Béric Dondarrion

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Béric Dondarrion
Image by Amok©

Identité
V.O. Beric Dondarrion
Surnom Le Seigneur la Foudre (ASOS)
Apparence
Cheveux roux-doré
Statut
Rang Lord
Titres Sire de Havrenoir
Seigneur des Marches
Naissance 277
Décès 300
Famille
Épouse Allyria Dayne (fiancée)
Blasons
Béric faisait partie de la maison Dondarrion

Né en l'an 277[1] , lord Béric Dondarrion est le seigneur de la maison Dondarrion de Havrenoir. Sa maison est située dans les marches de Dorne, ce qui fait de lui un seigneur des Marches et peut-être un vassal de la maison Caron. C’est un chevalier habile au combat. Il est décrit comme un jeune homme séduisant et frivole, aux cheveux roux dorés[2][3]. Il est fiancé à Allyria Dayne depuis l'an 294, année où il a pris le jeune Edric Dayne, de la maison Dayne des Météores, comme page, avant d'en faire son écuyer trois ans plus tard[4]. Il n'est pas un jouteur des plus adroits mais n'est pas dénué d'arrogance quant à ses aptitudes[3][5].

Dans AGOT

Lord Béric a 21 ans lorsqu'il arrive en 298 à Port-Réal dans le but de montrer sa valeur au tournoi de la Main[5]. Au cours du tournoi, sa monture est tuée par un chevalier puis il est démonté par Thoros de Myr[2].
Il est par la suite envoyé dans le Conflans par lord Eddard Stark, Main du Roi, pour rendre la justice au nom du roi Robert Baratheon et punir ser Gregor Clegane pour ses crimes ; il est accompagné dans cette mission par ser Raymun Darry[6], Thoros de Myr, lord Lothar Mallery, ser Gladden Wylde, et son propre écuyer, Edric Dayne[4]. Chacun de ces chevaliers prend avec lui une vingtaine d'hommes de sa maison, auxquels s'ajoutent des membres de la garde d'Eddard[7] (dont Harwin[8] ). Mais, passée la Ruffurque, lord Béric et sa centaine d'hommes vont tomber dans un piège : malgré la bannière du roi, ils sont assaillis par surprise par l'armée Lannister menée par lord Tywin et, alors qu'ils essaient de retraiter par le Gué-Cabot, les forces de ser Gregor tombent sur leurs arrières. Seuls Lord Béric, Thoros de Myr et quelques hommes parviennent à échapper au massacre. Lord Béric lui-même est extirpé du champ de bataille grièvement blessé par Edric Dayne et Vert Gergen[4], ser Gregor lui ayant percé la poitrine d'un coup de lance[6].
Alors que les rescapés s'attendent à voir mourir lord Béric de sa blessure, Thoros lui donne l'ultime baiser et le ramène ainsi à la vie[9]. Ils passent la nuit en prière, et lord Béric recouvre rapidement la santé[10]. Avec le reste de ses hommes et en compagnie de Thoros, il mène alors des attaques de harcèlement sur les arrières de l'armée de lord Tywin[11] .

Dans ACOK

Après la mort du roi Robert Baratheon, lord Béric devient, avec son ami et allié Thoros de Myr, le chef d’un groupe de hors-la-loi qui se désigne sous le nom de Fraternité sans Bannière et qui harcèlent les troupes Lannister[11] en protégeant le petit peuple (ou du moins en ne le molestant pas : ses hommes « paient » les denrées qu'ils saisissent avec des reçus[12] [8] ).
Pourchassés par les troupes Lannister (dont celle de ser Amory Lorch[13] , et celle de ser Gregor Clegane[12] ), lord Béric est mortellement blessé à cinq reprises : par ser Burton Crakehall (qui lui défonce la tempe gauche d'un coup de masse)[14], par ser Amory Lorch (qui le fait pendre, après l'avoir capturé par traîtrise aux Cataractes)[15] , par ser Gregor Clegane (par deux fois, lors de la bataille du Gué-Cabot, puis une autre fois, en lui plantant un poignard dans l'œil[16] )[15] et par les Pitres Sanglants[15], mais Thoros parvient à le faire revenir à la vie à chaque fois grâce à la magie des prêtres rouges. Lord Béric paie ces résurrections par un effacement progressif des souvenirs de sa vie antérieure. Il semble également avoir des besoins réduits en nourriture et en sommeil[9] .

