Grand Conseil

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Great Council

Le Grand Conseil est une réunion extraordinaire des seigneurs des Sept Couronnes appelés à statuer sur un problème particulier, généralement pour la succession au Trône de Fer[1].

Histoire

La succession de Jaehaerys I Targaryen

En l'an 92, le roi Jaehaerys I Targaryen, suite au décès de son héritier et fils aîné, le prince Aemon, écarte la fille et dernier enfant de ce dernier, la princesse Rhaenys, au profit de son fils cadet, le prince Baelon. Toutefois, la mort de ce dernier en l'an 101 pousse le Vieux Roi à convoquer un Grand Conseil pour régler encore une fois sa succession[2].

Il est décidé de réunir le Grand Conseil à Harrenhal, seul lieu susceptible d’accueillir toute la noblesse du royaume, ainsi que la suite des seigneurs, ce qui fit, momentanément, de Ville-Harren la quatrième ville du royaume[2].

Parmi les onze prétendants dont les droits sont examinés figurent Laena Velaryon, sœur ainée de Laenor Velaryon et fille de la princesse Rhaenys, et Rhaenys, elle-même, selon les annales du Grand Conseil[3]. Mais, seuls deux d'entre eux ont des prétentions sérieuses au trône[N 1] : Laenor Velaryon, âgé de sept ans, fils aîné de la princesse Rhaenys et de lord Corlys Velaryon se prévalant du droit d'aînesse, et le prince Viserys, âgé de vingt-quatre ans, fils aîné du prince Baelon et de sa sœur-épouse Alyssa, se prévalant de la proximité. Outre les droits revendiqués, des considérations géopolitiques furent examinées à cette occasion, telle la possession par la maison Velaryon d'une puissante flotte. Malgré le soutien des maisons Stark, Manderly et Dustin du Nord[3], et des maisons Baratheon, Nerbosc, Celtigar et Bar Emmon, et en dépit du prestige et la fortune de lord Corlys, Laenor est écarté au bénéfice du futur Viserys I à une écrasante majorité, les seigneurs du royaume privilégiant la lignée masculine à la lignée féminine[2] dans la proportion de vingt pour un, selon les annales du Grand Conseil[3].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Grand Conseil de 101.
Icone loupe.png Voir article détaillé : La succession de Jaehaerys Ier.

La régence d'Aegon III Targaryen

À son avènement en l'an 131, le roi Aegon III Targaryen étant encore mineur, un conseil de régence constitué de sept membres est créé. Au fil des années, les défections (démission, mort,…) s'accumule et en l'an 136, le Grand Mestre Munkun, aussi Main du Roi, est le dernier régent en poste. Un Grand Conseil est convoqué pour en choisir des nouveaux. Trois régents sont élus par tirage au sort et siègent jusqu'à la majorité du roi qui intervient la même année[4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : régence d'Aegon III.

La succession de Maekar I Targaryen

En l'an 233, à la mort de Maekar I Targaryen, un Grand Conseil est organisé afin d'assurer la succession. Il fut alors décidé que la couronne irait au quatrième fils de Maekar, Aegon V Targaryen, au détriment des héritiers directs. Le Conseil écarte la fille simple d'esprit du prince Daeron, puis le fils du prince Aerion, avant de proposer la couronne au prince Aemon qui, devenu mestre, refuse bien que le Grand Septon lui propose de le relever de ses vœux. La couronne est alors proposée au prince Aegon qui gagne son surnom d'Invraisemblable car il était le quatrième fils d'un quatrième fils[5].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Grand Conseil de 233.

Les Grands Conseils dans la saga

Dans ACOK

Lady Catelyn Stark, en ambassade auprès du roi Renly Baratheon à la demande de son fils le roi du Nord Robb Stark, se rend compte après l'entrevue entre Renly et son frère Stannis Baratheon, que l'inceste de la reine Cersei Lannister est peut-être avéré et que Bran Stark en serait un témoin potentiel. Elle propose alors au roi Renly de convoquer un Grand Conseil afin que les seigneurs des Sept Couronnes prennent connaissance de la bâtardise du roi Joffrey Baratheon et puissent statuer sur un nouvel héritier au Trône. Elle espère ainsi mettre fin à la guerre des Cinq Rois qui promet d'ensanglanter le royaume. Malheureusement, Renly, sûr de sa future victoire sur son frère Stannis et de la légitimité que lui vaut sa force armée, ne fait que rire de cette proposition[6].

Voir aussi : les approfondissements de La Garde de Nuit

Icone star.png "La règle de succession au Trône de Fer", article de blog écrit par Sgiath na Sian.

Notes et références

Notes

  1. Les sept autres prétendants ne sont pas connus.

Références