Leng

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Leng
Informations
V.O. Leng
Nature île
Localisation
Loc leng.jpg

Leng est une vaste île de la mer de Jade, recouverte de forêts luxuriantes et abritant dix mille tigres et dix millions de macaques selon Lomas Grandpas[1]. Elle est située au nord des îles Manticore, au nord-est de Marahai et au sud-ouest de Jinqi, dans le large golfe formé par la côte sud du pays Yi Ti et la façade ouest des Contrées de l'Ombre. On y trouve trois cités portuaires d'importance, Leng Yi au nord, Leng Ma au centre sur la côte ouest et Turrani sur la côte sud[2]. L'île est riche en épices et gisements aurifères[1]. On y trouve également une race d'équidé que les Jogos Nhai croisent avec des chevaux pour obtenir des zéquions[3], ainsi que deux espèces endémiques de grands singes[1].

Histoire

Avant la Longue Nuit Leng appartenait au Grand Empire de l'Aube de Yi Ti. L'île a probablement retrouvé son indépendance lors de la Longue Nuit.

Dans la jungle profonde de Leng se trouvent de nombreuses ruines très anciennes, et paraît-il, un immense labyrinthe souterrain bâti par un peuple inconnu et disparu[N 1]. Ces souterrains sont peuplés par les Anciens, les dieux vivants de Leng, et il est arrivé par quatre fois selon Colloquo Votar dans Le Compendium de Jade, qu'ils ordonnent à l'impératrice-déesse la mise à mort de tous les étrangers séjournant sur l'île. En effet, les Lengiis étaient très fermés aux étrangers, ils ne les autorisaient pas à extraire leur or, à abattre leurs arbres, à cueillir leurs fruits ou à pêcher dans leurs mers. Les marins et marchands de l'empire Doré de Yi Ti parvinrent néanmoins à ouvrir l'île à leur commerce même si les massacres se multiplièrent.

Par la suite, l'histoire de Leng se confond avec celle de Yi Ti. Jar Har, empereur-dieu de la dynastie Vert mer, conquit l'île et l'intégra à l'Empire Doré de Yi Ti il y a des millénaires. Jar Har fit arrêter les massacres de marins étrangers et condamner les entrées du labyrinthe. Durant la domination yitienne sur Leng, les populations indigènes furent déportés dans le tiers sud de l'île afin de laisser place aux colons.

Leng acquit son indépendance il y a quatre cent ans[N 2] en se soulevant contre la domination yitienne. L'île est depuis gouvernée par une longue dynastie d'impératrices-déesses. La première de la dynastie actuelle, Khiara la Grande, est d'ailleurs toujours révérée à l'est[1].

Habitants

La population de Leng est divisée en deux peuples très différents. Les deux tiers nord de l'île et les cités sont peuplés par les descendants des colons (soldats ou marchands pour la plupart) d'origine yitienne, venus sur Leng durant la longue domination des empereurs-dieux. Ils continuent de parler un dialecte issu de la langue de Yi Ti, prient les même dieux, mangent les mêmes plats et suivent les mêmes coutumes que les Yi Tyiens de l’empire Doré. Ils glorifient même l’empereur d’Azur à Yin même s’ils n’adorent que leur impératrice-déesse. Leng Yi et Leng Ma ressemblent plus à Yin et Jinqi qu'à Turrani située dans le tiers sud de l'île qui abrite les descendants des Lengiis, peuple indigène de l'île[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Yi Tyien.
Icone loupe.png Voir article détaillé : Lengii.

Système politique

Depuis l'indépendance de l'île il y a quatre cent ans, Leng est dirigée par une impératrice-déesse.

Icone loupe.png Voir article détaillé : impératrice-déesse.

Notes et références

Notes

  1. Ce qui peut faire penser au peuple des Labyrinthiers dont les constructions ont été découvertes sur l'archipel de Lorath, mais au vu de la distance qui les séparent de Leng, il semble peu probable qu'il s'agisse de la même civilisation (cf. Les origines de la saga, Lorath).
  2. On ne sait pas si c'est antérieur ou postérieur au Fléau et si ces deux événements sont liés.

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Les origines de la saga, Leng.
  2. Les cartes du monde connu, L'Orient.
  3. Les origines de la saga, Les Plaines des Jogos Nhai.