Blancport

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blancport
Informations
V.O. White Harbor[N 1]
Nature ville
Localisation
Mm blancport.jpg

Blasons
Blancport est le fief de la maison Manderly

Blancport est une grande ville portuaire du Nord, bâtie sur l'estuaire de la Blanchedague qui se jette dans la baie de la Morsure, non loin au nord-est de Moat Cailin. Elle est également le siège de la maison Manderly. Bien qu'étant d'une taille très inférieure aux autres agglomérations majeures des Sept Couronnes (Port-Réal, Villevieille et Port-Lannis[1])[2], Blancport est la plus grande et la plus riche ville du Nord[3][4] et son unique port commercial d'envergure, libre des glaces, de surcroît, même au plus fort de l'hiver. On dit d'ailleurs que si Winterfell est le cœur du Nord, Blancport en est la bouche[4]. Tout cela en fait une agglomération relativement cosmopolite[5]. Elle est entre autre célèbre pour ses orfèvres qui travaillent l'argent[6][4].

Histoire[modifier]

Origine[modifier]

L'histoire du site de Blancport commence avec Jon Stark, roi de l'Hiver avant l'arrivée des Andals, et la construction de la forteresse de l'Antre du Loup afin de protéger l'estuaire de la Blanchedague et les côtes orientales du Nord[7][8][9].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Antre du Loup.

Puis, environ six siècles avant la Conquête[N 2], la maison Manderly, originaire du Bief, fut poussée à l'exil par le roi Perceon III Jardinier et recueillie (en échange de sa soumission et de beaucoup d'or[4]) par le roi du Nord de l'époque[N 3]. L'Antre du Loup fut alors le théâtre du serment d'allégeance de la maison Manderly prêté devant les anciens dieux et les nouveaux et entra dès lors dans leurs fiefs[4], ainsi que les terres avoisinantes[9].

La ville fut bâtie grâce à la fortune des Manderly et l'architecture de leur nouvelle demeure, Châteauneuf, est largement inspirée de Petrebourg, leur château perdu (au profit de la maison Peake) dans le Bief. Elle fut la cité de Westeros la plus récente avant la fondation de Port-Réal par Aegon le Conquérant six cents ans plus tard[9].

Blancport abrita par la suite la flotte du royaume du Nord, jusqu'à sa destruction par le roi Brandon Stark, dit l'Incendiaire, après la disparition de son père dans les mers du Crépuscule[10].

Sous les Targaryens[modifier]

Après la Conquête, Blancport reçoit la visite du roi Aegon I Targaryen à deux reprises lors de ses pérégrinations royales[11].

En l'an 58 après la Conquête, la reine Alysanne Targaryen mène une pérégrination royale dans le Nord, et fait de Blancport sa première étape. Accueillie par le seigneur de Blancport, lord Théomore Manderly, elle organise des mariages entre les descendants de ce dernier et ses propres dames de compagnie. Elle assiste également à un combat amical entre une sauvageonne et son bouclier lige, Jonquil Sombre, et organise l'une de ses cours de femmes[12].

Description[modifier]

Bâtie sur les berges orientales de l'estuaire de la Blanchedague, Blancport est constituée d'un ensemble de maisons aux murs blanchis à la chaux et aux toits très pentus d'ardoise gris sombre, séparées par de larges rues droites et pavées. La rade intérieure, qui bénéficie d'un meilleur ancrage pour une vingtaine de navires, est protégée par une jetée longue de près d'un mille[N 4], les murs de la ville d'un autre côté, et enfin par l'Antre du Loup, un ancien donjon en surplomb. L’Escalier du Château, aux larges degrés de pierre blanche, éclairé la nuit par des sirènes de marbre portant des vasques pleines d'huile de baleine enflammée, mène de l'Antre au Châteauneuf sur sa colline. La rade extérieure située de l'autre côté de la jetée est, quant à elle, plus vaste. Les approches maritimes sont gardées par un îlot rocheux qui domine les eaux d'une cinquantaine de pieds[N 5], le roc aux Otaries. Entourée d'épais remparts, la ville est dominée par le Châteauneuf et le Septuaire des Neiges, un édifice surmonté de statues des Sept. On trouve aussi à Blancport un bois sacré, derrière les murailles noires croulantes de l'Antre du Loup. Le long des quais se dresse le marché aux poissons au-delà duquel on pénètre dans la ville par la porte de l'Otarie (ou des Otaries), où sont exposés les corps suppliciés des criminels[13]. Derrière celle-ci se trouve une place pavée au centre de laquelle se dresse une fontaine d'où s'élève un triton de pierre au trident brisé et à la barbe bouclée blanchie de lichens haut d'une vingtaine de pieds, appelé le vieux Pied-de-Poisson par les habitants de la cité. De fait, même si la place porte formellement le nom d'un ancien lord, elle est toujours désignée comme la cour Pied-de-Poisson. Le Vieil Hôtel des Monnaies, aujourd'hui désaffecté, donne sur cette place. On trouve par ailleurs à Blancport : des bordels, des tavernes servant les spécialités de poisson locales, de nombreuses auberges (dont L'Anguille alanguie), des brasseries réputées et des débits de boissons, ainsi qu'une salle de spectacle. Une large voie pavée de blanc et en escalier mène de l'Antre du Loup au Châteauneuf le long du front de mer[14].

