Vos dernières lectures

  • Ce sujet contient 530 réponses, 75 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par R.Graymarch, le il y a 3 jours et 1 heure.
21 sujets de 511 à 531 (sur un total de 531)
  • Auteur
    Messages
  • #173764
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2434
    Notre part de nuit, de Mariana Enríquez
    Roman auréolé de prix ces derniers mois, dans lequel je suis entré totalement vierge, juste en faisant confiance aux avis dithyrambiques, mais sans savoir de quoi ça parlait.
    Et en fait c’est un roman fantastique / horreur parfois bien weirdos, qui puise à différentes sources du genre, avec des passages bizarres et des scènes particulièrement choquantes, et une ambiance générale souvent bien flippante. J’ai mis du temps à le lire. C’est un pavé de 750 pages bien dense, avec des dialogues sans retour à la ligne, la période était peu propice pour moi, et en plus j’avais pas trop envie de le lire avant de m’endormir, parfois…
    Je ne vais pas parler du tout de l’intrigue, comme ça vous pourrez faire comme moi, y aller en aveugle et découvrir les choses petit à petit. Pour l’ambiance, ça m’a rappelé Stephen King, La Maison des Feuilles, les vidéos sur les espaces liminaux, quelques histoires d’horreur japonaises. Mais avec un décor sud américain qui surprend.
    C’était un voyage. Un voyage peut-être un peu long parfois, à la fin pas forcément aussi forte que ce que j’aurais souhaité, mais un voyage en contrées littéraires quasi inexplorées, ce qui je pense explique les critiques laudatrices. Je ne suis pas sur que tout le monde aimera ce trip, mais perso je suis content de l’avoir expérimenté, malgré quelques bémols qui m’empêchent de hurler au chef-d’œuvre.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #173787
    Emmalaure
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 923

    Le tome 1 des Aigles de l’Empire (L’Aigle de la légion), de Simon Scarrow. Il avait de bonnes critiques mais à la lecture, on se dit que ce sont des renvois d’ascenseur ou des critiques commerciales.
    Ca se passe sous le règne de l’empereur Claude, avant l’invasion de la Bretagne (la grande) et c’est présenté comme un roman historique.

    En bref, c’est le bouquin le plus nul que j’aie lu depuis longtemps et j’ai dû survoler la fin.

    En plus développé : comme pour un mauvais film industriel, aucun cliché ne nous est épargné concernant à peu près tout : de la psychologie indigente des personnages au dressage dans les camps militaires romains qui nous plongent directement chez les GI américains, en passant par le méchant harceleur, les comploteurs complètement débiles (mais heureusement, les « détectives » sont encore plus débiles), la jeune esclave au grand… coeur, le vétéran ronchon qui fait équipe avec le bleu un peu naïf (mais qui apprend vite), les agents secrets vrais faux alliés ennemis, les sauvetages in extremis, les auxiliaires syriens embusqués et déguisés en ninjas armés de cimeterres…

    Mention spéciale aux dialogues qui valent leur pesant de cacahuètes, et fonctionnent tous en questions-réponses : un seul exemple suffira (mais tout le reste est du même niveau) : le secrétaire royal Narcisse arrive après moult péripéties au camp d’une légion en mutinerie avec pour mission de faire cesser cette mutinerie. Lors de l’entretien avec l’état-major, il explique qu’il a un plan :
    « – Et comment allons-nous faire ? Intervint Vespasien (note de moi : Vespasien, un futur empereur, est légat d’une des légions, celle qui est la plus disciplinée et la plus badass, alors quand il en vient à se demander comment venir à bout d’une mutinerie, on se demande s’il n’a pas eu son diplôme d’officier supérieur dans une pochette surprise)
    – J’ai un plan, répondit Narcisse en se tapotant le nez. Pour qu’il ait une chance de succès, je ne peux en parler à personne. mais croyez-moi, c’est génial. »

    Voilà. Simon Scarrow a confondu ses lecteurs avec l’état-major des armées. Au reste, Narcisse parlera quand même de son plan à Vespasien et son collègue Aulus Plautius avant de le mettre en oeuvre, ce dont le lecteur pourra s’apercevoir 10 pages plus loin, lors de l’exécution dudit plan, vu que les deux ont l’air d’être tout à fait au courant de ce dont il ne pouvait rien dire sous peine de tout faire rater.

    Heureusement, le livre n’est pas très long.

