Mestres de la Citadelle

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Les mestres sont des érudits des Sept Couronnes, formés à la Citadelle de Villevieille. Parfois surnommés les « chevaliers de l'esprit »[1], ils se distinguent par leur robe grise et la lourde chaîne constituée de maillons, chacun fait d’un métal différent, qui est emblématique de l'ordre. Les chaînons du collier sont censés rappeler au mestre le serment qu’il a prêté, celui de servir[2], ainsi que l'unité des connaissances et la complémentarité des différents corps de métier des sociétés humaines[3]. Les mestres répudient leurs noms de famille lorsqu'ils prononcent leurs vœux[4] car ils ont pour obligation de pratiquer en permanence l'humilité. La plupart d'entre eux partent servir auprès d'un seigneur, mais il existe d'autres débouchés : guérisseur itinérant[5], mestres attachés au service de la Garde de Nuit, de la Citadelle ou du roi des Sept Couronnes[6]. La fonction de mestre est propre à la culture ouestrienne et il n'existe pas d'équivalent en Essos[5].

Fonctions[modifier]

La plupart des grandes familles nobles des Sept Couronnes comptent un mestre dans leur maisonnée, à l'exception d'une grande partie des maisons des îles de Fer, et de quelques autres maisons[N 1][2]. Les mestres sont en effet indispensables pour pouvoir utiliser les corbeaux messagers[7], principal moyen de communication à longue distance. C'est pour cela que le mestre loge à proximité de la roukerie du château où il sert. Mais le rôle du mestre est loin de se limiter à cet aspect. Les mestres font en effet vœu de conseiller le seigneur du fief auquel ils sont rattachés, quel qu'il soit[8]. En tant qu'érudits, ils lisent et écrivent la correspondance de leur seigneur[9] et l'assistent dans la tenue de ses comptes et de son domaine. Ils sont également tenus de rédiger les chroniques des maisons qui les emploient[10]. Ils enseignent aux enfants de noble naissance : la lecture, l'écriture, l'histoire, l'héraldique, l'astronomie, le haut valyrien[11] et les autres langues, la géométrie[12], etc.[7] Connaissant les arts de la guérison, ils soignent malades et blessés et peuvent procéder à des autopsies[13]. Enfin, ils peuvent même suppléer l'absence de leur seigneur et assurer provisoirement la direction de son fief[N 2].

On connait un seul cas d'emploi d'un mestre au-delà du Mur, chez les sauvageons (quand Gorm le Loup prit mestre Wyllis à son service), mais l'expérience fut sans lendemain[14].

Ces fonctions rendent précieux les mestres pour les maisons auxquelles ils sont rattachés. Le fait d'avoir un mestre à son service est un élément de prestige[15]. Un mestre se doit d'être en outre totalement loyal à la maison qui l'emploie, sans tenir compte de sa propre maison d'origine, dont il a renoncé à défendre les intérêts en en abandonnant le patronyme à la Citadelle[16]. Cet ancien patronyme est en principe une information secrète[15].

Pour autant, l'état de mestre n'est pas considéré par tous (par exemple lord Randyll Tarly) comme honorable, car marqué par une servitude symbolisée par leur chaîne[17]. Si certaines maisons prestigieuses ont vu des fils cadets (comme Oberyn Martell et surtout Aemon Targaryen) fréquenter plus ou moins longtemps la Citadelle, d'autres n'en supportent pas l'idée[18]. Certains (comme lady Barbrey Dustin) estiment même que les mestres savent trop de choses, et que leur position au sein de chaque maison rend ces dernières dépendantes d'un ordre dont on ignore les objectifs[15]. De même, de nombreux Fer-nés, s'ils peuvent reconnaître l'utilité des mestres, s'en défient. En effet, leurs pratiques médicales et leur formation exclusivement intellectuelle sont autant d'entorses aux préceptes dictés par l'Antique Voie. Ils sont d'autant plus suspects que les Fer-nés les soupçonnent de pratiquer la magie[7][19].

Connaissances[modifier]

Notamment d'après mestre Luwin[1], les mestres ont des connaissances étendues dans les domaines suivants :

Les mestres savent fabriquer de l'encre à partir d'un mélange de suie et de coaltar[N 3][25].

