l’action vers de l’inattendu, et un final en hommage au pouvoir de l’esprit humain, aux ressources et aux pièges de celui-ci. A lire.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #160004
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Je reviens avec :

    • Menu châteaux / Pyk : une histoire de bateaux
    • avec Un pont sur la brume, de Kij Johnson

    Les bacs ont une grande importance car ils sont nécessaires pour traverser la brume… tant qu’il n’y a pas de pont.

    Cette novella nous propose de partir dans un mystérieux Empire de Fantasy, où le bâtisseur Kit est chargé de construire un gigantesque pont sur la Brume.

    La Brume, ce fleuve qui n’est pas un fleuve mais une brume énigmatique, corrosive, changeante, presque vivante, et surtout très dangereuse avec ses poissons qui ne sont pas des poissons et ses Géants mythiques qu’on ne voit pas. Cette brume qui sépare l’Empire en deux, qu’on ne peut traverser qu’avec un bac quand elle le permet — c’est-à-dire rarement — et qui engloutit régulièrement les biens et les hommes. Kit, envoyé par la capitale, arrive dans Procheville qui fait face à Loinville sur l’autre rive. Ces deux bourgs évoquent des villages de pécheurs médiévaux, alors même que Kit, féru de mathématiques et de technique, représente la science. Cette science qui échoue à expliquer ce qu’est la Brume.

    L’auteure nous conte de façon convaincante la construction de ce pont — on sent qu’il s’y connaît en travaux publics, ou alors il a fait de longues recherches — et son avancée au fil des saisons, les relations de Kit avec les ouvriers, les fournisseurs, la capitale… Le chantier n’évitera pas les accidents, provoquera le développement des deux villages et, surtout, annoncera le changement : changement pour une région auparavant délaissée car difficilement accessible, et changement pour Rasali et son neveu qui étaient chargés du bac. Que deviendront-ils, ces amoureux de la traversée de la Brume ? Kit aussi, à sa façon, sera changé par cette aventure hors norme.

    Ce récit vaut beaucoup par son ambiance fantastique avec la Brume si effrayante et fascinante, sa galerie de personnages — notamment Kit et Rasali, mais les personnages secondaires sont bien vus — et sa description d’un grand chantier qui promet un monde nouveau.

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette novella qui a un pouvoir d’évocation et qui conserve une part de mystère étrange et inquiétant.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par FeyGirl. Raison: Kij Johnson est une dame
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    #160007
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2597

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Lu il y a quelques temps (je ne retrouve pas ma critique sur le site donc ça devait être avant la chute du mur), perso j’avais moyennement accroché. Au matin tombe la brume, d’un certain GRR Martin, a plus ou moins la même idée, mais m’avait paru plus maitrisé, plus profond émotionnellement.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #160015
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1720

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Plutôt d’accord avec DNDM, même si elle m’est tout de même restée au point d’en improviser une petite suite en atelier d’écriture. (Johnson est une femme, par ailleurs ; j’avais été induit en erreur aussi, avant de zieuter son Wikipédia.)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #160028
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Johnson est une femme, par ailleurs ; j’avais été induit en erreur aussi, avant de zieuter son Wikipédia

    Oui, j’ai vu ça au dernier moment avant de publier ma chronique sur mon blog, et j’ai ajouté l’étiquette « auteure » au dernier moment !

    EDIT : je viens de voir que dans le corps du texte j’avais laissé « auteur ». Oups. Modifié !

    C’est intéressant d’avoir des points de vue différent sur un même récit.

    elle m’est tout de même restée au point d’en improviser une petite suite en atelier d’écriture.

    C’est vrai que l’univers décrit se prête à d’autres histoires.

    Au matin tombe la brume, d’un certain GRR Martin, a plus ou moins la même idée, mais m’avait paru plus maitrisé, plus profond émotionnellement.

    Il faudra alors que je le lise, je ne connais pas.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    #160032
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2597

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Il faudra alors que je le lise, je ne connais pas.

