Lorath

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Lorath
Informations
V.O. Lorath
Nature ville
Localisation
Mm lorath.jpg

Lorath est l'une des neuf cités libres, située sur un archipel de la mer Grelotte, à l'est de Braavos et au nord d'une grande baie nommée tout simplement la baie de Lorath[1]. C'est la cité libre la plus septentrionale après Braavos. Ses habitants sont les Lorathis[2][N 1] et sont réputés pour ne guère quitter leurs îles[3]. Jaqen H'ghar prétend en être originaire[4].

Description

L'archipel de Lorath est constitué d'une île principale, de deux îles plus petites et d'une vingtaine d'îlots inhabités, ainsi que d'une petite péninsule boisée formant une baie. La cité libre de Lorath est bâtie sur la pointe occidentale de l'île principale de l'archipel[3] où ses bâtiments et ses temples sont accrochés aux rochers battus par les tempêtes[2]. Ses eaux foisonnent de morues, de baleines ou encore de léviathans, et les îlots rocheux sont peuplés de phoques, de morses et d'oiseaux marins.

Lorath se trouve à l'écart des voies commerciales et, du fait de son isolement, est la cité libre la moins peuplée et la plus pauvre des neuf. Elle est dirigée par un conseil de magistrats choisis parmi les nobles, les prêtres et les marchands de la cité[3].

Elle dispose par ailleurs d'une colonie de mineurs et de pêcheurs, Morosh, située plus à l'est, dans le delta de la Sarne[5][6], qui est un partenaire commercial privilégié du port de Saath[7].

Économie

L'économie de Lorath est basée principalement sur le commerce des produits de la mer : morue salée, peaux de phoques, défenses de morses, huile de baleine… et ses partenaires commerciaux se limitent à ses voisins : Braavos, Norvos et Ibben. Lorath dispose d'importantes flottes de pêche mais d'une faible flotte de guerre, si bien que son influence maritime se limite seulement à une partie de la baie[3].

Histoire

L'archipel fut d'abord occupé par les Labyrinthiers, peuple disparu depuis longtemps mais qui a laissé, comme traces de son passage, d'immenses labyrinthes souterrains dispersés sur les îles, ainsi que sur le continent au sud de Lorath. Le plus important de ces édifices de pierre se trouve sur l'île de Lorassyon, la deuxième plus grande île de l'archipel. Il en couvre une grande partie et s'étend sur quatre niveaux souterrains jusqu'à cinq cents pieds[N 2] sous le niveau de la mer.

Les Labyrinthiers furent petit à petit remplacés sur les îles par d'autres peuples, notamment un peuple velu proche des Ibbéniens et surtout, les Andals, partis d'Andalos en traversant la baie sur leurs snekkars. Ils s'installèrent là durant mille ans, se faisant la guerre entre eux, jusqu'à ce qu'un roi parmi d'autres, Qarlon le Grand, unifia toutes les îles et étendit sa domination jusqu'aux portes de la cité libre de Norvos. Selon Galendro dans Feux des Possessions, Valyria dépêcha alors cent dragons qui anéantirent Qarlon et son armée devant la ville assiégée, ainsi que toute vie humaine sur l'archipel de Lorath.

Ce massacre que l'on appela la Purge de Lorath laissa les îles inhabitées plus d'un siècle, jusqu'à la fondation « officielle » de la cité, il y a mille sept cents ans, par une secte valyrienne dissidente adoratrice de Boash, le dieu Aveugle, qui ne tolérait plus la liberté religieuse en vigueur dans les Possessions. Leur doctrine se basait sur l'égalité universelle et le renoncement total à l'individualité et à l'identité, si bien qu'ils évitaient de dire « je » ou « moi » et se nommaient eux-mêmes « un homme » ou « une femme ». Plus de mille ans après sa disparition, cette croyance a laissé des traces dans le parler lorathi des familles nobles, qui utilisent toujours ces termes pour se désigner.

Les Boash'is régnèrent plusieurs siècles. Les villages de pêcheurs prospéraient et s'agrandissaient jusqu'à ce que trois villages de la pointe ouest de la grande île se réunissent pour former une ville. Mais, au fur et à mesure que de nouveaux arrivants s'installaient et n'adoptaient pas le culte du dieu Aveugle, leur emprise déclina et bientôt, les habitants de la cité se révoltèrent contre la domination des prêtres devenus corrompus, et massacrèrent tous les fidèles.

Lorath devint alors une Possessions de Valyria, gouvernée par un conseil de trois princes élus à vie :

  • le prince des Moissons, élu par les propriétaires terriens de l'archipel ;
  • le prince des Pêches, élu par les propriétaires de navires ;
  • le prince des Rues, élu par acclamation des hommes libres de la ville[N 3].

Par la suite, son isolement l'a quasiment tenu à l'écart du siècle de Sang et, plus généralement, des événements extérieurs[3], sauf à de rares occasions telle que l'alliance avec Braavos et Pentos qui mit fin au Royaume des Trois Filles[8].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. On peut donc supposer que la langue parlée à Lorath est le lorathi.
  2. Environ cent cinquante mètres.
  3. Ces trois titres existent toujours mais ne sont plus que symboliques et honorifiques.

Références