Challenge de lecture « En attendant l’hiver » (2022)

Forums Une escapade à la Môle – discussions diverses Le carrefour des autres mondes Autres œuvres littéraires Challenge de lecture « En attendant l’hiver » (2022)

  • Ce sujet contient 171 réponses, 19 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Schrö-dinger, le il y a 34 minutes.
22 sujets de 151 à 172 (sur un total de 172)
  • Auteur
    Messages
  • #170668
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2416

    Je valide:

    • Meereen: un livre militant avec La familia grande, de Camille Kouchner (qui dénonce l’inceste, et dissèque les mécanismes qui amènent plus ou moins fatalement à vouloir le garder secret)

    et

    • Baratheon: un livre où l’on boit et mange avec Le Discours, de Fabrice Caro (qui se passe entièrement pendant un diner de famille)

    Détails sur ces livres à lire ici.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #170708
    tyrionuscule
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 3

    je valide

    -menu devises l’hiver vient un livre qui se déroule sur au moins deux saisons

    avec Raisons obscures d’Amélie Antoine

    On suit deux familles ordinaires sur une année scolaire. Le livre commence par un drame dont on ne connait pas la nature (un coup de fil de la gendarmerie, une mère éplorée sans plus de précisions)…

    Sans transition, on passe à la première partie du livre : une chronique des deux familles du point de vue des adultes avec leur petits drames ordinaires (adultère, voisin bruyant, travail compliqué, gestion des enfants et des ados…) ça se lit facilement, mais c’est un peu plat tout ça, rien d’extraordinaire même si quelques personnages sont attachants … (et qu’on se souvient du début !), le tout sur une année scolaire.

    Changement de ton pour la deuxième partie. On retourne au début de l’année et cette fois on suit deux adolescentes, une dans chaque famille. C’est écrit à la première personne donc on est immergé dans leurs affects/ problématiques et le drame se noue avec un petit air de fatalité où ce qui semblait dérisoire devient de plus en plus problématique.

    C’est un livre intéressant par la confrontation de deux mondes , par l’impossibilité de voir des signes de la part des adultes et par l’enfermement des adolescentes . Il se lit rapidement et laisse un peu sonné par les proportions dramatiques que peuvent prendre ce qui au début apparait surtout comme des enfantillages.

    Amélie Antoine a publié ses livres en autoédition sur internet avant d’être repéré par un éditeur.

     

    #170796
    Yoda Bor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 643

    Je valide deux items en commençant avec Nôtre est la fureur : un livre où un personnage est en colère avec le premier tome de Le temps des ombres – Tome 1 : La revanche de la perfide Albion de Jonathan Cajet. A la base je l’ai acheté parce que c’est mon ancien chef de bureau et je l’aimais bien et je me suis dit que ce serait cool de le soutenir un peu.
    C’est un peu dans le style de Jean-Laurent del Socorro avec l’Histoire qui prend une place très important (la guerre de 100 ans ici) et une touche de fantastique qui s’immisce au milieu. C’est pas le même niveau, il y a quelques faiblesses mais franchement c’est loin d’être mauvais et je pense que ça peut être une lecture tout à fait sympathique si vous vous intéressez à la période.
    Pour le challenge, un des personnages vire du mauvais côté de la Force du côté obscur du Miasme quand il est en colère, et crame tout ce qui est à sa portée, ce qui arrive quelques fois pendant le récit parce qu’il lui arrive des choses plutôt moches.

    Et pour le deuxième, c’est Le Conflans : un livre avec des batailles avec Cochrane vs Cthulhu de Gilberto Villaroel, acheté aux Imaginales rien que pour son titre, avec une histoire de Lord Cochrane qui tente d’espionner un Fort Boyard construit sous Napoléon qui y envoie les frères Champollion mais qui est pris d’assaut par Cthulhu.
    C’est fun, Cochrane est un perso très sympathique qui invente le lance flamme, le hors bord et le gaz moutarde, c’est assez inventif et rigolo à lire au deuxième degré. Par contre c’est pas hyper bien écrit et il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de répétitions.

    #170827
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2416

    Je valide:

    La typhon-née: un livre dont le tritre comporte un terme associé à la météo avec Nausicaä de la Vallée du Vent

    et

    Greyjoy: un livre avec un traitre avec Wolcano la sorcière du cul (mais ne spoilons pas)

    Plus de détails sur ces deux bandes dessinées ici.

