Alyn Velaryon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Alyn Velaryon
Identité
V.O. Alyn of Hull
Alyn "Oakenfist" Velaryon
Surnom Poingdechêne[N 1]
Apparence
Yeux violets
Cheveux argentés
Taille petit
Statut
Rang bâtard (légitimé en 129
lord (132)
chevalier (133)
Titres héritier de Lamarck (130)
seigneur de la maison Velaryon (132)
sire des Marées
maître de Lamarck
maître des navires
Naissance an 115
Décès an 175 ?[N 2]
Famille
Père Laenor Velaryon[N 3] ?
Corlys Velaryon[N 3] ?
Mère Marilda de Carène
Épouse Baela Targaryen (133)
Enfants Laena Velaryon (134)
d'autres enfants ?
Bâtards Jon et Jeyne Waters
Blasons
Alyn faisait partie de la maison Velaryon
Sire des Marées
et maître de Lamarck
Corlys Velaryon Inconnu ►
Maître des navires
Tyland Lannister
Gedmund Peake
Gedmund Peake
Inconnu ►

Né en l'an 115, Alyn de Carène était le bâtard de Marilda de Carène et d'un Velaryon[N 3]. Il fut légitimé au cours de la Danse des Dragons sous le nom d'Alyn Velaryon[1]. A la mort de lord Corlys Velaryon, Alyn lui succéda comme seigneur de la maison Velaryon, sire des Marées et maître de Lamarck[2]. Il se couvrit rapidement de gloire, gagnant dans les Degrés de Pierre le surnom de Poingdechêne, accomplissant au cours de sa vie six grands voyages[3] et servant plusieurs rois Targaryen comme maître des navires et grand amiral[4][5], notamment durant la Conquête de Dorne[6].

Marié à Baela Targaryen[2], ils eurent ensemble au moins une fille, Laena Velaryon. Des rumeurs persistantes prétendent qu'il lui aurait été infidèle. On lui prête notamment des aventures avec la princesse de Dorne Aliandra Martell ou Péganion[7]. Il fut également l'amant d'Elaena Targaryen, sa cousine et cadette de 35 ans. Ils eurent ensemble deux bâtards, les jumeaux Jon et Jeyne Waters[8][5][9].

Physique et personnalité[modifier]

Alyn Velaryon était petit et vif comme sa mère. Comme son frère Addam, il avait des cheveux argentés et des yeux violets, typiques des Valyriens, prouvant qu'ils étaient des semences de dragon. Au cours de la Semaison rouge de l'an 130, Alyn est brulé par le feu-dragon de Voleur-de-Moutons. Il porte les cicatrices de cette rencontre sur ses jambes et son dos[1].

Il était fier, hardi, rieur[3] et audacieux[2], jusqu'à l'insolence. Il ne portait aucune affection au roi Aegon II Targaryen, mais se montrait en revanche particulièrement loyal envers sa famille et prompt à se porter à leur défense[10]. Contrairement à sa mère, il n'avait aucun don pour la négociation et le marchandage[7].

Histoire[modifier]

Le bâtard de Carène[modifier]

Marilda de Carène a dix-huit ans quand elle met au monde Alyn en l'an 115. Sa mère refuse pendant longtemps de donner le nom de son père. Au cours de son enfance, Alyn de Carène écume les chantiers navals de son grand-père maternel, et avant l'âge de huit ans, prend la mer comme mousse. A ses neuf ans, son grand-père meurt. Sa mère revend les chantiers navals pour s'acheter des navires et se lancer dans le commerce. Alyn et son frère Addam servent constamment sur les navires de leur mère.

