Rhaegar Targaryen

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Rhaegar)
Aller à : navigation, rechercher
Rhaegar Targaryen
Identité
V.O. Rhaegar Targaryen
Surnom Le Dernier Dragon
Prince Dragon
Apparence
Yeux indigo[N 1]
Cheveux or-argenté
Taille haute stature
Statut
Rang prince héritier
Titre prince de Peyredragon
Naissance 259 (Lestival)
Décès 283 (Gué des Rubis)
Famille
Père Aerys II Targaryen
Mère Rhaella Targaryen
Épouse Elia Martell (280)
Enfants Rhaenys Targaryen (280)
Aegon Targaryen (281)
Blasons
Le prince Rhaegar faisait partie de la maison Targaryen

Né en l'an 259, Rhaegar Targaryen était le fils aîné du roi Aerys II Targaryen et de la reine Rhaella Targaryen. Héritier des Sept Couronnes, il épousa la princesse Elia Martell, avec laquelle il eut deux enfants : Rhaenys et Aegon. En l'an 282, les actions du prince Rhaegar et de son père, Aerys II, provoquent une rébellion, qui leur coûte la vie et provoque la chute de la dynastie Targaryen.

Personnalité

Le prince Rhaegar était un jeune homme solitaire et atteint d'une profonde mélancolie[1]. Celle-ci est généralement attribuée aux circonstances de sa naissance, durant la Tragédie de Lestival[2]. Tout à la fois compétent, réfléchi et scrupuleux, c'était un homme déterminé qui avait un goût immodéré pour l'étude. Selon ser Barristan Selmy, le prince avait une personnalité si secrète qu'aucun de ses contemporains ne pouvait se vanter de le connaître véritablement. Il semble toutefois avoir été très lié à ser Arthur Dayne[1].

Malgré ses compétences martiales, le prince Rhaegar ne prenait aucun plaisir aux joutes et aux combats, qu'il voyait comme des contraintes[2]. Il ne semble avoir eu de réelle passion que pour la musique et son instrument de prédilection était une harpe aux cordes d'argent[3][4][1]. Il partait d'ailleurs souvent seul dans les ruines de Lestival pour composer de nouvelles chansons[2].

Physique

De haute stature, Rhaegar avait les longs cheveux d'or argenté et les yeux d'un indigo soutenu caractéristiques de sa maison[N 1][5]. En tournoi ou au combat, il portait une armure noire dont le plastron était décoré du dragon rouge tricéphale targaryen incrusté de rubis[6]. Le prince passe toujours pour un grand guerrier[7], surtout auprès de son frère Viserys, qui prétend que seule l'Épée du Matin, ser Arthur Dayne, rivalisait avec lui. Il semble toutefois que Viserys, encore jeune à l'époque de la mort de Rhaegar, ait grandement idéalisé son frère[1]. En effet, contrairement à ce que prétend son cadet, Rhaegar n'était ni un champion ni un amateur de tournois[2].

Histoire

Jeunesse

En l'an 259, le roi des Sept Couronnes Aegon V Targaryen réunit ses proches à Lestival, pour fêter la naissance prochaine de son premier arrière-petit-fils, l'enfant du prince Aerys Targaryen et de sa sœur-épouse Rhaella. Cet événement festif tourne néanmoins au désastre[8], et le prince Rhaegar naît au milieu des flammes qui ravagent le palais[9]. Son arrière-grand-oncle Aemon pense que cet événement fait de lui le prince qui fut promis. Rhaegar partage sa conviction durant son enfance[10].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Tragédie de Lestival.

En l'an 262, son grand père Jaehaerys II Targaryen meurt et son père, Aerys II, monte sur le Trône de Fer. En tant que fils aîné, Rhaegar devient l'héritier présomptif du royaume et reçoit le titre de prince de Peyredragon[9].

Dans sa jeunesse, il ne montre que peu de goût pour les armes et les jeux, mais est extrêmement studieux[2][1]. Il apprend à lire très jeune et apprécie la compagnie des mestres qui louent son intelligence, ce qui lui vaut les railleries des chevaliers de la cour qui voient en lui un nouveau Baelor Ier Targaryen. L'une des lectures du prince semble toutefois le décider subitement à devenir un combattant, puisqu'il se présente un matin au maître d'armes du Donjon Rouge, ser Willem Darry, pour débuter avec assiduité cette nouvelle formation[1].