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #170832
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1263

    De mon côté, je coche la case Targaryen : un livre avec des luttes de pouvoir, dans mon menu des Grandes Familles grâce au premier tome des Sœurs Carmines , Le Complot des Corbeaux d’Ariel Holz dont je parle ici. En résumé, un livre très divertissant et plutôt malin à l’intrigue un poil courte mais à l’univers timburtonien très chouette. Du jeunesse pas prise de tête, pas nianian non-plus, et pas trop premier degré. La parfaite parenthèse d’adulte ! (j’ai bien envie de lire la suite).

    #170913
    MELT527
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 32

    Bonjour à tous, je valide le Menu Grandes Familles – Stark : un livre où au moins un personnage important est un enfant :
    avec La terrifiante histoire de Prosper Redding, tome 1 : Une alliance diabolique d’Alexandra Bracken

    La terrifiante histoire de Prosper Redding, tome 1 : Une alliance diabolique par BrackenC’est l’histoire de Prospérité Redding, un jeune garçon qui se sent décalé par rapport à se famille parfaite : des cheveux parfaits, des silhouettes parfaites, de grands esprits, des travails prestigieux… Alors que lui se sent banal, plus que banal, il se sent malchanceux. Et puis un soir tout bascule : sa famille tente de le tuer lors d’un rituel obscur et c’est là qu’il apprend la vérité. Il abrite dans son corps un démon avec lequel son ancêtre a pactiser afin d’attirer la chance et la fortune avant de le trahir et de l’enfermer dans le corps d’une domestique pour le tuer.
    Mais aujourd’hui, Alastor, le troisième Prince des Ténèbres les plus noires et les plus terrifiantes s’est réveillé et, s’il exècre le corps faible du jeune garçon dans lequel il est enfermé, il compte bien l’obliger à signer un contrat avec lui afin de recouvrer ses forces et se venger de la famille Redding en leur faisant connaitre le désespoir le plus profond avant de les achever.
    Prosperité (« Appelles-moi Prosper ! ») devra choisir à qui faire confiance et en subir les conséquences…

    C’est un roman jeunesse assez agréable, qui peut plaire aux jeunes ados ou aux adultes (sans s’attendre à des retournements de fou ou à un suspens étourdissant). L’auteur a une belle aptitude dans les descriptions imagées :

    Redhood est comme une page tombée d’un vieux livre d’histoire et restée coincée sous un bureau, dans l’indifférence générale. Elle est toujours là, à prendre la poussière mais si vous ne la cherchez pas, vous ne la trouverez jamais.

    Lady Grace, Tome 1 : Un assassin à la cour par FinneyJ’ai ce livre dans ma bibliothèque depuis quelques années et je l’avais complètement oublié jusqu’à ce que j’entende parler de « Lore », le nouveau roman de l’auteur. Je me suis dit qu’avant d’acheter celui-ci, je pouvais lire celui que j’avais déjà pour me faire une idée du style de l’auteur. Divertissant, était ma première impression. Amusant, ma seconde. Je lirai le second tome avec plaisir et j’achèterai Lore qui est avec des personnages un peu plus vieux (17 ans je crois).

    A lire si on veut quelque chose de pas prise de tête dans la lignée des Enquêtes de Lady Grace (Flammarion Jeunesse).

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #170925
    Quintus Cularo
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 122

    Je valide le thème Yi Ti (Menu Essos) avec Ring de Kôji Suzuki.

    Kazayuki Asakawa, reporter dans un journal mensuel s’intéresse à une affaire étrange. Quatre jeunes sont morts, de la même défaillance cardiaque, et à chaque fois sans signe avant-coureur. Mais le plus étrange est que tout les quatre sont morts exactement au même moment. Le journaliste s’élance pour comprendre la cause de ces décès, mais cette enquête s’avère plus sombre et périlleuse que prévue.

