Seigneurs des Marches

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Seigneurs marchiens)
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Marcher lord

L'expression « seigneurs des Marches[N 1] » désigne l'ensemble des seigneurs résidant dans les marches de Dorne. D'abord vassaux des Durrandon d'Accalmie durant des siècles, ils sont placés sous la suzeraineté des Baratheon après la Conquête. Considérés comme les plus féroces combattants des terres de l'Orage, leurs châteaux sont parmi les mieux fortifiés des Sept Couronnes, et ils aiment à entendre les ballades et chansons composées sur les prouesses guerrières de leurs maisons[1].

Bien qu'ils portent traditionnellement le titre de sire des Marches, les Caron n'exercent aucune suzeraineté sur cette région. Ils revendiquent avoir été les premiers seigneurs à s'installer dans les Marches, mais les Swann leur contestent ce titre[1].

Conflits dorniens[modifier]

Si les Seigneurs Marchiens sont réputés pour leur compétence guerrière et la résistance de leur châteaux, c'est parce qu'ils ont toujours été en première ligne pour affronter les incursions dorniennes ou celles des rois du Bief sur le territoire des terres de l'Orage. Les roi de l'Orage en ont fait les premiers défenseurs de leur royaume, et presque toutes les générations de Marchiens ont dû repousser des envahisseurs. Par exemple, Séréna aurait été assiégé environ trente-sept fois au cours du dernier millénaire[1].

Une animosité séculaire s'est développée entre les seigneurs des Marches et les Dorniens[1]. Les Marchiens accusent les Dorniens de parler un dialecte incompréhensible[2].

Sous le règne d'Aegon I Targaryen, ils sont les premiers touchés par les représailles menées par les Dorniens lors de la première guerre Dornienne[3].

Sous le règne d'Aenys I Targaryen, les seigneurs des Marches sont en première ligne pour affronter le roi Vautour, un dornien qui ravage la région à la tête d'un ost gigantesque. Le roi ne parvenant pas se positionner, les seigneurs marchiens doivent prendre de nombreuses initiatives et se défendre seuls[4]. Leur suzerain, Orys Baratheon, réunit un ost d'Orageois, grâce auquel il brise le siège de Pierheaume. Pendant ce temps, avec l'aide de lord Samwell Tarly de Corcolline, Ellyn Caron et Harmon Dondarrion poursuivent le roi Vautour et ses troupes, lors de la Chasse au Vautour[5].

Un nouveau roi Vautour se proclame sous le règne de Daeron II Targaryen, mais il est vaincu par une coalition de seigneur marchiens, menée par les Caron et les Dondarrion[6].

Liste de seigneurs des Marches[modifier]

Les seigneurs des Marches dans la saga[modifier]

Dans ACOK[modifier]

Comme de nombreux Orageois, les seigneurs des Marches soutiennent majoritairement le roi Renly Baratheon au début de la guerre des Cinq Rois[7]. Lorsque leur roi meurt, ils se tournent vers Stannis Baratheon[8][9].

Tyrion Lannister, Main par intérim du roi Joffrey, négocie le ralliement des Dorniens, qui disposent leurs troupes dans les montagnes Rouges. Tyrion espère que cette menace fera reconsidérer aux Marchiens leur nouvelle allégeance envers Stannis. Toutefois, le prince Doran Martell exclut la moindre offensive, à moins d'une agression contre Dorne[10]. A tout le moins, Tyrion espère qu'ils resteront proches de leur château pour les défendre, plutôt que de s'impliquer dans les batailles à venir[11].

Suite à la bataille de la Néra, la plupart des seigneurs marchiens abandonnent Stannis et se rangent sous la bannière du roi Joffrey Baratheon. Certains sont punis pour leur trahison, d'autres sont pardonnés. Pour avoir tué lord Bryce Caron en combat singulier, le chevalier Philip Pièdre reçoit les anciens titres, domaines et revenus de la maison Caron, faisant de lui un seigneur des Marches[12].

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Parfois traduit par seigneurs marchiens dans les livres plus récents (cf. Les origines de la saga).

Références[modifier]