    C’est dommage, le matériau est intéressant. Mais bon, il ne suffit pas d’avoir de bons ingrédients pour réussir une recette.

    J’ai rayé Simon Scarrow de ma liste d’auteurs à lire. En fait, je cherchais du Bernard Cornwell pour essayer et comme il a dit des trucs gentils sur Simon Scarrow, les Simon Scarrow étaient dans la liste proposée quand on cherche du Bernard Cornwell à la fnac ou sur amazon (il n’y avait plus de Cornwell dispo à ma bibliothèque municipale, snif)

    #173798
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1315

    Ah, ben du coup, je ne peux que te conseiller L’Aigle de la Neuvième Légion de Rosemary Sutcliff, tellement plus à contrecourant que ce que tu décris. Il y a certes quelques clichés, mais on est face à un roman où des héros triomphent par bienveillance, sous la plume de quelqu’un farouchement pacifiste et ça fait vraiment du bien 🙂
    Le film avec Channing Tatum a aussi des qualités, mais à mille lieux de l’œuvre d’origine.

    #173801
    Tizun Thane
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1156

    la jeune esclave au grand… coeur,

    C’est l’équivalent antique de la prostituée au coeur d’or, j’imagine…Pas un cliché que j’aime beaucoup.

    – J’ai un plan, répondit Narcisse en se tapotant le nez. Pour qu’il ait une chance de succès, je ne peux en parler à personne. mais croyez-moi, c’est génial. »

    Oh mon Dieu! Quel horreur… L’écriture pour les nuls. Si j’étais Vespasien, je ferai exécuter direct ce gars qui ne veut pas me révéler son plan génial ^^

    Pourquoi ne pas avoir dit « Je vais vous l’expliquer… » et couper là, si on veut préserver encore un peu au lecteur le mystère du plan?

    Merci Emmalaure pour avoir courageusement exploré ce roman pour nous!

    #173900
    Schrö-dinger
    • Frère Juré
    • Posts : 94

    Notre part de nuit, de Mariana Enríquez Roman auréolé de prix ces derniers mois, dans lequel je suis entré totalement vierge, juste en faisant confiance aux avis dithyrambiques, mais sans savoir de quoi ça parlait.

    Je n’en avais pas du tout entendu parler, alors un grand merci, ce livre a l’air tout à fait à mes gouts, ca part direct dans ma PAL.

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #173910
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2434

    Notre part de nuit, de Mariana Enríquez Roman auréolé de prix ces derniers mois, dans lequel je suis entré totalement vierge, juste en faisant confiance aux avis dithyrambiques, mais sans savoir de quoi ça parlait.

    Je n’en avais pas du tout entendu parler, alors un grand merci, ce livre a l’air tout à fait à mes gouts, ca part direct dans ma PAL.

    Y’a clairement du Lovecraft dans les influences, aussi. ^^ (c’est bien toi qui est fan?)

    Et ce dont je n’ai pas parlé, c’est la dimension politique du roman, qui parle beaucoup de l’Argentine des dernières décennies, de la dictature… comme je ne connais pas le sujet ce n’est pas forcément ce qui m’a le plus marqué, mais de nombreux commentateurs soulignent cela, et il y a en effet une volonté de dresser un gene de portrait des démons de l’Argentine passés au filtre fantastique.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #173912
    Schrö-dinger
    • Frère Juré
    • Posts : 94

    Y’a clairement du Lovecraft dans les influences, aussi. ^^ (c’est bien toi qui est fan?)

    Nop je ne suis pas vraiment fan, tu dois penser à Quintus Cularo ? Il en parlait dans le cadre du challenge de lecture. 🐙

    Par contre je vois « horreur » « scènes particulièrement choquantes »  « Stephen King » et
     » La Maison des Feuilles », je ne peux qu’être intéressé.

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #174019
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2434

    Ha oui, désolé pour la confusion. ^^

    Bonne lecture!