Alors qu'il a huit ans, son père l'emmène à Castral Roc pour assister aux funérailles de lord Tytos Lannister, où la cour demeure pendant presque toute une année[9]. Sans doute en l'an 274[N 2], il fait un séjour à Dorne, et, au retour, il fait étape une quinzaine de jours à La Griffonnière. Là, pendant que lord Armond Connington tente de le gagner à sa cause dans les querelles qui l'opposent à la maison Morrigen, son fils, le jeune Jon, est fasciné par son aura et son charisme, surtout après qu'il eut fait pleurer toutes les dames lors du banquet de bienvenue, au cours duquel il joue sur sa harpe aux cordes d'argent une chanson d'amour et de destin malheureux[4].

Il est écuyer à Port-Réal avec Jon Connington, qui devient son ami[1][11][12]. En l'an 276, il est fait chevalier[9].

Chevalerie et tournois

L'année de son adoubement, le prince Rhaegar Targaryen participe notamment au tournoi de Port-Lannis, où il démonte quelques bannerets et deux frères de lord Tywin Lannister (ser Tygett et Gerion), ainsi que ser Barristan Selmy de la Garde Royale, avant de perdre devant le champion, ser Arthur Dayne de la Garde Royale[9]. Lord Tywin profite de l'occasion pour parler à Aerys II Targaryen de son projet de marier sa fille Cersei à Rhaegar, mais le roi rebute sa Main, en lui rappelant qu'il n'est qu'un simple serviteur à ses yeux[13]. Il n'accepte pas davantage de faire de l'héritier de Tywin, Jaime Lannister, l'écuyer de Rhaegar. Cet honneur est réservé aux fils des favoris d'Aerys II[9], notamment Myles Mouton et Richard Lonbec[1].

En l'an 277, lord Denys Sombrelyn piège le roi Aerys II Targaryen à Sombreval. Le prince Rhaegar Targaryen se joint à l'ost mené par la Main du roi, lord Tywin Lannister, qui assiège Sombreval pour mettre fin au défi. Là, lord Tywin déclare que si Denys Sombrelyn assassine Aerys II, son héritier fera un meilleur roi. Certains mestres pensent que lord Tywin Lannister voulait mener un assaut contre le Donjon Jaune de Sombreval, pour forcer lord Denys Sombrelyn à tuer le roi, ce qui lui aurait permis de couronner le prince Rhaegar Targaryen. Le roi Aerys soupçonne par la suite son héritier et sa Main d'avoir conspiré contre lui.

L'année suivante, Aerys II Targaryen envoie dans les cités libres son cousin, lord Steffon Baratheon d'Accalmie, afin qu'il trouve une épouse d'ascendance valyrienne pour qu'elle épouse son héritier. A cause de ses soupçons, Aerys II ne confie cette mission ni à Rhaegar, ni à Tywin Lannister. Toutefois, la mission est un échec[9].

Rhaegar Targaryen court brillamment quelques rares tournois, dont le tournoi d'Accalmie, où il défait successivement lord Steffon Baratheon, lord Jason Mallister, le prince Oberyn Martell, et le chevalier mystère qui s'avère être Symon Tignac, avant d'être battu dans la joute ultime[2] par ser Barristan Selmy de la Garde Royale[14]. Il ne remporte toutefois aucun tournoi, avant l'an 281[2].

Mariage et paternité

Le prince Rhaegar est fiancé à la princesse Elia Martell de Dorne en l'an 279. L'année suivante, ils se marient dans le Grand Septuaire de Baelor à Port-Réal, lors d'une cérémonie grandiose, à laquelle son père Aerys II Targaryen et son frère, Viserys, n'assistent pas. Les nouveaux époux décident de quitter la capitale et de résider à Peyredragon[N 3][9]. Le prince éprouve de l'attachement pour son épouse, mais probablement pas vraiment d'amour[15]. Dans la forteresse ancestrale des Targaryens, la princesse Elia accouche la même année d'une fille, Rhaenys. Le prince Rhaegar retourne à Port-Réal pour présenter sa fille à la cour. Sa mère, la reine Rhaella Targaryen, étreint chaleureusement l'enfant, mais Aerys II refuse de l'approcher, en prétendant qu'elle sent le Dornien[9]. L'accouchement éprouve profondément Elia Martell qui doit garder le lit plusieurs lunes[4].

