Catelyn Stark

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Catelyn)
Aller à : navigation, rechercher
Catelyn Stark
Image by Amok©

Identité
V.O. Catelyn Stark
Surnom Cat
Apparence
Yeux bleu sombre
Cheveux auburn
Statut
Rang noble
Naissance 264 (Vivesaigues)
Décès 299 (Les Jumeaux)
Famille
Père Hoster Tully
Mère Minisa Whent
Époux Eddard Stark (283)
Enfants Robb Stark (283)
Sansa Stark (286)
Arya Stark (289)
Bran Stark (290)
Rickon Stark (295)
Blasons
Catelyn faisait partie de la maison Tully Catelyn faisait partie de la maison Stark

Née en l'an 264, lady Catelyn Stark, est la fille aînée de lord Hoster Tully et de lady Minisa Whent. Elle est l'épouse de lord Eddard Stark, le sire de Winterfell, et la mère de ses cinq enfants légitimes : Robb, Sansa, Arya, Brandon et Rickon. Catelyn est une belle femme dotée des caractéristiques physiques des membres de la maison Tully de Vivesaigues : ses cheveux épais sont auburn, ses yeux, bleus, son teint, clair et ses pommettes hautes[1][2].

Elle est une épouse aimante et une mère attentionnée. Très protectrice, elle connaît la plus grande difficulté à se séparer de ses enfants[3]. Elle se montre, de même, très fière de leurs prouesses et talents[4][5]. Elle éprouve en revanche un ressentiment tenace (mêlé cependant de culpabilité[6]) envers Jon Snow, fils bâtard de son époux, élevé à Winterfell comme l'un de ses fils légitimes. Elle n'a jamais pu découvrir ou faire avouer à Ned qui était la mère de son bâtard. Quand elle s'est ouverte à lui des bruits qui nommaient lady Ashara Dayne, Eddard lui a répondu froidement qu'elle n'avait pas à connaître qui était la mère de Jon et qu'il était « de son sang »[N 1]. Ned prend alors des mesures pour que le nom de lady Ashara ne soit plus prononcé devant sa femme. De fait, Jon représente la seule partie du cœur de Ned qu'elle ne peut atteindre. Bien qu'il lui ait toujours montré le plus grand respect, lady Catelyn n'éprouve guère d'affection pour le pupille de son mari, Theon Greyjoy, l'héritier de lord Balon, accueilli comme otage à Winterfell après la fin de la rébellion des Greyjoy. Elle se méfie de sa famille, et le petit sourire sarcastique qu'il arbore en permanence l'exaspère[7].

Son rôle de fille aînée destinée à un mariage politique, les absences de son père durant son enfance, le départ de Brandon pour Port-Réal après l'enlèvement de Lyanna et enfin le départ d'Eddard pour la guerre, donnent à Catelyn l'impression qu'elle passe sa vie cantonnée dans un rôle passif et attentiste[8]. Elle est pourtant une femme volontaire, forte, et capable de prendre des décisions dans l'urgence[9][10]. De même, elle n'a pas un rôle effacé vis-à-vis de lord Eddard qui écoute volontiers ses conseils[11][3][12]. Catelyn n'a d'ailleurs rien à envier à son époux sur tout ce qui touche à la fierté, à l'honneur et au sens du devoir[13]. Elle est toutefois plus souple, pragmatique et diplomate que ce dernier[14]. Elle porte généralement un regard lucide sur la valeur des gens qu'elle connaît, notamment les vassaux de son époux[4] et de son père[9][14][15]. Peu encline au laisser-aller, lady Stark ne montre que rarement ses émotions[2][14] et n'est guère indulgente vis-à-vis d'elle-même, se reprochant avec amertume ses erreurs ou ce qu'elle estime telles. Tenaillée fréquemment par le doute, elle se remet souvent en question[16]. Très consciente de son rang, elle peut parfois s'avérer des plus hautaines et dédaigneuses à l'égard du peuple. Son aversion pour les bâtards ne concerne d'ailleurs pas que Jon[17]. Catelyn est également une femme pieuse, adepte de la Religion des Sept[18].

Avant AGOT

Catelyn grandit dans la grande affection de son père, lord Hoster Tully, qui la surnomme « chaton » et lui demande toujours si elle l'a bien guetté depuis les créneaux de Vivesaigues à chaque fois qu'il revient de la chasse, d'un tournoi ou de la guerre[8]. À Vivesaigues, elle est élevée avec son frère Edmure, sa sœur Lysa dont elle est très proche (elles s'inventent d'ailleurs une langue secrète afin de pouvoir communiquer sans être comprises[3]), et un jeune pupille de son père, Petyr Baelish, (surnommé « Littlefinger » par Edmure) qui lui est un ami cher[5] (et rien de plus, même si Lysa et elle-même jouent parfois à l'embrasser[15]). Lorsqu'elle est en âge, Catelyn accompagne son père lorsque ce dernier inspecte ses domaines. Catelyn, à qui son père marque une prédilection certaine, est en effet considérée par celui-ci, au moins jusqu'à la naissance d'Edmure, comme un fils[16]. Ils s'arrêtent fréquemment à l'auberge du carrefour et la tenancière, Masha Heddle, offre des sucreries à la jeune fille. Si Catelyn goûte particulièrement celles-ci, les sourires rouges de Masha, grande amatrice de surelle, l'effraient au plus haut point[9]. Le décès de sa mère, lady Minisa Whent fait d'elle la dame de Vivesaigues avec les responsabilités que cela implique. Elle est très attachée à son oncle, ser Brynden Tully qui joue le rôle de confident, mais également à septon Osmynd et à mestre Kym. Ces trois présences fortes la rassurent et l'apaisent[16].

Lord Hoster arrange son mariage avec l'héritier de lord Rickard Stark, Brandon en l'an 276, alors qu'elle n'a que douze ans[3]. Cependant, Petyr est alors tombé amoureux d'elle au point de défier en duel Brandon Stark lorsque ce dernier vient rencontrer sa fiancée. Catelyn rejette alors Petyr, donnant à Brandon son écharpe en gage, tout en lui faisant promettre d'épargner son ami d'enfance. Brandon tient parole, mais Petyr est néanmoins sérieusement blessé et renvoyé de Vivesaigues[19]. Catelyn ne le reverra que bien des années plus tard, à Port-Réal[20].

Alors que Brandon se rend à Vivesaigues pour ses noces, il apprend l'enlèvement de sa sœur par le prince Rhaegar et se rend aussitôt à Port-Réal, où il trouve la mort[5]. Après le déclenchement de la rébellion de Robert Baratheon, Catelyn épouse son jeune frère, lord Eddard Stark, peu de temps après la bataille des Cloches. Cette union politique, simultanée à celle de Lysa et de lord Jon Arryn[21], marque le ralliement des Tully aux forces rebelles. Elle est d'abord désappointée par l'aspect de son époux - qui est moins beau et moins grand que son aîné - ainsi que par son attitude morose et froide. Lors de la nuit de noces, son mari s'acquitte d'ailleurs de son devoir conjugal sans faire preuve de passion[22]. Neuf mois plus tard, à Vivesaigues, elle donne naissance à son premier enfant, un fils nommé Robb. Peu après, elle quitte le château de son enfance, traversant la Culbute avec Robb bébé, pour se rendre à Winterfell et y rejoindre lord Eddard. Lorsqu'elle arrive à demeure, le bâtard de lord Eddard, Jon Snow, et sa nourrice sont déjà installés dans la forteresse. Elle ne verra plus Vivesaigues avant la guerre des Cinq Rois[15]. Elle met du temps à s'adapter aux coutumes et mœurs nordiennes. Le bois sacré de Winterfell la rebute particulièrement car elle trouve l'endroit austère et inquiétant[11]. Lord Eddard, compréhensif, lui fait construire un petit septuaire afin qu'elle puisse honorer ses dieux. L'apparence sévère et réservée d'Eddard la déstabilise avant qu'elle ne découvre la tendresse et les grandes qualités de son mari. Formant un couple uni, ce mariage de raison s'avère heureux pour les deux époux. Elle se montre consciencieuse concernant ses devoirs d'épouse de suzerain et accueille avec les attentions requises les bannerets de lord Eddard. Elle parvient, au fil des ans, à se forger une opinion lucide quant à leurs personnalités[4]. Catelyn, en mère attentionnée, s'inquiète de l'éducation de ses enfants et éprouve la plus grande appréhension devant le goût que son fils Bran manifeste pour l'escalade des murs de la forteresse. Elle tente de le dissuader de grimper en lui faisant promettre de ne pas s'y risquer mais en vain[23].

