Vos dernières lectures graphiques

  • Ce sujet contient 91 réponses, 23 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par DNDM, le il y a 1 semaine.
2 sujets de 91 à 92 (sur un total de 92)
  • Auteur
    Messages
  • #153534
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2033

    Hop, petite fournée.

    Le loup des mers, adaptation de Jack London en BD par Riff Reb’s

    Amazon.fr - Le Loup des mers - REBS-R - LivresLe Loup des mers **** | BoDoï, explorateur de bandes dessinées - Infos BD, comics, mangas
    Un critique littéraire se retrouve embarqué de force sur un navire qui part faire la chasse aux phoques pendant des mois. Le capitaine, Loup Larsen, est une terrifiante brute érudite. Un très bel ouvrage, avec un fascinant personnage de méchant à mi-chemin entre Euron Greyjoy et Gregor Clegane.

    L’homme qui tua Lucky Luke, de Matthieu Bonhomme

    Lucky Luke (vu par...) -1- L'Homme qui tua Lucky LukeL'Homme qui tua Lucky Luke » par Matthieu Bonhomme | BDZoom.com
    Un Lucky Luke mais qui fait un pas de côté, plus adulte que les Lucky Luke classiques. Sympa graphiquement, mais question scénario on voit tout venir à des kilomètres.

    Les Trois Grognards (tomes 1 et 2)

    Casterman - Les trois grognards - L'Armée de la LuneCasterman - Les trois grognards - Suite autrichienne

    Honoré Dimanche est recruté par les anti-bonapartistes pour faire échouer Napoléon. A chaque tome, il se voit confier une nouvelle mission. A chaque tome, les deux imbéciles qui lui collent aux basques font tout foirer. Une bonne surprise, de la BD plutôt marrante dans un cadre historique peu utilisé, avec un ton mi-sérieux mi-comique qui marche à fond, et plein de petites idées marrantes (les scènes de dialogues explicatives, par exemple: si dans Game of Thrones on a de la sexplicattion, avec Littlefinger qui cause devant des femmes à poil, ici on a un décentrage de la scène pour nous proposer une scénette de rue comique totalement gratuite pendant que les dialogues continuent. Très réussi).

    Ulysse 1781 – Le Cyclope 1/2 et 2/2

    Amazon.fr - Ulysse 1781 T02: Le Cyclope 2/2 - Hérenguel, Éric, Dorison, Xavier, Lamirand, Sebastien - LivresUlysse 1781 tome 1 - BDfugue.com
    Ulysse est capitaine et soldat, la guerre se termine, et il doit rentrer en vitesse parce que des types louches tournent autour de sa femme. En chemin, il croise un gros monstre qui bouffe les gens.
    On connaît l’histoire, sauf que là, elle est transposée aux USA, à la fin de la guerre d’indépendance, et le cyclope est un Wendigo invoqué par les indiens. C’est du coup à la fois ultra classique (on connaît l’histoire) et bizarrement rafraîchissant (Xavier Dorison est un très bon scénariste, qui sait surprendre tout en ayant préparé ses effets de façon logique en amont). Bonne surprise de ce côté là. Côté dessin, c’est moins ma came mais ça passe. Je suppose que d’autres tomes mettant en scène emmenant Ulysse et son équipage étaient prévus, mais comme ce premier dyptique date de 2015, pas sûr qu’il y ait une suite.

    La favorite, de Matthias Lehmann

    La Favorite, bd chez Actes Sud BD de LehmannLa favorite - BD, informations, cotes

    Une jeune fille vit seule avec sa grand-mère et son grand-père dans une grande maison. Mais y’a des trucs louches: qui sont ses parents, en fait? Et ses grands-parents, sont ils les parents de sa mère ou de son père?
    Une BD bieeeeeeeeeeeeen dérangeante, aussi bien sur la forme et sur le fond, par un dessinateur de presse spécialiste de la linogravure.