Dans ASOS

Désormais surnommé « Seigneur la Foudre » en référence à la soudaineté foudroyante de ses attaques (et aussi, probablement, aux armes de sa maison), lord Béric et sa Fraternité sans Bannière continuent leurs actions de harcèlement autour du cours de la Ruffurque[17]. Il a des partisans parmi le petit peuple, comme Sherna et son mari, les nouveaux tenanciers de l'auberge de l'Homme à genoux[8] . Pour échapper à ses poursuivants, il change fréquemment de cachette[16], ou choisit des lieux inconnus de tous, comme la colline creuse. C'est là qu'il retrouve un groupe de ses partisans mené par Barbeverte, qui lui amène Arya Stark, mais aussi une prise de choix : Sandor Clegane, capturé par le Veneur dingue. Barbeverte a persuadé non sans mal le Veneur de ne pas exécuter son captif, mais de le traduire devant la justice de lord Béric[18] .
À l'issue du procès, le Limier ayant réussi à démontrer qu'il n'existait pas de charge probante contre lui, lord Béric proclame un duel judiciaire entre lui et l'accusé pour trancher l'affaire. Cette nouvelle est accueillie avec joie par le Limier, sûr de ses dons de bretteur et de sa force physique. Enflammant de son sang la lame de son épée, lord Béric triomphe presque de son adversaire mais ce dernier parvient de justesse à briser la lame de feu[N 1] et à le frapper mortellement d'un coup terrible, gagnant ainsi sa liberté. Emporté par Jack Bonne-Chance, Lim Limonbure et son écuyer, Edric Dayne, le corps de lord Béric est promptement soigné par Thoros de Myr[19] .
Ramené pour la sixième fois à la vie, lord Béric ordonne que Sandor soit libéré avec armes, bagages et monture, mais il lui prend son or, contre reçu. Il envoie Barbeverte et le Veneur avec cet or au sud de la Mander pour s'y procurer des provisions pour le peuple et des équipements pour ses hommes. Il prend ensuite la route de Vivesaigues, car il compte y remettre contre rançon Arya à son frère, le roi Robb, et à sa mère. En chemin, sa troupe affronte et défait un groupe de Pitres sanglants menés par septon Utt, qui s'est retranché dans un septistère. Là, lord Béric accepte la demande de Gendry de se joindre à la Fraternité sans Bannière, et adoube le jeune forgeron. C'est alors que Sandor fait irruption, réclamant son or, sans succès, avant de disparaître de nouveau[9] . Poursuivant sa route, la troupe de rebelles passe par Noblecœur, où la mystérieuse naine qui hante ce lieu leur apprend la mort de Balon Greyjoy, accompagnant cette nouvelle de prédictions énigmatiques. Elle surnomme lord Béric « sire des Macchabées », et, de fait, il est de plus en plus hanté par ses résurrections successives, qui le laissent à chaque fois plus étranger à sa propre vie[4].
Le lendemain, alors qu'une pluie battante oblige la petite troupe à chercher abri dans un village en ruine (sur les terres de la maison Bonru), Thoros voit dans les flammes du feu de camp que Vivesaigues va être assiégé par les Lannister, mais que ni le roi Robb, ni lady Catelyn ne s'y trouvent. Lord Béric décide alors de séjourner à La Glandée, le temps d'y voir plus clair. Furieuse de ce nouveau contretemps, Arya s'échappe de nouveau, mais cette fois sans être retrouvée…[4]

Dans AFFC

Lorsque la Fraternité sans Bannière découvre le corps de Catelyn Stark dans l'eau après les Noces Pourpres, Harwin demande à Thoros de la ramener à la vie comme il le fait avec lord Béric, mais Thoros refuse au vu de l'état de décomposition avancée du corps. Lord Béric décide alors de donner lui-même l'ultime baiser qui ramène Catelyn à la vie, mais c'est au prix de la sienne[20].

La nouvelle de la mort du Seigneur la Foudre n'est cependant pas répandue. Lannister[21], Frey[3] ou encore Tarly[22] cherchent toujours à le capturer, mais les pendaisons, qui semblent être sa marque, se poursuivent dans le Conflans[23]. Le peuple, mais aussi certains seigneurs hostiles au pouvoir royal, aideraient toujours la Fraternité, poussant Lord Tarly à propager la rumeur selon laquelle Sandor Clegane et Béric auraient fait cause commune, afin de discréditer ce dernier[22]. D'autres rumeurs circulent selon lesquelles Lord Dondarrion aurait été l'amant de lady Cœurdepierre et qu'il serait devenu impossible de le tuer définitivement[3].

Dans ADWD

Jaime Lannister, chevauchant dans le Conflans, craint toujours la menace de Dondarrion et de sa compagnie[24]. Signe que la mort de Béric n'est pas encore connue.

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Béric Dondarrion est interprété par l'acteur David Michael Scott dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.
Icone serieTV.png Béric Dondarrion est interprété par l'acteur Richard Dormer dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

David Michael Scott apparaît dans l'épisode 6 de la saison 1. Il est par la suite remplacé par Richard Dormer (qu'on ne revoit qu'à partir de la troisième saison).

Notes et références

Notes

  1. Lors du combat ultérieur contre les Pitres Sanglants, lord Béric manie de nouveau une épée enflammée (cf. A Storm of Swords, Chapitre 40, Arya), ce qui semble démontrer que n'importe quelle épée peut s'enflammer grâce au même rituel.

Références