Dans AGOT

Le roi à Winterfell

Catelyn annonce à lord Eddard, qui se trouve dans le bois sacré de Winterfell, la mort de lord Jon Arryn. Elle sait que son époux sera très affecté par cette mort puisqu'ils étaient, avec Robert Baratheon, les co-pupilles de lord Jon qu’ils considèrent comme leur deuxième père. De plus, Jon Arryn avait également épousé sa sœur Lysa Tully lors de doubles noces, quinze ans plus tôt, ce qui faisait de lui son beau-frère. Catelyn apprend également à lord Eddard la venue du roi Robert à Winterfell[11].

Après l'arrivée du cortège royal, lord Eddard lui fait part de ses réticences concernant les propositions de Robert : devenir la Main du Roi et les fiançailles de Sansa avec le prince Joffrey. Catelyn, en revanche, est favorable à ces projets puisqu'ils feraient de son époux le personnage le plus puissant du royaume après le roi, et de sa fille la future reine des Sept Couronnes. Cependant, les réticences d'Eddard qui ne peut s'empêcher de se comparer à son défunt frère aîné, lui rappellent les deux ombres qui se dressent entre eux, Brandon et la femme dont Eddard a eu son bâtard. C'est alors qu'arrive mestre Luwin qui apporte un coffret contenant une lunette astronomique de Myr, qu’un inconnu a laissé dans sa chambre. À l’intérieur, le mestre y a trouvé une lettre dissimulée et cryptée à l’attention de Catelyn. Cette missive émane de lady Lysa qui annonce que son époux a été assassiné par la reine elle-même. Catelyn presse alors Eddard d’accepter la proposition de Robert pour mener une enquête à la Cour. Il finit par céder mais lui ordonne de rester à Winterfell pour aider Robb à assumer sa charge de seigneur du Nord alors que lui-même se rendra dans le Sud avec le reste de ses enfants légitimes. Catelyn est désemparée à l'idée de perdre ses filles et Bran, surtout ce dernier qu'elle affectionne particulièrement. Cependant, elle tente d'éloigner Jon Snow en proposant à Eddard de l'emmener à la Cour avec lui. Eddard refuse, mais mestre Luwin lui fait part du désir du jeune homme de rejoindre la Garde de Nuit. Eddard accepte cette option, non sans réticence, mais réalisant qu'il est possible à un bâtard d'obtenir une place importante au sein de la Garde[3].

Bien qu'elle se soit rendue aux arguments de son époux, Catelyn ne peut s'empêcher de demander lors de ses prières que Bran ne lui soit pas retiré et qu'il reste auprès d'elle[2]. La veille du départ du cortège royal, Bran, qui adore escalader les murailles de la forteresse, fait une chute grave de l'une des tours de Winterfell [23]. L'enfant tombe dans un profond coma, il est confié aux soins de mestre Luwin, ce dernier parvenant à stabiliser son état[24]. Éprouvant une profonde culpabilité (elle croit en effet être la responsable de la chute de son fils car elle a demandé dans ses prières que Bran ne la quitte pas) Catelyn ne quitte plus le chevet de son fils[2]. Ainsi, elle n'assiste pas au départ de son époux, de ses filles et du roi pour Port-Réal[25], se montre blessante envers Jon quand ce dernier vient faire ses adieux à Bran avant de partir pour Châteaunoir[2], puis néglige les nombreuses tâches domestiques dont elle a la responsabilité[25].

L'assassin

Huit jours après le départ de lord Eddard et de ses filles, Catelyn n'a toujours pas quitté le chevet de Bran. Mestre Luwin vient alors la voir pour réorganiser le château mais Catelyn n’en a cure et ne pense qu’à son fils, brisé. C’est alors Robb qui décide de prendre en charge la gestion du domaine, mais il demande toutefois à sa mère de les aider, Rickon et lui. Un feu se déclare soudain à la bibliothèque et Robb part précipitamment pour organiser la lutte contre l’incendie. Peu après, un homme aux allures de valet d'écurie s'introduit dans la pièce avec un poignard. Il est surpris d'y trouver Catelyn et tente de la tuer. Catelyn se défend alors furieusement. Elle prend la lame à deux mains pour éviter de se faire égorger mais c’est le loup de Bran qui la sauve en broyant le cou de l'agresseur. Suite à l'attaque, elle constate que ses mains sont tailladées jusqu'à l'os et que son cuir chevelu est entamé. Vieille Nan et mestre Luwin nettoient et pansent ses blessures. La douleur est telle que le mestre lui administre du lait de pavot. Catelyn, épuisée, sombre quatre jours complets dans un sommeil de plomb.

Lorsqu'elle s'éveille, Catelyn se sent honteuse de s'être laissée aller au désespoir. Robb, ser Rodrik Cassel, Theon Greyjoy et Hallis Mollen, le nouveau capitaine des gardes, viennent la trouver pour lui faire part de ce qu'ils ont découvert. L'agresseur faisait sans doute partie de la suite du roi, ou de celle des Lannister. Catelyn découvre ainsi qu'il avait été richement rémunéré pour le meurtre de son fils. Son poignard est, en outre, beaucoup trop précieux pour un homme de sa condition, la lame est en acier valyrien et la poignée en os de dragon. Catelyn et Robb comprennent que Bran avait découvert quelque chose (d'autant plus que Catelyn révèle alors à son fils, ainsi qu'à ser Rodrik Cassel, à Theon Greyjoy et à mestre Luwin les accusations de lady Lysa). Prenant conscience de son attitude depuis la chute de Bran, elle réagit et décide de partir à Port-Réal, escortée de ser Rodrik Cassel, pour informer son mari de l'événement[25].

Voyage à Port-Réal

Embarquée avec ser Rodrik Cassel à Blancport à bord de la Cavalière des Tornades, Catelyn arrive à Port-Réal par voie de mer, devançant ainsi lord Eddard et le roi. Elle sait qu'il lui faut trouver des alliés à la Cour et elle pense à son ami d'enfance Littlefinger, l'ancien pupille de son père. Ne l'ayant pas revu depuis sa défaite en duel devant Brandon Stark, elle sait toutefois qu'il siège désormais au Conseil restreint du roi, en tant que Grand Argentier. L'ascension sociale spectaculaire de son ancien ami ne l'empêche pas de douter prudemment de l'aide qu'elle peut espérer de lui. Catelyn s'installe dans une auberge afin de ne pas être reconnue et laisse ser Rodrik contacter discrètement ser Aron Santagar, le maître d'armes du Donjon Rouge, dans le but de découvrir à qui appartenait la dague en acier valyrien. Mais, très peu de temps après le départ du chevalier, des manteaux d'or viennent la chercher dans sa chambre pour la mener discrètement devant lord Petyr qui est déjà au courant de son arrivée. Ce dernier l’informe que c'est lord Varys, le Maître des chuchoteurs, qui a découvert sa présence dans la capitale et qui l'en a informé tout naturellement en tant que dernier représentant du Conseil à la Cour. Lord Varys survient alors et, après s'être inquiété de la santé de Bran, demande à voir la dague. Petyr, découvrant l'arme, informe Catelyn que la dague lui appartenait mais qu’il l’a perdue - au dépend de Tyrion Lannister[20] - en pariant sur son frère lors d’un tournoi.

Lady Catelyn est ensuite cachée avec ser Rodrik dans un bordel discret appartenant à lord Petyr. Quelques jours plus tard, lord Eddard arrive à la capitale et est amené secrètement auprès de Catelyn par Littlefinger. Elle informe alors son époux de tous les événements qu'elle a vécus depuis qu'il a quitté Winterfell. Lord Eddard lui demande d'y retourner, toujours incognito, et de mettre le Nord en état de défense, car il sent les menaces de guerre grandir. Bien que lord Eddard n'apprécie visiblement guère le pragmatisme ouvertement affiché de l'ancien amoureux de son épouse, Catelyn remercie vivement ce dernier pour l'aide qu'il leur a apportée. Lord Petyr, prétendant feindre la rouerie et n'être demeuré qu'un profond romantique, s'engage alors à assister lord Eddard dans ses recherches au nom de l'affection qu'il porte à Catelyn[12].

