Maison Manderly

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Maison Manderly
Un triton blanc, aux cheveux, barbe et queue verts, un trident noir à la main, sur champ bleu-vert

Un triton blanc, aux cheveux, barbe et queue verts, un trident noir à la main, sur champ bleu-vert[1]
Informations
V.O. House Manderly
Demeure Blancport
Rang maison noble
Vassale de maison Stark
Vassaux une douzaine de maisons nobles
une centaine de chevaliers fieffés

La maison Manderly réside dans une ville portuaire du Nord nommée Blancport. Ses terres sont situées au sud de Winterfell, à l'embouchure de la Blanchedague[1] dont ils sont gouverneurs. Les Manderly sont de puissant seigneurs, suzerains d'une douzaine de lords et d'une centaine de chevaliers fieffés. Leur suzeraineté s'étend sur toutes les terres à l'est de la Blanchedague, de La Veuve et de Porte-Béline jusqu’aux collines des Toisonnées et aux sources de la Brèchesaigue[2]. Par ailleurs, il s'agit de la maison noble la plus riche du Nord[3]. Cette richesse provient notamment de Blancport qui, même s'il est un port de faible importance, reste le comptoir commercial le plus développé du Nord[4]. Outre le titre de sire de Blancport, les seigneurs de la maison portent ceux de gouverneur de la Blanchedague, Bouclier de la Foi, Défenseur des Dépossédés, lord Maréchal de la Mander, et Chevalier de l'Ordre de la Main verte[5]. Certains de ces titres remontent aux origines de la maison, anciennement vassale des Jardinier de Hautjardin. En effet, les Manderly étaient une famille noble du Bief dont les terres se trouvaient le long de la Mander (d'où leur nom[6]). De fait, c'est l'une des rares maisons du Nord à suivre la religion des Sept, en raison de leurs origines (mais ils n'ont pas imposé cette religion à leur entourage, où se trouvent donc également des Nordiens adeptes des anciens dieux, comme ser Bartimus)[5][2].

Histoire

Les Manderly sont originaires du Bief, des rives de la Mander[6]. Bien avant la Conquête, ils semblent avoir été alors de puissants vassaux des rois de la maison Jardinier de Hautjardin. Ils ont conservé de cette époque les titres seigneuriaux de lord Maréchal de la Mander, et de Chevalier de l'Ordre de la Main verte[5]. Toutefois, environ six siècles avant la Conquête[N 1], les Manderly semblent être entrés en conflit avec leur suzerain et durent quitter le Bief. Ils trouvèrent refuge au Nord où le roi Stark leur prit ce qui restait de leurs richesses, mais leur octroya le fief de Blancport et les autorisa à conserver leur culte des Sept[4]. Devenus vassaux des Stark, les Manderly leur jurèrent fidélité et ont tenu leur promesse jusqu'alors[5]. Ils ont conservé de leur origine sudière les titres seigneuriaux de lord Maréchal de la Mander, et de Chevalier de l'Ordre de la Main verte[5].

Lors du Grand Conseil de l'an 101, convoqué à Harrenhal pour régler la succession du roi Jaehaerys Ier, les Manderly, comme les Stark et les Dustin, prennent le parti de Laenor Velaryon. Mais c'est le futur Viserys Ier qui est choisi à une écrasante majorité[7][8].

Durant la Danse des Dragons, guerre de succession au sein de la dynastie Targaryen qui débuta en l'an 129, les Manderly suivirent leurs suzerains Stark dans leur soutien et l'envoi de troupes au parti Noir de la princesse Rhaenyra Targaryen[7].

Généalogie

Membres au début de la saga

Anciens membres

Arbre généalogique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
?
 
 
 
?
 
 
 
 
 
 
 
 
?
 
 
?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lord Wyman
 
 
 
?
 
 
 
 
 
Marlon
 
 
Donella
 
 
 
Halys Corbois
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Wylis
 
 
 
Leona Woolfield
 
 
Wendel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Daryn Corbois
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Wynafryd
 
 
 
Wylla
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


La maisonnée Manderly

La maisonnée de lord Wyman Manderly se compose de[9][2] :

Les gardes de la maisonnée portent des capes de laine bleu-vert et sont armés d'un trident d'argent[5].

Icone loupe.png Voir catégorie : maisonnée Manderly.

La maison Manderly dans la saga

Avant AGOT

En l'an 281, des Manderly semblent présents au grand tournoi d'Harrenhal[10].

