Vif-Argent

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


V.O. : Quicksilver

Vif-Argent est un dragon femelle monté par le roi Aenys Ier Targaryen[1][2], puis par son fils aîné Aegon Targaryen[1][3][4], au début du premier siècle après la Conquête.

Née en l'an 10[1], les écailles de Vif-Argent semblent être de couleur blanche[N 1]. Elle était quatre fois plus petite que Balerion en l'an 43, lors de sa mort[1].

Histoire[modifier]

Le roi Aenys Ier Targaryen[modifier]

Lorsque l'œuf de Vif-Argent éclot en l'an 10, le petit dragon est remis au très jeune Aenys Targaryen, fils aîné d'Aegon le Conquérant né en l'an 7, faisant ainsi taire les rumeurs selon lesquelles il ne serait pas le fils d'Aegon, mais un bâtard né de la reine Rhaenys et d'un de ses amants[1][2].

Vif-Argent est la monture préférée d'Aenys. En l'an 23, elle le porte jusqu'à Dorne, afin de célébrer les dix ans de paix entre la principauté et les Sept Couronnes. Dans les dernières années de règne du roi Aegon Ier, Aenys et Vif-Argent remplacent le roi dans ses habituelles pérégrinations, qui lui permettaient de rencontrer son peuple, et de s'en faire connaître et aimer. Ils sont à Hautjardin en l'an 37 quand leur parvient l'annonce de la mort d'Aegon. Aenys monte Vif-Argent pour retourner à Peyredragon, assister aux funérailles de son père et se faire couronner roi.

Alors que le règne d'Aenys Ier Targaryen débute à peine, le rebelle Harren le Rouge s'empare de Harrenhal. Lord Tully demande au roi de brûler le château grâce à son dragon, mais Aenys refuse[N 2][1]. Quelques années plus tard, il n'utilise pas non plus son dragon contre le Grand Septon de Villevieille au début de la guerre de la Foi. En l'an 41, le roi fuit à Peyredragon, où il trouve la mort au début de l'année suivante. Vif-Argent allume le bûcher funéraire de son dragonnier[5].

Le prince Aegon Targaryen[modifier]

Après la mort d'Aenys Ier en l'an 43, Vif-Argent est montée par son fils aîné, Aegon : en effet, ce dernier a profité de l'absence de l'usurpateur Maegor Ier pour s'infiltrer à Port-Réal avec sa sœur-épouse Rhaena, et récupérer les dragons Songefeu et Vif-Argent. Ils volent ensemble vers Château-Rosières[5]. En l'an 43, Aegon tente de reconquérir le trône dérobé par son oncle Maegor, mais il meurt au combat, ainsi que son dragon, lors de la bataille sous l'Œildieu[3][4], tué par son oncle montant Balerion, dragon plus âgé que Vif-Argent d'au moins un siècle et nettement plus gros.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Sur l'illustration en page 157 des origines de la saga Vif-Argent est entièrement blanc. Par ailleurs cette couleur correspond assez bien à son nom.
  2. L'archimestre Gyldayn suppose qu'Aenys craint d'exposer son dragon au danger, car il se souvient de la mort tragique de sa mère et de son dragon, survenue à Denfert pendant la première guerre Dornienne (cf. The Sons of the Dragon).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 The Sons of the Dragon.
  2. 2,0 et 2,1 Les origines de la saga, Aenys I.
  3. 3,0 et 3,1 Les origines de la saga, Maegor I.
  4. 4,0 et 4,1 Les origines de la saga, La maison Tully.
  5. 5,0 et 5,1 Fire and Blood : Les fils du Dragon.