Arrestation

Pour le retour, ser Rodrik Cassel et Catelyn prennent la voie de terre, en suivant la route Royale. En chemin, elle songe avec nostalgie à son enfance, à ses jeux avec son frère, sa sœur et Littlefinger, sur ce dernier portant désormais ses espoirs pour éclaircir les circonstances de la mort de lord Jon Arryn et de la tentative d'assassinat contre Bran. Ils croisent près du Trident lord Jason Mallister et son fils, faisant route pour Port-Réal afin de participer au tournoi de la Main, mais qui ne les reconnaissent pas. Au carrefour, Catelyn hésite sur la route à suivre (en prenant à l'ouest, elle peut se rendre auprès de son père à Vivesaigues, et à l'est chez sa sœur aux Eyrié), mais elle se tient finalement au parcours prévu en décidant d'aller au nord, vers Winterfell. Catelyn et ser Rodrik s’arrêtent incognito à l’auberge du carrefour, tenue par Masha Heddle, que Catelyn connaît bien pour y avoir séjourné de nombreuses fois avec son père. La salle commune est pleine d'hommes d'armes, des vassaux des Tully (dont une vingtaine de Frey, par qui Catelyn apprend à cette occasion le prochain et huitième mariage de lord Walder, auquel a été convié lord Hoster). Un chanteur, Marillion, les aborde et engage la conversation, mais c'est alors qu'arrive Tyrion Lannister, de retour du Mur avec Yoren, un recruteur itinérant de la Garde de Nuit. Reconnaissant Catelyn, Tyrion la salue d'une voix forte, révélant son identité à toute la salle. Catelyn réagit alors vivement face au commanditaire présumé de la tentative d'assassinat sur son fils. Elle en appelle à la loyauté envers les Tully des vassaux de son père, demandant à ce que Tyrion soit fait prisonnier pour la tentative de meurtre sur son fils. Certains des hommes d'armes présents (dont trois Bracken, mais aucun des Frey) se lèvent et obéissent à sa demande alors que Tyrion se rend sans résistance[9][26]. Catelyn sait que la nouvelle de cette arrestation sera très vite propagée et que les Lannister ne manquent pas d'amis, même parmi les seigneurs riverains. Elle proclame alors qu'elle va conduire Tyrion à Winterfell pour qu'il réponde de ses crimes. Cependant, elle conduit sa petite troupe par la Grand-route, en direction des montagnes de la Lune et des Eyrié, trompant ainsi d'éventuels poursuivants, et déjouant les espoirs du Lutin qui est blessé dans son astuce.

Le trajet n’est toutefois pas de tout repos et, lors d'une attaque des clans des montagnes de la Lune, Tyrion vient au secours de Catelyn alors qu'elle est attaquée par trois combattants (d'autres attaques réduiront les effectifs de la maigre troupe). Cependant, Tyrion qui a pris connaissance des accusations de Littlefinger, lui affirme que jamais il ne parie contre sa famille et qu’il n’a donc pas pu gagner le poignard contre lord Petyr. Catelyn commence alors à douter de son ancien ami, sans toutefois discerner ses motifs[26], mais elle ne peut alors plus faire marche arrière[6].

À l'entrée du Val d'Arryn, à la Porte Sanglante, elle retrouve son oncle ser Brynden Tully, le Silure, qui est entré au service des Arryn. Après avoir laissé leurs blessés au soin du septon de la forteresse, ils décident de poursuivre vers les Eyrié avec Tyrion, Marillion et Bronn. Durant le trajet, Catelyn informe son oncle de tous ses soupçons envers les Lannister. Ce dernier lui fait un état de la situation dans le Val : Lysa a beaucoup changé, elle a interdit à ses vassaux de participer au tournoi de la Main pour les garder auprès d'elle en état d’alerte[N 2][27] ; Robert est souffreteux ; la nomination de ser Jaime Lannister comme gouverneur de l'Est est très mal passée, et Lysa fait appeler son fils « le véritable gouverneur de l'Est »[6].

Les Eyrié

Arrivée le soir aux Portes de la Lune, au pied de la Lance du Géant, lady Catelyn y est accueillie par lord Nestor Royce, Surintendant du Val et Gardien des Portes. Celui-ci l'informe que sa sœur souhaite qu'elle monte immédiatement la voir. Accompagnée de Mya Stone, une jeune guide, Catelyn doit donc faire l’ascension nocturne de la forteresse. Mya lui parle de son amour pour Mychel Rougefort. Lady Catelyn est sceptique quant aux chances d'une bâtarde d'épouser un rejeton d'une des plus anciennes familles du Val d'Arryn mais se garde de rien dire à la jeune fille. À l'aube, épuisée, elle arrive enfin aux Eyrié et y retrouve lady Lysa et son neveu, lord Robert. Après un accueil chaleureux devant ses vassaux, et une fois seules à seules, Lysa lui reproche violemment d’avoir emmené Tyrion Lannister dans le Val d'Arryn, alors qu'elle souhaite rester neutre et à l’écart des conflits. Sur les « conseils » de son fils, lady Arryn envisage de faire « voler » le Lutin[6].

Lady Lysa se montre très menaçante envers Tyrion lorsque ce dernier est traduit en audience devant toute la cour des Eyrié, mais Catelyn intervient, lui rappelant que le Lutin est son prisonnier, et qu'aucun mal ne devra lui être fait. Après un bref séjour dans les « cellules célestes » des Arryn et après en avoir corrompu Mord, le geôlier, Tyrion parvient à obtenir une seconde audience. Catelyn n'arrive pas à persuader sa sœur de régler l'affaire en privé, cette dernière étant persuadée que Tyrion souhaite réellement faire amende honorable. Face à la détermination de Lysa, Tyrion réclame un duel judiciaire, et Bronn se propose comme son champion, ser Vardis Egen devant représenter le Val et lady Arryn[28].

Peu avant le duel, Catelyn apprend que, suite aux évènements de Port-Réal, ser Jaime Lannister masse des troupes à Castral Roc, et que ser Edmure Tully fait de même à Vivesaigues. Sans nouvelle de lord Hoster, son père, qui est pourtant toujours le seigneur du Conflans, Catelyn s'inquiète. Elle décide de s'embarquer à Goëville pour se rendre à Winterfell, et y retrouver ses fils et les conseiller de lever le ban du Nord pour soutenir les Tully. Elle convainc ser Brynden de l'y accompagner : ce dernier, ulcéré par la passivité de lady Lysa, a décidé de quitter son service pour porter secours à Vivesaigues, mais il accepte de faire le détour par le Nord. Ces décisions prises, Catelyn doit assister au duel judiciaire. Elle apprend alors que lord Jon Arryn projetait d'envoyer son fils à Peyredragon comme pupille de lord Stannis Baratheon, dans l'espoir d'aguerrir le jeune garçon. Catelyn se souvient alors que le roi Robert Baratheon avait évoqué Castral Roc, auprès de lord Tywin, mais mestre Colemon est formel, ce qui la plonge dans l'expectative. Le duel judiciaire débute et tourne à l’avantage de Bronn comme l’avait pressenti Catelyn. Lady Lysa ne peut donc que libérer Tyrion à contrecœur[19].

Avant de quitter les Eyrié, Catelyn demande une ultime fois à sa sœur d'engager les forces du Val d'Arryn au secours des Tully, mais cette dernière se pense à l'abri tant qu'elle ne quittera pas la protection des Eyrié et du Val. Catelyn lui suggère alors de lui confier Robert comme pupille pour l'élever à Winterfell avec d'autres enfants de son âge, mais la fureur de Lysa à cette idée est telle qu'elle préfère ne pas insister. Elle quitte donc les Eyrié sur cette dispute, et part avec ser Rodrik et ser Brynden à Goëville s'embarquer pour Blancport[4].

De Blancport à Vivesaigues

Le voyage en bateau jusqu’à Blancport se déroule sans problème. Dès son arrivée, Catelyn apprend par lord Wyman Manderly que son fils Robb campe avec son armée à Moat Cailin. Elle envoie alors ser Rodrik à Winterfell avec le rang de gouverneur, puis elle et Brynden rejoignent Robb et son ost, accompagnés des forces des Manderly. Lorsqu'elle rencontre son fils, Catelyn ne lui cache pas qu'elle aurait préféré qu'il reste à Winterfell en laissant le commandement de l'armée du Nord à lord Roose Bolton ou à lord Rickard Karstark, des hommes plus chevronnés. Robb déplore quant à lui l'absence du Lutin qu'il aurait pu échanger contre lord Eddard ou les filles. Catelyn s'inquiète de la jeunesse de son fils et se demande si les enseignements de lord Eddard auront été suffisants. Mais, maintenant qu’il est engagé, Robb ne peut plus reculer sans risquer de perdre la face auprès de ses vassaux. Catelyn le questionne sur les combats du Conflans afin de sonder sa préparation. Elle apprend qu’une armée menée par ser Jaime Lannister marche vers Vivesaigues après avoir écrasé les forces Tully à la bataille de la Dent d'Or, et qu’une autre, plus importante avance vers Harrenhal sous la direction de lord Tywin Lannister, après avoir tendu un traquenard à lord Béric Dondarrion au Gué-Cabot. Robb apprend à sa mère qu'il souhaite manœuvrer pour attirer lord Tywin plus en amont sur la rive orientale de la Verfurque pendant qu'il compte passer la rivière aux Jumeaux pour foncer sur Vivesaigues, mettant une rivière infranchissable entre les deux armées Lannister, et coupant la retraite de l'armée de lord Tywin en cas de victoire. Interrogé sur le commandement des deux armées, Robb déclare vouloir prendre le commandement de la cavalerie qui doit affronter l'armée du Régicide et confier la direction de l'infanterie au Lard-Jon Omble. Catelyn approuve le plan dans lequel elle reconnait la formation de son époux. Cependant, elle lui conseille de donner le commandement de l'infanterie à un homme moins téméraire que le Lard-Jon. Robb propose alors lord Bolton dans lequel Catelyn voit un choix pertinent. Robb souhaite renvoyer sa mère à Winterfell sous bonne escorte, mais Catelyn refuse : son père est mourant et son frère attaqué de toute part, son devoir l'appelle à Vivesaigues[4].

