Brun Ben Prünh

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Ben Prünh
Identité
V.O. Ben Plumm
Brown Ben Plumm
Surnom Brun Ben
Apparence
Yeux noirs, en amande
Cheveux gris
Statut
Rang mercenaire
Titre commandant des Puînés (ASOS)
Famille
Mère une dothrakie
Blasons
Brun Ben pourrait être un membre de la maison Prünh Brun Ben Prünh est membre des Puînés

Ben Prünh[N 1], surnommé Brun Ben, est membre des Puînés depuis sa jeunesse[1]. Il a sur son visage ridé quelques anciennes cicatrices et un large nez cassé. Sa peau couleur de vieux teck lui vaut son surnom. Ses cheveux gris-blancs, sa face ravinée et ses pattes d’oie au coin des yeux trahissent son âge et son mode de vie[2][3][4]. Il porte à l'occasion la barbe courte de poils raides gris et blancs[1].

Plaisant coquin, il arbore une mine aimable, en particulier quand il sourit. Ses grands yeux noirs en amande cachent sa cupidité derrière un voile de prudence[1]. Il est sage de le considérer rusé, tenace et intelligent[5].

Comme beaucoup de mercenaires, il se vante d'avoir une ascendance aussi diversifiée[N 2] que célèbre : il prétend descendre d'Ossifer Prünh[N 1] et Elaena Targaryen, bien qu'il ne les nomme pas. Sa famille serait donc issue d'un fils cadet de Viserys Prünh. L'histoire lui a été transmise par sa grand-mère, alors qu'il était très jeune[5].

Avant AGOT[modifier]

Au lendemain de sa première bataille, alors qu'il dépouille un cadavre de sa lourde armure, il découvre une fortune en pièces d'or cousue dans la doublure. Il en parle à un ami. L'apprenant, ses compagnons d’armes le soulagent de ce fardeau[6].

C'est à Volantis, où sa compagnie a accepté un contrat, qu'il a appris à jouer au cyvosse ; maintenant, il aime laisser son adversaire prendre les risques, tandis qu’il se tient en retrait et qu’il maintient ouvertes toutes ses options, afin de réagir à la bataille selon ses développements[1].

Il a servi de garde du corps à l'oncle d'Oznak zo Pahl, un des Grands Maîtres de Meereen. Pour éviter de subir un sort similaire à celui de son ami Scarb (exécuté), il s'est enfui de la cité par les égoûts[2].

Dans ASOS[modifier]

Après leur humiliation à Yunkaï et la fuite de leur chef[7], il est élu commandant par ses compagnons Puînés, qui suivent Daenerys vers Meereen. Arrivés aux abords de la cité, Brun Ben prend part au conseil de guerre, où il se révèle être une très bonne source d'informations : le champion de Meereen s'appelle Oznak zo Pahl ; les bouches des statues sur les remparts servent de mâchicoulis pour déverser de l'huile brûlante sur ceux qui attaqueraient la porte. C'est aussi lui qui propose la solution pour entrer dans la ville fortifiée : par les égoûts[2]. Après la prise de Meereen, il conseille à la nouvelle reine de piller et quitter la cité[4].

Dans ADWD[modifier]

La Briseuse des fers s'établissant à Meereen, Brun Ben lui conseille (tout comme Galazza Galare) d'adopter des atours ghiscaris (le tokar), afin de ressembler à ceux qu'elle souhaite gouverner. Quand une vingtaine de plaignants déclarent que les dragons ont dévoré leurs bêtes, Brun Ben énumère les nombreux prédateurs présents dans les collines. Mais ses conseils demeurent limités : il demande s'il doit chasser les revendicataires ou les fouetter. La reine l'envoie vers le sud afin d'y contrer les incursions de Yunkaï[8]. Il y apprend que les Judicieux se sont attaché de nouvelles épées-louées, et que deux légions de la Nouvelle-Ghis ont combattu à leurs côtés. Il en avertit son employeur[9].

Les dragons apprécient[5] le vieux Brun Ben et leur mère lui fait même une accolade. C'est avant qu'elle n'écoute les trois Astaporis ramenés par son capitaine lui narrer la chute de leur ville. Brun Ben rapporte que les rescapés sont repoussés vers Meereen mais ne doivent pas y entrer, car certains sont malades. Il détaille ensuite les nombreuses forces coalisées contre elle. Apprenant du sénéchal que la Mère des dragons ne peut contrôler ses fils, il conseille à nouveau pillage et fuite. La reine l'envoie continuer sa mission d'observation de l'avancée ennemie[3]. Considérant la situation désespérée, il tourne casaque[10].

Brun Ben participe aux enchères autour de Meereen assiégée, où il tente d'acheter Jorah Mormont et Yollo (en qui il croit reconnaître Tyrion Lannister). Par la suite, il trouve une occasion de revoir ce dernier en perdant contre lui au cyvosse, ce qui motive Tyrion à chercher une échappatoire pour rejoindre les Puînés[1]. À la rencontre de paix, il discute avec son ancien employeur furieux et lui avoue à mots couverts qu'il souhaitait lui offrir la tête de ser Jorah comme présent de mariage[6]. Il assiste à la réouverture de l'arène de Daznak[11]. Il reçoit la visite de Yollo, Sol et l'Ours qui souhaitent rejoindre sa compagnie[5]. Il accepte, non sans faire signer au Lutin une série de billets constituant autant d'engagements, le dernier contrat le rendant bénéficiaire d'un titre, de terres, ainsi que de cent mille dragons d'or[12].

Dans TWOW[modifier]

Icone book.pngCette section concerne un volume de la saga qui n'est pas encore paru en français. Elle est masquée afin d'éviter les spoilers.
Cliquez sur "Développer" si vous souhaitez en savoir plus.

Brun Ben joue au cyvosse avec Tyrion, ce dernier tentant de le convaincre de changer de camp. Ser Jorah Mormont identifie l'arrivée de la flotte comme Fer-née arborant l'emblème Targaryen[13]. La guerre étant déclenchée, Brun Ben est convoqué par la Générale. De retour à son campement, il tient conseil de guerre avec ses officiers. Dérangé par les ordres contradictoires des yunkaïis, il écoute les arguments de ses membres, tout en apprenant la trahison des Erre-au-Vent. Évaluant la situation, il décide de rallier le camp de Meereen[14].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Son patronyme peut laisser penser qu'il descend de la lignée des Prünh. Toutefois, les mercenaires ouestriens exilés en Essos prennent parfois le nom de maisons prestigieuses sans être réellement liés par le sang avec elles. Par contre, le fait que les dragons de Daenerys l'aiment bien (A Dance with Dragons, Chapitre 58, Tyrion) permet de l'envisager.
  2. Braavos, îles d’Été, Ibben, Qohor, Dorne, Westeros, et dothrak par sa mère

Références[modifier]