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #174027
    Jon
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 370

    Le complot des corbeauxCela fait déjà plus d’une semaine, mais j’ai fini Le complot des corbeaux, le premier tome des Sœurs Carmines, de Ariel Holzl, que plein de gens ici ont déjà lu – et aimé. Et j’ai plutôt aimé moi aussi : le style de Holzl est très agréable, à la fois simple et imagé ; l’intrigue est rythmée et pleine de rebondissements, sans perdre le lectorat (malgré quelques passages qui faisaient un peu trop « je veux montrer des choses même si ça ne sert à rien », typiquement le passage chez la méduse) ; et les trois sœurs sont attachantes – mention spéciale au journal intime de la petite dernière ❤
    Mon bémol principal, pour nuancer un peu, serait pour le coup sur la sœur principale, qui cumule à mon sens deux défauts courants. Premier défaut : je l’ai trouvée très « inutile » sur l’intrigue, assez passive ; les événements lui arrivent, se déroulent en l’entrainant, sans vraiment nécessiter une quelconque intervention de sa part. Deuxième défaut : j’ai eu l’impression d’un personnage assez typique de l’échec du « show don’t tell » ; on nous répète à l’envi qu’elle est une super-voleuse, super-agile, super-discrète, super-forte, avec plein d’exemples de trucs badass qu’elle a faits, mais pendant l’histoire, ben… pssschit ! Aucune scène impressionnante, aucune démonstration de ces capacités incroyables ! (Ce qui rejoint un peu le premier point : vu qu’elle ne fait pas grand-chose, elle n’a peut-être pas vraiment l’occasion de démontrer tous ses talents ^^’)

    The school for Good and EvilEt j’ai fini hier The school for Good and Evil, de Soman Chainani. Je suis un peu perplexe suite à cette lecture. J’ai décidé de lire ça un peu par hasard après avoir vu que Netflix en prévoyait une adaptation, car le sujet général me parlait bien (une sorte d’école pour personnages de contes de fée, avec d’un côté les princes et princesses et leurs sidekicks, de l’autre les vilains, dans laquelle atterrissent deux filles issues du monde « hors conte de fée », et qui sont dans les écoles inverses par rapport à ce à quoi tout le monde s’attendrait – la belle blonde que tout le monde aime chez les vilains, l’asociale gothique chez les gentils).
    Au final, j’ai trouvé que le message véhiculé n’était pas du tout clair : on s’attend évidemment à une critique de la loi du paraître, « ce n’est pas parce qu’une fille est belle qu’elle est gentille et donc ça peut être logique qu’elle soit chez les méchants », etc ; et on a en effet de temps à autres ce message, en filigrane pendant tout le livre, avec des déclarations de type « c’est ce que tu fais qui comptes », « ton apparence ne te définit pas », etc. Mais en parallèle, j’ai trouvé qu’on avait aussi beaucoup le message inverse, ou plein de scènes et de personnages qui viennent complètement annuler ces déclarations. Un peu pareil avec l’intrigue principale des deux amies : le message principal attendu de « l’amitié peut surpasser une classification plus ou moins arbitraire en good et evil » est complètement brouillé par plein de scène, tout au long du livre. Au final, j’ai un peu eu une impression de « deux pas en avant, trois pas en arrière », en permanence, ça m’a beaucoup perturbé. Et on peut en fait dire ça pour beaucoup de choses : l’évolution des personnages, par exemple, y compris les secondaires, m’a paru aussi un peu en yoyo.
    En dehors de ça, j’ai trouvé le début un peu longuet, mais ça se lance plus à partir d’environ le tiers, et c’est devenu plutôt agréable si on fait abstraction de mon point précédent 9_9
    (Et aussi, mais là ça n’est pas un reproche au livre mais plutôt un constat, qui n’a pas aidé : c’est un des livres sur lesquels l’anglais m’a le plus fait galérer depuis des années x) il y a tout un champ lexical auquel je ne suis pas du tout habitué du conte de fée, des animaux et plantes de la forêt, et des termes inventés à partir d’eux, pour faire une ambiance un peu « forêt merveilleuse peuplée de créatures » et ça m’a beaucoup perdu ^^’)

    #174185
    Schrö-dinger
    • Frère Juré
    • Posts : 94

    Ma dernière lecture : Later (Après en français) de Stephen King, son avant-dernier livre. Avec un rythme de parution aussi effréné (entre 1 et 2 par an), il est parfois un peu dur de suivre la cadence mais pour ma part, c’est avec un plaisir toujours aussi intact que je me lance dans un Stephen King.

    Dans ce roman, on suit Jamie, un petit garçon de six ans, qui nous raconte son histoire. Il se trouve que ce petit garçon possède un pouvoir assez particulier et effrayant : il peut voir les morts et leur parler. Ce talent va déclencher pleins de péripéties, au fil des années.

