Grand tournoi d'Harrenhal

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Whent

V.O. : the great Harrenhal tournament

Le grand tournoi d'Harrenhal, ou plus simplement le tournoi d'Harrenhal, fut l'un des tournois les plus importants des Sept Couronnes, organisé à Harrenhal par le riche lord Walter Whent, l'époux de lady Shella Whent[1], en l'an 281[N 1][2].

Contexte et origines

Lord Walter Whent prend la décision d'organiser un prestigieux tournoi en son château d'Harrenhal peu après avoir reçu une visite de son frère, ser Oswell Whent, de la Garde Royale[3]. La raison officielle en est peut-être la célébration de la fin de l'hiver, car cette annnée 281 est celle du printemps trompeur, qui fait croire à la sortie de l'hiver (lequel semble avoir touché Westeros vers la fin du règne d'Aerys II Targaryen[4]). Ce retour présumé à une saison plus clémente permet à de nombreux chevaliers d'y assister, d'autant plus que les prix promis aux vainqueurs des différentes épreuves étaient de grande valeur[5].

Pour beaucoup, lord Whent veut ainsi surtout faire étalage de sa richesse, de la puissance de sa forteresse et de la valeur de sa progéniture[6]. Mais lord Varys persuade le roi Aerys que la vraie raison du tournoi est de permettre à son fils, le prince Rhaegar, de rallier le plus de nobles possibles à son projet de déposer son père. À la surprise générale, le roi, qui n'a pas quitté le Donjon Rouge depuis le Défi de Sombreval, annonce sa venue à Harrenhal[5][3]. Le tournoi est également le moment choisi pour nommer ser Jaime Lannister, qui vient juste d'être adoubé pour ses exploits contre la Fraternité Bois-du-Roi, au sein de la Garde Royale. Cette annonce provoque la colère de son père, lord Tywin Lannister, qui abandonne alors sa charge de Main du Roi qu'il avait tenu pendant près de vingt années[7] et se retire à Castral Roc[4].

Déroulement

Personnalités présentes et absentes

Plus d'une centaine de chevaliers ont assisté à ce tournoi, ainsi que de nombreuses personnalités importantes[8] :

Parmi les membres moins prestigieux on peut citer ser Richard Lonbec, ancien écuyer du prince Rhaegar, et un jeune Paludier qui est très probablement lord Howland Reed, ainsi qu'au moins un chevalier de la maison Foin, un de la maison Frey et un de la maison Blount. Par ailleurs, au moins un frère juré de la Garde de Nuit est présent et s'exprime publiquement lors du premier banquet pour obtenir des chevaliers présents qu'ils rejoignent la Garde[8].

La personnalité absente la plus remarquable est lord Tywin Lannister qui marque alors ostensiblement sa désapprobation pour l'entrée de son fils aîné et héritier, ser Jaime Lannister, dans la Garde Royale[8]. La reine Rhaella est également absente[3]. On peut enfin remarquer que nul ne cite les Tully parmi les participants, alors qu'ils sont les suzerains de la maison Whent.

Épreuves

Le faste du tournoi de lord Whent s'accompagne de nombreuses épreuves qui semblent s'achever par les joutes[8][5].

Les joutes

Les joutes sont organisées sur le principe d'une reine d'amour et de beauté défendue par cinq champions, ceux-ci devant être défiés par les compétiteurs et étant remplacés par leurs éventuels vainqueurs. Les joutes durent cinq jours, et le vainqueur final parmi les cinq champions de la dernière journée peut désigner une nouvelle reine d'amour et de beauté.

  • Le premier jour, la reine d'amour et de beauté est la fille de lord Walter Whent et de son épouse, lady Shella Whent. Elle est défendue au départ par quatre de ses frères et son oncle, ser Oswell Whent de la Garde Royale. Mis à part ce dernier, ses quatre autres champions sont défaits lors de la première journée, remplacés notamment par un chevalier de la maison Blount[8].
  • La seconde journée voit l'arrivée parmi les champions d'un chevalier de la maison Foin, ainsi que d'un chevalier de la maison Frey, le chevalier de la maison Blount étant encore invaincu. C'est à midi qu'un mystérieux chevalier, qui sera ensuite connu sous le nom de chevalier d'Aubier rieur, fait son entrée en lice. Il défie et vainc les trois chevaliers précédemment cités, avant de disparaitre du tournoi, n'ayant demandé pour seule rançon que les chevaliers apprennent l'honneur à leurs écuyers. Au soir de cette seconde journée, de nombreux chevaliers se proposent de défier le chevalier mystérieux lors des joutes du lendemain. Cependant, le roi voyant en lui un ennemi, il demande qu'on le lui amène, dépêchant même son fils Rhaegar à sa recherche[8].
Icone loupe.png Voir article détaillé : légende du chevalier d'Aubier rieur.

Autres épreuves

Outre les joutes, le tournoi comporte les épreuves suivantes :

  • Une mêlée à sept équipes de chevaliers, ce qui correspond à un style ancien et qui n'était plus guère usité à cette époque[5]. Lord Robert Baratheon s'y distingue et la remporte peut-être[4] ;
  • un concours de tir à l'arc[5] ;
  • un concours de lancer de haches[5] ;
  • une course hippique[5] ;
  • divers concours de chants et de mimes, probablement pour les ménestrels et saltimbanques qui animent les festivités[8].

Conséquences

Le couronnement de Lyanna Stark comme reine d'amour et de beauté par le prince Rhaegar constitue l'un des éléments précurseurs de la rébellion de Robert Baratheon quelques mois plus tard[4].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Au début de A Storm of Swords, en l'an 299, ser Jaime Lannister est dans la Garde Royale depuis dix-huit années (cf. A Storm of Swords, Chapitre 05, Tyrion).
  2. La mort de ser Harlan Grandison quelques mois auparavant avait laissé une place vacante dans la Garde Royale (cf. A Storm of Swords, Chapitre 12, Jaime).
  3. Lord Éon Veneur n'est pas mentionné nominalement, mais il est à la tête de la maison Veneur depuis l'an 240 environ (cf. A Feast for Crows, Chapitre 24, Alayne).
  4. Ser Jorah Mormont était alors apparemment le seigneur de la maison Mormont (cf. A Game of Thrones, Chapitre 22, Tyrion), il est donc possible qu'il ait assisté au tournoi.

Références