Lors de la progression de l'ost vers les Jumeaux, Catelyn s'inquiète pour son mari et ses filles à Port-Réal, pour son père et son frère à Vivesaigues, pour ses enfants à Winterfell. Ils apprennent par ser Brynden des nouvelles désastreuses de la situation dans le Conflans, la victoire devant Vivesaigues des Lannister ainsi que la capture de ser Edmure par ser Jaime. Alors que les forces de Robb arrivent devant la forteresse des Frey, ils constatent que ces derniers n'ont pas répondu au ban des Tully mais qu'ils ont massé une armée conséquente, près de quatre mille hommes. Catelyn se méfie de lord Walder Frey, de même que la plupart des bannerets de Robb dont lord Roose Bolton, mais son alliance est indispensable. Catelyn va négocier les conditions de ce passage, en acceptant de rencontrer lord Walder aux Jumeaux. Ce dernier est très vieux et irascible, et il négocie son ralliement au plus haut prix possible : deux pupilles, Walder et Walder, un écuyer pour Robb, Olyvar, un mari pour Arya, Elmar et une femme pour Robb. Ce dernier accepte sans rechigner, ce qui remplit Catelyn de fierté, un tel accord nécessitant une réelle maturité[14].

Après avoir coupé son armée en deux pour bloquer lord Tywin sur la rive orientale de la Verfurque, Robb se dirige vers Vivesaigues et l’armée de Jaime. La bataille du Bois-aux-Murmures s’ensuit (que lady Catelyn devine plus qu'elle ne voit) où Jaime est capturé. Celui-ci a tué les deux fils de lord Rickard Karstark avant de se faire prendre. Lady Catelyn et Robb le font mettre aux fers, espérant l'échanger contre lord Eddard et ses filles[8]. Vivesaigues est rapidement libéré lors de la bataille des Camps, ainsi qu’Edmure. Catelyn est enfin chez elle mais la perte de son mari, dont elle vient d'apprendre la mort, est douloureuse. Elle se précipite voir son père, lord Hoster, et découvre à quel point celui-ci est malade, car il a refusé que son état soit révélé, craignant que les Lannister ne tentent d'en profiter. Il réclame à voir Robb, et Catelyn parvient à le faire consentir à voir aussi son frère Brynden avec lequel il est en froid depuis de nombreuses années. Puis, elle se rend au conseil convoqué par Robb pour décider de la suite des événements avec les bannerets du Nord et du Conflans. Renly Baratheon a revendiqué la Couronne et réunit les forces d’Accalmie et de Hautjardin. Dans le débat qui s'en suit, Catelyn plaide pour des pourparlers avec les Lannister ; elle ne pardonne pas la mort d'Eddard, mais elle sait aussi que continuer la guerre ne le fera pas revivre, et elle veut que son fils gouverne à Winterfell, sain et sauf, et que ses filles soient libérées. Mais Robb est indécis, et les bannerets rejettent toute trêve avec les Lannister. Finalement, entraînés par le Lard-Jon Omble, les seigneurs du Nord, puis du Conflans proclament Robb roi du Nord[15].

Dans ACOK

Ambassade

Lady Catelyn assiste aux débuts du règne de son fils et l'entend ordonner à ser Cleos Frey d'être le porteur d'une offre de paix à la reine Cersei: les conditions en sont dures. Catelyn craint qu'elles ne soient rejetées, et que cela ne soit dangereux pour Sansa et Arya, prisonnières à Port-Réal. Mais Robb estime que c'est le maximum qu'il puisse offrir aux Lannister, et refuse d'échanger le Régicide contre ses sœurs. Catelyn le trouve prématurément mûri et comprend qu'il voudrait la voir quitter Vivesaigues. Il a décidé d'envoyer Theon obtenir l’aide des Greyjoy, passant outre la désapprobation de sa mère, qui ne fait pas confiance à son pupille. Catelyn se rend ensuite au chevet de son père mourant; elle y trouve ser Brynden Tully, de retour de patrouille. Le Conflans est en proie au chaos, et les Lannister regroupent une nouvelle armée à Castral Roc. Catelyn pense qu'il faut menacer lord Tywin sur son flanc sud en s'alliant avec lord Renly[7].

Le roi Robb envoie donc sa mère négocier avec le plus jeune des frères Baratheon. Accompagnée des sers Wendel Manderly, Perwyn Frey et Lucas Nerbosc, ainsi que d’une vingtaine de soldats d'élite sous les ordres de Hallis Mollen, elle le rejoint à Pont-l'Amer. L’armée du roi Renly est impressionnante, car il a réussi à rassembler presque toute la chevalerie du Bief et des terres de l'Orage. Mais, au lieu de s'empresser d'affronter les Lannister, il progresse doucement, profitant de l'hospitalité de ses vassaux et organisant des tournois. En le voyant, lady Catelyn revoit le Robert de la révolte contre les Targaryen, et comprend pourquoi il est suivi par autant de seigneurs. Le tournoi est remporté par un mystérieux chevalier en armure cobalt qui terrasse ser Loras Tyrell. C’est en fait une femme, Brienne de Torth, que tout le monde appelle Belle dans son dos par dérision. Elle demande à faire partie de la Garde Arc-en-Ciel, ce que le roi Renly lui accorde. Lady Catelyn se présente alors au roi et à ses conseillers: lord Mathis Rowan et lord Randyll Tarly. Le banquet qui s'ensuit est somptueux, ce qui cause un choc à lady Catelyn, après la famine et la guerre dans le Conflans. Le roi Renly l'entretient alors seul à seule et lui propose une alliance contre les Lannister, à condition que Robb lui jure allégeance. Mais s’il refuse… Renly n’a pas le temps de finir sa phrase, car on lui apprend qu’Accalmie est assiégée par lord Stannis Baratheon[29].

Arrivée à Accalmie avec le roi Renly et sa cavalerie, lady Catelyn parvient à organiser une rencontre entre les deux frères, espérant les amener à se réconcilier contre les Lannister. Mais l'entrevue ne débouche sur rien: Stannis - accompagné de sa prêtresse rouge Mélisandre d'Asshaï - exige que son cadet se soumette, ainsi d'ailleurs que le roi Robb Stark ; lady Catelyn apprend à cette occasion ses accusations d'inceste contre la reine Cersei, ce qui la stupéfait. Renly répond aux arguments de son aîné par la plaisanterie: il est confiant, car l'écart entre les forces en présence est largement en sa faveur[18].

Catelyn passe la nuit à prier dans un modeste septuaire campagnard. Elle repense à tous les événements récents. Elle comprend que Ned et Bran savaient pour Cersei et Jaime, et que c'est ce qui explique la mort du premier et les tentatives d'assassinat contre le second. Elle réalise que Cersei devait protéger ses propres enfants du sort que le roi Robert Baratheon leur aurait réservé, s'il avait su la vérité. Juste avant l'aube, elle rejoint Renly dans sa tente. Brienne est en train de l’armer. Catelyn veut le convaincre une dernière fois de renoncer à la bataille, lui proposant que chaque prétendant résigne sa couronne, qu'ils convoquent un Grand Conseil (devant lequel les preuves de l'inceste des enfants de Cersei seront produites) qui choisira ensuite un nouveau roi. Mais Renly, confiant, refuse. C'est alors qu'un coup de vent froid soulève un pan de la tente ; une ombre tenant une épée se découpe sur la toile, et le jeune Baratheon s'écroule, la gorge tranchée. Brienne le soutient en hurlant de détresse. Ser Robar Royce et ser Emmon Cuy entrent dans la tente et l'attaquent, croyant Brienne responsable. Catelyn parvient à convaincre ser Robar que c'est l'ombre de Stannis qui a tué son roi. Elle assomme ser Emmon avec un brasero, puis les deux femmes s'enfuient dans la nuit. Brienne jure par trois fois de tuer Stannis avec l'épée de Renly, qu'elle a prise. Alors que les forces de Renly commencent à se débander, la petite escorte de lady Catelyn - à laquelle Brienne s'est jointe - prend la route du Conflans[10].

