Tyerne Sand

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Tyerne Sand
Identité
V.O. Tyene Sand
Apparence
Yeux bleus
Cheveux blonds
Statut
Rang bâtarde
Naissance 277
Famille
Père Oberyn Martell
Mère une septa
Blasons
Tyerne est une bâtarde de la maison Martell

Née en l'an 277, Tyerne Sand est la fille bâtarde du prince Oberyn Martell et d’une septa[N 1]. Avec ses cheveux blonds et ses yeux bleus, son physique dégage une impression d’ingénuité. Elle a d'ailleurs un goût prononcé pour les tenues chastes et innocentes. Cependant, Tyerne est une empoisonneuse redoutable, d'une grande agilité, et ses mains sont ses armes de prédilection[1][2]. Elle est très proche de la princesse Arianne Martell, elles ont d'ailleurs le même âge et partagent tous leurs secrets[1][3]. De même, Tyerne ne cache rien à Obara et Nymeria [4].

Avant AGOT

Alors que Tyerne est encore un bébé, sa mère, une septa, lui lit des extraits de L'Étoile à sept branches[2]. Par la suite, Tyerne grandit aux côtés de sa cousine, la princesse Arianne Martell, dont elle devient la compagne de prédilection. Partageant leurs jeux aux Jardins Aquatiques, les deux fillettes reçoivent une éducation des plus complètes et font leurs apprentissages de conserve. Elles partagent également leurs premiers jeux sexuels, notamment avec Andrey Dalt, et leur première beuverie[4]. Elle se rend avec son père, le prince Oberyn Martell, à Roche Panachée où il lui apprend à soutirer leur venin aux vipères qu'ils ont capturées[5]. Elle accompagne la princesse Arianne lorsque celle-ci décide de se rendre à Hautjardin pour rencontrer Willos Tyrell, un prétendant écarté par le prince Doran Martell. Elles sont toutes deux arrêtées au Voi et ramenées à Lancehélion par le prince Oberyn[4].

Dans AFFC

Arrivé au Palais Vieux de Lancehélion, sous les huées de la foule qui réclame justice pour la mort du prince Oberyn Martell, le prince Doran Martell y rencontre Tyerne Sand qui a sollicité une entrevue. Elle lui remet un ouvrage de broderie représentant Oberyn, afin, ajoute-t-elle ironiquement, que ce cadeau remémore au prince son frère défunt. Elle lui propose ensuite de marier la princesse Myrcella Baratheon à Trystan Martell, pour la faire couronner reine des Sept Couronnes en s'appuyant sur la loi dornienne selon laquelle les femmes peuvent régner, ceci dans l'espoir de faire éclater une guerre qui amènerait l'ennemi sur le terrain dornien. Doran promet d’y réfléchir mais se garde d’accepter[1]. Elle est alors enfermée comme ses sœurs sur ordre du prince afin d'éviter tout complot destiné à venger la mort d'Oberyn[3].

Dans ADWD

Tyerne Sand est présente lors de la remise de la supposée tête de Gregor Clegane, meurtrier d'Elia et d'Oberyn Martell au prince Doran par ser Balon Swann. Comme les autres Aspics des Sables, elle refuse de boire à la santé du roi Tommen Baratheon pendant la cérémonie. Tyerne est ensuite chargée par le prince Doran de se rendre à Port-Réal et de se rapprocher du nouveau Grand Septon en utilisant sa formation de septa et son allure des plus chastes[2].

Dans TWOW

Icone book.pngCette section concerne un volume de la saga qui n'est pas encore paru en français. Elle est masquée afin d'éviter les spoilers.
Cliquez sur "Développer" si vous souhaitez en savoir plus.

Tyerne Sand, sa demi-sœur Nymeria et la princesse Myrcella Baratheon prennent la route de Port-Réal avec une escorte de trois cents piques[6].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Tyerne Sand est interprétée par l'actrice Rosabell Laurenti Sellers dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références

Notes

  1. Le fait que la princesse Arianne Martell a accompagné Tyerne et deux de ses sœurs (probablement Obara et Nymeria) en visite auprès de la mère de cette dernière semble indiquer que Tyerne a entretenu une relation suivie avec sa génitrice. Par ailleurs, le fait que les quatre filles aient dû traverser la Mander lors de cette visite semble indiquer que la mère de Tyerne est originaire du nord-ouest du Bief, voire des terres de l'Ouest (cf. A Feast for Crows, Chapitre 22, Le Faiseur de Reines).

Références