    Un énième Shining ? Pas du tout. Ici, on est plutôt dans un roman policier (avec une touche de fantastique) / roman d’apprentissage. Et j’ai beaucoup aimé. Suivre le récit à hauteur d’enfant est assez rafraichissant ; il y a également pas mal d’humour, ce qui contrebalance pas mal avec les scènes avec les morts (certaines étant plutôt effrayantes).

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #174200
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2434

    Ma dernière lecture : Later (Après en français) de Stephen King

    Haha marrant je suis en train de l’ecouter en audiolivre. C’est plutôt sympa mais comme je vais devoir le rendre à la bibliothèque avant de partir définitivement je ne vais pas pouvoir aller au bout. XD

    (Bon, je me suis arrêté au bout de la grosse introduction, on va dire, genre 1/10e du livre, avant que la véritable intrigue ne commence, donc ça va)

    Faudra que je le rechoppe un jour!

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #174233
    Wylla
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 128

    Afficher l’image sourceJe viens timidement vous parler d’une de mes belles découvertes et coup de coeur de cette année : Ring Shout de P. Djèlí Clark paru chez l’Atalante.

    Macon, Géorgie, 1922. Grâce à une magie malfaisante, les membres du Ku Klux Klan ont réussi à transformer certains des leurs en monstres cauchemardesques appelé les Kukluxes. De son côté, la communauté noire résiste et combat férocement ces abominations avec ses propres armes (notamment les ring shout, cantiques rituels nés dans les plantations qui revêtent ici une dimension magique). La narratrice et héroïne, Maryse, est une chasseuse de monstres qui peut invoquer une épée magique (méga classe) qui tient sa puissance surnaturelle des âmes d’anciens esclaves. Il y a un côté très métaphorique et ça m’a totalement embarquée, émotionnellement comme imaginairement. Du coup les quelques petits défauts du titre n’ont pas fait le poids face à mon enthousiasme. J’ai trouvé quelques petites facilités vers la toute fin mais j’ai surtout trouvé le roman trop court. Déjà, parce que j’aurais aimé en avoir plus, et aussi parce que le développement de la narration était forcément un peu rapide.

    Par honnêteté intellectuelle, je dois avouer que je pouvais difficilement me montrer mauvais public avec Ring Shout, puisque j’y ai retrouvé beaucoup de choses que j’aime.  Des références à l’Histoire et à la culture afro-américaine, de la fantasy historique* jouissive où les opprimés prennent leur revanche et bottent des culs (de monstres) bien comme il faut, et enfin de la magie/du fantastique qui puisent dans le  folklore et des contes. Ah et, avis aux connaisseurs, les créatures horrifiques que combat l’héroïne auraient quelque chose de lovecraftien.

    L’intrigue en elle-même est assez classique : une héroïne « élue » hantée par son passé combat le Mal et va devoir faire un choix crucial. La singularité du roman tient vraiment à son ancrage dans l’ientité afro-américaine et dans la culture issue de l’esclavage. Les croyances, les récits, les chants nés de la souffrance et de l’oppression de la communauté noire sont érigés au rang de magie et d’armes visant à combattre le Mal, ce que j’ai trouvé vraiment poignant (je précise qu’on ne tombe pas dans le cliché magie noire vs magie blanche, par exemple la magie utilisée par l’héroïne est complexe et a sa part de noirceur, c’est très clair dans le roman). C’est sûrement aussi grâce à tout ça qu’il y a vraiment quelque chose de “vibrant” dans le texte, on a le sentiment que l’héroïne est guidée par une force vitale prodigieuse qui lui vient de tout cet héritage.

    J’ai découvert beaucoup de choses, à commencer par les ring shout (à noter que les chapitres sont entrecoupés d’extraits d’entretiens de personnes âgées évoquant des ring shout connus et leur sens) mais aussi les haint ou encore la communauté gullah. Je ne peux pas trop développer ces éléments, je viens de les découvrir et je ne voudrais pas dire de bêtises. Ce que je peux vous dire en revanche, c’est que ça m’a vraiment donné envie d’en apprendre davantage.

    Il y a également une note passionnante de l’auteur en introduction du roman évoquant tout son travail sur les termes et les langues utilisés dans le roman (dont le gullah justement) et le travail de traduction vers le français.

    Il est possible que vous connaissez  déjà Ring shout parce qu’il a remporté plusieurs prix ( prix Nebula du meilleur roman court 2020, prix Locus du meilleur roman court 2021, british Fantasy du meilleur roman court 2021). Si ce n’est pas le cas je vous invite vraiment à le découvrir 😊.