Retour

Lorsque lady Catelyn et Brienne arrivent à proximité de Vivesaigues, Brienne accepte de ne pas revenir à Accalmie et se met au service de Catelyn, à condition que, l’heure venue, elle puisse aller venger Renly. À Vivesaigues, ser Edmure apprend à sa sœur que le roi Robb est déjà parti pour l’ouest avec ses armées et le Silure. Il a remporté une victoire à Croixbœuf, anéantissant l'armée de ser Stafford Lannister. Mais lord Tywin a quitté Harrenhal pour revenir dans ses terres, et il se dirige donc vers Vivesaigues. Ser Edmure a rappelé tous ses bannerets, et compte livrer bataille. Des émissaires Lannister sont pendus aux murailles du château : ils étaient en fait des espions, glissés dans l'ambassade de ser Cleos Frey, et chargés de libérer ser Jaime. Enfin, Edmure informe Catelyn que Robb veut qu'elle se rende aux Jumeaux pour lui choisir une épouse, mais elle refuse de laisser son père, qui est toujours à l'agonie. Elle va le retrouver, mais il la confond avec Lysa, et lui demande de la pardonner, faisant allusion à un « damné godelureau ». Catelyn ne comprend pas, et le laisse aux soins de mestre Vyman, qui n'est guère optimiste. Enfin, elle se recueille devant les restes de lord Eddard, et demande aux Sœurs du Silence, qui les ont apportés de Port-Réal (avec l'ambassade de ser Cleos Frey), de poursuivre leur mission jusqu'à Winterfell[17]. Pleine de doutes et de peurs, elle assiste au départ de ser Edmure et de son armée qui part affronter l'ost de lord Tywin. Toujours escortée de Brienne, elle assiste du haut des remparts aux premières escarmouches de ce qui sera connu comme les batailles des gués de la Ruffurque. Elle va rendre visite dans sa geôle à ser Cleos Frey, lequel ne peut lui confirmer qu'Arya est toujours en vie, car il n'a vu que Sansa à Port-Réal. Plusieurs jours plus tard, tout le château fête la nouvelle de la victoire remportée par ser Edmure au Moulin-de-Pierre, lord Tywin battant en retraite vers le sud-est. Mais les doutes et les craintes continuent à assaillir Catelyn[16]

Lorsqu'un corbeau arrive de Castel-Cerwyn et informe lady Catelyn de la mort de ses deux fils, Bran et Rickon, elle décide d'aller voir Jaime. Au cours de cette conversation, le prisonnier se montre d'abord arrogant et grossier, avant d'accepter d'échanger ses informations avec celles de son interlocutrice. Il reconnaît ainsi être le père des enfants de Cersei, et avoir poussé Bran dans le vide à Winterfell. En revanche, il nie avoir envoyé un tueur contre le jeune garçon, et en disculpe également Cersei et Tyrion. En échange, il apprend que sa famille est toujours en vie (à l'exception de son oncle Stafford), que lord Stannis a vaincu et tué lord Renly et qu'il marche sur Port-Réal, et que le roi Robb a pris Falaise. De plus en plus ivre (car on lui a fait porter du vin), il narre ensuite les circonstances atroces de la mort de lord Rickard Stark et de son fils Brandon, fiancé à lady Catelyn, avant de conclure par une allusion grossière au manque de fidélité conjugale de lord Eddard révélé par l'existence de Jon Snow. Lady Catelyn fait alors entrer Brienne de Torth et lui demande son épée[5].

Dans ASOS

Libération

Lady Catelyn use de l'épée de Brienne pour menacer ser Jaime Lannister et lui fait jurer, l'arme sur le cœur, de ne plus prendre les armes contre les Stark et les Tully ainsi que d’obliger son frère Tyrion à tenir son engagement de lui rendre ses filles. Elle le libère ensuite et l’envoie à Port-Réal sous la garde de Brienne, accompagnée de ser Cleos Frey qu'elle a également relâché contre la promesse qu'il transmette sa proposition de restitution de ses filles à Tyrion[30]. Pour cet acte considéré comme une trahison, elle est consignée dans la chambre de son père agonisant - seul le septuaire lui étant accessible - par ser Desmond Grell et Utherydes Van en attendant le retour de son frère, ser Edmure. Avant de la quitter, Utherydes lui apprend que son initiative a été inutile car ser Desmond a envoyé ser Robin Ryger à la poursuite des fugitifs avec pour ordre de ramener ser Jaime mort ou vif ; en son for intérieur, elle émet alors le vœu que Brienne puisse mener à bien sa mission. Elle rejoint ensuite lord Hoster Tully et sa présence l'apaise un peu. Alors qu'elle veille ce dernier, elle l’entend appeler une « Chanvrine » ; il quémande son pardon et lui promet qu'elle aura d'autres enfants qui seront légitimes, eux. Elle s'enquiert auprès de mestre Vyman de l'identité de cette femme, et s'il lui promet d’interroger Utherydes à ce sujet, il prévient lady Catelyn que tous les membres de la maisonnée ont reçu l'ordre de ne pas s'entretenir avec elle. Le soir-même Vyman lui apprend qu'aucune femme nommée Chanvrine n'a vécu à Vivesaigues et - malgré les consignes de ser Desmond - lui avoue que ser Jaime n'a pas été capturé, que lord Tywin a quitté le Conflans et que Robb a été blessé lors de l'assaut de Falaise mais qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Lors de sa veillée, elle entend à nouveau son père évoquer Chanvrine, le sang et réclamer l’indulgence des dieux. Le lendemain, après réflexion, elle en déduit qu'il fait référence à sa soeur, Lysa Arryn, et elle saisit qu'elle a perdu un enfant hors mariage. Elle comprend alors que Lysa a fait l'objet d'un marché entre leur père et lord Jon Arryn ; ce dernier s'était rallié les armées Tully et assuré d'avoir un héritier - en raison de la fécondité avérée de Lysa - en acceptant d'épouser une jeune femme qui n'était plus vierge. Pour Catelyn, ces événements expliquent a posteriori l'attitude froide de lord Arryn à l’égard de son épouse et la tristesse chronique de sa cadette. Elle se décide alors à écrire à cette dernière pour la prier de se rendre au chevet de lord Hoster afin de lui pardonner ou tout au moins de lui envoyer une missive qui lui permettrait de mourir en paix. Bien que Catelyn doute que le message lui parvienne à temps, elle l'envoie dans le Val. Durant la même journée, ser Edmure, de retour dans la forteresse, se rend auprès de son aînée. Ce dernier - qui est dans un piteux état- lui apprend qu'il a repoussé les forces Lannister hors du Conflans mais que l'armée du roi Stannis Baratheon a été défaite durant la bataille de la Néra ; les conséquences sont des plus inquiétantes puisque Hautjardin et Dorne ont rallié le roi Joffrey. Il lui reproche ensuite d'avoir libéré ser Jaime et considère que son acte est d'autant plus insensé que Tyrion a été grièvement blessé et qu'il peut mourir à tout instant. Il ajoute que, pour récupérer Jaime, il a envoyé des corbeaux à lord Roose Bolton à Harrenhal promettant mille dragons à qui le ramènerait. Au désespoir Catelyn comprend que, si Jaime est considéré comme fugitif et non comme ayant été libéré par ses soins, lord Tywin n'aura alors aucun motif de lui rendre Arya et Sansa ; exaspérée par son frère, elle le congédie[31]. Quelques heures après leur dispute, Catelyn entend des éclats de voix courroucés et constate qu'une quarantaine de cavaliers quitte le château. Elle aperçoit également plusieurs chevaliers piétinant une bannière Stark tombée à terre et elle a l'impression de reconnaître parmi eux ser Perwyn Frey et Martyn Rivers. Elle tente d'obtenir plus d'informations sur leur identité et les motifs de leur départ auprès de mestre Vyman mais celui-ci refuse de les lui donner.