    Roman horrifique bien pensé (même si la mécanique principale est connue grâce à l’adaptation cinématographique). L’ambiance devient progressivement de plus en plus lourde et sombre, jusqu’à une fin quasi-apocalyptique qui pour le coup m’a beaucoup fait penser à du Lovecraft (bien que l’approche horrifique soit tout à fait différente). Cette ambiance se fait toutefois au prix que quelques sacrifices, notamment des personnages peu attachants, dont le sort paraît finalement accessoire. Il s’agit toutefois d’un défaut mineur car la force principale vient de l’enquête et des différentes révélations qui se succèdent. Pourtant Suzuki privilégie l’aspect humain sur la mythologie, les émotions l’emportant ici sur le fonctionnement exact du surnaturel. En somme une bonne lecture, sombre et glauque à souhait, qui nous plonge dans des tourments humains bien retranscrit.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort, mais en d'étranges ères peut mourir même la mort.

    #170944
    MELT527
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 32

    Bonjour,

    De bons présages par Pratchettaujourd’hui, c’est ma lecture poche que je valide : Menu Devises – Feu et Sang : un livre ou un personnage est brûlé ou ensanglanté avec De bons présages (ou Good Omens dans la langue de Shakespeare) de Terry Pratchett et Neil Gaiman.

    Je ne sais pas si j’ai besoin de résumer ce livre, il a été adapté il y a quelques années en série avec les talentueux David Tennant et Michael Sheen en personnages « principaux ».Poster Good Omens - Affiche 2 sur 33 - AlloCiné

    J’ai lu le livre après avoir regardé la série donc, je n’ai pas été surprise par les retournements et péripéties de l’histoire. J’ai nettement préféré la série car c’est une excellente adaptation (ne me lancez pas sur ma définition de la bonne adaptation, nous y serions pendant des heures) mais tout y est génial, le casting, le jeu des acteurs, l’enchaînement des scènes, les voix-off. Tout. Et le plus génial est qu’ils ont réussi à créer des scènes iconiques et hilarantes qui ne sont pas tirées du livre. Un régal de bout en bout. Et la fin est mieux que le roman, je trouve.

    A lire volontiers, mais la série est un excellent palliatif pour les réfractaires à Pratchett ou à la lecture.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #170947
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6252

    De mon côté : je valide l’item Targaryen, un livre avec des luttes de pouvoir, dans le menu Grandes Familles, avec She who became the sun de Shelley Parker-Chan… Rendez-vous le 19 juillet sur Twitch pour avoir mon avis (je fais genre ça vous intéresse ).

    Et je valide Asshaï : un livre avec des magiciens, dans le menu Essos, avec le tome 3 de Grisha, Ruin and Rising de Leigh Bardugo. Le tome 2 ne m’avait pas convaincue, mais ce tome 3 relève le niveau. Le faux rythme du tome 2 et les atermoiements romantiques d’Alina sont (à peu près) derrière nous, et on se concentre un peu plus sur les personnages secondaires, avec une dynamique de groupe qui fonctionne très bien à mes yeux. L’intrigue se conclue en nouant les fils ouverts. Une conclusion plutôt satisfaisante, mignonette. Ca se lit très bien, c’est chou. Pas la trilogie du siècle mais sympatoche.

    ~~ Always ~~

    #170948
    Yoda Bor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 643

    Je crois que ce tome 2 de Grisha a été pénible pour tout le monde, heureusement que la fin remonte bien le niveau.

    #170955
    MELT527
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 32

    on m’a offert Six of Crows sans savoir que c’était un spin-off de Grisha. Pensez-vous que je peux le lire sans avoir lu la trilogie originale ou vaut-il mieux la lire en premier ?

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #170956
    Yoda Bor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 643

    Beaucoup de monde a lu Six of Crows avant Grisha (la duologie a été publiée complètement en français avant la trilogie) sans que ça ne gène la lecture.
    Au pire, tu risques de te spoiler la survie de quelques personnages qui apparaissent dans Six of Crows et qui ne sont donc pas morts dans Grisha.
    Pour autant, si tu comptes lire les deux, je recommande de commencer par la trilogie, je trouve qu’il y a une certaine progression au niveau du style d’écriture et de la tonalité du récit.
    Si tu ne veux lire que Six of Crows, Grisha est facultative.

    #171066
    Yoda Bor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 643

    Pour ce dimanche, je valide Je rugis : un livre avec un animal dangereux sur la couverture, grâce à Feu et Sang de GRR Martin que j’ai enfin lu. C’était pas mal du tout et Criston Cole est merveilleux moins pire que ce que les gens en disent.
    C’est très intéressant sur le côté historique, beaucoup moins sur les personnages car on ne suit pas du tout leurs pensées et du coup c’est compliqué de savoir ce qu’ils ressentent vraiment. En plus on ne peut pas s’impliquer émotionnellement avec eux puisqu’ils meurent dans d’atroces souffrances environ 12 pages après leur introduction.
    J’ai un peu hâte de voir House of the Dragons maintenant.

