Aegor Rivers

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Aigracier)
Aller à : navigation, rechercher
Aegor Rivers
Image by Amok (c)

Identité
V.O. Aegor Rivers "Bittersteel"
Surnom Aigracier
Apparence
Yeux violets
Cheveux noirs
Taille grand
Poids bien bâti
Statut
Rang Grand Bâtard
mercenaire
Titre fondateur et capitaine général de la Compagnie Dorée
Naissance 172 (Haye-Pierre)
Décès 241 (Essos)
Famille
Père Aegon IV Targaryen
Mère Barba Bracken
Épouse Calla Feunoyr
Blasons
Aegor était un bâtard de la maison Targaryen Aegor était un bâtard de la maison Bracken
Aegor soutenait la cause FeunoyrBlason personnel d'Aegor
Aegor a fait partie des Puînés Aegor a fondé la Compagnie Dorée

Né en l'an 172, Aegor Rivers, dit Aigracier, était le fils naturel du roi Aegon IV Targaryen et de sa cinquième maîtresse, lady Barba Bracken. Il est plus jeune que Daemon Feunoyr et plus âgé que Brynden Rivers, dit Freuxsanglant. Aigracier était un guerrier et en avait la disposition physique. Il était seulement à moitié Targaryen et avait donc les yeux violets mais des cheveux noirs. Adulte, il portait une barbe coupée très court, plus discrète qu’une ombre sur son visage et sa mâchoire. Il était grand et bien bâti mais svelte et agile comme une panthère. Aigracier avait un dégoût particulier pour Freuxsanglant et la mère de celui-ci, qui avait remplacé sa propre mère comme favorite du roi[1]. Il fut amoureux de sa demi-sœur Shaïra Astre des Mers[2].

Le rebelle

Sans doute du fait de sa rivalité amoureuse avec Freuxsanglant[2], Aegor Rivers se range du côté de Daemon Feunoyr lorsque celui-ci se révolte contre Daeron II Targaryen lors de la première rébellion Feunoyr. Il est l’un des meneurs de son armée lors de la grande bataille du champ d'Herberouge en l'an 196, où Daemon est tué. Il s’y distingue, notamment en retournant la déroute de son armée en une charge folle. Son duel face à Freuxsanglant, au cours duquel il lui crève un œil, est l’un des combats les plus mémorables de la bataille. On dit que c’est lui qui récupère l’épée en acier valyrien Feunoyr à l’issue de la bataille[3].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Première rébellion Feunoyr.
Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille du champ d'Herberouge.

Aigracier part ensuite en exil à Tyrosh avec les Feunoyr survivants et les centaines de rebelles refusant de ployer le genou[4]. Là, il tente de poursuivre la lutte contre la dynastie targaryenne tant bien que mal[5].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rébellions Feunoyr.

L'exilé

Toujours en exil à Tyrosh, Aegor Rivers n'appuie pas la deuxième rébellion Feunoyr et ne donne pas l'épée en acier valyrien Feunoyr au jeune Daemon Feunoyr, le second du nom, lorsque ce dernier tente de soulever les seigneurs rebelles à Murs-blancs lors du tournoi donné par lord Ambrose Beurpuits[5]. Il mène cependant en personne au moins trois autres tentatives de rébellion[6].

Le mercenaire

Aegor Rivers combat en tant que mercenaire dans les cités libres, notamment pendant un an au sein des Puînés[7]. Voyant que ses anciens compagnons d'armes sont réduits comme lui à louer leur épée pour survivre, chez les Puînés, sous l'Étendard en Loques, ou parmi les Hommes de la Pucelle, il décide de conserver rassemblée la puissance de la maison Feunoyr et fonde la Compagnie Dorée[6][4] en l'an 212[8].

En l'an 241[8], sur son lit de mort, Aigracier demande que son crâne soit dépouillé de sa chair et plongé dans l'or, afin qu'il soit porté en tête de la compagnie lors de leur retour dans les Sept Couronnes[9].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Compagnie Dorée.

Notes et références