    Après peut-être que pour l’ordre de lecture joue aussi, et que du coup toi tu auras l’impression inverse. ^^

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #161080
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6974

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Menu châteaux / Pyk : une histoire de bateaux
    avec Un pont sur la brume, de Kij Johnson

    Du coup, je valide le même item ^^ Mais comme DNDM et No One, j’ai été moins charmée que toi, et effectivement, je trouve l’ambiance encore plus évocatrice dans Au matin tombe la brume de Martin (même si je reconnais que cette ambiance évocatrice est la grande force de cette novella). Mais je crois surtout que je suis un peu mitigée, et ça vient de mon absence totale d’image mentale dés qu’il s’agissait de me représenter la construction d’un pont… Et comme la novella nous conte la construction d’un pont dans toutes ses étapes, je n’arrivais pas à voir brique par brique ce pont se construire et à juste imaginer sa tête finale. Du coup, j’ai été un peu à côté de la plaque pendant toute ma lecture ^^

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    ~~ Always ~~

    #161088
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    C’est intéressant de lire des avis différents sur une même lecture !

    Moi, je voyais les piliers s’élever lentement au dessus le la brume, les villages sur chaque rive grandir avec l’afflux d’ouvriers, etc. Mais surtout, cette brume avec ses poissons mystérieux dont on ne voit que les ombres m’intriguait beaucoup. J’imaginais un ciel sombre recouvrant une brume vaporeuse et grise.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    #161091
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6974

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Moi, je voyais les piliers s’élever lentement au dessus le la brume

    Jusqu’aux piliers, ça allait… Mais après faut relier les piliers des deux bords, et c’est là que mon cerveau a du mal avec la construction

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    ~~ Always ~~

    #161182
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6974

    [modération : message déplacé du topic « Vos dernières lectures »]

    Je multi-poste avec encore un livre lu ^^

    La Survie de Molly Southbourne, de Tade Thompson

    Il s’agit de la suite de « Les Meurtres de Molly Southbourne », une novella multi-récompensée que j’avais lue l’an dernier et qui m’avait bien plu. Le second tome reprend directement là où le premier nous avait laissés, et nous offre une histoire un peu plus introspective, légèrement moins sanglante mais tout aussi prenante (et tout aussi rapide à lire – on est toujours sur une novella de la super collection « Heure Lumière » du Belial). Si la surprise n’est plus au rendez-vous (le concept de la première nouvelle étant assez inédit, et donc mécaniquement surprenant nettement plus le lecteur que la suite ^^), on suit maintenant plus l’évolution psychologique des personnages, et cela amène un éclairage bienvenu à tout ça. Honnêtement une très bonne duologie, qui ne vous prendra pas du tout de temps à lire mais vous marquera peut-être autant que moi.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    ~~ Always ~~

    #165388
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Je valide :

    • Menu Lannister / Cersei : une héroïne qui est en fait la méchante (enfin bon, si j’ai bien compris Immacolata, ce qui n’est pas certain)
    • avec Les agents de Dreamland, de Caitlin R. Kiernan

    Comment parler de cette novella ? De nos jours au fin fond des États-Unis, le Signaleur rencontre Immacolata Sexton dont on ne sait pas grand-chose, des morts sordides adviennent à plusieurs décennies d’écart, les participants d’un film de science-fiction des années 30 meurent peu après la sortie de ce même film, des champignons détruisent des corps, un livre de l’Antiquité recèle un mystère ; et surtout, surtout, ce texte nous offre une prose nébuleuse et décousue, comme s’il avait été écrit sous LSD.

    L’auteure nous décrit un univers fantastique qui s’enfonce peu à peu dans l’horreur, mais en multipliant des évocations sibyllines voire des allers-retours dans le temps au sein d’un même paragraphe, sans jamais donner les clefs de compréhension. Le passé et l’avenir s’entremêlent, ajoutant à la confusion : un nombre invraisemblable d’allusions à des événements sont listées sans qu’on perçoive le lien entre eux.

    Même si à la fin de l’histoire j’ai compris de quoi il en retourne, je suis hermétique à ce type de narration cryptique.

    Après avoir terminé cette novella, j’ai lu des critiques positives : j’en conclus donc qu’elle plaira aux amateurs du genre « lovecraftien ». Pour ma part je n’avais pas deviné, en choisissant ce livre, qu’il s’inscrivait dans cette tradition.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    #167578
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2021 »]

    Je reviens avec une dernière lecture qui me permet de boucler le challenge !