Vers la fin de l'an 129, le prince de Peyredragon Jacaerys Velaryon promet au cours de la Semaison rouge des terres et la chevalerie à n'importe quel homme parvenant à maîtriser un dragon. Lord Corlys Velaryon fait venir Addam et Alyn pour qu'ils tentent leur chance, alors que leur mère désigne le défunt Laenor Velaryon, fils de lord Corlys, comme père de ses enfants[N 3]. Addam parvient à dompter Fumée-des-Mers, ancien dragon de Laenor, ce qui semble prouver les dires de sa mère. Peu après, lord Corlys Velaryon demande à la reine Rhaenyra Targaryen de légitimer Addam et Alyn. Comme le prince Jacaerys Velaryon soutient cette requête, la reine accepte, et Alyn de Carène devient Alyn Velaryon.

Contrairement à son frère, Alyn échoue à dompter un dragon : n'ayant pas trouvé Gris Spectre, il se rabat sur Voleur-de-Moutons, mais le dragon enflamme sa cape et menace de le dévorer. Alyn n'évite la mort que grâce à Fumée-des-Mers qui met en fuite son congénère et à Addam, qui utilise sa cape pour étouffer les flammes. Alyn porte néanmoins les stigmates de cette rencontre le reste de sa vie[1].

Au cours de la Danse des Dragons, lord Corlys Velaryon confie à Alyn le commandement de la puissante flotte Velaryon[10]. Après les Trahisons de Chutebourg et la défection des Deux Traîtres de l'an 130, les partisans de la reine Rhaenyra remettent en cause la loyauté des dragonniers restant, certains estimant que leur sang de bâtard les prédispose à la trahison. Au conseil noir, lord Corlys Velaryon prend leur défense, affirmant avec passion qu'Addam et Alyn sont de vrais Velaryon, dignes héritiers de Lamarck. Malgré son plaidoyer, Rhaenyra décide d'arrêter et de faire torturer Addam. Lord Corlys se rebelle et avertit Addam, qui échappe à la reine. Lord Corlys Velaryon est jeté en prison en punition de sa rébellion[11]. La maison Velaryon et sa flotte cessent de soutenir Rhaenyra. Le frère d'Alyn trouve bientôt la mort lors de la seconde bataille de Chutebourg en tentant de prouver sa loyauté[12]. La mort d'Addam fait d'Alyn l'héritier présomptif de Lamarck[10].

Sous le règne d'Aegon II[modifier]

Après la mort de Rhaenyra à Peyredragon la même année, la Danse des Dragons semble s'achèver sur une victoire du roi Aegon II. Pourtant, la position d'Alyn et de la maison Velaryon reste incertaine. Pour s'assurer la coopération d'Alyn et de sa maison, le roi lui envoie une proposition de pardon pour les offenses commises par sa maison pendant la guerre, si Alyn se présente à Peyredragon et prête allégeance au roi. Alyn laisse dans un premier temps cette proposition sans réponse. Au cours de la douzième lune de cette année, Alyn reçoit une nouvelle lettre, où Aegon II menace d'éxécuter sa cousine Baela Targaryen s'il ne lui rend pas hommage sous quinzaine. Alyn Velaryon rassemble la flotte Velaryon en vu d'attaquer Peyredragon, amis alors qu'il s'apprête à partir il reçoit un corbeau messager de Port-Réal : les partisans d'Aegon II ont repris la ville et libéré lord Corlys Velaryon, qui a conclu un accord avec eux et juré fidélité au roi Aegon II Targaryen.

Bien qu'il n'aime pas son nouveau roi, Alyn Velaryon doit lui fournir des navires pour lui permettre de retourner à Port-Réal. Le jeune homme dépêche douze galères de guerre pour escorter la modeste cogue de commerce décattie de sa mère, la Souris, qui assure le transport du roi et de sa suite. D'après le bouffon nain Champignon, Alyn choisit volontairement ce navire décati et sans prestige pour humilier le roi. Au cours du court règne d'Aegon II, Alyn Velaryon assure toujours le commandement de la flotte Velaryon et demeure loin de la Cour, à l'abri à Lamarck. Cette menace dissuade les partisans d'Aegon II de s'en prendre directement à lord Corlys Velaryon.

