Septistère

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : septry

Un septistère est une communauté monacale de la religion des Sept, dirigée par un Doyen[1], secondé par des coadjuteurs. Ce sont des lieux de prières[2] et de savoir[3].

Généralités

Les moines d'un septistère sont organisés en communauté de « frères »[1]. Il existe des communautés de frères bruns, beiges ou verts[4]. Leurs robes sont généralement munies de larges manches et de capuchons coniques. Leurs crânes sont tonsurés[2]. Il arrive que les frères portent un bijou simple en sautoir, comme un petit marteau en fer représentant le Ferrant[1]. Au fil des siècles, nombre de ces communautés ont rédigé des chroniques qui servent de sources historiques précieuses[3].

Certaines de ces communautés peuvent être spécialement dédiées au culte d'une des figures divine de la religion des Sept[1]. D'autres sont soumises à une règle de silence, afin d'expier leurs péchés par la contemplation et la prière. Ils ne sont autorisés à parler que pour confesser leurs péchés[2]. Les septistères offrent l'hospitalité aux septons itinérants et aux frères mendiants qui voyagent à travers les Sept Couronnes[5]. Ils reçoivent également les pèlerins et les voyageurs. Les femmes doivent dormir séparément des hommes, à moins qu'elles ne soient mariées[2].

Chaque septistère est muni d'un septuaire dédié à la prière[1][2]. Certaines communautés possèdent d'importantes dépendances : moulin, brasserie, écuries, terres agricoles ou forestières. Ils élèvent des vaches laitières[1] ou des moutons[2]. Ils veillent à leur subsistance grâce aux ruches, aux vignes, aux vergers[1]. Ils produisent eux-mêmes leur beurre, leur bière, leur cidre et leur hydromel[2]. Le prospère septistère de l'île de Repose, proche de Salins, est également équipé de corbeaux messagers, qui peuvent s'envoler jusqu'à Port-Réal. Chaque septistère est doté d'un cimetière[6].

En temps de guerre, les septistères semblent être une proie privilégiée par les pillards[1]. En effet, ils disposent de nombreuses ressources et richesses, tout en demeurant faiblement défendus.

Histoire

Les septistères ont commencé à apparaître à Westeros suite à l'arrivée des Andals et à l'implantation de la religion des Sept sur le continent (à l'exception notable du Nord). Les rois andals ou les descendants des Premiers Hommes convertis au cours des invasions andales ont financé la construction de septistères, comme preuve de leur piété et afin de s'adjoindre le soutien de la Foi[7]. Les septistères, notamment ceux du Val d'Arryn, deviennent des lieux de savoirs, de contes et de légendes, où sont rédigées des chroniques, portant notamment sur les exploits des seigneurs de la maison Arryn[N 1][8].

Au fil des siècles, certains septistères peu scrupuleux s'accaparent les richesses et les propriétés des fidèles et de leurs voisins, ce qui attire les protestations des seigneurs de Westeros. Après l'unification des Sept Couronnes, les premiers rois de la maison Targaryen ne tentent rien contre cette situation. Toutefois, après la guerre de la Foi, le roi Jaehaerys I Targaryen profite de l'état de faiblesse politique de la Foi et de la mauvaise réputation des septistères pour négocier avantageusement avec le Grand Septon et priver ainsi la Foi de ses prérogatives en matière de justice[9].

Au début de son règne, Baelor I Targaryen entame un pèlerinage vers Dorne, afin de ramener les otages dorniens que son frère avait emmenés avec lui après la conquête de Dorne. En chemin, ils s'arrêtent dans les septistères et les matristères. Ce voyage fait l'objet de nombreuses chansons[10].

Les septistères dans la saga

Dans ASOS

Un groupe de Braves Compaings menés par septon Utt s'attaque à un septistère du Conflans. Ils sont surpris par la Fraternité sans Bannière. Ceux qui ne sont pas tués dans la bataille sont pendus suite à un procès présidé par lord Béric Dondarrion[1].

Dans AFFC

Le septistère de l'île de Repose avertit le Trône de Fer du Sac de Salins, commis par une bande de hors-la-loi visiblement dirigée par Sandor Clegane[N 2][4]. Quelques temps plus tard, la communauté accueille septon Meribald, Brienne de Torth, Podrick Payne et Hyle Hunt. Le frère Doyen livre quelques renseignements concernant Sandor Clegane à Brienne, pour l'aider dans sa quête des filles de Catelyn Stark[2].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. On sait néanmoins que ces chroniques n'ont pas été rédigées de manière objective. Les septons ont toujours modifié des détails dans leurs chroniques, ne gardant que ceux qui leur convenaient et en rajoutant d'autres, afin de complaire à un puissant seigneur ou afin de correspondre au dogme de la Foi (cf. Les origines de la saga, L'Âge des Héros).
  2. Il s'agit en réalité d'un groupe de Braves Compaings, mené par Rorge qui a récupéré le heaume du Limier (cf. A Feast for Crows, Chapitre 38, Brienne).

Références