Tyland Lannister

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Tyland Lannister
Identité
V.O. Tyland Lannister
the hooded Hand
Surnom la Main encagoulée
Apparence
Cheveux blond
Taille grand
Statut
Rang chevalier
Titres maître des navires
Grand Argentier (129 à 131)
Main du Roi (131 à 133)
Décès 133 (Port-Réal)
Blasons
Ser Tyland faisait partie de la maison Lannister
Grand Argentier
Lyman des Essaims Bartimos Celtigar
Main du Roi
Cregan Stark Unwin Peake

Tyland Lannister était un chevalier de la maison Lannister de Castral Roc, frère jumeau de lord Jason Lannister. Étant né en second, ser Tyland n'hérita pas du fief familial[1]. Il devint maître des navires sous le règne de Viserys Ier Targaryen[2]. Dès le début de la guerre de succession connue sous le nom de Danse des Dragons, il soutint les revendications du roi Aegon II Targaryen et devint Grand Argentier de son conseil vert[3]. Il perd brièvement cette charge au cours du règne de Rhaenyra sur Port-Réal[4], mais la retrouve au retour d'Aegon II dans la capitale[5]. Lors de la régence d'Aegon III, il est désigné comme Main du Roi. Il mourut lors de l'épidémie de fièvre d'Hiver de l'an 133[1].

Avant la Danse des Dragons, ser Tyland Lannister était aussi grand et blond que son jumeau. Après sa détention et les tortures qu'il a subies pendant la guerre, il est aveugle et défiguré. Il prend alors l'habitude de se coiffer d'une cagoule de soie, ce qui lui vaut le surnom de « la Main encagoulée » auprès du peuple de Port-Réal[1].

Histoire[modifier]

L’ascension[modifier]

En l'an 105, alors que les nobles du royaume prêtent serment de défendre les droits de la princesse Rhaenyra Targaryen et la reconnaissent comme héritière du royaume, Tyland Lannister n'est encore qu'un enfant et ne prête donc pas serment[3]. En l'an 112, durant la pérégrination princière de Rhaenyra dans les terres de l'Ouest, Tyland et son frère Jason Lannister rivalisent au cours du banquet pour la séduire. Ser Tyland Lannister devient maître des navires du conseil restreint du roi Viserys Ier Targaryen à une date inconnue[N 1][2]. Viserys Ier récompense ainsi la maison Lannister pour son soutien lors du Grand Conseil de 101[6].

Au troisième jour de la troisième lune de l'an 129, le roi Viserys Ier meurt. Avertie en toute discrétion, la reine Alicent Hightower fait réunir le conseil restreint en pleine nuit pour discuter de la succession. Les partisans de son fils, le prince Aegon Targaryen, en majorité au conseil, veulent le faire hériter préférentiellement à la princesse de Peyredragon et héritière désignée de Viserys, Rhaenyra Targaryen, malgré l'opposition farouche du Grand Argentier Lyman des Essaims. Ser Tyland Lannister se range lui-même à l'avis de la majorité, argumentant qu'il n'a jamais reconnu Rhaenyra comme héritière et n'a jamais prêté serment de défendre ses droits. Après s'être débarrassé de lord Lyman, le conseil vert nomme ser Tyland Grand Argentier. Celui-ci se saisit sans plus attendre du trésor royal, qu'il divise en quatre parts : l'une est confiée à la Banque de Fer de Braavos, la deuxième aux Lannister de Castral Roc, la troisième aux Hightower de Villevieille[N 2]. Le reste est conservé au Donjon Rouge pour financer d'éventuelles levées de troupes, engager des mercenaires, ou verser des pots-de-vin aux nobles susceptibles de vendre leur soutien au roi Aegon II[N 3]. Ser Tyland abandonne la charge de maître des navires, que la Main du Roi Otto Hightower propose à lord Dalton Greyjoy de Pyk[3].

Le Grand Argentier des Verts[modifier]

Après la victoire lors de la bataille de l'Hydromel de l'an 129, le prince régent Aemond Targaryen projette d'attaquer son oncle Daemon Targaryen à Harrenhal. Il compte prendre la tête d'une armée depuis les terres de la Couronne tandis que lord Jason Lannister attaquera depuis l'ouest avec les forces ouestiennes. Ser Tyland Lannister approuve ce projet.