Lady Catelyn demeure recluse en attendant le retour du roi son fils. Lord Hoster, toujours délirant, continue à réclamer Chanvrine et son pardon tandis que ser Edmure fuit sa sœur. La seule source de réconfort pour Catelyn est le retour de ser Robin et de ses hommes bredouilles. Mestre Vyman lui confirme que ser Jaime est parvenu à prendre la fuite grâce à une ruse qui a coulé la galère du chevalier. Tentant d'obtenir des détails sur cet événement, Catelyn demande à s'entretenir avec ce denier mais cela lui est refusé. Lorsque Robb est de retour, il convoque sa mère dans la grande salle où se trouvent les bannerets du roi. Elle constate que la physionomie de son fils a changé : il a maigri et ses traits se sont durcis. Debout sur l'estrade - entouré de six inconnus - il fait l’éloge de la victoire de ser Edmure au Moulin-de-Pierre devant l'assemblée enthousiaste. Elle perçoit l'hostilité de la foule mais la vision de son oncle, ser Brynden, la rassure et il ne dissimule pas sa joie de la retrouver. Alors qu'elle fait part de son soulagement de voir le roi sain et sauf et qu'elle évoque avec ce dernier son acte de trahison, lord Rickard Karstark l'interpelle violemment et lui reproche amèrement son initiative. Lord Jon Omble tente de le calmer sans succès et Robb doit donner de la voix pour ramener le calme et rappeler le respect dû à sa mère. Contre toute attente, il dit comprendre que son amour maternel lui a fait commettre des folies et qu'il lui pardonne pendant que lord Karstark quitte la pièce. Le roi clôture ensuite la séance puis demande à ses oncles et à sa mère de rester pour un entretien privé. Avant de quitter les lieux, lady Maege Mormont ainsi que lord Omble l'assurent de leur compréhension et Catelyn prend conscience que Vent Gris n'est pas aux côtés de son maître. Robb lui présente ensuite les nouveaux venus qui ne sont autres que son épouse, Jeyne Ouestrelin, et sa famille. Catelyn, stupéfaite, se rend compte qu'elle a été jouée et que le cérémonial du pardon n'a été orchestré que pour l’obliger à accepter la rupture des vœux de Robb à l’égard des Frey et son alliance avec une maison feudataire de lord Tywin Lannister. Jouant pleinement son rôle, elle fait mine d'accueillir avec joie la jeune femme avant qu'elle ne rejoigne ses appartements en compagnie de sa parentèle. Après leur départ, Catelyn constate amèrement devant Robb qu'ils ont perdu les quatre mille hommes que leur assurait l'alliance avec les Frey et que lord Gawen Ouestrelin est un allié des Lannister. Robb lui explique qu'il a épousé Jeyne au lendemain de la nuit où il a appris le décès de Bran et Rickon, ayant couché avec elle dans un moment de détresse alors qu'elle le veillait pour le soigner de ses blessures. Il apprend à sa mère que ser Ryman Frey a emmené toutes ses forces à l'annonce du mariage et elle tente de lui faire prendre conscience que lord Walder Frey ne leur pardonnera jamais cet outrage : l'ascendance ancienne des Ouestrelin mais leur moindre puissance étant autant de camouflets pour la maison Frey qui souffre de sa réputation de maison de parvenus. Cherchant à éviter les oreilles indiscrètes, Catelyn, Robb, Brynden et Edmure gagnent la chambre des audiences privées. Alors que Catelyn s'enquiert de l'absence de son loup, le souverain répond qu'il s'en est séparé parce qu'il terrifiait sa femme et sa belle-mère et qu'il dénude les crocs devant ser Rolph Lépicier. Lady Stark, qui y voit un signe alarmant, demande à son fils d’éloigner ce dernier. Bien que la mort de ses frères l'ait convaincu que les loups ne sont pas les gardiens infaillibles que prétend sa mère, il promet, pour la rassurer, de trouver une mission pour ser Rolph. Ser Brynden interrompt ensuite les fanfaronnades d'Edmure au sujet de sa victoire et, de conserve avec le roi, le rabroue en lui rappelant que sa mission était de tenir Vivesaigues. Sa malheureuse initiative a en effet ruiné les plans de Robb qui cherchait à attirer les troupes Lannister sur une portion de la route de l'Or où le terrain jouait en faveur des Nordiens ou à le voir se replier, permettant aux soldats du roi de razzier les terres de l'Ouest. Une victoire du roi Stannis devant Port-Réal aurait, en parallèle, éventuellement permis de conclure la paix. Immobiliser les armées Lannister sur la Ruffurque a offert à Tywin un délai lui ayant permis d'obtenir des informations sur les mouvements de troupes à l'est et de faire la jonction avec les forces de la maison Tyrell pour prendre l'armée de Stannis à revers. Alors que Robb est désarmé quant à la façon d'affronter la masse de ses nouveaux ennemis, Catelyn l'enjoint avec force à reconquérir le Nord prioritairement. Pour ce faire, Robb doit impérativement renouer une alliance avec la maison Frey[32].

Catelyn est arrachée à son sommeil pour être convoquée dans la grande salle où sont exposées les dépouilles des écuyers Willem Lannister et Tion Frey assassinés dans leurs cellules par lord Karstark et ses sept complices en mesure de rétorsion pour la libération de ser Jaime. Capturé par lord Jon Omble, lord Rickard est amené devant le roi Robb pour répondre de ses actes. Demeurant inflexible, il accuse Catelyn d'être aussi responsable que lui de ces meurtres, ce qui donne la nausée à cette dernière. Il reproche ensuite au roi d'avoir oublié que ses ennemis étaient les Lannister et d'avoir été trop complaisant avec sa mère sur un ton des plus provocateurs. Lord Omble - qui est ulcéré par la teneur de ses propos - est chargé de le surveiller et de pendre ses complices tandis que Robb se retire avec ser Brynden, Edmure et sa mère dans la chambre des audiences privées. Brynden leur apprend alors la désertion des troupes Karstark parties à la recherche de ser Jaime, lord Rickard ayant promis la main de sa fille à qui l’exécuterait. Cette nouvelle catastrophe Catelyn et son fils qui sont terrassés par la perte de trois cents cavaliers alors qu'ils sont cernés par les armées ennemies. Catelyn est également effrayée par le sort qui sera réservé à Sansa lorsque la nouvelle de la mort de Willem parviendra à lord Tywin. Alors qu'Edmure, par peur des représailles, propose de cacher les meurtres, Brynden argue que les Karstark en fuite se chargeront de répandre la nouvelle. Robb, acculé, se sent contraint de condamner lord Karstark bien qu'il appréhende les réactions de son héritier et de son infanterie demeurés à Harrenhal. Edmure tente de le convaincre de lui pardonner et Catelyn de le garder comme otage. Démuni et exaspéré, il ne peut compter sur sa tante, Lysa Arryn, qui refuse de s'engager dans le conflit ; elle ne répond pas davantage à ses demandes de laisser le passage à son armée et de lui fournir des navires pour qu'elle puisse embarquer à Goëville pour Blancport, et prendre ainsi de flanc les Fer-nés retranchés à Moat Cailin. Il ne peut prétendre davantage au soutien des Frey, ses tentatives de proposer ser Edmure comme époux pour l'une des descendantes de lord Walder demeurant lettre morte. En pleine confusion, Robb se résout toutefois à exécuter lord Rickard, son honneur l’exigeant. La mise à mort publique a lieu le lendemain dans le bois sacré et, avant de mourir, lord Rickard interpelle violemment le roi en lui rappelant l'ascendance commune de leurs maisons - ainsi que la malédiction qui pèse sur ceux qui exécutent leur parentèle - et sa loyauté sans faille à la cause des Stark. Ses dernières paroles consistent en une malédiction et l'aveu que Robb n'est pas son roi. Après l'avoir décapité, ce dernier est dévasté tandis que ser Brynden se lance à la poursuite des déserteurs. Bouleversée, Catelyn rejoint la loggia de lord Hoster où mestre Vyman la prévient qu'il est sur le point de décéder. A la tombée de la nuit, elle reçoit la visite de Jeyne qui vient demander conseil pour réconforter Robb qui l'inquiète. Catelyn lui suggère de se montrer patiente et de l'accueillir lorsqu'il reviendra vers elle. Avant que la jeune reine ne quitte la pièce, Catelyn l'enjoint à donner au plus vite un héritier à Robb, celle-ci lui confie alors qu'elle s'y emploie et que sa mère lui donne une boisson pour la rendre féconde ; elle a d'ailleurs l'intention d'avoir des jumeaux qu'elle nommera Brandon et Eddard[33].

