Maison Frey

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Frey)
Aller à : navigation, rechercher
Maison Frey
Deux tours jumelles bleues sur un champ gris argenté

Deux tours jumelles bleues sur un champ gris argenté[1]
Informations
V.O. House Frey
Demeure Les Jumeaux
Rang Maison noble
Vassale de Maison Tully
Vassaux Maison Charlton
Maison Erongué
Maison Foin
Maison Quenenny

La maison Frey[N 1] est une des plus jeunes maisons d'importance de Westeros, remontant à quelques six siècles lorsque son fondateur a été anobli et a reçu ses terres[2]. Elle tire une bonne partie de sa richesse et de sa puissance de sa demeure : les Jumeaux sont en effet un des rares passages sur la Verfurque, où passe la route entre le Nord et le Conflans. Les Frey ont pu y établir un fructueux péage.

Les membres de la maison Frey sont nombreux à avoir un nez allongé et un menton effacé, ce qui les fait ressembler à une belette, traits physiques distinctifs, hérités de leur prolifique géniteur lord Walder, et qui peuvent permettre de les reconnaître dans une foule[3].

Le nombre conséquent d'héritiers potentiels des Jumeaux contribue au fait que les relations entre les membres de la maison soient des plus tendues et que les rivalités y soient légion. De surcroît, il est impossible pour lord Walder de doter tous ses rejetons de terres et beaucoup d'entre eux ne disposent d'aucun revenu en propre. Les ragots et les trahisons sont donc monnaie courante dans cette maisonnée où il semble difficile pour les individus de se faire remarquer et reconnaître[4].

Histoire

Lors de la Conquête, les maisons Bracken, Nerbosc, Mallister et Frey sont parmi les premières à suivre lord Edmyn Tully dans sa rébellion contre le roi Harren le Noir et sa soumission à Aegon Targaryen[5].

A la fin de l'an 43, lord Frey se déclare pour le prétendant Aegon Targaryen, fils aîné du roi des Sept Couronnes Aenys I Targaryen, contre son oncle, l'usurpateur Maegor I Targaryen. Après leur défaite lors de la bataille sous l'Œildieu, lord Frey est probablement exécuté et la maison perd sans doute des terres et doit donner des otages[6].

Généalogie

Membres actuels

Les enfants de sa première épouse : Perra Royce




Les enfants de sa deuxième épouse : Cyrenna Swann


Les enfants de sa troisième épouse : Amarei Crakehall







Les enfants de sa quatrième épouse : Alyssa Nerbosc





  • Tyta Frey, leur fille cadette surnommée Tyta la pucelle.

Sa cinquième épouse : Sarya Whent

Elle ne lui donna pas d'enfants.

Les enfants de sa sixième épouse : Bethany Rosby

Les enfants de sa septième épouse : Annara Farring

Sa huitième et actuelle épouse : Joyeuse Erongué

Elle ne lui a pas (encore) donné d'enfant.

Ses bâtards

Anciens membres

Arbre généalogique

Arbre généalogique de la maison Frey dans A Game of Thrones (version image - cliquer pour agrandir).

Maisons vassales des Frey

La maison Frey dans la saga

Dans AGOT

Au début de la guerre des Cinq Rois, lord Walder Frey convoque son ban aux Jumeaux, mais il ne répond pas aux appels de l'héritier de son suzerain, ser Edmure Tully, et garde ses troupes dans son fief. La maison Frey finit par rallier la cause de Robb Stark, mais après une âpre négociation (Robb s'engageant notamment à épouser une descendante de lord Walder)[2]. Seuls ser Emmon Frey, époux de lady Genna Lannister, et ses fils font dissidence en s'engageant aux côtés des Lannister[7].

