Bartimos Celtigar

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bartimos Celtigar
Identité
V.O. Bartimos Celtigar
Statut
Rang lord
Titres seigneur de la maison Celtigar
sire de Pince-Isle
Grand Argentier
Décès 130 (Port-Réal)
Blasons
Lord Bartimos dirigeait la maison Celtigar
Grand Argentier
Tyland Lannister inconnu ►

Lord Bartimos Celtigar était le seigneur de la maison Celtigar de Pince-Isle sous le règne de Viserys I Targaryen. Il fit partie des soutiens de la princesse Rhaenyra Targaryen durant le conflit de succession connu sous le nom de Danse des Dragons, et fut même son Grand Argentier durant la brève période où elle régna[1].

Homme profondément loyal, il a la réputation d'être incorruptible, ingénieux, et doué pour les affaires. Malgré cela, il se fera cordialement détester par la population pour ses mesures impopulaires[2].

Dans la Danse des Dragons[modifier]

Dès le départ, Bartimos Celtigar fait partie des soutiens de Rhaenyra, comme de nombreuses maisons des Terres de la Couronne. Il fait partie de son Conseil noir[3] et joint ses forces armées à celles de sa reine[2].

Après la chute de Port-Réal, la reine Rhaenyra fait de lui son Grand Argentier. Le besoin d'argent est impérieux, car le précédent Grand Argentier, Tyland Lannister, fidèle à Aegon II Targaryen, a divisé le trésor royal et l'a mis hors de portée des Noirs. Quant à la portion qui était restée à Port-Réal, elle a été entièrement dépensée par le roi Aegon. Pour retrouver rapidement de l'argent, lord Bartimos mène une longue série de réformes, qui font tantôt appel à d'anciennes mesures, tantôt sont de nouvelles taxes :

  • il rétablit les lois impopulaires de son ancêtre Edwell Celtigar ;
  • il double les taxes sur le vin et la bière, et triple le tarif d'entrée aux ports ;
  • il impose une taxe pour les marchands, qui doivent payer s'ils veulent garder leur commerce ouvert ;
  • pour chaque lit occupé, les hôtels doivent payer une taxe d'un cerf d'argent ;
  • il rétablit les lois de lord Rego Draz sur les déplacements, et les triple ;
  • il impose une taxe foncière en fonction de la surface possédée ;
  • il impose une taxe pour permettre aux navires de quitter le port : ceux qui ne veulent pas payer voient leur cargaison saisie et leur bateau vendu ;
  • il propose des exécutions publiques à Fossedragon, où les gens peuvent voir les criminels se faire dévorer par les dragons pour trois sols ;

Toutes ces mesures font grandir l'impopularité de Rhaenyra, qui est bientôt détestée de la population[2].

Après la défection des Deux Traîtres, lord Bartimos s'oppose farouchement aux deux semences de dragon restées à Port-Réal, Orties et Addam Velaryon, leur bâtardise les prédisposant selon lui à la traîtrise. Il conseille à la reine Rhaenyra Targaryen de les arrêter immédiatement avant qu'ils ne rejoignent les Verts. Par la suite, il suggère d'instaurer une taxe sur les bâtards.

Au moment du soulèvement de Port-Réal, Bartimos Celtigar, détesté de la population, est un des premiers à être attaqué : en effet, il réside dans un manoir peu protégé. Trahi par les membres de sa maisonnée, il est poursuivi dans sa maison par les assaillants. Capturé, il est attaché et torturé afin de révéler l'emplacement de ses richesses, avant d'être émasculé et tué par un tanneur nommé Wat[4].

Notes et références[modifier]

  1. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  3. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  4. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.