En l'an 131, les forces rebelles de la maison Arryn se dirige sur Port-Réal, transbordées par une flotte braavienne à travers le Gosier. Seule Alyn Velaryon et la flotte Velaryon se dresse sur leur chemin. Défiant envers les Velaryon, le roi Aegon II menace de mutiler la cousine d'Alyn, Baela Targaryen, si les navires braaviens passent le Gosier. Le même jour, Aegon est assassiné et ses partisans sont tués ou mis aux fers par un complot organisé par lord Corlys et le maître des chuchoteurs Larys Fort d'Harrenhal. Lorsque la flotte braavienne croise les vaisseaux Velaryon, ceux-ci abaissent le dragon doré d'Aegon II et lève le dragon rouge tricéphale de la maison Targaryen depuis l'époque d'Aegon le Conquérant[10]. Ce complot permet l'avènement du fils de Rhaenyra, Aegon III Targaryen, dernier Targaryen mâle réputé vivant[13].

Sous la régence d'Aegon III[modifier]

Icone loupe.png Voir article détaillé : régence d'Aegon III.

La fin de la guerre (131)[modifier]

Dans les jours qui suivent la mort d'Aegon II Targaryen, la garnison de Peyredragon prétend défier le nouveau roi, mais au bout de trois jours, ils sont trahis par les serviteurs du château, qui massacrent la plupart des gardes. Les survivants sont livrés enchaînés à Alyn Velaryon. Lorsqu'il apprend que lord Corlys Velaryon a de nouveau été jeté en prison par lord Cregan Stark pour son rôle dans la mort d'Aegon II Targaryen, Alyn exige depuis Peyredragon qu'il soit libéré. Il semble aussi avoir menacé de fondre sur Port-Réal la flotte Velaryon si le moindre mal est fait au captif. Au cours du Jugement du Loup, la menace que représente Alyn et les forces de la maison Velaryon inquiètent la Cour, et même d'anciens ennemis de lord Corlys intercèdent en sa faveur. Lord Cregan Stark finit par céder[N 4] [13].

Alors que la Danse des Dragons s'achève pour de bon, Alyn Velaryon se rend enfin à Port-Réal, où il assiste au mariage et au couronnement du nouveau couple royal, Aegon III Targaryen fils de Rhaenyra et Jaehaera Targaryen, fille d'Aegon II, au septième jour de la septième lune de l'an 131[2].

Succession et mariage (132)[modifier]

Le sixième jour de la troisième lune de l'an 132, lord Corlys Velaryon décède. Alyn Velaryon commande avec sa mère, Marilda de Carène, le navire qui ramène sa dépouille sur Lamarck. Bien qu'Alyn ait été légitimé et désigné par lord Corlys comme héritier, la succession de Lamarck est contestée par des cousins, qui font valoir sa bâtardise et la basse naissance de sa mère, pour se prétendre plus légitimes que lui. Les fils de Vaemond Velaryon, Daemion et Daeron, présentent leur requête devant le Conseil restreint de Port-Réal, mais la Main du Roi Tyland Lannister et les régents d'Aegon III tranchent contre eux. Ils préfèrent dès lors se réconcilier avec Alyn, qui les récompense en leur offrant des terres sur Lamarck, à condition que leurs vaisseaux contribuent à sa flotte. D'autres cousins, Malentine et Rhogar Velaryon, préfèrent se battre, mais les gardes de Château Lamarck se révèlent loyaux et font échouer leur complot.

Devenu sire des Marées et maître de Lamarck, lord Alyn Velaryon prétend également assumer la charge de co-régent d'Aegon III qu'occupait lord Corlys. Ser Tyland Lannister le remercie, mais le renvoie chez lui, le poste ayant déjà été confié à lord Unwin Peake.