L'alliance avec la maison Frey apporte à Robb Stark, outre le libre passage par les Jumeaux (ce qui lui permet de surprendre et de défaire l'armée de ser Jaime Lannister assiégeant Vivesaigues, lors des batailles du Bois-aux-Murmures et des Camps) un renfort de quatre mille hommes :

Dans ACOK

Les troupes Frey prennent toute leur part aux batailles menées aux côtés des armées du Nord et du Conflans, lors de la première et de la seconde campagne du Conflans, ainsi que dans les terres de l'Ouest. Ser Hosteen est fait prisonnier à la bataille de la Verfurque[1], et ser Stevron trouve la mort à la bataille de Croixboeuf[13].

Dans ASOS

La nouvelle du mariage du roi Robb avec lady Jeyne Ouestrelin, en violation des accords passés avec lord Walder aux Jumeaux[2], provoque partout la colère et la défection des contingents Frey, d'abord à Falaise[12], puis à Vivesaigues[12] et à Harrenhal[8][14]. Lord Frey - qui se considère humilié - fomente, avec lord Tywin Lannister et lord Roose Bolton, l'assassinat du jeune souverain et l'élimination de l'essentiel des ses troupes lors des Noces Pourpres. Au lendemain du massacre, des colonnes de soldats de la maison Frey sillonnent le Conflans en quête de survivants nordiens à éradiquer[15].

Dans AFFC

Les troupes Frey font le siège de Vivesaigues, sous le commandement de Ser Ryman. Dans le même temps, Lady Cœurdepierre, nouveau chef de la Fraternité sans Bannière, mène une vendetta contre la maison Frey.

Dans ADWD

Une délégation Frey (menée par ser Jared, Rhaegar et Symond) se rend à Blancport à bord du Lion afin d'apporter à lord Wyman Manderly les ossements de son fils, ser Wendel, et d'obtenir son ralliement au roi Tommen Baratheon[16]. Ils y assistent à l'audience donnée à lord Davos Mervault, Main du roi Stannis, qui se conclut par l'ordre d'exécution de ce dernier[3].

Par ailleurs, deux mille soldats Frey (dont cinq cents cavaliers) commandés par ser Hosteen et ser Aenys se joignent aux forces de lord Roose Bolton retournant vers le Nord[17]. Grâce à l'action de lord Ramsay Bolton, le verrou de Moat Cailin est pris sur les Fer-nés qui le tenait encore[18].

Les deux groupes Frey doivent se retrouver à Winterfell pour y célébrer le mariage entre Ramsay Bolton et la prétendue Arya Stark (en réalité Jeyne Poole). Mais les trois dirigeants du groupe de Blancport disparaissent en chemin, ce qui attire les soupçons sur lord Wyman Manderly[19].

Les Frey s'inquiètent de ces disparitions, et, alors que les hommes sont enfermés à Winterfell dans l’attente sans fin d’une attaque du roi Stannis Baratheon sous le blizzard, des heurts se manisfestent souvent entre les membres des troupes Frey et Manderly, la situation étant encore aggravée lorsque, un par un, des cadavres Bolton et Frey sont découverts dans l’enceinte de Winterfell[20]. La tension arrive à son point culminant quand ser Hosteen Frey entre dans la grande salle de Winterfell, transportant le corps de Petit Walder dans ses bras. Lord Wyman Manderly est directement accusé, mais celui-ci réfute l’accusation et se gausse ouvertement de la maison Frey, ce qui provoque un assaut de ces derniers, ser Hosteen blessant le sire de Blancport[21].

Un calme précaire difficilement rétabli, quelques morts plus tard, lord Roose Bolton décide de prendre l'initiative pour faire baisser la tension : l'armée du roi Stannis étant signalées à trois jours de marche, il ordonne aux troupes des Jumeaux et de Blancport de les attaquer par deux directions différentes (même si tous peuvent profiter d'être hors des murs pour reprendre leur querelle)[21].

Notes et références

Notes

  1. Frey est la forme anglicisée de Freyr, une divinité nordique de la fertilité, qui vient frawjaz, un terme qui signifie seigneur dans les langues germaniques. Une autre étymologie pourrait être une forme dérivée du germanique fred ou frid qui signifie paix.
  2. Ce personnage n'apparaît pas dans la nouvelle Le Chevalier Errant, mais il est présent dans les appendices du roman graphique.

Références