Les Noces

Le Roi Robb apprend la défaite de Robett Glover et de ser Helman Tallhart devant Sombreval. Il est anéanti par la perte d'un tiers de son infanterie et ne comprend pas ce qui a pu amener ses bannerets à tenter de prendre la ville. Afin de rassurer Galbart Glover sur le sort de son cadet, le souverain propose à lord Tywin Lannister de l’échanger contre Martyn Lannister, le fils de ser Kevan. Cela lui permet également de ne plus avoir à craindre pour la vie de Martyn dont il a triplé la garde après l'assassinant de son jumeau par lord Rickard Karstark.

Après une lente agonie, lord Hoster Tully s'éteint finalement en appelant une dernière fois Chanvrine. Sa mort dévaste son fils Edmure qui s'enivre et pleure devant Catelyn. Pétri de remords quant à ses manquements, il se reproche de ne pas être resté au chevet de son père et demande à son aînée s'il a parlé de lui avant de trépasser ; ne voulant pas le blesser, elle lui ment en lui déclarant que lord Hoster a chuchoté son nom, ce qui l'emplit de gratitude. Quelques heures après, une réponse parvient finalement des Jumeaux apportée par deux émissaires : Lothar Frey et Walder Rivers escortés par une quarantaine d'hommes. L'envoi d'un estropié et d'un bâtard pour remplir une telle mission remplit de fureur le nouveau lord Edmure qui y voit une insulte, à l'instar de son aînée ; celle-ci n'est cependant pas surprise, l’orgueil blessé et la hargne de lord Walder les exposant à essuyer humiliations et mesquineries. Saisissant l'enjeu crucial de l'alliance avec la maison Frey, le roi Robb les reçoit cependant avec la dernière des courtoisies et propose à Lothar de remplacer ser Desmond Grell lors des funérailles de lord Hoster. Le lendemain, la cérémonie d'adieux au vieux lord se déroule selon les rites funéraires traditionnels des Tully : revêtu de son armure, son corps est déposé dans une barque funéraire à la voile orné aux couleurs de sa maison ; la barque est ensuite poussée dans l'eau de la Culbute depuis la tour d'Aigues par sept nobles de haut rang (Robb, lord Jonos Bracken, lord Tytos Nerbosc, lord Karyl Vance, lord Jason Mallister, ser Marq Piper et Lothar) ; enfin, du haut de la terrasse seigneuriale, son successeur, lord Edmure, tente d'embraser la barque par le tir d'une flèche enflammée. Ses trois tentatives sont un échec et c'est ser Brynden Tully qui enflamme l'esquif, permettant à lord Hoster de rejoindre ses ancêtres dans le lit de la Ruffurque. Vexé, Edmure se retire précipitamment pour recevoir les hommages et les condoléances de ses vassaux. Alors qu'elle retrouve son fils, Catelyn songe au fait que sa lettre à Lysa est demeurée sans réponse et qu'elle n'a pas de nouvelles de Port-Réal, ce qui ne l'empêche pas d'espérer que ses filles soient en route pour lui être restituées. Après que Lothar a demandé une audience privée pour le soir même et le cérémonial des condoléances, le roi propose à Catelyn de s'entretenir avec elle, ce qui la réjouit, son fils ne cherchant plus guère sa compagnie. Elle perçoit que son rôle l'accable et que les meurtres perpétrés par lord Rickard persistent à le hanter. Lors de leur discussion, Robb avoue à Catelyn qu'il aurait dû marier Sansa à ser Loras Tyrell pour s'allier Hautjardin et que son obsession des batailles lui vaut de perdre la guerre. Il lui apprend ensuite que Sansa vient d'être mariée à Tyrion Lannister, ce qui la scandalise, Tyrion ayant juré de lui rendre ses filles contre la restitution de ser Jaime ; Robb lui explique que s'il venait à décéder, Sansa deviendrait l’héritière de Winterfell. Prise de panique car craignant pour la vie de son fils, Catelyn l'enjoint de plier devant les Lannister, son combat contre les Fer-nés se révélant déjà des plus ardus. Robb, courroucé par son conseil, lui reproche d'avoir oublié Eddard ; prenant sur elle pour ne pas lui administrer une claque, Catelyn lui suggère de réfléchir avant de prendre congé. Le soir même, Catelyn est convoquée pour assister au souper avec les émissaires Frey durant lequel Lothar se montre des plus civils tandis que Walder demeure mutique. Après le départ des Ouestrelin, Lothar leur apprend que Winterfell a été incendié et relate la version envoyée par Petit Walder et Grand Walder - les pupiles de Catelyn - depuis Fort-Terreur. Selon eux, ce serait Theon Greyjoy qui aurait brûlé la forteresse avant qu'elle ne tombe devant les Nordiens et ser Rodrik Cassel ainsi qu'un bon nombre d'hommes de la maisonnée Stark auraient été tués par les Fer-nés ; les femmes et les enfants ont ensuite été emmenés dans la forteresse des Bolton par Ramsay Snow. La nouvelle laisse Robb et Catelyn effondrés et Robb, croyant que Ramsay avait péri, est inquiet de laisser ses gens à un homme à la réputation aussi sordide. Alors que Robb s'enquiert du sort de Theon, les Frey disent l’ignorer. Lothar les informe ensuite des conditions de lord Walder pour renouveler sa féauté au roi : le souverain doit lui présenter des excuses publiques et lord Edmure doit épouser Roslin Frey immédiatement sans l'avoir préalablement rencontrée. Ses exigences heurtent les Tully, la guerre requérant leur temps et le deuil de lord Hoster n'ayant pas été fait. Lothar sous-tend alors que si Edmure venait à décéder sur les champs de bataille avant d'avoir épousé Roslin, l'alliance serait remise en question ; de plus, lord Walder pourrait décéder sous peu. Alors que les émissaires Frey ont quitté la table, Edmure, furieux d'avoir été acculé par son vassal, pense d'abord refuser et atermoyer afin de choisir son épouse. Malgré leurs réticences, l'urgence de la situation pousse Catelyn, Robb et Brynden à le presser d'accepter. Ce dernier lui rappelle alors qu'il a promis de réparer ses torts après sa malheureuse initiative des batailles des gués de la Ruffurque et Edmure consent finalement à épouser Roslin au plus tôt[34].

Le Jeune Loup se dirige donc vers les Jumeaux accompagné de son ost de trois mille cinq cent hommes. Catelyn est parvenue à le convaincre de laisser Jeyne ainsi que son nouvel écuyer, Rollam Ouestrelin, - qui a remplacé Olyvar Frey à cette fonction - sous la protection de ser Brynden à Vivesaigues pour éviter de froisser lord Walder. Connaissant le caractère acerbe et orgueilleux du vieux lord, elle souhaite également éviter que Robb ne se heurte à ce dernier s'il venait à injurier son épouse publiquement. Malgré la sagesse de son conseil, Catelyn devine toutefois que son fils lui tient rigueur de sa séparation d'avec la reine. Elle est soulagée de ne plus avoir à s'inquiéter du sort du jeune Martyn Lannister - que ser Rolph Lépicier a restitué à sa famille en échange du renvoi de Robett Glover - et de voir à nouveau Vent Gris aux côtés de son fils. Elle est cependant très inquiète car elle partage la défiance de feu son père pour lord Walder et songe au sort de ses filles. Chevauchant sous une pluie battante, la troupe est gagnée par la morosité et Catelyn ne peut s'empêcher de penser que l'avenir des Nordiens - menacé par la défection des Frey ainsi que par les attaques des Lannister et des Greyjoy - est compromis. Excédée par le comportement de son frère - qui passe le trajet à se lamenter sur la probable laideur de sa future épouse - elle en vient à se disputer avec lui en lui reprochant sa frivolité puis regrette très rapidement sa sévérité à son endroit. Traversant le Bois-aux-Murmures, Catelyn s’interroge sur ce qu'est devenue la dépouille de lord Eddard et se demande si elle reverra jamais la forteresse de son enfance. Alors que la montée des eaux de la Bleufurque a détruit le pont de Beaumarché, la troupe se voit ralentie dans sa progression et Catelyn craint que lord Walder ne prenne leur retard pour un nouvel affront. Lors d'une halte à Vieilles-Pierres, Robb lui annonce qu'il compte désigner Jon Snow comme son hériter - après l'avoir légitimé par décret - s'il venait à décéder prochainement, ce qui alarme sa mère. Elle craint en effet que Jon n'en vienne à s'attaquer aux éventuels descendants de Robb et lui rappelle les droits de ses sœurs sur le Nord. Robb balaye ses arguments en lui assénant que sa fratrie - à l'exclusion de Sansa mariée à un Lannister - est décédée et que sa décision est irrévocable. L'ost est ensuite contraint de passer par Sorcefangier, zone marécageuse où la troupe progresse avec lenteur et difficulté. Ils y sont rejoints par lord Jason Mallister qui leur apprend le décès du roi Balon Greyjoy et le retour de son frère Euron lors d'un conseil de guerre auquel assistent - en plus de Catelyn - lord Edmure, lord Jon Omble, lady Maege Mormont et Galbart Glover. Le roi y expose ensuite son plan pour reprendre Moat Cailin aux Fer-nés avec l'aide des Paludiers et reconquérir ainsi le Nord. Lady Catelyn - que sa libération de ser Jaime et ses contestations des décisions de son fils ont rendue indésirable au sein de l'ost royal - apprend qu'elle doit gagner Salvemer pour y demeurer sous la protection de lord Jason. Cette décision provoque sa colère et elle comprend que les seigneurs présents en avaient été préalablement informés. Avant de clore la réunion, Robb demande à ses vassaux d'apposer leurs sceaux sur son testament qui désigne son héritier présomptif[22].

