Joueur de l'ombre

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : player in the shadows

Le « joueur de l'ombre » est une expression utilisée par le bouffon Champignon dans son Témoignage pour désigner la personne[N 1] qui pourrait être à l'origine du supposé complot, révélé au cours du siège secret de la Citadelle de Maegor en l'an 135[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Siège secret.

Histoire[modifier]

En l'an 135, le roi Aegon III Targaryen et sa famille proche sont assiégés dans la Citadelle de Maegor par les hommes de ser Marston Waters, Main du Roi et lord Commandant de la Garde Royale pendant dix-huit jours. Au terme de ce siège, nombre d'officiers et de serviteurs de la Couronne sont accusés d'avoir trempé dans un complot pour assassiner le roi. Parmi les personnes accusées, on trouve :

Ils sont arrêtés, questionnés et jugés en l'an 136, mais leurs confessions laissent des zones d'ombre.

D'après le chroniqueur Champignon, aucun des conspirateurs présumés n'était assez intelligent ou assez influent pour orchestrer un complot de cette ampleur. Aucun des contemporains de Champignon n'ose l'évoquer, mais le nain écrit dans ses mémoires qu'il devait y avoir un conspirateur supplémentaire, qui se servait des autres pour parvenir à ses fins. Champignon le surnomme le « joueur de l'ombre » et l'identifie comme l'ancienne Main du Roi, Unwin Peake[N 1]. Celui-ci avait en effet des liens privilégiés avec de nombreux conspirateurs présumés : certains faisaient partie de sa famille alors que d'autres lui devaient leur poste. Lord Unwin avait déjà participé à des conspirations, comme celle des Chausse-trapes, et certains le rendaient responsables de la mort mystérieuse de Jaehaera Targaryen. Toutefois, aucun des conspirateurs présumés ne le mit en cause ni n'accusa les membres de sa famille toujours en vie. L'archimestre Gyldayn note que Peake était dans son fief de Stellepique dans le Bief au cours des événements du siège secret, ce qui fait que son implication dans ces événements demeure incertaine[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Des doutes subsistent quant à l'existence d'un complot ou quant à l'identité réelle de cette personne, les événements de cette période étant particulièrement troubles. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le sujet dédié sur le forum de la Garde de Nuit.

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.