Bateaux

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Les peuples et nations du monde connu utilisent divers bateaux, qu'ils soient des navires de mer ou des embarcations fluviales plus modestes. Dans les Sept Couronnes, le commerce fluvial est très important comme en témoigne les barges qui parcourent le cours de la Néra, du Trident ou encore de la Blanchedague. Il en va de même pour le trafic maritime entre les différents continents et îles, permettant l'échange de denrées rares qui font la prospérité des ports du monde connu. La mer est aussi une source alimentaire importante pour de nombreuses nations, notamment insulaires. Enfin, afin de protéger le trafic maritime et les côtes de la piraterie, ainsi que pour déplacer des armées entières, des navires de guerre adaptés au combat naval ont vu le jour.

Construction navale

En Essos, les matériaux réputés pour la construction navale sont notamment le pin de Qohor, le teck de Sothoryos, et les vieux chênes de Norvos[1].

Les différents navires

Embarcations fluviales et côtières

Les embarcations fluviales et côtières se distinguent par leur faible tirant d'eau, généralement associé à des tailles plus modestes que les navires de haute mer. Cependant, de nombreux fleuves tels que la Néra, la Mander ou encore la Murmure, sont assez profonds pour que leur cours soit remonté sur des distances assez conséquentes par des navires à plus fort tirant d'eau.

De manière générale, les embarcations fluviales et côtières sont destinées à la pêche et au transports des biens et des personnes. Cependant, il existe aussi des embarcations d'agrément, ainsi que quelques bâtiments destinés au combat qui permettent d'assurer la protection du trafic fluvial.

Coracle

Le coracle[N 1] est une petite embarcation, généralement ovale, de conception rudimentaire, constituée d'une toile de cuir montée sur une armature légère de bois ou d'osier. Le coracle est généralement utilisé pour la pêche au filet, ce dernier étant déployé entre deux embarcations. On trouve des coracles notamment sur la côte située au nord de Viergétang[2], mais il est probable qu'ils soient en usage dans de nombreuses autres régions côtières et fluviales.

Bacs

Le bac permet de traverser des cours d'eau qui ne sont pas guéables à proximité ou des lacs. Il s'agit généralement d'embarcations à fond plat manœuvrées par une série de rameurs. Les bacs sont important pour le commerce afin d'assurer le transport des biens et des personnes[3], et ils sont sources de revenus importants pour les détenteurs de leur charge. Généralement, la traversée par un bac coûte quelques sols par personne et près du triple pour les montures[4]. Toutefois, les risques liés aux crues, ainsi que les troubles connus par l'époque concernée peuvent faire grimper les coûts à des prix exorbitants (dragon d'or)[5].

Barges

La barge[N 2] est un type d'embarcation fluviale utilisée notamment sur la Mander[6] ou par les orphelins de la Sang-vert. Chez ces derniers, il s'agit d'embarcations à fond plat qui servent aussi d'habitation puisque dotée d'un abri. Généralement, les barges de la Sang-vert sont richement décorées[7].

Barques serpents

Les barques serpents[N 3] sont les embarcations typiques des canaux de la cité libre de Braavos. Ce sont des barques minces et allongées, décorées de couleurs vives et propulsée à l'aide d'une perche maniée par un unique rameur[8]. Ces derniers louent leurs services pour assurer les déplacement le long des canaux de la ville[9].

Galères fluviales

Également appelés « Coureurs de fleuves » (River runners en V.O.), ce sont de longs et fins navires fluviaux, à la coque renforcée pour affronter les rapides et les rochers. On en trouve notamment sur la Mander, où ils sont armés par la maison Manderly[10].

Navires de mer

Bateaux de pêche

Esnèques

C'est un navire de guerre qui peut transporter des chevaux[N 4].

Galères

La galère est un type de navire à rames et à voiles sur un, deux ou trois mâts à antennes[11]. Ce type requiert beaucoup de main-d'oeuvre (rameurs soldats, esclaves). Elle peut avoir une vocation commerciale ou militaire:

Icone loupe.png Voir catégorie : Liste des galères marchandes.
Icone loupe.png Voir catégorie : Liste des galères de guerre.

Dromons

Le Dromon[N 5] est un navire de guerre rapide à rames et à voile, doté d'une tour centrale, qui fait partie des galères de guerre. La reine régente Cersei Lannister fait construire par le jeune Aurane Waters[12] dix dromons pour la nouvelle flotte royale[13].