En l'an 130, les partisans de la prétendante Rhaenyra Targaryen s'emparent de Port-Réal. La reine douairière Alicent Hightower, son père Otto Hightower, le maître des lois Jasper Wylde et le Grand Argentier Tyland Lannister sortent alors de la Citadelle de Maegor pour se rendre[7]. Ser Tyland est envoyé dans les geôles où il est torturé dans l'espoir de remettre la main sur une partie du trésor royal. La reine nomme un de ses fidèles soutiens, lord Bartimos Celtigar, pour le remplacer comme Grand Argentier. Il s'avère rapidement que la portion du trésor royal conservée à Port-Réal a été intégralement dépensée dans l'effort de guerre, et que les trois autres parts sont hors d'atteinte, grâce à ser Tyland[4]. Les bourreaux de Rhaenyra l'aveuglent, lui arrachent les ongles des mains et des pieds, lui coupent les oreilles et le châtrent.

La même année, ser Tyland Lannister est finalement libéré des cellules noires par les chevaliers de caniveau de ser Perkin la Puce, lorsque ceux-ci s'emparent du Donjon Rouge au nom du prétendant Trystan Vrayfeu[8]. Après le retour du roi Aegon II Targaryen sur le Trône de Fer, ser Tyland Lannister est réintégré au conseil vert, où il retrouve ses fonctions de Grand Argentier. Au cours de l'an 131, alors que les anciens partisans de Rhaenyra ne désarment pas, il propose d'engager des compagnies de mercenaires à Lys et à Tyrosh, grâce aux fonds qu'il a sécurisé au début de la guerre. Lord Corlys Velaryon fait valoir que les compagnies seront difficiles à convaincre et impossible à ramener à temps pour faire face à leurs ennemis. Favorable à des négociations de paix, lord Corlys incite Aegon au pardon et à faire du fils de Rhaenyra son héritier pour apaiser ses ennemis, mais Aegon ne veut pas en entendre parler : la lignée de Rhaenyra ne règnera jamais et elle doit prendre fin. Ser Tyland Lannister approuve son roi, lui conseillant d'exécuter le garçon sans plus attendre afin de mettre fin au plus tôt à la rébellion. Ses paroles déclenchent la fureur de lord Corlys, qui quitte la réunion en les insultant.

Ser Tyland Lannister, ser Julian Armoise et ser Marston Waters de la Garde Royale sont envoyés dans les Terres Disputées en tant qu'émissaires pour recruter des épées louées. Pendant leur absence, le roi Aegon II est assassiné par certains de ses fidèles[5]. Le retour des émissaires est toutefois redouté, car s'ils revenaient avec des compagnies de mercenaires, ils pourraient poursuivre la guerre. Or personne ne semble souhaiter continuer à se battre : Johanna Lannister, dame régente de Castral Roc accepte les termes de paix qui lui ont été envoyés au nom du fils de Rhaenyra, le prince Aegon Targaryen. Elle rend la part du trésor royal qui avait été confiée aux Lannister en échange d'un pardon complet pour ser Tyland[9].

La Main du Roi[modifier]

Une fois rentré de Myr, ser Tyland Lannister est nommé Main du Roi Aegon III Targaryen. Comme il est un ancien partisan d'Aegon II Targaryen, un ancien soutien de la prétendante Rhaenyra Targaryen est nommé lord Protecteur du Royaume : lord Leowyn Corbray de Cordial. Ser Tyland doit assumer le gouvernement quotidien du royaume, alors que lord Leowyn veille à la défense de celui-ci. Tous deux sont censés être soumis à un collège de sept régents, savant mélange d'hommes et d'une femme représentant les Sept Couronnes et l'ensemble des tendances qui se sont affrontées durant la Danse des Dragons. Pour épargner aux dames de la cour le spectacle de son visage défiguré, ser Tyland porte désormais une cagoule de soie lors des événements officiels, ce qui lui vaut parmi les Port-Réalais la réputation d'être un sorcier maléfique. Très rapidement, ser Tyland exerce une autorité implicite sur lord Leowyn Corbray, et au fil des jours, il s'affranchit progressivement des régents, qui se réunissent de moins en moins souvent.

Dès le début de son mandat, ser Tyland travaille énergiquement et concentre de plus en plus de pouvoirs. Habilement, il prétend avoir complètement perdu la mémoire des événements de la Danse des Dragons, ne se rappelant plus qui avait été Noir et qui avait été Vert. Lui-même se présente comme un partisan résolu du roi Aegon III[1]. Il s'adresse à son roi avec respect, déférence, douceur et bienveillance. Il cherche généralement plus à le conseiller et le guider qu'à lui donner des ordres. Avec le temps, le jeune roi lui accorde sa confiance et se fie à son jugement[10]. Le jeune roi étant malgré tout peu présent à la cour ou à l'extérieur du Donjon Rouge, ses demi-sœurs Baela et Rhaena Targaryen accompagnent régulièrement ser Tyland lors des rencontres protocolaires.