Le savoir des mestres, et plus particulièrement leurs connaissances dans le domaine de la médecine, sont responsables de la qualité de vie des Sept Couronnes[N 4]. Si les nobles sont les premiers concernés par les bienfaits de leurs services, les progrès techniques bénéficient aussi au peuple, notamment pour les prévisions des récoltes (réserves pour les hivers) et pour les ouvrages d'art tels les barrages[22].

Les mestres sont attachés à une vision matérialiste et rationnelle du monde et de la réalité. S'ils ne semblent guère critiques vis-à-vis des religions[N 5][21], ils sont en revanche peu indulgents pour les croyances populaires, contes et présages, qu'ils qualifient de racontars de vieilles femmes et de superstitions de rustres[N 6][26][21]. Les plus rigoureux refusent d'attacher toute créance aux récits des chroniques concernant la période précédant l'arrivée des Andals en Westeros, car ce n'est qu'à partir de cette période que les évènements historiques ont été mis par écrit par les septons[18].

Métaux de la chaîne et leur signification[modifier]

Chacun des métaux qui constitue la chaîne représente un savoir distinct dans lequel celui qui la porte est passé mestre de son ordre. L'attribution des chaînons se fait au moyen d'un examen oral avec l'un des archimestres du domaine. Voici certains métaux utilisés dans les chaînes et leur signification :

  • Le fer représente la connaissance des arts de la guerre[3].
  • L’acier valyrien, de couleur gris sombre, signifie que le mestre a étudié les mystères supérieurs, c’est-à-dire la magie. Seul un mestre sur cent possède ce maillon. La plupart des mestres n’étudient pas ce savoir qui est passionnant mais peu usité, car inutile, selon mestre Luwin[2].
  • L'électrum
  • Le plomb
  • Le cuivre représente la connaissance de l'histoire.
  • Le bronze représente la connaissance de l'astronomie.
  • Le platine
  • Le laiton
  • L'étain gris
  • L'étain blanc
  • L'or rouge
  • L'acier pâle[N 8] représente l'art de la forge.
  • L'acier

Un mestre peut gagner plusieurs anneaux d'un même métal s'il excelle dans ce domaine[27][28]. Au-delà de la symbolique rattachant un métal ou un alliage à un domaine du savoir, les chaînons représentent les différentes strates de la société du royaume que le mestre est amené à servir : l'or évoque ainsi la puissance des grands seigneurs et le fer, la chevalerie. La chaîne ne saurait toutefois comporter que ces seuls éléments, tous les corps et statuts assurant l'équilibre ainsi que le bon fonctionnement des Sept Couronnes sont symbolisés par les autres maillons : fermiers, charrons, commerçants... La chaîne se veut ainsi la représentation d'un État fort de toutes ses composantes[3].

Organisation[modifier]

Ressources[modifier]

Les maisons nobles qui utilisent le service d'un mestre prennent intégralement en charge ses besoins, et payent par ailleurs ses services à la Citadelle qui perçoit aussi certaines taxes prélevées à Villevieille[29]. De plus, des acolytes fournissent aussi dans l'enceinte de la Citadelle et pour le compte de celle-ci des services d'écrivains publics, lisant et rédigeant des lettres contre rémunération[30]. Enfin, l'ordre est sous la protection de la maison Hightower qui a participé largement à sa fondation[31].

Recrutement et formation[modifier]

Tout jeune garçon, quelle que soit son origine sociale, peut étudier à la Citadelle pour espérer devenir mestre. Il y suit les cours des archimestres, chacun enseignant la discipline dont il est le spécialiste. Lorsqu'il s'estime prêt, l'étudiant demande à subir un examen oral avec l'archimestre, qui décide après cet examen s'il est digne ou non de porter le maillon correspondant, attestant de sa maîtrise de la discipline concernée. Le temps nécessaire pour obtenir un maillon varie en fonction des qualités de l'étudiant et de la difficulté de la matière. Certains étudiants brillants (comme Alleras) peuvent obtenir jusqu'à trois maillons en une année, alors que d'autres, plus moyens (comme Armen), mettront un an par maillon, d'autres encore moins doués (comme Lorcas) mettront plusieurs années pour un seul maillon, tandis que les moins doués (comme Pat) n'en obtiendront jamais aucun[21].