Les relations du prince héritier avec son père empirent, à cause des courtisans d'Aerys II Targaryen, qui excitent les soupçons paranoïaques du roi. En médisant du prince, ils s'acquièrent honneurs et pouvoirs, mais sont conscients qu'ils risquent de tout perdre le jour où le prince Rhaegar montera sur le Trône de Fer[16]. Rhaegar est entouré pour sa part de ses anciens écuyers, qu'il a adoubé lui-même : ser Myles Mouton et ser Richard Lonbec. Ses autres amis connus sont ser Arthur Dayne de la Garde Royale, le jeune lord Jon Connington[1] quelques Dorniens et le prince Lewyn Martell, membre de la Garde Royale et oncle de son épouse[16].

Le grand tournoi d’Harrenhal

Sur la fin de l'an 280, ser Oswell Whent de la Garde Royale se rend à Harrenhal, auprès de son frère, lord Walter Whent. Après cette visite, le seigneur de la maison Whent décide d'organiser un grand tournoi pour l'année suivante. D'après certains mestres, lord Whent ne serait qu'un homme de paille, utilisé par le prince Rhaegar pour organiser l'événement à sa place. Au cours de ce tournoi, le prince Rhaegar espèrerait rencontrer les nobles des Sept Couronnes et organiser un Grand Conseil informel pour discuter de la folie de son père et envisager une solution : une abdication forcée ou une régence confiée à son fils.

Le roi Aerys II Targaryen est averti (notamment par le maître des chuchoteurs Varys) de la tenue du grand tournoi d'Harrenhal et des soupçons entourant son organisation. Il décide contre toute attente de s'y rendre[16][17], ce qui semble dissuader Rhaegar de mener à bien ses projets de Grand Conseil[18].

Le quatrième jour des joutes, le roi ordonne au prince de partir à la recherche du mystérieux chevalier d'Aubier rieur, apparemment sans succès[19]. Le lendemain, dernier jour des joutes, le prince triomphe, battant successivement Brandon Stark, lord Yohn Royce, ser Arthur Dayne de la Garde Royale et enfin ser Barristan Selmy de la Garde Royale. Il couronne alors Lyanna Stark reine d'amour et de beauté avec une couronne de roses d'hiver, alors que son épouse est présente[6]. Ce geste est perçu comme une insulte envers sa femme. Les courtisans du roi Aerys II, dont Qarlton Chelsted et Symon Staunton, pensent que Rhaegar cherche à honorer la maison Stark pour s'en faire une alliée. Les frères de lady Stark en revanche le perçoivent comme un affront à leur sœur, et son fiancé, lord Robert Baratheon, préfère réagir avec dérision, mais il en prend secrètement ombrage[16].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Grand tournoi d'Harrenhal.

Au cours de cette même année, le prince Rhaegar Targaryen adoube ser Gregor Clegane[20]. Il aurait adoubé nombre d'autres chevaliers. Être adoubé comme chevalier par le prince de Peyredragon était vu comme un des plus grands honneurs[21]. Quelques temps plus tard, naît le second enfant et premier fils de Rhaegar et Elia, Aegon, à Peyredragon[16]. Peu de temps après cette naissance, Rhaegar confie à son épouse qu'Aegon serait « le prince qui fut promis » et que « sienne est la chanson de la glace et du feu »[N 4][5]. A cause de la comète qui est passée au dessus de Port-Réal au soir de la conception du prince Aegon, son père Rhaegar est désormais convaincu que son fils est le véritable prince qui fut promis[10]. Toutefois, ce second accouchement a failli coûter la vie à Elia Martell et les mestres annoncent qu'elle ne pourra plus porter d'enfant[4].