Ser Tyland travaille au redressement économique du royaume, qui après avoir connu la guerre, va devoir affronter l'hiver. Il révoque les taxes promulguées par lord Bartimos Celtigar durant le règne de Rhaenyra. Il prête un million de dragons d'or aux seigneurs qui ont perdu leurs possessions durant la guerre[N 4]. Il ordonne la construction de trois immenses silos à grains fortifiés à Port-Réal, Port-Lannis et Goëville pour lutter contre la disette[N 5]. Il ordonne aux charpentiers et aux tailleurs de pierre de cesser de travailler sur les statues commandées par Aegon II, figurant ses frères Aemond et Daeron le Hardi, et de se consacrer à la restauration de Fossedragon. Les portes de la ville sont renforcées et la Main annonce la construction de cinquante nouvelles galères de guerre. Devant les régents, ser Tyland justifie cette mesure en affirmant qu'elle fournira du travail aux chantiers navals et que les vaisseaux permettront de se défendre contre la Triarchie. Toutefois, d'après l'archimestre Gyldayn, beaucoup soupçonnent ser Tyland d'avoir surtout voulu réduire la dépendance de la Couronne envers la flotte Velaryon et de prévoir à terme de diriger ces navires contre lord Dalton Greyjoy des îles de Fer, en rébellion ouverte contre le Trône de Fer. Il se révèle impuissant cependant à convaincre ou à intimider ce dernier : malgré les messages de la Main, les Fer-nés poursuivent leurs razzias et leurs pillages dans les terres de l'Ouest.

Vers la fin de l'année, l'ancienne Triarchie s'effondre et Lys, Myr et Tyrosh s'abîment dans la guerre des Filles. La guerre se porte dans les Degrés de Pierre, où Racallio Ryndoon revendique la royauté. Ces troubles nuisent au commerce des ports du détroit et ser Tyland Lannister reçoit des émissaires de Pentos, Braavos et Lorath, qui lui proposent une alliance. S'il les reçoit avec faste, il décline poliment, assurant aux régents qu'il faut maintenir les Sept Couronnes en dehors des conflits incessants des cités libres.

En l'an 132, l'ancien Grand Mestre Orwyle est retrouvé dans le bordel Chez Maman. Considéré comme un déserteur de la Garde de Nuit, les régents veulent que la peine de mort prononcée contre lui par lord Cregan Stark lors du Jugement du Loup soit exécutée. Ser Tyland fait observer que la charge de Justice du Roi n'étant pas pourvue et étant lui-même aveugle, personne n'est qualifié pour décapiter le mestre. Il ordonne donc la réclusion d'Orwyle dans une cellule vaste, aérée et confortable de la tour, le temps de trouver un bourreau approprié[N 6].

Cette même année, le régent Corlys Velaryon décède dans les marches serpentines. Bien qu'il ait nommé Alyn Velaryon comme son héritier, les frères Daemion et Daeron Velaryon revendiquent sa succession. Ser Tyland et les régents tranchent en faveur d'Alyn Velaryon. Après avoir été proprement reconnu Sire des Marées et maître de Lamarck, celui-ci se rend à Port-Réal pour revendiquer la place de régent de son aïeul, mais ser Tyland le renvoie chez lui, car il le considère comme trop jeune pour être régent, et la place a déjà été offerte à lord Unwin Peake. La mort de lord Corlys pousse le conseil des régents à évoquer la question de la succession du roi des Sept Couronnes Aegon III. Au cours des débats, il apparaît que seules les demi-sœurs du roi, Baela et Rhaena, sont fondées à revendiquer la succession de leur demi-frère. Ser Tyland rappelle alors que Baela est l'aînée, ce qui devrait faire d'elle l'héritière. Quand le Grand Mestre et régent Munkun fait valoir qu'il faut respecter les principes de primogéniture et de préférence masculine, ser Tyland lui rappelle qu'il n'y a plus aucun héritier mâle.

Le septon Eustace redoutant que l'attirance de Baela pour les garçons la conduise à se compromettre et à déshonorer sa famille, il conseille à ser Tyland de la marier au plus vite. La Main et le conseil des régents sélectionnent lord Thaddeus Rowan de Boisdoré comme époux, mais Baela n'approuve pas ce choix et se rebiffe. Ser Tyland l'enferme dans ses appartements, mais elle s'enfuit durant la nuit et se marie à son cousin, lord Alyn Velaryon de Lamarck. Alors que les régents veulent faire annuler ce mariage par le Grand Septon, ser Tyland juge plus prudent d'éviter un scandale public, et fait courir le bruit que ce mariage a été arrangé par le roi et la cour. Les régents décident de marier également Rhaena Targaryen, mais cette fois, ser Tyland insiste pour que la jeune fille puisse participer aux discussions et qu'elle donne son avis préalablement à toute décision. Questionnée, Rhaena révèle qu'elle souhaiterait épouser ser Corwyn Corbray, frère cadet de lord Leowyn Corbray. Corwyn est fiancé à Rhaena et l'épouse une demi-lune plus tard. Ser Tyland voulait une période de fiançailles plus longue, mais les régents espèrent qu'en hâtant le mariage, lady Rhaena sera rapidement enceinte, ce qui permettra peut-être de désigner un héritier mâle à Aegon III.