    Et puis  Khaleesi : un livre où l’on croise une reine avec le premier tome des Sœurs Carmine d’Ariel Holzl. Comme Crys, Thistle, Wylla et tous les gens qui l’ont lu, j’ai trouvé ça intelligent et amusant. C’est à destination de le jeunesse mais pas du tout niais, avec un univers très intéressant et beaucoup d’humour (et en plus, l’auteur était vraiment adorable).

    #171100
    MELT527
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 32

    Bonjour à tous !

    A cause (ou grâce à) une panne d’internet ce week-end, j’ai finis deux livres supplémentaires de ma PAL.

    L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea par PuértolasPour Daenerys Targaryen / Daenerys du Typhon de la Maison Targaryen, première du nom, Reine des Andals, de Rhoynar et des Premiers Hommes […] : un livre avec un titre à rallonge (plus de 6 mots) j’ai lu L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puértolas.

    C’est l’histoire improbable d’un arnaqueur indien venu à Paris s’acheter un lit à clous vendu uniquement à IKEA. Pour économiser une nuit d’hotel, notre fakir décide de dormir dans une des salles d’exposition du célèbre magasin suédois avant de repartir avec son achat dans son pays. S’ensuit une aventure abracadabrantesque qui l’entraîne dans plusieurs pays d’Europe, ponctuée de rencontres, de fuites, de mensonges et d’une bonne dose de remise en question jusqu’au dénouement final.

    Je dois dire que je n’ai pas apprécié ma lecture. Si ça n’avait pas été un cadeau, je pense que je me serais arrêtée au moment où le fakir se retrouve enfermé dans l’armoire Ikea et envoyée en Angleterre. C’est tellement invraisemblable que ça m’a sorti de ma lecture. Mais bon, quand on prend ça comme un épisode de Benny Hill (les plus vieux sauront), la lecture devient plus légère.

    Personnellement, je ne recommande pas. Il y a apparemment eu une adaptation « Comédie romantique » qui s’éloigne un peu de l’original. Je regarderai peut-être le premier quart d’heure par curiosité.

     

    Jonathan Sato et les secrets des alchimistes par MorinEn second, le Menu Grandes Familles / Tyrell : un livre avec un mariage avec Jonathan Sato et le secret des alchimistes de Jean-François Morin.

    Cette fois-ci une lecture chauvine, puisque l’auteur habite près de chez moi et m’a même fait une dédicace très gentille.

    C’est un roman fantasy jeunesse qui nous raconte les aventures du jeune Jonathan, de sa petite soeur Emy et de son meilleur ami Jany. Dans un monde où les dragons ont été presque exterminés par une mystérieuse maladie, la famille Sato a été chargée par le roi de créer un refuge pour les dragons et chaque nouvelle naissance d’un dragon est accompagnée d’un lien avec un membre de la famille Sato. Jonathan vient juste de commencer à former un lien avec son dragonneau, né alors qu’il n’a que 10 ans et c’est en parcourant la forêt qui entour le refuge que lui et ses amis découvrent des souterrains qui semblent contenir de nombreux secrets sur les légendaires alchimistes…

    J’ai aimé l’histoire, mais j’ai trouvé les enfants un peu idiots par moments. Tous leurs problèmes viennent soit à cause d’une gaffe dans une conversation, soit un entêtement à ne parler à PERSONNE des trouvailles et dangers auxquels ils sont confrontés dans les souterrains… Je trouve que ce n’est pas très vraisemblable de garder de tels secrets, surtout qu’ils semblent proches de leur famille. Même quand leurs cousins plus âgés apprennent la vérité, ils continuent à vouloir attendre avant d’en parler pour des raisons idiotes.

    ça m’a grandement frustrée dans ma lecture, parce que tout le reste semble génial, mais les actions des 3 gamins que je trouvaient toujours illogiques me parasitaient mon immersion. Comme c’est un premier roman, je suis assez tentée de lire le second tome en espérant que l’écriture de l’auteur ait un peu évoluée. Malheureusement, il est son propre éditeur, donc les regards extérieurs (qui ne sont pas des amis ou de la famille) doivent être peu nombreux.