Au début de l'an 282, le prince Rhaegar réunit ses plus proches amis et confidents et retourne à Harrenhal[16].

La rébellion de Robert Baratheon

En l'an 282, le prince Rhaegar retrouve Lyanna Stark, à quelques lieues d'Harrenhal[16]. D'après la version officielle de l'histoire, le prince Rhaegar aurait enlevé Lyanna Stark[22] avant de la violer[23][24], toutefois, d'autres versions de l'histoire supposent qu'il en ait été sincèrement épris et qu'ils se soient enfuis ensemble[25][26][17][27]. Cet enlèvement est l'un des principaux événements déclencheurs de la rébellion de Robert Baratheon[22].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rébellion de Robert Baratheon.

Au début de celle-ci, le prince Rhaegar est introuvable[22]. Il laisse finalement Lyanna dans un édifice, qu'il aurait appelé la tour de la Joie en compagnie de trois membres de la Garde Royale[28]. Il ne réapparait que tardivement, après la bataille des Cloches, alors que la situation commence à s'équilibrer entre les deux factions[22]. Après avoir convaincu son père de ravaler son orgueil et de faire appel à lord Tywin Lannister, il lève de nouvelles troupes dans les terres de la Couronne. Trop occupé par le commandement des troupes, Rhaegar ne remarque pas les manœuvres de son père et de la Guilde des Alchimistes, qui piège l'ensemble de la capitale avec du feu grégeois[29]. Son ost est bientôt renforcé par dix mille piques dorniennes et se retrouve fort de quarante mille hommes, dont quatre mille chevaliers[22]. Le prince Rhaegar laisse Jaime Lannister de la Garde Royale à Port-Réal auprès de son père, pour garantir la fidélité de lord Tywin. Il s'en excuse auprès du jeune chevalier le jour de son départ avec Jonothor Darry et Barristan Selmy et promet à Jaime de convoquer un Grand Conseil pour résoudre les problèmes posés par la folie d'Aerys II[18].

Le prince mène son armée sur la route Royale, en direction du Trident pour affronter les rebelles[22]. Au cours de la bataille du Trident, le prince Rhaegar s'engage sur le gué dans un duel avec Robert Baratheon[22]. Rhaegar inflige une blessure de Robert[23], mais celui-ci parvient à percer le plastron de rubis de son adversaire avec son marteau de guerre[22]. Le prince meurt, « en murmurant le nom d'une femme aimée »[25][5]. Son corps tombe dans le fleuve[30], alors qu'autour de lui, les hommes des deux camps se précipitent dans l'eau pour récupérer les rubis. Sa mort sonne la fin de la bataille et la déroute de l'armée loyaliste[22]. Le corps de Rhaegar est probablement incinéré, selon la coutume des Targaryen[31]. Toutefois, Jaime Lannister pense que son corps a été dévoré par les corbeaux[18].

La suite des événements amène la mort de ses deux enfants et de son épouse lors du sac de Port-Réal[25], et la découverte par Eddard Stark de Lyanna mourante à la tour de la Joie sous la garde de trois membres de la Garde Royale[28].

Son frère Viserys et sa sœur Daenerys chérissent toujours son souvenir[25], pensant qu'il est mort pour la femme qu'il aimait[26]. Le nouveau roi des Sept Couronnes Robert Baratheon ne lui pardonne pas, même quinze ans après[23][32]. Rhaegar semble jouir encore d'une bonne réputation dans les Sept Couronnes[21].

Voir aussi

Articles de l'encyclopédie

Les approfondissements de La Garde de Nuit

Icone star.png "De la parenté de Jon Snow", article de blog écrit par Evrach.

