Varshé Hèvre

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Varshé Hèvre
Identité
V.O. Vargo Hoat, "the Goat"
Surnoms La Chèvre (de Qohor)
l'Estropieur[1]
Statut
Rang mercenaire
Titre capitaine des Braves Compaings
sire d'Harrenhal (ASOS)
Décès 300
Blasons
Varshé Hèvre dirige les Braves Compaings

Varshé Hèvre[N 1][2], dit la Chèvre ou l'Estropieur, est un mercenaire originaire de Qohor et le capitaine des Braves Compaings (connus sous bien d'autres surnoms, notamment celui de « Pitres Sanglants »). C'est un homme sec comme une trique et dégingandé, au visage allongé et au menton pointu dont la barbe noire et graisseuse descend jusqu’à la taille. Son heaume en acier noir a la forme d’une tête de chèvre et il porte au cou une chaîne constituée de pièces de métal de toutes formes et toutes tailles, originaires des différentes contrées où il a combattu[3]. Il monte un zéquion noir et blanc[4]. Sa particularité est de « zozoter ». Il est connu pour faire amputer les pieds et les mains des gens qui lui déplaisent[5], comme par exemple ceux qui omettent de lui donner du « lord » (titre auquel il n'a aucun droit)[4].

Dans AGOT

Lord Tywin Lannister loue les services des Braves Compaings de Varshé Hèvre qui lui servent de fourrageurs lors de sa campagne militaire dans le Conflans. Suite à la victoire de la Verfurque et à la capture de Jaime au Bois-aux-Murmures, lord Tywin l'envoie avec ses deux cents cavaliers ravager le pays lors de son repli depuis le Trident vers Harrenhal[6].

Dans ACOK

De retour d'expéditions à Harrenhal, Varshé est contraint par lord Tywin Lannister à se réconcilier publiquement avec ser Harys Swyft, après une bagarre entre leurs hommes. Lord Tywin fait également pendre deux Braves Compaings[4]. Quand lord Tywin part d'Harrenhal, il en confie le commandement à ser Amory Lorch et laisse sous ses ordres les Braves Compaings de Varshé Hèvre, bien que les deux hommes ne puissent pas se supporter[1]. Varshé Hèvre décide alors de trahir les Lannister et de se mettre au service de lord Roose Bolton en échange de la promesse d'obtenir Harrenhal[7] : ses Braves Compaings font mine de ramener dans la forteresse une centaine de prisonniers Stark que ser Amory fait enfermer. La nuit même, la garnison est massacrée par les faux prisonniers et les mercenaires de Varshé et le lendemain, lord Bolton fait son entrée dans le château. Ce dernier et Varshé assistent alors à la mort de ser Amory, jeté dans une fosse avec un ours[8].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Prise d'Harrenhal.

Le faisant sire d'Harrenhal[3], lord Bolton le charge ensuite d'éliminer les partisans des Lannister des environs, et d'assurer le ravitaillement de sa troupe. Varshé Hèvre divise alors sa compagnie en quatre bandes de fourrageurs, s'en gardant une et confiant les trois autres à trois capitaines de confiance (dont septon Utt). Il retourne dans les villages qu'il avait déjà pillés pour le compte de lord Tywin et exécute ceux qu'il avait précédemment récompensés au nom de son ancien maître (et ne manque pas de récupérer les fonds qu'il leur avait versés)[9].

Dans ASOS

Un détachement des Braves Compaings capture ser Jaime Lannister et lady Brienne de Torth non loin de Viergétang juste après la mort de ser Cleos Frey, tué dans une embuscade. Ils retrouvent Varshé sur le site d'un septuaire que ses troupes viennent de piller et dont ils ont massacré le septon. Il fait taire Brienne qui tente de plaider leur cause puis, souhaitant menacer lord Tywin, fait alors trancher la main de Jaime par Zollo pour la lui envoyer[3] afin d'obtenir une rançon de cent mille dragons d'or. Une fois celle-ci perçue, il prévoit de livrer ensuite son captif à lord Rickard Karstark en échange de la main de sa fille[5] car il pense que, réfugié à Karhold, il sera à l'abri de la vengeance de lord Lannister. Méconnaissant la réputation d'implacabilité de ce dernier, il ne prend guère conscience des risques auxquels il s'expose. Il compte en parallèle sur une victoire du roi Stannis Baratheon pour se voir confirmer ses prérogatives sur Harrenhal, méconnaissant de même le caractère inexorable de ce monarque. Afin de préserver son captif de ses nombreux poursuivants, il est tenu de le ramener dans la forteresse ; toutefois la présence des Frey et des Bolton lui font craindre que ces derniers ne le réexpédie à ser Edmure Tully à Vivesaigues ou à lord Tywin. L'amputation de la main de Jaime présente alors un triple intérêt : le priver de ses capacités à se défendre, faire pression sur son père et diminuer sa valeur aux yeux de lord Roose Bolton tout en lui faisant porter la responsabilité de cet acte auprès de lord Tywin, empêchant ainsi lord Bolton de le lui restituer[7]. Quant à Brienne, croyant les mensonges de ser Jaime au sujet des richesses de la maison Torth, il escompte pouvoir en soutirer une importante rançon en saphirs de son père, lord Selwyn[3].

