Première nuit

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : the First Night (the Lord's Right)

La première nuit est un droit de cuissage[N 1] qui était en vigueur à Westeros au temps des Premiers Hommes, voire à l'Âge de l'Aube. Cette coutume fut abrogée et interdite en l'an 58 par le roi Jaehaerys Ier Targaryen, inspiré par son épouse, la Bonne Reine Alysanne Targaryen[1].

Le droit de première nuit semble toutefois perdurer dans certains domaines reculés du Nord, notamment chez les Omble, les clans des montagnes et sur l'île de Skagos[2].

Origine[modifier]

Les seigneurs et chef de guerre des Premiers Hommes de ce temps, considérés comme des guerriers et des héros puissants, étaient en droit de revendiquer la virginité de toute femme se mariant sur leur domaine, avant leur époux. Le fait était présenté comme une forme de bénédiction. Un enfant qui naissait de cette relation imposée par la coutume était élevé par le mari qui y voyait un honneur[1].

Quand les Andals s'installent à Westeros, ils choisissent de laisser cette coutume en place au même titre que les bois sacrés. La tradition de la première nuit est réputée être moins vivace au sud du Neck qu'elle ne l'est dans le Nord, mais reste tacitement en usage[1], y compris sur Peyredragon où les enfants nés suite à une première nuit sont appelés semences de dragon[3].

Histoire[modifier]

De l'an 9 à l'an 37, lord Gargon Qoherys, sire d'Harrenhal, prend l'habitude de s'inviter à tous les mariages qui ont lieu sur ses terres et à y exercer son droit de première nuit. Il y gagne le surnom de Gargon l'invité, jusqu'au jour où, par vengeance, le père d'une de ses victimes ouvre une porte poterne d'Harrenhal à Harren le Rouge. Gargon Qoherys est castré puis tué[4][5].

En l'an 58, la reine Alysanne Targaryen se rend en visite dans le Nord. Elle y rencontre des femmes de Blancport, Tertre-bourg, et surtout à La Mole, où une des prostituées du lieu lui raconte comment, après une première nuit qui l'a laissée enceinte de son seigneur, elle a perdu outre sa virginité, l'amour de son mari. Insultée, maltraitée et victime d'une fausse couche à force de coups, la jeune femme décida de quitter son foyer pour se prostituer à La Mole. Émue par ce récit comme par d'autres, la reine Alysanne demande l'abolition de la coutume de la Première nuit. Le roi Jaehaerys I Targaryen et le maître des lois lord Albin Massey sont réticents à retirer aux seigneurs un de leurs droits coutumiers, le Grand Mestre Benifer tient un discours neutre, mais septon Barth soutient la reine au nom des principes de la Foi et promet le soutien du Grand Septon. Convaincu, le roi Jaehaerys abolit la coutume, et la première nuit devient un crime de viol[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Historiquement, le « droit de cuissage » est une coutume imaginaire qui semble dériver d'une tradition autorisant les seigneurs à exiger le payement d'une taxe à leur serfs quand ces derniers se mariaient (cf. droit de cuissage sur fr.wikipedia.org).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Fire and Blood : Jaehaerys et Alysanne. Leurs triomphes et leurs tragédies.
  2. A Dance with Dragons, Chapitre 33, Schlingue.
  3. La Princesse et la Reine.
  4. Fire and Blood : Les fils du Dragon.
  5. The Sons of the Dragon.