Maison Herpivoie

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Maison Herpivoie
Taillé rayonnant d'orangé et de noir chargé d'un château contre-chargé

Taillé rayonnant d'orangé et de noir chargé d'un château contre-chargé
Informations
V.O. House Harroway
Demeure Harrenhal
Rang maison éteinte
Vassale de maison Tully

La maison Herpivoie est une maison du Conflans réputée éteinte. Elle fut la troisième maison à résider à Harrenhal, à la suite de la maison Qoherys. Ils reçurent la forteresse pendant le règne d'Aenys I Targaryen, mais toute la famille fut massacrée en l'an 44 par le roi Maegor I Targaryen. Celui-ci cèda la forteresse à la maison Tourelles[1].

Histoire[modifier]

A la mort de lord Gargon Qoherys, Lucas Herpivoie reçoit le fief de Harrenhal[1].

En l'an 39, la fille de lord Lucas, Alys Herpivoie, devient la seconde épouse bigame du prince de Peyredragon, Maegor Targaryen. Devenu roi des Sept Couronnes, Maegor fait de lord Lucas Herpivoie sa Main du Roi en l'an 43.

Toutefois, en l'an 44, la reine Alys Herpivoie accouche avant terme d'un enfant mort-né et monstrueux. Suite aux accusations de Tyanna de la Tour, le roi Maegor découvre que lord Lucas avait payé des hommes réputés fertiles pour qu'ils couchent avec sa fille, les nuits où le roi n'était pas avec elle. Cette trahison entraîne une sanglante vengeance : Maegor massacre les membres de la maison Herpivoie, en commençant par tous ceux qui sont présents à Port-Réal. Il amasse ensuite des troupes et marche sur Harrenhal, où le gouverneur, un neveu de lord Lucas, lui ouvre ses portes. La garnison complète, et tous les membres de la maison Herpivoie, même les plus lointains, sont assassinés. Il en va de même à Lord Herpivoie-Ville.

Par la suite, les possessions des Herpivoie sont distribuées entre plusieurs bannerets : Harrenhal est donné à lord Walton Tourelles, Lord Herpivoie-Ville est offerte à lord Alton Beurpuits, et les autres possessions et domaines des Herpivoie sont offerts à lord Darnold Darry[2].

Généalogie[modifier]

Notes et références[modifier]