La même année, les régents décident de marier lady Baela Targaryen à lord Thaddeus Rowan sans la consulter. Furieuse de ce choix, Baela parvient à s'enfuire à Lamarck auprès de son cousin Alyn. Les deux jeunes gens se marient dans le septuaire de Peyredragon. Malgré les demandes des régents, ser Tyland Lannister renonce à en appeler au Grand Septon pour dissoudre cette union. Il estime que le scandale découle plus de la rébellion de Baela que du choix de son époux, puisqu'Alyn est d'un sang noble. Toutefois le Conseil restreint demeure méfiant : Baela demeure selon toutes probabilités l'héritière d'Aegon III et certains redoutent qu'un bâtard parvenu devienne un jour le prince consort de cette reine imprévisible[2].

Rivalité avec Unwin Peake (133)[modifier]

En l'an 133, alors que l'épidémie de Fièvre d'Hiver a fait des ravages à Port-Réal et que la pression de ses régents s'est temporairement relâchée, Aegon III Targaryen manifeste l'envie de gouverner. Il souhaite que sa demi-sœur Baela revienne à la Cour, accompagnée de lord Alyn Velaryon, à qui il offre le poste de lord Amiral de la flotte. Toutefois, les régents reprennent rapidement le contrôle de la situation, et révoque les décisions du jeune roi.

La même année, la Main du Roi et Protecteur du Royaume, Unwin Peake, ordonne à Alyn d'utiliser les « flottes de son aïeul » pour renforcer les flotte royale commandée par ser Gedmund Peake, afin d'éliminer le royaume pirate de Racallio Ryndoon et établir une présence dans les Degrés de Pierre. Bien que le projet satisfasse lord Alyn, la formulation du message offense Alyn, la flotte Velaryon étant désormais sienne et Gedmund étant considéré comme un incapable. Lord Alyn rassemble soixante galères de guerre, trente snekkars et plus d’une centaine de cogues et de grandes cogues. Ser Gedmund tente de placer son commandant en second, Ned Flageolet, sur le navire amiral de lord Alyn, la Reine Rhaenys. Le jeune seigneur le renvoie vertement, entendant commander les forces de sa maison en personne.

Parvenu au large de Torth, lord Bryndemere Torth les informe que la situation dans les Degrés de Pierre a radicalement changée. Ser Gedmund ordonne que la flotte stationne, en l'attente des nouvelles directives de Port-Réal, malgré les protestations de lord Alyn, qui veut garder l'avantage de la surprise pour attaquer Racallio Ryndoon. Les deux commandants campent sur leur position, furieux. Au cours de la nuit, Alyn Velaryon ordonne à ses vaisseaux de faire voile vers Peyresang, repaire de Racallio Ryndoon. La flotte Velaryon surprend les pirates, alors qu'ils festoient avec leurs nouveaux alliés braaviens et tyroshis. La moitié des vaisseaux braaviens sont capturés, incendiés ou coulés, sans avoir pu lever l'ancre. Au cours de l'affrontement, le vaisseau amiral d'Alyn, la Reine Rhaenys éperonne « comme un grand poing de chêne » le flanc du Grand Défi. Le gigantesque dromon est pratiquement coupé en deux et sombre rapidement.

S'il a perdu trois vaisseaux, dont le Cœur fidèle de Daeron Velaryon, lord Alyn remporte une grande victoire : trente navires braaviens ont été coulés et il a capturé six galères, onze cogues, quatre-vingt-neuf otages, d’énormes quantités de vivres, de boisson, d’armes et d’argent, et un éléphant. Lord Alyn y gagne le surnom de « Poingdechêne ».

Lord Alyn retourne à Port-Réal, entrant par la porte de la Rivière sur à dos d'éléphant. Il est acclamé par des dizaines de milliers de Port-Réalais et le roi en personne l'accueille aux portes du Donjon Rouge. Une fois à l'intérieur, il est conduit dans la salle du Trône, où la Main du Roi siégeant sur le Trône de Fer l'attend. Lord Unwin Peake laisse éclater sa fureur, car l'attaque contre les Degrés de Pierre ont contrarié ses plans et risquent de valoir aux Sept Couronnes une guerre contre Braavos. Lord Alyn réagit avec insolence et humour, ce qui amuse les hommes autour d'eux, mais déplaît profondément à la Main[N 5].