    • Menu Stark / Rickon : un perso présenté comme le héros mais qui ne fait pas grand-chose (disons que c’est le cas pendant une grande partie de la novella, mais il faut bien cocher la case !)
    • avec Ormeshadow, de Priya Sharma

    Dans l’Angleterre du XIXe siècle, le jeune Gideon arrive avec ses parents à Ormeshadow : son père John a perdu son travail de secrétaire particulier à Bath et il est contraint de revenir dans la ferme familiale où son frère Thomas avait pris l’habitude de gérer seul l’exploitation. La cohabitation est difficile, Thomas ayant du mal à accepter le retour de John, instruit contrairement à lui, et il le met au défi de s’occuper des tâches les plus pénibles.

    John raconte à son fils Gideon la légende de l’Orme, le dragon vaincu des siècles plus tôt. L’animal blessé avait atterri ici, sur les terres de la ferme. Soigné par l’ancêtre de John et Gideon, il a prédit qu’il se réveillerait avec un de ses descendants.

    Cette longue nouvelle développe avec talent une ambiance qui rappelle les romans de Thomas Hardy, avec un rude environnement campagnard, et est remarquable pour les caractères des adultes que le jeune Gideon ne comprend pas dans son âme d’enfant. Jalousies, déceptions, convoitise… L’auteure rend vivante et réaliste une petite communauté, et notamment cette famille peu accueillante pour Gideon, qui se retrouve seul sans son père dont il était très proche et dont les espoirs avaient été brisés.

    J’ai beaucoup apprécié l’univers légèrement onirique créé par l’auteure, l’évocation d’un monde paysan dur à la tâche, les personnages convaincants et le ton doux-amer de cette nouvelle qui sait émouvoir avec délicatesse.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    #168278
    Quintus Cularo
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 181

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2022 »]

    Je valide le thème Briseuse de Fer (Menu Daenerys Targaryen) avec La Ballade de Black Tom, de Victor Lavalle.

    Dans le New York des années 20, Charles Thomas Tester, jeune noir de Harlem, mauvais musicien mais bon escroc, est embauché par un riche occultiste excentrique blanc pour jouer à une soirée mystérieuse contre une forte somme d’argent. Une affaire louche, d’autant que l’occultiste en question est étroitement surveillé par des policiers peu avenants. Mais Charles Thomas accepte, notamment car dans sa situation, une telle somme en se refuse pas.

    Réécriture intéressante, bien qu’un peu trop libre d’Horreur à Red Hook de Lovecraft (vu le produit final, il aurait été presque plus intéressant de proposer un récit parallèle à celui d’HPL). Le centre du récit est donc d’opposer au racisme du Maitre de Providence l’histoire d’un jeune afro-américain face à la violence de la société à son égard, au point que les horreurs cosmiques paraissent moins monstrueuses qu’un simple policier. L’approche est compréhensible, et fortement évocatrice de la part d’un auteur lui-même afro-américain, bien que l’on puisse y voir une légère entorse au registre de l’horreur cosmique. Toutefois comparée à d’autres œuvres qui cherchent à proposer des récits lovecraftiens en s’opposant au racisme de l’auteur, La Ballade de Black Tom est une franche réussite, qui n’hésite pas à frapper frontalement sur les aspects les détestables de Lovecraft, sans toutefois renier son œuvre ou tomber dans le simplement marketing (oui Matt Ruff c’est toi que je regarde).
    Bon mais passé le propos de la novella, qu’est ce que ça vaut ? Franchement c’est également une réussite. L’histoire est somme tout un peu attendue, d’autant que le thème impose certains passages obligés, mais le style de Victor LaValle nous la vend avec talent, d’autant que les personnages ont suffisamment de subtilités pour compenser cette prévisibilité. La construction en deux parties (suivant chacune un personnage) permet de changer de point de vue au cours de l’histoire, ce qui permet de conserver le mystère avec efficacité. Enfin la fin prend une dimension mythologique, certes finalement peu lovecraftienne, mais fortement évocatrice.

    Aurait également pu rentrer dans les catégories Famille, Devoir, Honneur, Nous ne semons pas et Nôtre est la fureur.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 3 semaines par R.Graymarch.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort, mais en d'étranges ères peut mourir même la mort.

    #171808
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2022 »]

    Je valide :

    • Feu et Sang : un livre ou un personnage est brûlé ou ensanglanté
    • avec Sur la route d’Aldébaran, d’Adrian Tchaikovsky

    Gary erre dans les Cryptes. Gary est le seul humain perdu dans ce labyrinthe de l’espace. Gary est prisonnier dans cet artefact construit bien avant nos civilisations. Gary est un astronaute qui rencontre d’autres représentants d’espèces extra-terrestres, tour à tour menaçants, intrigants, dangereux ou indifférents. Gary veut survivre et retrouver le chemin du retour, tout en parlant à Toto, un personnage imaginaire qui l’accompagne et l’aide à ne pas sombrer.

