A Game of Thrones: Genesis

De La Garde de Nuit
Révision datée du 18 janvier 2018 à 18:59 par Nymphadora (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Voir homonymes|A Game of Thrones (homonymie)}} {{infoboxbook |nom = '''A Game of Thrones Genesis''' |image = Image:cover_gen... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Modèle:Infoboxbook A Game of Thrones: Genesis est le premier jeu vidéo officiel adaptée de la saga du Trône de Fer. Créé par le studio français Cyanide et édité chez Focus Home Interactive, il s'agit d'un jeu de stratégie en temps réel doté d'une campagne solo et d'un mode multijoueur, doté d'un système de jeu mettant en avant la politique par rapport à l'affrontement direct. Le jeu est sorti en France le 30 septembre 2011, et n'est disponible que sur PC à l'heure actuelle[1].

Système de jeu

Généralités

A Game of Thrones:Genesis est un jeu de stratégie en temps réel (STR), solo et multijoueur, doté d'un système original mettant en avant la diplomatie, l'espionnage, l'assassinat plutôt que les affrontements armés. En multijoueur, chaque joueur, en tant que suzerain d'une maison, doit accumuler du prestige afin de remporter la victoire sur ses adversaires. Dotés au départ d'une partie d'un fief qui permet de recruter de nouvelles unités, les joueurs doivent tout d'abord étendre leur zone d'influence à l'aide d'unités leur permettant de contrôler de nouveaux territoires et d'obtenir des ressources supplémentaires nécessaires à l'achat de nouvelles unités. Cette première phase de jeu met en avant des unités telles que l'émissaire, la courtisane, l'espion, le filou, l'assassin ou encore le garde. Une jauge de paix diminue tout au long de cette phase de jeu au fur et à mesure que les coups bas s'enchaînent entre les joueurs. Dés que celle-ci est vide, le jeu rentre dans une seconde phase marqué par des conflits armés entre les joueurs qui peuvent recruter des troupes en fonction des revenus en nourriture précédemment obtenus par le contrôle des villes et forteresses. Le prestige est gagné en continu par le joueur qui domine un champ spécifique du jeu (maison ayant le plus d'alliance, maison ayant le plus de revenus, ou encore maison dominant militairement), ce qui permet de remettre en cause les alliances tissées et de proposer des conditions de victoires variées où l'opposition frontale n'est pas nécessaire à la victoire[2].

Modes de jeu

Logo de A Game of Thrones: Genesis ; © 2010, Focus Studio

A Game of Thrones: Genesis permet de jouer seul lors d'une campagne solo, mais dispose surtout d'un mode multijoueur. La campagne solo s'attache à rejouer les grands moments historiques de Westeros, comme l'indique le titre Genesis. A travers huit campagnes, comptant chacune entre un et cinq scénarios, on pourra entre autres rejouer la conquête d'Aegon, la rébellion de Robert Baratheon[3], ou encore la rébellion Feunoyr[4]. Le mode Royaume permet au joueur d'incarner l'une des grandes maisons de Westeros (Stark, Lannister, Baratheon, etc.) d'affronter d'autres joueurs, humains ou IA, dans des escarmouches à plus ou moins grande échelle[4].

Campagne solo

Factions jouables en multijoueur

Huit maisons sont jouables dans Genesis, les Stark, Lannister, Targaryen, Arryn, Tully, Tyrell, Baratheon et Martell. Parmi les neuf maisons suzeraines de Westeros, seule la maison Greyjoy est donc manquante. L'absence d'unité navale dans le jeu rendant la présence des Fer-nés difficile[5].