Sept jours plus tard, la victoire d'Alyn Velaryon est célébrée dans le Donjon Rouge. Le lord Commandant de la Garde Royale Marston Waters l'adoube. La Main lui remet une chaîne d'or d'amiral et lui offre une maquette en argent pur de son navire amiral. Le roi Aegon III, qui préside les festivités, lui demande d'intégrer son Conseil restreint comme maître des navires, ce qu'Alyn accepte. Toutefois, toutes ces récompenses cachent une manœuvre de lord Unwin Peake : il fait en sorte que le roi demande à lord Alyn d'aller pacifier les Fer-nés, qui terrorise les terres de l'Ouest depuis la fin de la Danse des Dragons[N 6]. Fier, Alyn n'a d'autre choix que d'accepter la requête de son roi, à qui il laisse son éléphant[3].

Le premier voyage de Poingdechêne (133 ; 134 )[modifier]

Avant de partir pour les mers du Crépuscule, Alyn Velaryon apprend que sa femme est enceinte. Il choisit comme nouveau vaisseau amiral une galère de guerre braavienne, baptisée Lady Baela[3].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Premier voyage d'Alyn Velaryon.

Pour rejoindre les mers du Crépuscule, Alyn Velaryon doit d'abord retourner dans les Degrés de Pierre. Plutôt que d'abîmer ses forces dans un affrontement incertain contre le pirate Racallio Ryndoon, Alyn décide de parlementer. Le roi pirate le retient une demi-lune sur Peyresang, le traitant tantôt comme un invité, tantôt comme un prisonnier : tantôt Racallio le salue comme un ami et lui propose d'attaquer conjointement Tyrosh, tantôt il lance des osselets pour savoir s'il ne devrait pas le mettre à mort. Il le défie à la lutte dans une fosse sous les yeux de ses capitaines. Il décapite un supposé espion de l'archonte et offre sa tête à lord Velaryon, avant de l'accuser à son tour d'être un espion et de lui ordonner de tuer trois prisonniers pentoshis pour prouver sa bonne foi. Alyn obéit, ce qui ravit son hôte, qui lui envoie deux de ses propres épouses cette nuit-là, en lui demandant de les honorer et de leur donner des fils valeureux comme lui. Les sources se contredisent sur le point de savoir si Alyn obéit cette fois-ci.
Racallio Ryndoon finit par autoriser le passage de la flotte Velaryon en échange de trois vaisseaux, une alliance rédigée sur une peau de mouton et signée avec du sang, et un baiser. Alyn consent à lui donner les trois vaisseaux de sa flotte les moins utiles, il signe une alliance sur parchemin avec de l'encre de mestre et lui promet un baiser de son épouse si Ryndoon leur rend visite à Lamarck.

Lord Alyn longe ensuite les côtes de Dorne. Ayant besoin d'eau fraiche, il fait escale à Lancehélion où il rencontre la princesse de Dorne Aliandra Martell, qui tente de le séduire. Là encore, les sources se contredisent pour savoir si lord Alyn céde à ses avances, mais les avances qu'elle lui fait mécontentent ses vassaux, son frère et sa sœur. Alyn poursuit son voyage jusqu'à Villevieille malgré les embuches. Lord Lyonel Hightower l'accueille en personne. Lord Alyn traite sa concubine, Samantha Tarly avec courtoisie. Les jeunes gens deviennent amis, malgré leurs anciennes allégeances[N 7]. Lord Alyn récupère vingt navires Hightower et s'attarde, espérant encore une trentaine de navires Redwyne. Lord Alyn occupe son temps à découvrir la ville et la Citadelle des mestres, où il trouve des cartes marines, des traités valyriens sur la conception de navires ou les tactiques navales. Au septuaire Étoilé, il reçoit la bénédiction du Grand Septon.

