Elia Martell

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Elia Martell
Identité
V.O. Elia Martell
Surnom Elia de Dorne
Statut
Rang Princesse
Naissance 257 (Lancehélion)
Décès 283 (Citadelle de Maegor)
Famille
Époux Rhaegar Targaryen
Enfants Rhaenys Targaryen (280)
Aegon Targaryen (282)
Blasons
Elia faisait partie de la maison Martell Elia faisait par mariage partie de la maison Targaryen

Née en l'an 257, la princesse Elia Martell de Dorne était la sœur cadette du prince Doran et la sœur ainée d'Oberyn Martell dont elle était très proche. Elle était considérée comme une femme belle et aimable, mais de santé fragile[1][2]. Elle fut mariée au prince Rhaegar Targaryen, héritier du Trône de Fer. Elle eut deux enfants de lui, une fille, Rhaenys et un fils, Aegon.

Avant AGOT

Visite à Castral Roc

Enfant, la princesse Elia est inséparable de son frère Oberyn, avec qui elle partage de nombreux jeux, notamment aux Jardins Aquatiques[3].

Vers l'an 271, la princesse Elia accompagne sa mère (alors princesse régnante de Dorne), son consort et Oberyn lors d'un voyage maritime ayant pour objectif d'arranger leurs fiançailles. Le prince Doran, déjà engagé auprès de lady Mellario de Norvos, reste à Lancehélion en tant que gouverneur. Le périple les mène aux Météores, à La Treille, à Villevieille (où le prince Oberyn conçoit alors probablement l'aînée de ses bâtardes, Obara, avec une prostituée), aux îles Bouclier, à Crakehall et enfin à Port-Lannis et Castral Roc. Tout au long du voyage, le prince Oberyn brocarde les prétendants à la main de sa sœur, le jeune Baelor Hightower parvenant seul à susciter l'intérêt de la jeune princesse, du moins jusqu'à ce qu'il lâche un pet et que le prince Oberyn le surnomme « Brise-bise ». À Villevieille, ils apprennent la mort de lady Joanna Lannister, qui avait planifié avec la princesse régnante les noces de leurs enfants respectifs, et la naissance de Tyrion, son fils contrefait. De fait, le séjour final à Castral Roc qui devait se solder par l'arrangement des futures fiançailles de Jaime et Elia ou d'Oberyn et Cersei, voire par les deux, est assombri par le deuil dans lequel est plongée la maisonnée Lannister. Lord Tywin Lannister se montre revêche et finit par déclarer à la mère d'Oberyn qu'il réserve sa fille Cersei pour le prince Rhaegar Targaryen, et lui fait l'affront de proposer son fils nouveau-né et contrefait en substitution à Jaime pour la princesse Elia[4].

Noces royales

Finalement, la princesse régnante de Dorne parvient à unir sa fille Elia au prince Rhaegar Targaryen. Les fiançailles se déroulent en l'an 279, et le mariage fastueux l'année suivante, au Grand Septuaire de Baelor[5]. Cette union provoque la colère de lord Tywin qui, selon le prince Oberyn, perçoit ce mariage comme un outrage à sa personne[4].

Après son mariage, Elia donne naissance à deux enfants. Néanmoins, de santé fragile, la maternité l'affaiblit beaucoup. Après la naissance de sa fille Rhaenys, en 280, elle reste alitée pendant près de six mois et, en 282, la naissance de son fils Aegon manque de la tuer. Les mestres annoncent alors à Rhaegar qu'elle ne pourra plus jamais enfanter[6].

Le grand tournoi d'Harrenhal

En l'an 281, alors que lady Ashara Dayne vient de devenir une de ses dames de compagnie[7], la princesse Elia assiste au grand tournoi d'Harrenhal, en compagnie de toute la famille royale[8]. Elle y voit la victoire de son mari, le prince Rhaegar, et le couronnement par ce dernier de lady Lyanna Stark comme reine d'amour et de beauté[9][2].

La rébellion de Robert Baratheon

Lors de la rébellion de Robert Baratheon, le roi Aerys II la garde dans le Donjon Rouge avec ses enfants comme otages pour garantir la loyauté de Dorne[10]. Durant le sac de Port-Réal, Elia est violée et tuée par ser Gregor Clegane qui massacre également son fils Aegon, sa fille Rhaenys étant, quant à elle, poignardée à mort par ser Amory Lorch. Les meurtres des enfants ont été ordonnés par lord Tywin Lannister qui, rallié sur le tard à la rébellion de Robert Baratheon, aurait été soucieux de prouver qu'il avait définitivement abandonné la cause de la maison Targaryen[11]. Selon le prince Oberyn Martell, lord Tywin y aurait également vu un moyen de se venger de l'humiliation que lui avait infligé le roi Aerys en l'an 276, lorsqu'il avait publiquement rejeté sa proposition de marier le prince à sa fille Cersei[4][12].

Le massacre de la princesse et de ses enfants révulse les Dorniens, et le prince Oberyn, frère d'Elia, tente de soulever la principauté au nom du prince Viserys Targaryen[11]. La situation est rétablie par la diplomatie de lord Jon Arryn, nouvelle Main du Roi, lequel, sous couvert de restituer à Lancehélion les restes du prince Lewyn Martell (tombé au Trident sous les coups de ser Lyn Corbray), parvient à négocier avec le prince Doran Martell le maintien de la principauté dans le royaume. Mais la population garde en mémoire Elia, et le roi Robert Baratheon ne se rend jamais à Dorne. En effet, l'hostilité qu'éprouvent les habitants à l'endroit du trône de Fer se manifeste par l'animosité et les mille tracasseries auxquelles sont confrontés les visiteurs originaires de la capitale et les détenteurs de l'autorité royale[13].

Dans ADWD

Peu de temps avant le sac de Port-Réal, lord Varys aurait confié à la princesse Elia un bébé (acheté à son père, tanneur de l'Anse-Pissat, contre une bouteille de La Treille Auré) pour le substituer au prince Aegon, qu'il veut mettre en sûreté chez son ami, maître Illyrio Mopatis à Pentos[14].

Notes et références