Quand la reine régente est incarcérée par le Grand Moineau, le grand Amiral s'empare des dromons nouvellement construits et s'enfuit[14].

Icone loupe.png Voir catégorie : Liste des dromons.

Galéasses

La galéasse est un grand navire à trois-mâts (à voiles) et rames, dérivé des galères, mais plus grandes que ces dernières[15]. Son poids la rend moins manoeuvrable. C'est un bâtiment qui peut servir au commerce (La Fille du Titan, La Dame Blanche, Soleil d'été et une inconnue près de Yaros) comme au combat (Le Valyrien).

Cogues

Une cogue dotée d'un château de proue et de poupe.

La cogue[N 6] est un type de navire à fond plat, doté d'une quille discrète, d'un à deux mâts à voiles carrées, et d'un château de poupe parfois complété par un château de proue, surtout dans les versions militaires et destinées à être défendues contre la piraterie. Il s'agit essentiellement d'un navire de commerce caboteur qui n'est pas conçu pour affronter la haute mer. La cogue peut atteindre des dimensions de trente mètres de longueur pour huit de large environ. La cogue a progressivement évolué pour donner la caraque[16].

Caraques

La caraque[N 7] est un navire[17] issu de l'évolution de la cogue et mieux adapté à la navigation en haute mer. Comme la précédente, elle a une coque arrondie ainsi que d'imposants châteaux de proue et de poupe. Elle se distingue toutefois de la cogue par un nombre de mats plus important (au moins deux), toujours dotés de voiles carrées, mais complétées sur le mat le plus proche de la poupe par une voile latine auxiliaire[18].

Baleiniers

Bateaux-cygne

Le bateau-cygne est un type de navire à voile, élancé et rapide, utilisé par les natifs des îles d'Été.

Quentyn Martell remarque la variété de bateaux qui mouillent dans le port de Volantis[19]; Cat des canaux en aperçoit également au port du Chiffonnier de Braavos[20].

Voir La Brise Cannelle et bateau-cygne.

Navigation

Technologies

Risques

Les risques liés à la navigation et au commerce maritime sont très importants et seuls de riches armateurs peuvent protéger des flottes conséquentes. Rares sont les navires capables d'affronter réellement la haute mer, la plupart des trajets s'effectuant non loin des côtes, ou lors de brèves traversées, telle celle du détroit qui sépare Westeros du continent oriental.

De fait, le plus grand risque est lié aux tempêtes. Celles-ci sont assez rares en été et relativement fréquentes en automne[21]. Cependant, les plus terribles sont les tempêtes hivernales[22]. Certaines régions sont par ailleurs réputées pour la fréquence de leur tempêtes, comme c'est le cas pour la côte orientale des terres de l'Orage et sa baie des Naufrageurs[23]. La mer Fumeuse qui borde les côtes de l'antique Valyria fait aussi partie des zones maritimes qui ont une mauvaise réputation, la tradition prétendant qu'elle est peuplée de démons[24].

La piraterie est un autre risque important encouru par les trajets maritimes. De nombreuses zones côtières et insulaires sont réputées pour leur nids de pirates, surtout celles qui sont en dehors du contrôle policé de nations puissantes. Ainsi, les Degrés de Pierre qui séparent le détroit de la mer d'Été sont réputés pour être un repaire de pirates lysiens qui menacent les routes commerciales des cités libres septentrionales avec le sud des Sept Couronnes ainsi qu'avec la mer d'Été et la mer de Jade[25].

Enfin, sporadiquement des navires sont coulés par des monstres marins tels que les seiches géantes qui sont capables de couler les imposants baleiniers d'Ibben[26].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Le terme « coracle » n'est pas mentionné dans la saga, tant en version originale qu'en version française. Cependant, c'est le terme le plus approprié pour désigner ce genre d'embarcations.
  2. Poleboat en version originale.
  3. Serpent boats en version originale.
  4. Historiquement, de type scandinave. Voir Bateau viking: esneque sur fr.wikipedia.org.
  5. Historiquement, le Dromon est une galère de combat de l'Empire byzantin, surtout utilisé entre les VIème et XIIème siècles. Voir Dromon sur wikipedia.org.
  6. Cog en version originale, traduit improprement par cotre dans la version française, ce type de navire étant bien plus moderne (cf. cotre sur fr.wikipedia.org).
  7. Carrack en version originale.

Références