    Retour à Killybegs (adaptation en BD du livre de Sorj Chalandon)

    Retour à KillybegsRetour à Killybegs, la guerre à la guerre
    J’avais déjà lu le livre y’a quelques années – livre qui fait suite à Mon Traitre, et qui raconte l’Irlande du Nord, la misère social, la révolte, l’amitié, et surtout le comment et le pourquoi de la trahison d’une des principaux responsable de l’IRA. La BD est sympa, et ça correspond bien à mes souvenirs. Mais comme c’était pas prévu pour être une BD, quelque part c’est plus du roman illustré que de la BD, au final.

    Juste un peu de cendres, d’Aurélien Police et Thomas Day

    Juste un peu de cendres de Thomas Day, Aurelien Police - BDfugue.comJuste un peu de Cendres de Thomas Day et Aurélien Police emmène King dans les traces de Malick dans un décor de jeu vidéo à l'épreuve du réel
    Un roman illustré qui s’assume (presque) comme tel plutôt que comme une BD. Ça fait bizarre, vu que ce genre est quasi uniquement réservé à la littérature pour enfants.
    Graphiquement, c’est très intéressant. Aurélien Police, dont vous connaissez peut-être le travail si vous avez déjà vu les superbes couvertures de la collection Une Heure-Lumière aux éditions le Bélial, travaille ici avec un mix de différentes techniques (photos, numérique…), avec comme fil conducteur des photos de cendres qu’il utilise comme base de travail. C’est étonnant, parfois très joli, et surtout ça créée une ambiance noire et mélancolique absolument parfaite pour l’histoire.
    Côté scénario, par contre, ça commence très bien, avec un genre de conte social noir dans l’Amérique contemporaine, mais ça part en sucette au milieu quand on essaye de donner une origine « contes et légendes » au fantastique, et ça se termine sans panache ni intérêt, de façon très plate. Dommage. A regarder plus qu’à lire.

    Les Artilleuses (Le Paris des Merveilles) tome 1

    Déjà évoqué par Nympadora:

    Les artilleuses, tome 1 : Le vol de la sigillaire, par Pierre Pevel et Etienne Willem
    La nouvelle collection « Drakoo » a décidé de faire appel notamment à des auteurs français de l’imaginaire et de les mettre à la BD. On nous offre donc « Les artilleuses », une série de BD qui va se placer dans le Paris des Merveilles de Pevel. Je suis une immense fan du Paris des Merveilles. Du coup, même si je lis assez peu de BD (mais je viens de me réinscrire à la bibliothèque exprès pour en lire xD alors ça va peut être changer ^^) je me suis procuré le tome 1 paru récemment par pur fanatisme.

    Dans la BD, on va suivre trois braqueuses, Lady Remington, Miss Winchester et Mam’zelle Gatling, dans un vol qui va leur donner du fil à retordre. C’est dynamique et fun, les dessins sont top (en tous cas à mes yeux de néophite de la BD j’en ai pris plein les mirettes, l’univers steampunk du Paris des Merveilles se prêtant particulièrement bien à l’exercice en plus…), les personnages principaux sont hauts en couleur, y a un chien Tiboulon trop choupi… Tout pour me plaire… Mais alors qu’est-ce-que c’était court ! A peine commencé que c’est déjà fini. On est sur un tome d’introduction vraiment introductif, on a quelques éléments de background des personnages mais pas grand chose d’autre… Une piste d’intrigue globale est lancée et pouf à la prochaine. Je crois que j’attendrai d’avoir une intégrale de toute la série dans mille ans pour juger du scénario, parce que là vraiment, je suis resté sur ma faim.

    Perso j’ai trouvé ça sympatoche mais ultra classique. J’aurais aimé un peu plus de délires visuels, je trouve ce « Paris des merveilles » un peu mou par rapport à ce que j’imaginais à partir des romans. C’est dessiné par Willem, tiens (l’auteur de L’Epée d’Ardenois, dont on parlait plus haut). Et côté scénario, on jugera du fond quand les trois tomes qui constituent ce cycle seront sortis, mais la narration est un brin scolaire et dirigiste. Pas une mauvaise lecture, loin de là, mais on sent que Pierre Pevel n’est pas expérimenté en narration BD, quoi.