Alors qu'il stationne toujours à Villevieille, Alyn Velaryon apprend la nouvelle de la mort mystérieuse de la petite reine Jaehaera Targaryen, puis l'annonce des fiançailles du roi avec la fille de la Main, Myrielle Peake. Si on ignore s'il joue un rôle dans l'écriture de la célèbre lettre que Samantha Tarly envoie à Port-Réal, il est rapporté qu'il envoya des lettres au contenu inconnu à son épouse, Baela Targaryen sur Lamarck.

Impatient, Alyn finit par lever l'ancre et fait voile vers les terres de l'Ouest, mais avant même qu'il ne parvienne à Belle Île, son ennemi Dalton Greyjoy est assassiné par une mystérieuse femme, Tess. Les Fer-nés abandonnent aussitôt leurs conquêtes de l'Ouest, rentrant précipitamment dans les îles de Fer, alors que les Ouestiens se révoltent et massacrent ceux qui restent en arrière. Lorsqu'Alyn Velaryon et sa flotte arrivent enfin, tous les adversaires ont déjà disparu. Port-Lannis et les Lannister accueillent joyeusement le jeune lord Amiral. Plusieurs jours de célébrations s'ensuivent, la régente Johanna Lannister multipliant les efforts pour qu'Alyn Velaryon reste dans l'ouest et l'aide à anéantir les Fer-nés sur leurs îles. Pressé de rentrer, lord Alyn laisse aux Lannister un tiers de sa flotte sous le commandement de Leo Costayne.

Au cours de son voyage de retour, lord Alyn croise finalement la flotte Redwyne, repasse par Villevieille où il fait consigner le récit de ses aventures, puis par Dorne où il passe à nouveau du temps auprès d'Aliandra Martell. Au Jour de la Jouvencelle, il rencontre Drazenko Rogare de Lys, qui lui révèle que le frère cadet d'Aegon III Targaryen, Viserys, qu'on croyait mort depuis la bataille du Gosier, est en fait otage de la famille Rogare à Lys. Lord Alyn envoie quelques vaisseaux en avant-garde à Port-Réal, annonçant qu'il ramènera bientôt un trésor sans prix. Lui-même se rend immédiatement dans la cité libre, où il négocie avec Lysandro Rogare à prix d'or la libération de Viserys. Il consent à ce que le Trône de Fer verse une rançon de cent mille dragons d'or aux Rogare, promet que les Sept Couronnes ne prendront pas les armes contre eux ou leurs intérêts durant cent ans, jure de confier à la banque Rogare de Lys les fonds du trésor royal qui étaient à cette heure en dépôt à la Banque de Fer de Braavos, accorde le titre de seigneur à trois des plus jeunes fils de Lysandro et jure sur son honneur que le mariage entre Viserys et Larra Rogare ne sera pas dissout, une fois le couple à Westeros.

Le retour de lord Alyn est particulièrement guetté et attendu. Le roi et sa Cour lui font l'honneur de venir à sa rencontre sur les quais, par une matinée lumineuse et froide de l'an 134. Lord Alyn débarque le premier et découvre que sa femme a accouché d'une fille, Laena, qu'il porte alors bien haut, pour que la foule puisse la voir et l'acclamer. Après quoi, il s'agenouille devant Aegon III et la nouvelle reine Daenaera Velaryon, une cousine de lord Alyn, qui lui remet une chaîne en or cloutée de saphirs. Aegon III le relève en l'appelant « mon frère ». En riant, lord Alyn introduit alors au roi son véritable frère, Viserys. Ce retour inattendu réjouit le roi, la Cour et le peuple. Alyn gagne encore en popularité et en prestige, mais la Main du Roi Unwin Peake fulmine. Outre que tous ses plans ont été déjoués, il fait valoir qu'Alyn Velaryon a négocié des termes ruineux au nom de la Couronne, alors qu'il n'avait aucun droit ou titre pour le faire. Malgré ses protestations, les régents lui donnent tort, validant le pacte scellé par lord Alyn avec les Rogare et votent de lui attribuer de nouveaux honneurs. Furieux, lord Unwin Peake démissionne des offices de Main du Roi et de régent[7].