L’ost royal arrive ensuite aux Jumeaux. Un camp de plusieurs milliers d’hommes se trouve à l’est. Catelyn demande à Robb d’exiger du pain, du fromage et du vin pour que les lois de l’hospitalité le protègent. Les seigneurs bannerets sont invités à la noce et leur armée stationnera à coté de celle des Frey, avec des barils de bière pour fêter le mariage. Vent Gris ne fait que montrer les crocs et ils le laissent dehors. Robb subit les railleries de lord Walder sans broncher. Roose Bolton offre de la peau du petit doigt de Theon à Catelyn mais celle-ci veut sa tête.

La noce est bruyante, la musique assourdissante. Catelyn se rend compte qu’il manque beaucoup de Frey, tous ceux qu’elle appréciait en fait. Elle voit Roose Bolton s’éclipser. Le coucher a lieu mais ni Cat ni Robb n’y participent. Les pluies de Castamere résonne dans la grande salle et les musiciens sont remplacés par des arbalétriers. Robb est touché par un carreau sous l’épaule. Les Frey sortent ensuite des poignards et assassinent tout le monde, notamment P'tit-Jon Omble, Robin Flint, Wendel Manderly, Lucas Nerbosc et Dacey Mormont. Lord Walder regarde le carnage d’un air amusé. Catelyn récupère un poignard. Elle menace Tintinnabul et somme Walder de stopper le massacre. Un homme en armure sombre s’approche de Robb et lui plonge son épée dans le cœur en lui disant : "Jaime Lannister m’a chargé de vous transmettre ses salutations". C’est en fait Roose Bolton. Après cela, Cat, qui a tué Tintinnabul et s'est lacérée le visage de ses ongles, sombrant dans la folie, est égorgée[35] par Raymund Frey, et jetée dans la Verfurque dans une parodie des rites mortuaires de la maison Tully[36]. La tête de Vent Gris est ensuite cousue sur le corps décapité de Robb.

Le corps de Catelyn est repêché par Nymeria dans la Verfurque[37] puis trouvé par les hommes de Béric Dondarrion. Harwin presse Thoros de Myr de lui donner le baiser de feu, mais ce dernier refuse. C'est finalement Béric qui se charge de la ramener à la vie en sacrifiant la sienne[38][N 3][39]. La véritable Catelyn est morte et il ne reste d'elle qu’un corps mutilé (sa peau s’est ramollie à cause de son séjour dans l’eau et elle est devenue muette car sa gorge a été tranchée) animé par une haine viscérale envers les Frey. Elle fait pendre successivement Petyr Frey et Merrett Frey à Vieilles-Pierres[40].

Dans AFFC

Catelyn est désormais connue sous le nom de lady Cœurdepierre, nouveau chef de la Fraternité sans Bannière. Elle mène ceux-ci dans une vendetta aveugle contre les Frey. Elle semble avoir sombré dans la folie la plus profonde depuis sa mort, et ne ressent visiblement plus ni pitié ni compassion. Des rumeurs courent selon lesquelles Béric Dondarrion aurait été son amant[41]. Elle croise la route de Brienne, capturée par les hors-la-loi après son combat contre Mordeur[38]. Brienne est conduite devant lady Cœurdepierre, revenue de Beaumarché, qui lui reproche de s'être alliée avec les Lannister et d'avoir trahi sa parole. Ses explications concernant la mission que lui a confiée Jaime ne convainquent pas Catelyn qui lui propose de se racheter en tuant le régicide. Brienne refuse et est condamnée, ainsi que son écuyer Podrick Payne et ser Hyle Hunt, à la pendaison.

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Catelyn Stark est interprétée par l'actrice Michelle Fairley dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Voir aussi : les approfondissements de La Garde de Nuit

Icone-youtube.gif Episode 4 du podcast Le Son du Mur, vidéo youtube de Geoffray, Jon et Nymphadora.
Icone star.png Plan et avenir de la Fraternité sans bannière, article de blog écrit par Evrach.

Notes et références

Notes

  1. Voir Qui sont les parents de Jon Snow ?.
  2. Ceci n'a toutefois pas empêché lord Yohn Royce et ses fils de participer au tournoi (cf. A Game of Thrones, Chapitre 30, Sansa).
  3. Cette résurrection fait l'objet d'un rêve prophétique du Fantôme de Noblecœur (cf. A Storm of Swords, Chapitre 23, Arya).

Références

  1. A Game of Thrones, Chapitre 08, Arya.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 A Game of Thrones, Chapitre 11, Jon.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3 et 3,4 A Game of Thrones, Chapitre 07, Catelyn.
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 A Game of Thrones, Chapitre 56, Catelyn.
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 A Clash of Kings, Chapitre 56, Catelyn.
  6. 6,0, 6,1, 6,2 et 6,3 A Game of Thrones, Chapitre 35, Catelyn.
  7. 7,0 et 7,1 A Clash of Kings, Chapitre 08, Catelyn.
  8. 8,0, 8,1 et 8,2 A Game of Thrones, Chapitre 64, Catelyn.
  9. 9,0, 9,1, 9,2 et 9,3 A Game of Thrones, Chapitre 29, Catelyn.
  10. 10,0 et 10,1 A Clash of Kings, Chapitre 34, Catelyn.
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 A Game of Thrones, Chapitre 03, Catelyn.
  12. 12,0 et 12,1 A Game of Thrones, Chapitre 21, Eddard.
  13. A Game of Thrones, Chapitre 43, Tyrion.
  14. 14,0, 14,1, 14,2 et 14,3 A Game of Thrones, Chapitre 60, Catelyn.
  15. 15,0, 15,1, 15,2 et 15,3 A Game of Thrones, Chapitre 72, Catelyn.
  16. 16,0, 16,1, 16,2 et 16,3 A Clash of Kings, Chapitre 46, Catelyn.
  17. 17,0 et 17,1 A Clash of Kings, Chapitre 40, Catelyn.
  18. 18,0 et 18,1 A Clash of Kings, Chapitre 32, Catelyn.
  19. 19,0 et 19,1 A Game of Thrones, Chapitre 41, Catelyn.
  20. 20,0 et 20,1 A Game of Thrones, Chapitre 19, Catelyn.
  21. A Storm of Swords, Chapitre 03, Catelyn.
  22. 22,0 et 22,1 A Storm of Swords, Chapitre 46, Catelyn.
  23. 23,0 et 23,1 A Game of Thrones, Chapitre 09, Bran.
  24. A Game of Thrones, Chapitre 10, Tyrion .
  25. 25,0, 25,1 et 25,2 A Game of Thrones, Chapitre 15, Catelyn.
  26. 26,0 et 26,1 A Game of Thrones, Chapitre 32, Tyrion.
  27. A Game of Thrones, Chapitre 30, Sansa.
  28. A Game of Thrones, Chapitre 39, Tyrion .
  29. A Clash of Kings, Chapitre 23, Catelyn .
  30. A Storm of Swords, Chapitre 02, Jaime.
  31. A Storm of Swords, Chapitre 03, Catelyn.
  32. A Storm of Swords, Chapitre 15, Catelyn.
  33. A Storm of Swords, Chapitre 21, Catelyn.
  34. A Storm of Swords, Chapitre 36, Catelyn.
  35. A Storm of Swords, Chapitre 52, Catelyn .
  36. A Storm of Swords, Chapitre 55, Davos .
  37. A Storm of Swords, Chapitre 66, Arya .
  38. 38,0 et 38,1 A Feast for Crows, Chapitre 43, Brienne.
  39. A Storm of Swords, Chapitre 23, Arya).
  40. A Storm of Swords, Chapitre 82, Épilogue .
  41. A Feast for Crows, Chapitre 31, Jaime.