On connait au moins un mestre nain, affecté sur les Doigts[32].

Expulsion[modifier]

Un mestre peut être déchu de sa qualité s'il enfreint les règles de l'ordre, par exemple en pratiquant la vivisection sur des humains. Le mestre déchu perd le droit à sa chaîne[33][34].

Hiérarchie[modifier]

La hiérarchie de la Citadelle s'organise en plusieurs niveaux :

  • Les novices, qui étudient à la Citadelle mais n'ont encore aucun maillon ; ils peuvent également être affectés à des tâches de service (asssitance à des mestres âgés, secrétariat, etc.)[5].
  • Les acolytes, qui étudient encore à la Citadelle et possèdent plusieurs maillons attachés à une lanière de cuir à leur cou[N 9][5].
  • Les mestres, qui peuvent assumer leurs fonctions à la Citadelle[5] ou dans un château auprès d'un noble ou d'une institution comme la Garde de Nuit[6]. Lorsqu'un mestre prononce ses vœux et se pare de sa chaîne, il répudie son nom de famille[35]. Le titre de mestre peut être retiré par le Conclave[33].
  • Les archimestres, au nombre d'une vingtaine, qui dirigent la Citadelle. Ils ont un anneau, un bâton et un masque d'un des métaux dont sont faits les chaînes de mestre, pour signifier qu'ils sont les spécialistes des connaissances correspondantes[36].
  • Le Sénéchal, tiré au sort chaque année parmi les archimestres, qui s'occupe de l'administration de la Citadelle[30].

Conclave[modifier]

Icone loupe.png Voir article détaillé : Conclave.

La réunion des archimestres s’appelle le Conclave. Il étudie entre autres les mesures et les rapports de chacun des mestres afin de déterminer le passage des saisons. Cette nouvelle essentielle est ensuite transmise à chaque mestre des Sept Couronnes par des corbeaux blancs. La Citadelle a l'usage exclusif de ces animaux, qui sont réservés aux messages les plus importants[21].

Le Conclave a la compétence exclusive de désigner ou révoquer le Grand Mestre, affecté à Port-Réal auprès du roi des Sept Couronnes pour siéger au Conseil restreint[37]. Le Grand Mestre peut toutefois être emprisonné ou condamné à mort ou au Mur par le souverain ou sa Main, s'il est reconnu coupable de trahison[37][38][39][40]. Des groupes d'intérêt et des factions politiques tentent parfois de peser dans la désignation du Grand Mestre[41] et la prétendante Rhaenyra Targaryen nomma même son propre Grand Mestre pendant la Danse des Dragons[42].

Dans la saga[modifier]

Au début de la saga, les mestres sont une organisation puissante et prestigieuse, présente partout à Westeros.

Les archimestres[modifier]

Les archimestres qui dirigent la Citadelle de Villevieille sont les suivants :

Nom Métal associé Discipline enseignée
Ebrose argent médecine
Marwyn le Mage acier valyrien les mystères supérieurs
la magie
Norren electrum /
Perestan cuivre histoire
Ryam or jaune science des comptes et des monnaies
Theobald plomb /
Vaellyn bronze astronomie
Walgrave
généralement suppléé par mestre Gormon
fer noir connaissance des corbeaux

Les autres Archimestres : Gallard, Castos, Zarabelo, Benedict, Garizon, Nymos, Cetheres, Willifer, Mollos, Harodon, Guyne, Agrivane, Ocley


Archimestre Norren est le Sénéchal de l'an 298. Archimestre Theobald a été le Sénechal de l'an 299. Comme le sort a désigné archimestre Walgrave comme prochain Sénéchal pour l'an 300, archimestre Theobald s'est proposé pour le remplacer[30].

Icone loupe.png Voir article détaillé : archimestres.