À la fin de l'an 132, informé que des hors-la-loi tiennent toujours Harrenhal, ser Tyland Lannister envoie ser Régis Bosques reconquérir la forteresse, accompagné de quelques hommes de la maison Darry. Ser Damon Darry renvoie quelque temps plus tard des nouvelles : ser Régis est mort dans des circonstances étranges, leur troupe a été balayée par les hors-la-loi et Harrenhal est toujours aux mains de la reine sorcière Alys Rivers. Ser Damon fait état d'histoires de sorcellerie et de dragon. Les régents ne tiennent pas compte de ces fables et concluent qu'il faudra envoyer une troupe plus importante reconquérir Harrenhal.

Au troisième jour de l'an 133, une épidémie de fièvre d'Hiver atteint Port-Réal. Mis en garde par le Grand Mestre Munkun, ser Tyland Lannister fait fermer les portes de la ville et celles du Donjon Rouge pour éviter la contagion. Mais la maladie s'introduit tout de même dans le Donjon Rouge et emporte de nombreuses personne. Demeuré dans la tour de la Main, ser Tyland s'efforce de contenir l'épidémie. Mais, alors que la maladie semble avoir fini ses ravages, il tombe malade à son tour et décède en deux jours, au lieu des quatre habituels. Le septon Eustace et le roi Aegon III Targaryen sont à son chevet lorsqu'il meurt[1].

Postérité[modifier]

Ser Tyland Lannister ne laisse ni épouse, ni enfant derrière lui[1]. Par ses contemporains, il est perçu comme une Main faible et inefficace, intrigante et sinistre[10]. Certains lui reprochent sa couardise pour n'avoir pas impliqué les Sept Couronnes dans la guerre des Filles ou pour ne pas avoir lutté contre les déprédations des Fer-nés dans les terres de l'Ouest, malgré l'insistance de sa belle-sœur, Johanna Lannister. D'autres ébruitent des rumeurs de sorcellerie à son propos : on l'accuse de cacher sa monstruosité derrière sa cagoule, de boire le sang des bébés ou de pratiquer des rituels interdits. Ser Tyland s'était fait des ennemis tant parmi les Noirs de Rhaenyra Targaryen que parmi Verts d'Aegon II Targaryen.

Avec le recul, l'archimestre Gyldayn estime dans Feu et Sang qu'il a bien servi Aegon III Targaryen au poste de Main[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. D'après l'archimestre Gyldayn, Tyland est le membre le plus jeune du conseil restreint de Viserys Ier Targaryen avec lord Larys Fort d'Harrenhal, maître des chuchoteurs et lord Confesseur (cf. Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession).
  2. Ses choix sont motivés par la fiabilité supposée de ces maisons : les Lannister sont la propre famille de ser Tyland et les Hightower sont la famille maternelle du prétendant Aegon II Targaryen.
  3. Cent-soixante-dix ans plus tard, quatre sacs de cerfs d'argent frappés sous le règne de Viserys Ier Targaryen seront retrouvés dans les souterrains du Donjon Rouge (cf. A Feast for Crows, Chapitre 13, Cersei), ce qui peut suggérer qu'une partie du trésor royal y est restée cachée.
  4. Ces prêts causent une brouille avec la Banque de Fer de Braavos (cf. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée). Les Braaviens espéraient sans doute profiter de la situation des Sept Couronnes pour prêter eux-mêmes de l'or aux seigneurs en appliquant un fort taux, comme ils semblent le faire bien souvent (cf. Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence).
  5. Cette mesure fait monter le prix du grain, ce qui satisfait les seigneurs et les villes où on en trouve à profusion, mais cela rend difficile l'achat pour les aubergistes, les taverniers, les pauvres et les affamés (cf. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée).
  6. Le septon Eustace et le bouffon Champignon, dans leurs livres respectifs, avancent que ser Tyland utilisait surtout ce prétexte pour épargner Orwyle, qui avait fait partie du conseil restreint de Viserys Ier Targaryen, puis du conseil vert d'Aegon II Targaryen, comme lui (cf. Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  2. 2,0 et 2,1 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  4. 4,0 et 4,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  5. 5,0 et 5,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.
  6. Les origines de la saga, La maison Lannister sous les Dragons.
  7. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  8. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  9. Fire and Blood : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.
  10. 10,0 et 10,1 Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.