    La narration en flash-back explique peu à peu les raisons de la présence de Gary dans les Cryptes, dont la découverte aux confins du système solaire a amené les puissances terriennes à mettre sur pied une expédition. Quand l’équipe approche de cet objet, elle découvre une « tête de grenouille » géante.

    Gary est coincé dans cette tête de grenouille, en réalité des salles et des couloirs qui défient les lois de la physique et qui offrent des atmosphères et des gravités adaptées à certaines espèces, mais pas à d’autres. Gary tente de sympathiser avec ces vagabonds de l’espace, mais il ne sait pas comment communiquer avec des êtres si différents… quand il n’échappe pas de peu à la mort avec des créatures tout droit sorties des pires cauchemars. Amateurs de Lovecraft, vous vous régalerez.

    Gary ne manque pas d’un humour caustique, quand il parle à Toto, et à nous autres lecteurs. Le style du récit est une autre qualité de cette novella, contrepied bienvenu à une ambiance inquiétante, voire effrayante. Je me suis beaucoup amusée à la lecture de certains passages.

    Si vous appréciez les courtes histoires de science-fiction bien ficelées et bien écrites, si vous attendez un worldbuilding solide et étonnant, si vous aimez avoir peur, si vous aimez les nouvelles « à chute », ou si vous recherchez une prose croustillante, ne vous privez pas !

    Convient aussi aux items : Arryn : un livre avec un personnage faible ou qui n’a pas toute sa tête (Gary parle à Toto) / Baratheon : un livre où on boit et on mange (et où on peut être boulotté) / Martell : un livre où les femmes tiennent une place importante dans la société (femmes astronautes ou scientifiques) / Aussi haute qu’Honneur : un livre qui se déroule en hauteur (montagne, tour d’immeuble, espace, etc) / Feu et Sang : un livre ou un personnage est brûlé ou ensanglanté / Quarth : un livre avec une cité ancienne (dans le sens où l’artefact est très ancien…)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    #171840
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 270

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2022 »]

    Sur la route d’Aldébaran, d’Adrian Tchaikovsky

    J’adore cette collection des éditions Le Bélial’, les couvertures sont vraiment belles. Dans ma bibliothèque j’ai La Chose de
    John W. CAMPBELL (dont est tiré le super film de Carpenter The thing) et 24 vues du Mont Fuji par Hokusai
    Roger ZELAZNY. Simulacres martiens d’Eric BROWN est sur ma liste d’achats pour 2023.

    Simulacres martiens par Brown    24 vues du mont Fuji, par Hokusai par Zelazny    La Chose par Campbell

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #171851
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 945

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2022 »]

    C’est Aurélien Police qui fait les illustrations de cette collection. Il fait aussi beaucoup de Scrineo et pas mal des livres d’Aurélie Wellenstein, c’est un artiste que j’aime beaucoup.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    Arys du Rouvre 💜

    #171887
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 270

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2022 »]

    pas mal des livres d’Aurélie Wellenstein

    C’est vrai que ça ressemble bien à sa couverture de Yardam, j’avais pas fait le rapprochement. En tout cas, je voyais la ressemblance mais je pensais juste que c’était la mode.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #171920
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2022 »]

    J’adore cette collection des éditions Le Bélial’, les couvertures sont vraiment belles.

    Dans cette collection (Une Heure Lumière, c’est-à-dire UHL pour les initiés), j’avais beaucoup apprécié :

    • Ormeshadow, de Priya Sharma (Fantastique et Historique)
    • Un pont sur la brume, de Kij Johnson (Fantasy)

    Et dans le genre coup de poing :

    • L’homme qui mit fin à l’histoire, de Ken Liu (Science-Fiction et Historique)
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    #179664
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 270

    [modération : message déplacé du topic « Challenge de lecture 2022 »]

    Un pont sur la brume par JohnsonBonjour ! Aujourd’hui, je valide dans le Menu Westeros – Les Iles de Fer : un livre où on navigue avec Un pont sur la brume de Kij Johnson.

    C’est une novella de la collection Une heure Lumière de chez Le Bélial’ qui raconte la construction d’un pont au-dessus d’une sorte de fleuve de 400m de large fait de brume… et remplie de monstres.