     

     

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #153570
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2033

    Lu Morgane (de Stéphane Fert) et Carbone & Silicium (de Mathieu Bablet), et c’était beau, du coup j’ai ouvert des topics pour ces deux auteurs.

    J’ai également terminé le premier cycle des Maîtres Inquisiteurs, commencé il y a quelque semaines.

    Les maîtres inquisiteurs (Cycle 1, tomes 1 à 6)

    Amazon.fr - Les Maîtres inquisiteurs T01: Obeyron - PERU-O+GOUX-P+DELLAC-B  - Livres

    Les maîtres Inquisiteurs - BD, informations, cotes

    Les maîtres inquisiteurs est une série-concept / série-univers collectif comme il y en a beaucoup en BD franco-belge ces dernières années, surtout en fantasy: plusieurs auteurs et dessinateurs racontent différentes histoires liées les unes aux autres. Les tomes sont indépendants et suivent différents héros, mais le tout forme aussi une grande histoire. Dans ce cycle 1 des Maitres Inquisiteurs, on suit cinq Mages/enquêteurs judiciaires (et leurs elfes, j’ai pas trop compris pourquoi mais chaque Inquisiteur à un elfe en adjoint), chacun  confronté à une enquête différente, et le tome 6 permet de relier les fils et de conclure l’intrigue globale. Sur le fond, c’est assez inégal, selon le talent des scénaristes. Jamais honteux, mais pour autant, pas forcément hors du commun, parfois très bien fait, parfois beaucoup plus poussif, le tout dans un univers de médiéval fantasy très traditionnel (elfes, nains, dragons…). Sur la forme, c’est très classique, un dessin grand public / réaliste fait pour ratisser large et ne pas choquer d’un tome à l’autre par une rupture trop brutale. Bref, ça se lit, mais c’est pas non plus à lire absolument. Je tenterai peut-être le cycle 2 à l’occasion quand même, pour voir.

    Le cœur des amazones, de Géraldine Bindi et Christian Rossi

     

     

     

    Amazon.fr - Le coeur des Amazones - Rossi, Christian, Bindi, Géraldine -  Livres

    Casterman - Le Cœur des Amazones

    Le Coeur des Amazones | BoDoï, explorateur de bandes dessinées - Infos BD,  comics, mangas

    Totalement différent, un gros album (160 pages) qui lorgne plutôt vers le dessin d’art, tendance nu artistique, mais avec un vrai scénario (une guerre des sexes sur fond de guerre de Troie et de mythologie).

    Le scénario: la guerre de Troie fait rage, des palanquées de types plus ou moins nus se tamponnent sous les murailles de la ville. Dans la forêt voisine, un village d’amazones en profite pour choper des reproducteurs. Ces farouches amazones ont décidées de vivre sans hommes. Mais est-ce vraiment ce qu’elles veulent? Même quand on est une invincible guerrière amazone, ne peut-on pas tomber amoureuse?

    La forme: 16 pages de dessins réalistes au crayon, en noir et blanc, ou tout le monde est (presque) tout le temps à poil, hommes comme femmes. Beaucoup de sexe et de sexes, pas mal de baston, mais pour autant ça reste de l’érotique soft et gracieux plus que du porno (même si c’est clairement adulte et que certaines poses et situations peuvent aller vers du Manara). Et surtout, y’a une vraie histoire et un vrai propos sur le fond. C’est pas un porno grec vite déguisé, quoi. Féminisme, guerre des sexes, guerre des sentiments, guerre tout court… Un très bel album, au final, et une relecture de l’Iliade plutôt sympa.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

2 sujets de 91 à 92 (sur un total de 92)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.