    Je recommande tout de même ce roman, en vous mettant en garde que c’est vraiment jeunesse, du style Harry Potter à l’école des Sorciers (auquel je fais les mêmes reproches bizarrement).

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #171105
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2416

    Je valide:

    Tyrell, un livre avec un mariage avec Le vicomte pourfendu, d’Italo Calvino

    et

    Nôtre est la fureur: un livre ou un personnage est en colère avec Monsieur de Lyon de Nicole Avril

    et

    Mysha, un livre écrit par une autrice avec La fabrique du monde, de Sophie van der Linden

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #171118
    Schrö-dinger
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 10

    Bonjour à toutes et tous,

    S’il n’est pas trop tard je souhaiterai m’inscrire à ce challenge.

    En reprenant mes lectures depuis le 1er avril 2022 (merci Babelio) j’arrive à recouper avec pas mal de thèmes.

    Je valide donc :

    Dans le menu Daenerys Targaryen :

    • Daenerys du Typhon de la Maison Targaryen, première du nom, Reine des Andals, de Rhoynar et des Premiers Hommes […] : Hunger Games – La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur de Suzanne Collins

    Cela faisait un certain temps que j’avais lu la trilogie principale mais je me suis replongé dans l’univers Hunger Games sans trop de difficultés. Ici, il s’agit d’un préquel, qui se déroule une soixantaine d’année avant la trilogie. On y découvre le jeune Coriolanus Snow (que ceux qui ont lu les livres / vu les films connaitront déjà) qui va se retrouver mentor de Lucy Gray, tribu des prochains jeux qui vont débuter. Coriolanus va tout faire pour emmener son tribut à la victoire. L’histoire est prenante et on se demande bien comment vont finir ces jeux. En revanche, le côté un peu cheap de l’arène (il s’agit seulement de la dixième édition du jeu) m’a un peu déçu. Une bonne lecture, sans plus.

    • Mhysa : Skin de Mo Hayder

    Je relis les livres de Mo Hayder, autrice de thriller décédée l’été dernier car ma dernière lecture remontait à une dizaine d’années et je n’en avais plus trop de souvenirs. Il s’agit ici du Tome 4 d’une série avec les personnages récurrent de Jack Caffery et Flea alors je ne développerai pas trop sur leurs intrigues (qui sont développées au fil des livres) ; néanmoins je vous recommande grandement la lecture de cette série si vous aimez les enquêtes policières assez sombres (le premier tome est Birdman).

    Dans le menu Garde de Nuit :

    • Le feu qui flambe contre le froid : La faucheuse tome 1 de Neal Shusterman

    J’avais découvert cette trilogie il y a un certain temps sur le forum (merci Nymphadora, je crois) et j’ai longtemps attendu que le tome 1 soit disponible à ma médiathèque, l’exemplaire semblait égaré. Entre temps j’ai dû l’oublier. Finalement début avril je retombe dessus et j’ai dévoré la trilogie. J’ai adoré l’univers, les réflexions sur la mortalité qui en découlent. Les personnages sont attachants, les personnages méchants sont très méchants, c’est parfois un peu simpliste mais ce fut une très bonne lecture.

    • Le bouclier protecteur des royaumes humains : Le sentiment du fer de Jean-Philippe Jaworski

    Même si j’aime énormément cet auteur, j’avoue ne pas avoir été conquis par ce recueil de nouvelles. Il faut dire, déjà, que je n’aime que très rarement les nouvelles. Il s’agit du deuxième recueil, dans l’univers du Vieux Royaume, après Janua Vera (le roman Gagner la guerre se passe également dans le même univers). La meilleure nouvelle, à mon sens, est la première, qui a donné son nom au recueil. Pourtant, avec sa fin, j’ai trouvé que c’était un peu une redite avec Mauvaise Donne, la nouvelle qui mettait en scène Benvenuto Gesufal (anti-héros par excellence de Gagner la guerre). Le reste du recueil ne m’a pas beaucoup intéressé.

    Dans le menu Westeros :

    • Au-delà du mur : Le sommet des dieux de Jirō Taniguchi.