En chemin vers Harrenhal, Jaime tente un jour de combattre en s'emparant de l'épée d'un Dornien et Huppé le Louf l'affronte alors en sautillant autour de lui. Ses tentatives pour toucher le fou sont toutes vaines et il déclenche l'hilarité des Pitres. Après que Rorge l'a flanqué par terre, Varshé menace son captif de lui amputer un autre membre. Une nuit, alors que Zollo, Huppé et Rorge s'apprêtent à violer Brienne, il est alerté par les hurlements de Jaime qui crie le mot saphirs. Il intime alors à ses hommes de ne pas attenter à la virginité de la prisonnière - cette dernière pouvant leur valoir une colossale rançon - et ordonne que les deux captifs soient gardés toutes les nuits.

De retour à Harrenhal, il exhibe Jaime et Brienne en triomphe devant la foule massée dans la forteresse puis les mène à lord Roose Bolton et aux membres de la maison Frey alors présents. Tandis qu'un débat débute pour savoir quoi faire de ser Jaime, Varshé clame qu'il est à lui avant que lord Bolton ne le rappelle à l'ordre. Ce dernier marque son déplaisir devant la mutilation et anéantit les espoirs du Qohorien en lui apprenant que lord Rickard a été décapité par le roi Robb. Il ajoute que la maison Lannister et la maison Tyrell sont désormais alliées et qu'elles ont anéanti l'armée du roi Stannis. Lorsque lord Bolton envoie Jaime auprès de Qyburn et qu'il libère Brienne qui accuse alors les mercenaires d'avoir tenté de la violer, Varshé - qui se trouve en position de faiblesse - ne conteste pas ses décisions[5].

Après la mort de lord Rickard et la défaite de Stannis et Renly Baratheon, le seul espoir de Varshé demeure une victoire bien improbable de la maison Stark. Lord Bolton - persuadé que Robb est en train de perdre la guerre - devine que le mercenaire est désormais perdu. Afin de se concilier les faveurs de lord Tywin, il décide - contre l'avis de son fourrageur - de renvoyer Jaime sous escorte à Port-Réal tout en lui faisant promettre qu'il ne lui fera pas endosser la responsabilité de sa mutilation. Il lui laisse toutefois Brienne afin de ne pas le frustrer de ses deux captifs ainsi que le commandement d'Harrenhal lorsqu'il quitte les lieux pour se rendre aux Jumeaux[7].

Lord Selwyn, le père de Brienne, offre trois cents dragons d'or à Varshé pour sa libération. Ce dernier, qui s’imagine que lord Selwyn est richissime en raison des prétendus saphirs qui abonderaient à Torth, s'estime floué. Il décide donc de ne pas lui restituer sa fille et la fait examiner par Qyburn afin de déterminer si elle est toujours vierge dans le but de ne pas contracter de maladies vénériennes en la violant. Varshé tente d'abuser d'elle mais elle se défend et lui sectionne l'oreille, provoquant une infection. Pour se venger, il la fait jeter - munie d'une épée factice - dans la fosse de combat du château face à un ours avant que Jaime ne revienne sur ses pas pour la sauver. Lorsque les arbalétriers de Walton Jarret d’Acier abattent l'animal, il hurle de dépit. Sous la menace des Nordiens, il consent finalement à faire sortir Jaime et Brienne de la fosse et à les laisser partir non sans avoir demandé à Jaime qu'il informe son père qu'il a fait preuve de miséricorde[10].

L'annonce de la venue de ser Gregor Clegane pour leur reprendre Harrenhal sonne la dispersion des Braves Compaings. Laissé seul, Varshé est torturé par ser Gregor. Certains de ses membres sont donnés en guise de repas à des prisonniers affamés ainsi qu'à Varshé lui-même[11]. Ser Gregor le met finalement à mort avant de retourner à Port-Réal pour le procès de Tyrion Lannister[12].

Notes et références

Notes

  1. Traduit ainsi pour retranscrire le jeu de mot entre le nom Vargo Hoat et le surnom the Goat. Cependant, Varshé Hèvre est parfois aussi mentionné dans la version française par son nom en version originale, notamment dans la traduction d'A Game of Thrones, avant la première mention du surnom. Il est également désigné dans la version originale sous le nom de "Qohorik" (le « Qohorien », d'après Qohor, sa ville d'origine), improprement traduit comme un nom propre : « Qohorik » (cf. A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion) ou encore « Qohorite » (cf. A Storm of Swords, Chapitre 32, Jaime).

Références