Le Printemps Lysien (134 ; 136)[modifier]

Après avoir ramené Viserys Targaryen à Port-Réal, Alyn Velaryon retourne à Lamarck avec sa fille et sa femme.

En l'an 135, l'œuf de dragon placé dans le berceau de Laena Velaryon éclot sur une créature difforme, serpent pâle sans aile et aveugle, qui se retourne contre le bébé. Lord Alyn s'en saisit et le taille en pièces. La même année, le régent Corwyn Corbray est tué en marge du conflit concernant la succession de Jeyne Arryn. Comme il était le mari de Rhaena Targaryen, jumelle de Baela, il était considéré comme un membre de la famille de lord Alyn. Celui-ci planifie avec la Main du Roi Thaddeus Rowan une double offensive sur le Val d'Arryn pour y rétablir l'ordre et mettre fin au conflit. Lord Alyn Velaryon doit mener les troupes commandées par Moredo Rogare par voie de mers. Cette expédition s'avère toutefois compliquée, et lorsque Moredo Rogare apprend la ruine de la banque Rogare et la chute de sa maison, il abandonne son commandement à lord Alyn. Celui-ci s'avère plus efficace et, grâce à l'aide de Benjicot Nerbosc, la paix est bientôt rétablie dans le Val. Toutefois, pendant ce temps, à Port-Réal, la chute de la famille Rogare a aussi conduit aux événements du siège secret de la Citadelle de Maegor et à de multiples accusations de complots, impliquant de nombreux membres de la Cour.

Alertés par les corbeaux messagers du Grand Mestre Munkun, les seigneurs du Val d'Arryn accompagnent en grand nombre lord Alyn Velaryon et lord Benjicot Nerbosc. Lord Joffrey Arryn des Eyrié, lord Gunthor Royce de Roches-aux-runes, lord Quenton Corbray de Cordial et Isembard Arryn sont notamment présents au Grand Conseil de 136. Au cours des débats qui suivent, le nom d'Alyn Velaryon est avancé pour assumer le rôle de Main du Roi, mais il est rejeté car jugé trop jeune. Lord Torrhen Manderly de Blancport est finalement désigné comme nouvelle Main, et sur les conseils d'Alyn Velaryon, il prend à ses côtés Isembard Arryn pour gérer le trésor royal. Le poste de maître des navires et lord Amiral est confié à ser Gedmund Peake, ce qui aurait plus surpris qu'offensé lord Alyn, qui se serait contenté d'en rire.

Peu de temps après le jour du Ferrant de l'an 136, Alyn Velaryon se prépare à un nouveau voyage, qui vise à compenser les pertes qu'il a subis lors de la faillite de la banque Rogare. Il réunit une flotte de vaisseaux marchands, protégés par douze galères de guerre, et prévoit de se rendre à Pentos, Tyrosh, Lys et finalement Volantis. Sur le chemin du retour, il compte passer par Dorne, ce qui est la cause d'une querelle avec son épouse, Baela Targaryen, qui n'a pas apprécié d'entendre son époux parler autant de la princesse de Dorne Aliandra Martell après son premier voyage. Ils se réconcilient néanmoins avant son départ sur la Hardie Marilda, Baela étant enceinte de leur deuxième enfant[14].

Après la régence[modifier]

En l'an 138, Alyn Velaryon récupère auprès de lord Benjicot Nerbosc de Corneilla le cadavre de son frère Addam Velaryon et le fait enterrer dans ses terres de Lamarck. Sur sa tombe, il fait inscrire la simple épitaphe "LOYAL"[12].

Au début du règne de Daeron Ier Targaryen, lord Alyn Velaryon aide le roi à planifier la conquête de Dorne. En l'an 157, il reçoit le commandement de la flotte royale chargée de mener l'attaque sur les côtes méridionales de Dorne. Il rase Bourg-Cabanes, puis fait remonter la flotte sur la Sang-vert. Cette manœuvre coupe la principauté en deux alors qu'elle est déjà assaillie par voie terrestre au niveau de la Passe-du-Prince et aux Osseux[15][6][16]. En l'an 160, il mène une expédition similaire, après que les Dorniens se sont rebellés[16].