    J’ai emprunté les 5 tomes de ce manga à la médiathèque et ça a été un énorme coup de cœur. On y suit Fukamachi, un photographe qui découvre à Katmandou un appareil photo qui pourrait avoir appartenu à George Mallory, qui a disparu en 1924, proche du sommet de l’Everest (George Mallory a vraiment existé, il a vraiment disparu et il pourrait être le premier à avoir atteint le sommet de l’Everest). Il va enquêter sur cet appareil et s’intéresser à un grimpeur aussi mystérieux que talentueux et ambitieux, Habu Jôji. J’ai adoré cette lecture, les dessins sont magnifiques, l’histoire incroyable. Je n’ai jamais été un grand fan d’alpinisme mais cela ne m’a pas empêché d’être fasciné par les exploits auxquels on assiste.

    Cela commence à faire beaucoup alors je vais m’arrêter là et je continuerai une prochaine fois.

    #171119
    MELT527
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 32

    S’il n’est pas trop tard je souhaiterai m’inscrire à ce challenge.

    Il n’est jamais trop tard ! je me suis inscrite le 13 juin pour ma part et effectivement, un grand merci à Babelio où je tenais les comptes de mes lectures.

    Bienvenue dans ce Challenge !

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #171123
    MELT527
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 32

    @maxim015 n’oublie de donner une recommandation pour que les autres challengers puissent piocher des idées et valider dans le menu La garde nuit : La lumière qui rallume l’aube.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #171124
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6252

    Comme le dit Melt, on peut s’inscrire quan don veut au challenge 🙂 Bienvenue donc ! Et hâte de voir le livre que tu nous recommandes !

    J’avais découvert cette trilogie il y a un certain temps sur le forum (merci Nymphadora, je crois) et j’ai longtemps attendu que le tome 1 soit disponible à ma médiathèque, l’exemplaire semblait égaré. Entre temps j’ai dû l’oublier. Finalement début avril je retombe dessus et j’ai dévoré la trilogie. J’ai adoré l’univers, les réflexions sur la mortalité qui en découlent. Les personnages sont attachants, les personnages méchants sont très méchants, c’est parfois un peu simpliste mais ce fut une très bonne lecture.

    Ravie que ça t’ait plu ! C’est effectivement une chouette trilogie ! Très inventive ! Il y a des facilités, c’est très young-adult par moment, mais ça se lit tout seul ^^

    ~~ Always ~~

    #171127
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3572

    j’ai lu L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puértolas.

    Moi aussi, j’avais été très déçue de cette lecture. Je l’avais lu il y a 2 ou 3 ans, et autant les 30 premières pages sont amusantes car c’est un style « article rigolo pour les vacances, sans autre prétention que de déconner », autant tout un livre dans ce style finit par être gonflant !

    #171128
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3156

    Le sommet des dieux de Jirō Taniguchi.

    A noter qu’on parle de son adaptation en dessin animé dans le topic « Vos derniers films ».

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #171132
    Schrö-dinger
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 10

    Merci pour l’accueil!

    Et bien je recommande Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck, un de mes romans préférés, très certainement celui que j’ai le plus prêté autour de moi. Je l’ai découvert via une (voire plusieurs) liste babelio, « le livre qui vous a bouleversé » « les romans les mieux notés » « le livre qui vous a tiré une larme ». C’est un livre qui parle de liberté (duh, c’est écrit dans le titre) et d’amitié, notamment.

    @melt527 je viens de lire ton post à propos des Ames croisées de Pierre Bottero et rien que de lire tes lignes cela m’a ému. Quel livre magnifique, quel auteur formidable et quelle tristesse de l’avoir perdu si tôt … J’ai commencé la première trilogie Ewilan en juillet 2020 puis j’ai continué avec la deuxième, puis celle des Marchombres et enfin les Ames croisées, lu en février 2021. Et quel bonheur d’avoir découvert cette saga. Je ne suis plus forcément la cible principale mais j’ai tellement aimé. Je dois avouer avoir été très triste à la fin du tome 3 de la trilogie des Marchombres, à l’idée de quitter ces personnages, après 9 tomes à les suivre mais aussi en pensant à l’auteur. A la fin des Ames croisées la même émotion, à l’idée de ne plus jamais relire de livres dans cet univers.

    Je ne peux donc que vous recommander de lire Pierre Bottero, en commençant par la première trilogie Ewilan, vous ne le regretterez pas.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 33 minutes par Schrö-dinger.
22 sujets de 151 à 172 (sur un total de 172)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.