Soulèvement de Peake

De La Garde de Nuit
Révision datée du 8 mars 2020 à 20:45 par DJcoins (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Peake

V.O. : Peake Uprising

Le soulèvement de Peake est un événement encore méconnu qui opposa le roi des Sept Couronnes Maekar Ier Targaryen à la maison Peake de Stellepique en l'an 233[1].

Origines[modifier]

On ignore quels sont les éléments déclencheurs du soulèvement de la maison Peake. On peut supposer qu'il s'agit d'une suite à la déchéance de la maison Peake, intervenue au cours des décennies qui précèdent. Lord Gormon Peake avait perdu Petrebourg et Boisblanc, deux des châteaux ancestraux de la maison, pour s'être associé à la première rébellion Feunoyr contre le Trône de Fer. En l'an 211, lord Gormon Peake organise la tentative de prise de pouvoir du deuxième prétendant de la maison Feunoyr, Daemon II. Après l'échec de cette deuxième rébellion Feunoyr, la Main du Roi Brynden Rivers le fait décapiter[2]. La maison Peake entretient sans doute toujours des griefs contre les Targaryen, depuis cette époque.

En l'an 233, en plein cœur de l'hiver[3], la maison Peake se rebelle contre le roi Maekar.

Déroulement[modifier]

Les événements de ce soulèvement sont encore largement méconnus. Les terres de l'Ouest dépêchent de nombreux lords et chevaliers pour soutenir l'ost royal.

Le roi des Sept Couronnes Maekar Ier Targaryen fait partie des victimes[1], sa tête aurait été écrasée par un rocher lancé par les assiégés[N 1]. Le jeune Tywald Lannister, héritier de Castral Roc et écuyer de lord Robert Reyne, trouve également la mort au cours des combats[1]. Il aurait été transpercé par une pique alors qu'il passait la porte brisée de Stellepique et serait mort dans les bras de son frère jumeau, Tion, écuyer du prince Aegon Targaryen. Celui-ci aurait exaucé le dernier vœu de Tywald : être adoubé chevalier avant de mourir[N 1]. Enfin, lord Robert Reyne périt[1], mais son héritier, Roger Reyne, aurait vengé sa mort, en assassinant sept captifs, avant d'être arrêté par le prince Aegon[N 1].

Conséquences[modifier]

Dans les terres de l'Ouest, les morts de Tywald Lannister et de Robert Reyne bouleversent l'équilibre politique. Roger Reyne succède à son père comme seigneur de la maison Reyne et sire de Castamere. Sa sœur, Ellyn, promise de longue date à Tywald Lannister, parviendra à convaincre Tion de l'épouser, en lieu et place d'une des filles de la maison Rowan[1].

Pour les Sept Couronnes, la mort de Maekar ouvre une période de succession difficile. Plusieurs candidats ayant des prétentions légitimes à faire valoir, la Main du Roi Brynden Rivers convoque un Grand Conseil pour statuer sur cette question et éviter une nouvelle guerre civile. À l'issue de ce Grand Conseil, le prince Aegon devient le nouveau roi des Sept Couronnes, sous le nom d'Aegon V Targaryen[4].

C'est peut-être à partir de cette époque que la maison Peake se scinde en deux : à l'époque de la saga, lord Titus Peake est seigneur de la maison Peake et sire de Stellepique[5], mais on trouve également des Peake exilés en Essos, devenus mercenaires dans la Compagnie Dorée. L'un d'entre eux, Laswell, est réputé être un seigneur en exil[6].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Ces informations ne figurent pas dans la version définitive des Origines de la saga où le paragraphe consacré aux terres de l'Ouest a été considérablement raccourci par manque de place. Elles figurent néanmoins dans la version longue du chapitre lu par George R.R. Martin à la ConCarolinas en mai 2014 et publié sur son site internet en mars 2015.

Références[modifier]