Les mestres des Sept Couronnes[modifier]


Liste des mestres connus dans l’histoire de Westeros

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Comme la maison Reed, cf. A Clash of Kings, Chapitre 29, Bran.
  2. Voir par exemple le rôle joué par mestre Luwin après le départ de lord Robb Stark de Winterfell.
  3. Le coaltar (coal-tar en version originale) désigne un liquide noir et visqueux obtenu à partir de la houille ou du bitume (cf Goudron de houille sur fr.wikipedia.org).
  4. L'espérance de vie dans les Sept Couronnes est très supérieure à celle de notre Moyen Âge historique.
  5. L'hostilité de mestre Cressen vis-à-vis de la religion de R'hllor ne semble pas être lié au dogme, mais à l'attitude fanatique de Mélisandre et à son influence sur le roi Stannis ; cf. A Clash of Kings, Chapitre 01, Prélude.
  6. Cf. l'attitude de mestre Luwin lorsque Bran et Rickon lui racontent leurs rêves concordants annonciateurs de la mort de leur père (cf. A Game of Thrones, Chapitre 67, Bran), ou les réflexions de mestre Cressen contemplant la comète rouge depuis Peyredragon (cf. A Clash of Kings, Chapitre 01, Prélude).
  7. Mais aussi, et plus secrètement, l'art de tuer (cf. A Clash of Kings, Chapitre 01, Prélude).
  8. pale steel en version originale ; nom qui n'a pas été traduit. La version présentée ici est une traduction littérale non-canon
  9. On ignore s'il existe un nombre minimum de maillon à forger avant de devenir mestre, mais il existe un acolyte à neuf maillons (cf. Appendices AFFC).

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 A Game of Thrones, Chapitre 54, Bran.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5 et 2,6 A Clash of Kings, Chapitre 29, Bran.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3 et 3,4 A Game of Thrones, Chapitre 42, Jon.
  4. A Game of Thrones, Chapitre 61, Jon.
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3 et 5,4 A Feast for Crows, Chapitre 01, Prélude.
  6. 6,0 et 6,1 Appendices AGOT.
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 A Dance with Dragons, Chapitre 57, Le prétendant de fer.
  8. A Clash of Kings, Chapitre 67, Theon.
  9. A Dance with Dragons, Chapitre 04, Jon.
  10. A Dance with Dragons, Chapitre 49, Jaime.
  11. A Dance with Dragons, Chapitre 02, Tyrion.
  12. A Dance with Dragons, Chapitre 15, Tyrion.
  13. A Storm of Swords, Chapitre 67, Tyrion.
  14. Les origines de la saga, Les sauvageons.
  15. 15,0, 15,1 et 15,2 A Dance with Dragons, Chapitre 38, Le prince de Winterfell
  16. A Dance with Dragons, Chapitre 30, Davos.
  17. A Dance with Dragons, Chapitre 08, Jon.
  18. 18,0 et 18,1 A Feast for Crows, Chapitre 06, Samwell.
  19. A Feast for Crows, Chapitre 02, Le Prophète.
  20. A Clash of Kings, Chapitre 08, Catelyn.
  21. 21,0, 21,1, 21,2, 21,3, 21,4 et 21,5 A Clash of Kings, Chapitre 01, Prélude.
  22. 22,0 et 22,1 L'Épée Lige.
  23. A Feast for Crows, Chapitre 27, Samwell.
  24. A Dance with Dragons, Chapitre 02, Tyrion.
  25. A Dance with Dragons, Chapitre 27, L'épouse rebelle.
  26. A Game of Thrones, Chapitre 67, Bran.
  27. So Spake Martin, "US Signing Tour (Half Moon Bay, CA)", billet du 18 nov. 2005 sur www.westeros.org.
  28. A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion.
  29. So Spake Martin, "ConJose (San Jose, CA; August 29-September 2)", billet du 29 août 2002 sur www.westeros.org.
  30. 30,0, 30,1 et 30,2 A Feast for Crows, Chapitre 46, Samwell.
  31. Appendices AFFC.
  32. A Dance with Dragons, Chapitre 34, Tyrion.
  33. 33,0 et 33,1 A Storm of Swords, Chapitre 32, Jaime.
  34. A Feast for Crows, Chapitre 08, Cersei.
  35. A Game of Thrones, Chapitre 61, Jon.
  36. Appendices AFFC.
  37. 37,0 et 37,1 A Storm of Swords, Chapitre 13, Tyrion.
  38. A Storm of Swords, Chapitre 37, Davos.
  39. Feu et Sang : Les fils du Dragon.
  40. Feu et Sang : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.
  41. Feu et Sang : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  42. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.