    *où de la fantasy historique, je me mélange parfois les pinceaux, n’hésitez pas à me reprendre.

     

    Je suis désolée pour les phrases trop longues, je me soigne.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 semaine et 1 jour par Wylla.
    #174473
    MELT527
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 103

    Bonjour à tous,

    Paper Girls, tome 1 par Vaughanje viens de me lancer dans la série de comics Paper Girls avec le tome 1 de Brian K. Vaughan.Paper Girls : les comics adaptés en série par Amazon - CinéSéries

    C’est l’histoire de 4 adolescentes de 12 ans qui livrent des journaux dans leur petite ville de Stony Stream et sont détournées de leur circuit par des hommes étranges, une machine étrange… en fait je sais pas trop comment le résumer.

    Résumé (Babelio) : Au lendemain de la célèbre fête d’Halloween, la petite ville de Stony Stream, Ohio, s’éveille. C’est du moins le cas de Mac, KJ, Tiffany et Erin, quatre jeunes livreuses de journaux. La routine des tournées matinales est enclenchée, jusqu’au moment où leur itinéraire croise celui d’un groupe d’étranges individus encapuchonnés, violents et au langage inconnu ; et d’une mystérieuse machine dont tout semble indiquer qu’elle ne viendrait pas de la Terre… Une découverte qui pourrait bien changer leur vie à jamais.

    Le comics est adapté sur Amazon Prime, si vous êtes intéressés ou peut-être que vous connaissez déjà.Seuls, tome 1 : La disparition par Gazzotti

    Je dessin est original et les gamines intéressantes et très dissemblables : on a la juive, la catho, la délinquante et la bronzée, j’ai trouvé que c’était un peu caricatural mais que ça vaut peut-être le coup de s’accrocher sur plusieurs tomes. Clairement pas pour les enfants, y a un peu de gore (du sang en tout cas et des malformations corporelles qui peuvent rebuter certains) mais ça reste esthétique avec un choix audacieux de couleurs « girly » qui contrebalancent le côté horrible de ce qu’elles vivent.

    J’avais un peu peur de me retrouver avec une histoire comme la série Seuls de Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann (qui était moins bien que le film je trouve) mais ça n’a rien à voir.

    Si quelqu’un regarde la série, ça m’intéresserait d’avoir son avis.

    • Pour celles et ceux qui font le challenge, cela pourrait fonctionner avec :
      Stark : un livre où au moins un personnage important est un enfant
      Targaryen : un livre avec des luttes de pouvoir
      Famille, Devoir, Honneur : un livre où un personnage est attaché à sa famille
      Nous ne semons pas : un livre avec des délinquants ou des criminels
      Feu et Sang : un livre ou un personnage est brûlé ou ensanglanté
      Nôtre est la fureur : un livre où un personnage est en colère

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #174478
    Yoda Bor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 703

    Si quelqu’un regarde la série, ça m’intéresserait d’avoir son avis.

    J’ai regardé la série que j’ai trouvé très compliquée dans sa mise en route, il y a 2 épisodes et demi très longs et pénibles où on est au même niveau que les filles et où on ne comprend rien du tout.
    C’est mieux quand Larry leur explique les deux forces en présence, la guerre entre elles et ce que ça implique.
    Mais sinon il y a quelques passages sympas, noyés dans des engueulades dans tous les sens.

    #174479
    MELT527
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 103

    Mais sinon il y a quelques passages sympas, noyés dans des engueulades dans tous les sens.

    je sais si tu essayes de me le vendre ou pas 😉

    La saison 1 couvre combien de tomes ? Je peux regarder la série et lire les comics en parallèle ?

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #174480
    Yoda Bor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 703

    Je n’ai pas lu les comics du coup je ne saurai pas trop te dire

    #174515
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2434

    une de mes belles découvertes et coup de coeur de cette année : Ring Shout de P. Djèlí Clark paru chez l’Atalante.

    Tu m’as donné très envie.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #174647
    Wylla
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 128

    une de mes belles découvertes et coup de coeur de cette année : Ring Shout de P. Djèlí Clark paru chez l’Atalante.

    Tu m’as donné très envie.

    J’en suis ravie, et j’espère que ça te plaira !