Le dernier voyage d'Alyn Poingdechêne eut probablement lieu en l'an 174, lors d'une tentative d'Aegon IV Targaryen pour conquérir Dorne[N 2].

Postérité[modifier]

Rennifer Longzeaux prétend descendre du fils bâtard de lord Alyn, Jon Waters, ses descendants ayant ajouté le préfixe « Long » au nom de bâtardise traditionnel[5].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Ce surnom est sans doute une référence au personnage de Tolkin, Thorin "Oakenshield" (Écudechêne en français).
  2. 2,0 et 2,1 La date de la disparition de la flotte d'Alyn Velaryon dans une tempête est connue (cf. chapitre Aegon IV de Game of Thrones - Le Trône de Fer, les origines de la saga), et Elaena Targaryen, son amante, se maria environ un an après la disparition en mer d'Alyn PoingdeChêne (cf. chapitre Baelor Ier de Game of Thrones - Le Trône de Fer, les origines de la saga).
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 Il existe un doute historique concernant la paternité d'Addam et Alyn de Carène, la version officielle désignant ser Laenor Velaryon, alors qu'une version officieuse mais plus cohérente, pointe vers son père, lord Corlys Velaryon (cf. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or).
  4. Dans son livre, le septon Eustace avance entre autres explications que lord Stark redoutait la puissance en mer d'Alyn Velaryon, mais l'archimestre Gyldayn remarque que cela semble contredire ce qu'on sait sur la personnalité de lord Cregan Stark (cf.Feu et Sang : L'Après-guerre – L'Heure du Loup).
  5. L'archimestre Gyldayn explique qu'Alyn Velaryon ne craint pas d'offenser la Main, car il a confiance en son statut et en sa force : bien qu'encore jeune et de naissance humble et bâtarde, il est marié à la demi-sœur du roi, possède la fortune et la puissance navale de la maison Velaryon, et sa récente victoire lui vaut l'amour du peuple. Unwin Peake a beau être Lord Régent, Main du Roi et Protecteur du Royaume, même lui n'osera pas s'en prendre frontablement au héros des Degrés de Pierre (cf. Feu et Sang : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail).
  6. Unwin Peake sait qu'il s'agit d'un voyage long et dangereux, obligeant Alyn à repasser par des régions hostiles. Si les Fer-nés l'emportent, la puissance de la maison Velaryon sera brisée. Si au contraire lord Alyn l'emporte, la région sera libérée et les Sept Couronnes sauront qu'on ne peut impunément défier le roi et sa Main (cf. Feu et Sang : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail)
  7. Au cours de la Danse des Dragons, lord Alyn Velaryon était partisan de la reine Rhaenyra, alors que les Hightower soutenaient leur cousin, Aegon II. L'amitié entre Alyn Velaryon et Lyonel Hightower fit beaucoup pour réconcilier les deux anciennes factions (cf. Feu et Sang : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 Feu et Sang : Sous les régents – La Main encagoulée.
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 Feu et Sang : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  4. Blood of Dragons : Recent History.
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 A Feast for Crows, Chapitre 09, Jaime.
  6. 6,0 et 6,1 A Dance with Dragons, Chapitre 18, Jon.
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 Feu et Sang : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne.
  8. So Spake Martin : Three Maidens in the Tower, 25 juin 2006 sur www.westeros.org.
  9. Les origines de la saga, Baelor I.
  10. 10,0, 10,1, 10,2 et 10,3 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.
  11. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  12. 12,0 et 12,1 Feu et Sang : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  13. 13,0 et 13,1 Feu et Sang : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.
  14. Feu et Sang : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.
  15. Blood of Dragons : (en) "Recent History, The Conquest of Dorne (157-158 AC)" sur westeros.org.
  16. 16,0 et 16,1 Les origines de la saga, Daeron I.