Dans AGOT

Alors que la tension monte entre les Stark et les Lannister, lord Eddard Stark ordonne à lord Wyman de réparer et de renforcer les défenses de Blancport, et de les garnir d'hommes[11]. Ensuite, au début de la guerre des Cinq Rois, la maison Manderly remplit fidèlement ses obligations envers son suzerain Stark et se joint à l'ost du Nord de Robb Stark. Lord Wyman, qui vient d'accueillir lady Catelyn Stark à Blancport, dépêche ses deux fils, ser Wylis et ser Wendel, à la tête de près de mille cinq cents hommes, dont une vingtaine de chevaliers et autant d'écuyers, deux cents cavaliers et plus de mille fantassins[1]. Lors de la séparation de l'ost du Nord aux Jumeaux, ser Wendel accompagne l'armée de Robb qui se porte contre ser Jaime Lannister, alors que ser Wylis et la plus grande partie de l'ost des Manderly se joignent à l'armée de lord Roose Bolton[12]. Ser Wylis est capturé lors de la bataille de la Verfurque[13].

Dans ACOK

Pour lord Wyman, la renaissance du royaume du Nord représente l'opportunité d'accroître la richesse de sa maison : contrôlant le seul port important du Nord, il propose d'y faire frapper la monnaie royale et d'y recréer une flotte[14].

Dans l'immédiat, l'affaiblissement de la maison Corbois provoque les envies de ses voisins, dont les Manderly : après avoir suggéré au prince Bran Stark de marier la veuve Corbois à l'un de ses fils[14], lord Wyman profite du rapt de la malheureuse par le bâtard Bolton pour faire main basse sur Corbois. Ser Rodrik Cassel tente d'y mettre bon ordre[15], mais les attaques des Fer-nés l'en empêchent.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Succession Corbois.

Lorsqu'il appelle à l'aide après la prise de Winterfell par Theon Greyjoy, les Manderly lui envoient une douzaine de barges pleines de guerriers et d'engins de siège qui remontent la Blanchedague depuis Blancport[16]. Mais ces troupes sont défaites et dispersées lors de la bataille de Winterfell[17].

Dans ASOS

Lorsque lord Roose Bolton abandonne Harrenhal pour rejoindre les Jumeaux et assister aux noces de lord Edmure Tully et de lady Roslin Frey avant de joindre ses forces à celles du roi Robb Stark pour reprendre le Nord aux Fer-nés, ser Wylis commande l'arrière-garde constituée de ses chevaliers de Blancport. Toutefois, les pluies automnales ont grossi les rivières et le gué des Rubis se trouve impraticable, forçant les Nordiens à effectuer la traversée à l'aide d'embarcations trop peu nombreuses. Ser Gregor Clegane attaque alors par surprise leurs arrières, et ser Wylis se retrouve acculé au fleuve avec près de deux mille hommes (Burley, Locke et Norroit essentiellement). La cavalerie lourde de ser Gregor démantèle rapidement les forces de ser Wylis qui est capturé et à nouveau détenu à Harrenhal.

Lord Roose ordonne ensuite à une petite troupe de six cents hommes - parmi lesquels se trouvent des soldats de la maison Manderly - , sous le commandement de ser Kyle Cardon et de Ronnel Stout, de rester en faction sur la rive opposée pour empêcher les forces Lannister de traverser le Trident[12].

Ser Wendel Manderly est tué d'un carreau qui pénètre dans sa bouche lors des Noces Pourpres[18].

Comme d'autres maisons nobles du Nord, la maison Manderly est destinataire de deux corbeaux envoyés depuis Châteaunoir par mestre Aemon pour réclamer de l'aide afin de faire face à l'assaut imminent de sauvageons infiltrés au sud du Mur[19].

Dans ADWD

La maison Manderly a payé un lourd tribu à la guerre : à la cour de Blancport, les femmes sont désormais cinq fois plus nombreuses que les hommes, et la plupart de ces derniers sont des vieillards ou des enfants[5]. Lord Wyman Manderly accepte de se rallier au roi Tommen, et de verser une rançon de trois mille dragons pour son fils ser Wylis. Il reçoit à Blancport une délégation de Frey, et l’alliance des deux maisons pourrait déboucher sur un mariage[4]. Il augmente les défenses de Blancport dont la rade intérieure abrite vingt-trois galères de guerre. Par ailleurs, la ville est pleine de réfugiés des rives de la Blanchedague et des terres des Corbois. Parmi ceux-ci, lord Wyman accepte dans ses casernes tous les hommes de plus de cinq pieds. Robett Glover se trouve en ville et tente sans succès de recruter des hommes, lord Manderly lui ayant refusé son soutien, las de la guerre. L'abattement du suzerain de la ville alimente les discussions dans les tavernes[20]. Enfin, lord Ondrew Locke est lui aussi l'hôte du sire de Blancport[5].

Notes et références

Notes

  1. La jeune Wylla Manderly semble largement « arrondir » la date de la venue des Manderly dans le Nord (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 20, Davos) par rapport à lord Godric Borrell qui l'estime, lui, plus précisément (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 10, Davos).

Références