    Je m’attendais à quelque chose d’horrifique ou au moins d’angoissant, mais c’est surtout une sorte de photo d’un instant qui change tout. Ce pont change de nombreuses choses pour de nombreux gens : pour Kit, l’architecte de ce pont, qui apprend de grandes leçons sur les gens et ce qui est important, pour Rasali, la batelière qui faisait traverser les gens sur un bac à travers la brume et se retrouvera sans emploi et sans but une fois le pont terminé, pour tous ceux qui vivent de chaque côté de la brume et dont les villes seront modifiées à jamais.

    C’est une jolie histoire, qui fait réfléchir et qui impacte, mais je n’ai pas eu le frisson ou les réponses que je voulais. Je pense que j’avais les mêmes attentes pour cette novella que pour un roman 2 fois plus long, ce qui est inutile. Ils n’ont pas vocation à créer un univers comme les autres livres d’imaginaire qui prennent 3, 5 ou 10 tomes. Ils doivent se suffire à eux même et être cohérents, ce que j’ai eu avec celui-ci.

    Le prochain sera Poumon vert ou Vigilance je pense, j’ai hâte de les lire.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #179995
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 270

    [modération : message déplacé du topic « Vos dernières lectures »]

    Vigilance par BennettBonjour à tous, je viens de terminer une novella de la collection Une heure Lumière du Bélial’ Vigilance de Robert Jackson Bennett. Une sacrée claque qui fait frissonner de peur. Une sorte d’American Nightmare mais où ils en feraient une émission de télé. Glauque et terrifiant, on ne peut qu’imaginer les dérives d’un système pareil où la vérité n’a plus d’importance, seule compte l’audience. Et ces dérives semblent tellement vraisemblables quand on voit les problèmes d’agressivité et de violence des américains : fusillades dans les écoles, port d’arme peu réglementé, patriotisme tordu, racisme… J’espère jamais ne rien voir de ça dans la réalité.

    Je recommande vraiment ce titre et la collection en général, qui pour l’instant me donne de bonnes expériences de lecture.

    Si cela peut intéresser des gens, nous pourrions faire un topic pour cette collection en particulier ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par Lapin rouge.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par FeyGirl.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #180066
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6974

    J’avais lu Les Meurtres de Molly Southbourne, de Tade Thompson et sa suite (qui colleraient très très bien pour le challenge Horreur d’ailleurs). J’avais beaucoup aimé !

    Et @crys nous avait dit grand bien de L’Homme qui mit fin à l’Histoire de Ken Liu en reco sur le blog il y a quelques temps 🙂

    ~~ Always ~~

    #180074
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 945

    J’avais lu Issa Elohim de Laurent Kloetzer, une histoire dans un futur assez proche où une journaliste va mener une enquête dans un camp de réfugiés où un étrange bonhomme est apparu.
    Ca flirte avec le surnaturel, sans vraiment vouloir y entrer, c’est surtout très actuel, avec des problématiques modernes.
    C’était intéressant, mais j’ai eu l’impression qu’on restait beaucoup trop en surface.

     

    Arys du Rouvre 💜

    #180082
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 270

    C’était intéressant, mais j’ai eu l’impression qu’on restait beaucoup trop en surface.

    C’est la définition même de la novella et de la nouvelle, on ne peut pas tout aborder donc il faut être synthétique et très superficiel. Pour Un pont sur la Brume, on aborde très peu ce qui se passe dans la brume, les créatures qui la peuplent etc. Ça a un goût de trop peu, je voulais tellement en apprendre plus parce que pour moi, c’était le plus intéressant !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par Lapin rouge.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #180208
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    Plusieurs titres de cette collection ont été commentés sur le forum, ça va prendre du temps pour les retrouver et les déplacer par ici

    #180211
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 270

    Plusieurs titres de cette collection ont été commentés sur le forum, ça va prendre du temps pour les retrouver et les déplacer par ici

    On ne sera pas fâchés si ce n’est pas fait. Un peu d’huile de coude et ceux qui en ont lu pourront mettre un message avec le lien vers la critique. Merci pour tout votre travail en tout cas !

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #180337
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3872

    Note de la modération : messages déplacés des topics « Challenge de lecture 2021 », « Challenge de lecture 2022 », et « Vos dernières lectures ».

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 41)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.