Notes et références

Notes

  1. 1,0 et 1,1 Quinze ans après la mort du prince Rhaegar, la reine Cersei Lannister croit se souvenir qu'il avait les yeux violets (cf. A Feast for Crows, Chapitre 18, Cersei et A Feast for Crows, Chapitre 25, Cersei), mais il peut s'agir d'un faux souvenir.
  2. Le prince est alors jeune (il aurait eu quinze ans selon cette hypothèse) et Jon Connington est encore plus jeune, (il aurait eu onze ou douze ans selon cette hypothèse toujours), tous deux sont encore de jeunes garçons (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 62, Le griffon ressuscité). Par ailleurs, le séjour du prince Rhaegar à Dorne suit probablement le voyage des Martell à Castral Roc, et préfigure probablement les premières avances des Martell pour le futur mariage du prince héritier avec la princesse Elia Martell qui aura lieu en l'an 278.
  3. L'installation du couple princier à Peyredragon a laissé penser que les tensions entre le roi des Sept Couronnes Aerys II et son héritier Rhaegar étaient arrivées à leur paroxysme : certains pensent que le prince veut déposer son père pour s'emparer du Trône de Fer, alors que d'autres croient qu'Aerys II veut déshériter Rhaegar au profit de son second-né, Viserys (cf. Les origines de la saga, Aerys II).
  4. Des années plus tard, sa sœur Daenerys a une vision de cette scène, alors qu'elle erre dans l'hôtel des Nonmourants de Qarth. Elle croise alors le regard de celui qu'elle n'a pas immédiatement reconnu être son frère, lequel semble alors ajouter à son intention : « Il doit y en avoir cependant une autre. Le dragon a trois têtes » (cf. A Clash of Kings, Chapitre 49, Daenerys).

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7 et 1,8 A Storm of Swords, Chapitre 09, Daenerys.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5 et 2,6 A Storm of Swords, Chapitre 43, Daenerys.
  3. A Clash of Kings, Chapitre 64, Daenerys.
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 A Dance with Dragons, Chapitre 62, Le griffon ressuscité.
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 A Clash of Kings, Chapitre 49, Daenerys.
  6. 6,0 et 6,1 A Game of Thrones, Chapitre 59, Eddard.
  7. A Game of Thrones, Chapitre 47, Daenerys.
  8. Les origines de la saga, Aegon V.
  9. 9,0, 9,1, 9,2, 9,3, 9,4, 9,5, 9,6, 9,7 et 9,8 Les origines de la saga, Aerys II.
  10. 10,0 et 10,1 A Feast for Crows, Chapitre 36, Samwell.
  11. A Feast for Crows, Chapitre 28, Jaime.
  12. A Dance with Dragons, Chapitre 23, Tyrion.
  13. A Feast for Crows, Chapitre 25, Cersei.
  14. A Storm of Swords, Chapitre 68, Jaime.
  15. A Dance with Dragons, Chapitre 24, Daenerys.
  16. 16,0, 16,1, 16,2, 16,3, 16,4, 16,5 et 16,6 Les origines de la saga, L'année du Printemps Trompeur.
  17. 17,0 et 17,1 A Dance with Dragons, Chapitre 68, Le briseur de roi.
  18. 18,0, 18,1 et 18,2 A Feast for Crows, Chapitre 09, Jaime.
  19. A Storm of Swords, Chapitre 25, Bran.
  20. A Game of Thrones, Chapitre 30, Sansa.
  21. 21,0 et 21,1 A Storm of Swords, Chapitre 24, Daenerys.
  22. 22,0, 22,1, 22,2, 22,3, 22,4, 22,5, 22,6, 22,7 et 22,8 Les origines de la saga, La rébellion de Robert.
  23. 23,0, 23,1 et 23,2 A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard.
  24. A Game of Thrones, Chapitre 67, Bran.
  25. 25,0, 25,1, 25,2 et 25,3 A Game of Thrones, Chapitre 04, Daenerys.
  26. 26,0 et 26,1 A Game of Thrones, Chapitre 65, Daenerys.
  27. A Feast for Crows, Chapitre 32, Brienne.
  28. 28,0 et 28,1 A Game of Thrones, Chapitre 40, Eddard.
  29. A Storm of Swords, Chapitre 38, Jaime.
  30. A Game of Thrones, Chapitre 05, Eddard.
  31. So Spake Martin du 27 juil. 2008 : (en) "Asshai.com Forum Chat" sur www.westeros.org.
  32. A Game of Thrones, Chapitre 34, Eddard.