Factions
(les grandes maisons)
Bonus de maison Unité spéciale
Maison Targaryen Les accords secrets se réalisent 33 % plus vite, les chevaliers sont 10 % plus puissants et possèdent 10 % de points d’armure supplémentaires. Le corbeau, qui permet de survoler pendant quelques secondes une zone du champ de bataille et peut ainsi détecter les unités camouflées.
Maison Stark Les commandants ont deux fois plus de points de vie et de points d’armure ; les soldats à pied des armées régulières et les mercenaires se déplacent 20 % plus vite. Le loup-garou, qui peut servir de garde-du-corps à l'un de vos personnages et, de plus, dont l'odorat lui permet de détecter les unités camouflées.
Maison Tully Toutes les unités à cheval, mercenaires et unités d’armée régulière, se déplacent 10 % plus vite et sont 10 % plus puissants. Le chanteur, qui peut distraire n'importe quelle unité ennemie, l'empêchant d'agir jusqu'à ce qu'une autre unité vienne le « réveiller ».
Maison Arryn Les mercenaires sont disponibles dès le début de partie, et le coût d’entretien de toutes les unités militaire est réduit de 33 %. Le voleur, qui peut détourner les revenus d'une cité ennemie vers vos propres coffres tout en étant camouflé aux yeux des ennemis.
Maison Tyrell Les mariages se réalisent deux fois plus vite, la capacité de séduction est 33 % plus rapide, et le coup d’entretien des armées est réduit de 10 %. Le mestre, fragile, mais qui peut soigner les unités alliées sur le champ de bataille.
Maison Baratheon Les actions diplomatiques sont effectuées 10 % plus vite. Les armées d’archers sont recrutées deux fois plus rapidement, et se déplacent 20 % plus vite. Le capitaine de la garde, puissant, résistant et qui a un champ de vision très large.
Maison Martell Le champ de vision de l’espion augmente 40 % plus vite, et les cavaliers ont un champ de vision 25 % plus large. Le cavalier archer, rapide, capable d'attaquer à distance et qui peut se camoufler dans la végétation.
Maison Lannister Peut corrompre une unité ennemie prend deux fois moins de temps et coûte moitié moins en or. Les marchands produisent 15 % d’or en plus à chaque niveau. L'infiltré, qui peut prendre la place de n'importe quel diplomate, assassin ou commandant ennemi.

Développement

Logo des studios Cyanide ; © 2000, Cyanide Studio
  • mai 2009 : le studio Cyanide acquiert les droits sur la saga A Song of Ice and Fire pour développer un jeu vidéo basé sur l'univers du Trône de Fer[6] ;
  • 16 juillet 2010 : les premiers artworks, les premiers éléments de Gameplay ainsi que le titre du jeu sont dévoilés à la presse par Focus et Cyanide[7] ;
  • 16 février 2011 : les premières captures d'écran sont dévoilées. On en apprend plus sur les campagnes solo du jeu[3] ;
  • 12 mai 2011 : ouverture du site officiel du jeu ;
  • 30 septembre 2011 : sortie du jeu.

Réception

A sa sortie, le jeu reçoit des critiques mitigées. Si la mécanique du jeu en mode multijoueur (le mode Royaume), et notamment l'alternance des phases de paix et de guerre ainsi que les aspects politiques et diplomatiques, est saluée pour son aspect novateur et sa fidélité à l'esprit de la saga, la réalisation technique ainsi que la campagne solo, jugée peu immersive, essuient toutefois de nombreuses critiques négatives[8][2][9][10].

Configuration requise

  • Système d'exploitation : Windows XP SP2, Vista SP1, Windows 7
  • Processeur : AMD ou Intel Dual core 2.2 GHz
  • Mémoire vive : 1024 Mo de RAM (pour XP) - 2048 Mo de RAM (pour Vista / 7)
  • Carte graphique : Carte 100% compatible DirectX 9 comportant 256 Mo de mémoire vidéo avec support Shaders 3.0. ATI Radeon X1600 XT / Intel HD / nVidia GeForce 6600 GT ou meilleure
  • DirectX® : 9
  • Disque dur : 10 GO d'espace disque disponible
  • Carte son : Carte son compatible DirectX 9
  • Une connexion Internet est requise pour l'activation et le jeu en ligne

Liens externes

Notes et références