    C’est un coup de coeur qui porte bien son nom; mon emballement est plus « émotionnel » qu’intellectuel, j’ai vraiment été emportée par le récit et par l’ambiance. Ce qui fait que je ne m’attarde pas vraiment sur les défauts de forme qui sont existants. Il faut aussi adhérer au style qui est très « oral ». Personnellement ça ne m’a pas dérangée comme ça a pu être le cas avec d’autres titres. Dans Ring Shout je trouve que ça contribue à l’immersion dans le roman et que c’est cohérent avec l’approche de l’auteur.

    #174854
    MELT527
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 103

    Désolée, je suis un peu aigrie, mais je suppose qu’avec tout le bien que tout le monde pense de lui, j’en attendais sans doute beaucoup (trop).

    Y a-t-il des auteurs pour lesquels vous avez ressenti ça ? Vouloir l’aimer et se sentir déçu de l’expérience ?

     

    Fang, tome 1 : Chasseuse de démon par KellyYojimbot, tome 1 par ReposSinon, voici mes deux lectures du jour : Fang – tome 1 et Yujimbot – tome 1. Deux histoires très intéressantes aux ambiances un peu japonisante (chasse aux yokaï pour le premier et robots samouraïs pour le deuxième). Les deux sont pour adultes clairement.

    Dans Fang, nous sommes dans un monde où humains et animaux anthropomorphiques cohabitent et où les démons prennent l’apparence d’humains pour se nourrir de la souffrance des gens ou plus littéralement, se nourrir des gens tout court. Ici Fang, renarde, parcours les routes pour chasser ces démons, et apparemment les renards sont très mal vus. A la manière du héros errant qui aide les villageois qui ne lui adresse aucun remerciement à la fin et le méprisent autant qu’ils ont besoin de lui, la vie de Fang semble être très dure. Je recommande la lecture.

    Pour le second, cela se passe bien plus tard dans le 2e millénaire, les humains qui ont rendu la surface de la terre inhabitable se sont retranchés dans des bunkers, laissant le monde en friche et rempli des robots qu’ils ont abandonnés. Les robots se sont organisés et vivent aujourd’hui tels des samouraïs, habillés comme eux et recréant des scènes de duel au sabre. C’est dans ce contexte qu’un jeune garçon, qui vient de perdre son père, se créé une famille avec plusieurs robots et entame un périple pour trouver les amis que son père tentait de rejoindre avant sa mort. Une errance aussi, avec beaucoup d’épreuves, les humains semblent avoir monté une communauté très malveillante et tordue, où il faut marcher droit ou mourir. Je recommande encore plus. il y a déjà un tome 2 et je crois que c’est une trilogie.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 jour et 23 heures par Nymphadora.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #174935
    Obsidienne
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 862

    Dans ma hâte de découvrir son dénouement, j’ai dévoré 1Q84 … quelle déception ! Ca fait partie des romans où l’auteur se laisse emporter par sa fertile imagination, complexifie son histoire et termine par une pirouette … qui vous laisse sur votre faim d’une vraie fin, cohérente …

    ça fait partie des raisons pour lesquelles j’ai eu beaucoup de mal ces dernières années à me remettre à la lecture. Les livres sont chers (encore plus maintenant) et passer 4, 5 ou 8 heures à lire un livre ou une saga et se sentir trahie et volé par une fin bâclée …]…[ Y a-t-il des auteurs pour lesquels vous avez ressenti ça ? Vouloir l’aimer et se sentir déçu de l’expérience ?

    J’ai essayé de résoudre le problème en empruntant en bibliothèque puis en achetant uniquement les ouvrages que j’avais aimés et projetais de relire… mais le choix est restreint… de même pour les liseuses (avec la galère des ouvrages qui ne sont pas compatibles avec toutes les machines…). Reste l’occasion… et les bons conseils !
    Quant aux auteurs : j’ai renoncé à Stephen King , un grand bavard n’est pas toujours cohérent, surtout pour finir…  f

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 jours et 1 heure par R.Graymarch.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 jours et 1 heure par Obsidienne.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 jours et 1 heure par Obsidienne.

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #174938
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8657

    J’ai essayé de résoudre le problème en empruntant en bibliothèque puis en achetant uniquement les ouvrages que j’avais aimés et projetais de relire… mais le choix est restreint… de même pour les liseuses (avec la galère des ouvrages qui ne sont pas compatibles avec toutes les machines…)

    Les DRM, c’est le mal. Et le logiciel Calibre est une bénédiction pour gérer sa bibliothèque numérique et assez vite passer outre les soucis de compatibilité de formats.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

21 sujets de 511 à 531 (sur un total de 531)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.