Économie[modifier]

L'embouchure de la Blanchedague reste libre de glace même en plein hiver, ce qui garantit l'accès à la mer de Blancport[4]. Outre ses orfèvres qui travaillent l'argent, la ville accueille les denrées qui descendent de la Blanchedague à bord de fines mais robustes embarcations : hydromel, peaux, bois et laine, celle-ci faisant l'objet d'un important commerce de vente en gros. De fait, outre les nombreuses embarcations de pêche, la rade de la cité abrite des navires en provenance notamment des Trois Sœurs (qui apportent des poissons, des crustacés et des fromages de chèvre, et repartent avec du bois, de la laine et des peaux[4]), de Braavos et de Tyrosh, et les rues sont animés par l'activité des douaniers, des pêcheurs, des changeurs de monnaie, des facteurs de laines et autres petits et gros commerçants[14]. Les impôts et taxes prélevés remplissent les coffres des Manderly[8].

Société[modifier]

En raison de l'histoire spécifique de la maison Manderly[4], les habitants de Blancport sont les seuls Nordiens adeptes de la Religion des Sept.

Les spécialités locales sont les tourtes, souvent à base de poissons comme la lamproie, et la morue panée et frite. Plus généralement, la cuisine locale promeut les produits de la mer[14], et on trouve sur les criées de Blancport : harengs, aiglefins, anguilles, saumon, fruits de mer, crabes, langoustes[15]...

Blancport dans la saga[modifier]

Dans AGOT[modifier]

Lady Catelyn Stark, accompagnée de ser Rodrik Cassel, embarque discrètement à Blancport, à bord de la Cavalière des Tornades, pour se rendre à Port-Réal et apprendre à son époux lord Eddard Stark la tentative d'assassinat contre le jeune Bran Stark[16]. Alors que la tension monte entre les Stark et les Lannister, lord Eddard Stark ordonne à lord Wyman Manderly de réparer et de renforcer les défenses de sa ville, et de les garnir d'hommes[17].

Lors du déclenchement des hostilités, lord Wyman accueille lady Catelyn Stark à son retour du Val d'Arryn et la fait escorter par ses deux fils jusqu'à Moat Cailin où s'est rassemblé l'ost du Nord de Robb Stark, joignant par la même occasion ses forces aux autres maisons nordiennes[18].

Dans ACOK[modifier]

Après avoir renforcé ses défenses, lord Wyman Manderly fait arrêter les douaniers de la Couronne, coupables d'après lui d'avoir détourné à leur profit l'argent dû au nouveau roi du Nord. Il les remplace par de nouveaux de son choix et, à la fête des moissons à laquelle il se rend avec une imposante suite, il demande à Winterfell d'entériner ce fait. Lord Wyman propose par ailleurs aux Stark que sa ville assure la frappe de la monnaie du nouveau roi du Nord, et qu'une flotte de guerre y soit reconstituée[10].

Dans ADWD[modifier]

Lord Wyman Manderly a encore accru les défenses de la ville, et le vieux fortin en ruine du roc aux Otaries est désormais relevé, équipé de machines de guerre et occupé par une garnison d’arbalétriers ; un mur de trente pieds de haut[N 6] et renforcé de tours toutes les cents verges[N 7], a été construit sur la digue, masquant la rade intérieure qui abrite vingt-trois galères de guerre. Par ailleurs, la ville est pleine de réfugiés des rives de la Blanchedague et des terres des Corbois. Parmi ceux-ci, lord Wyman accepte dans ses casernes tous les hommes de plus de cinq pieds. Robett Glover se trouve en ville et tente sans succès de recruter des hommes, lord Manderly lui ayant refusé son soutien, las de la guerre. L'abattement du suzerain de la ville alimente les discussions dans les tavernes, alors que les os de ser Wendel Manderly, tué lors des Noces Pourpres, reposent aux Septuaire des Neiges, rapportés par un fort parti de Frey arrivé dans la galère le Lion[14]. Enfin, un membre de la maison Locke[N 8] est lui aussi l'hôte du sire de Blancport[8].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. « White Harbour » sur les cartes de la version britannique, en effet, certains mots diffèrent entre l'américain et l'anglais.
  2. La jeune Wylla Manderly semble largement « arrondir » la date de la venue des Manderly dans le Nord (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 20, Davos), par rapport à lord Godric Borrell qui l'estime, lui, plus précisément (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 10, Davos).
  3. Son nom n'est pas connu.
  4. Soit près d'un kilomètre et six cents mètres.
  5. Soit environ quinze mètres.
  6. Soit un peu plus de neuf mètres.
  7. Soit tous les quatre-vingt-onze mètres environ.
  8. Peut-être lord Ondrew Locke, mais la description ne semble toutefois pas correspondre à un homme aussi âgé.

Références[modifier]