Heure du Loup

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Stark

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


V.O. : Hour of the Wolf

L'Heure du Loup est une courte période historique d'environ sept jours en l'an 131, pendant laquelle lord Cregan Stark s'empare de Port-Réal et y fait régner sa loi, grâce à la menace de son armée. Cette période marque la fin de la de la guerre de succession connue sous le nom de Danse des Dragons et inaugure la régence d'Aegon III.

Ce nom est certainement une référence à l'heure du loup, l'heure la plus sombre de la nuit avant l'aube.

Contexte[modifier]

Au cours de la guerre de succession connue sous le nom de Danse des Dragons, lord Cregan Stark et ses vassaux nordiens prennent les armes contre le prétendant Aegon II Targaryen. Il conclut en l'an 129 le « Pacte de la Glace et du Feu » avec l'émissaire de la prétendante Rhaenyra Targaryen, qui lui permet d'espérer un mariage entre Stark et Targaryen[1]. Toutefois, lord Cregan doit préparer l'hiver qui s'annonce et il peine à rassembler ses troupes. Il intervient donc tardivement dans le conflit, alors que la reine Rhaenyra est déjà morte. Cependant, elle laisse un fils, le prince Aegon, prisonnier d'Aegon II, au nom duquel ses partisans peuvent continuer le combat. Les Nordiens n'entendent pas rebrousser chemin : ils ont suivi lord Cregan, appâtés par des perspectives de guerre, de pillages, d'aventures[N 1]. Cette ultime perspective de bataille est perçue comme une aubaine pour tous ceux qui accompagnent lord Cregan : soit ils se couvrent de gloire et de richesse dans le Sud, soit ils y trouvent une mort glorieuse au combat[2].

Cependant, les Nordiens arrivent trop tard : la bataille de la route Royale, opposant les Orageois de Borros Baratheon, derniers défenseurs de Port-Réal, aux seigneurs riverains de Kermit Tully, partisans d'Aegon le Jeune, fils de Rhaenyra, se fait sans eux, et se conclut sur la victoire des seconds[3]. Lord Cregan Stark et son ost poursuivent leur progression le long de la route Royale sans être inquiétés. Lorsqu'ils arrivent enfin à Port-Réal, Aegon II est mort empoisonné et la cité s'est déjà rendue devant l'armée des seigneurs riverains, menée par les Gars.[2][4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : mort mystérieuse d'Aegon II Targaryen.

Cregan Stark arrive en pleine Aube Trompeuse, et vient doucher, par son bellicisme, l'enthousiasme général.

Déroulement[modifier]

Lord Cregan Stark fait entrer son armée dans la ville et en prend le contrôle. Il compte poursuivre les hostilités en exerçant des représailles contre les principaux soutiens d'Aegon II (Lannister, Hightower et Baratheon) au nom du nouveau roi, le fils de Rhaenyra, Aegon III. Toutefois, le conseil restreint l'a pris de vitesse : lord Corlys Velaryon a envoyé des émissaires à Castral-Roc, Villevieille et Accalmie afin de négocier la paix. Le Trône de Fer a engagé sa parole : si les termes de la paix sont rejetés, la guerre pourra continuer. En revanche, s'ils sont acceptés, attaquer les anciens partisans d'Aegon II serait considéré comme un parjure et une rupture de la paix du roi. Lord Cregan Stark doit donc attendre les réponses. L'attente dure six jours, pendant lesquels lord Cregan Stark tient la cour en respect grâce à son armée. La paix est finalement acceptée, empêchant lord Cregan de poursuivre les hostilités.

Lord Cregan entend malgré tout rendre justice, en condamnant ceux qui se sont rendu coupable ou qui ont laisser commettre le régicide d'Aegon II Targaryen[N 2]. Lord Cregan fait arrêter vingt-deux proches d'Aegon II. Intimidant le jeune roi Aegon III, il se fait nommer Main du Roi et préside les procès.

Il condamne dix-neuf hommes à rejoindre le Mur et à servir dans la Garde de Nuit, dont ser Perkin la Puce. Deux autres préfèrent être exécutés : ser Gyles Belgrave de la Garde Royale et le maître des chuchoteurs, lord Larys Fort d'Harrenhal. Un seul échappe au procès : lord Corlys Velaryon. Ses petites-filles, Baela et Rhaena, interviennent auprès de leur demi-frère, Aegon III, afin qu'il lui restitue ses charges et ses titres. Alysanne Nerbosc accepte ensuite de se marier avec lord Cregan en échange de l'application de l'édit.

Conséquence[modifier]

Le lendemain des exécutions, lord Cregan Stark démissionne de son poste de Main et retourne dans le Nord avec sa nouvelle épouse[2]. Bien qu'il ait reçu de nombreuses récompenses pour son soutien à Aegon III, il n'obtient toutefois pas le mariage avec une Targaryen qui lui avait été promis par le « Pacte de la Glace et du Feu »[1]. De nombreux Nordiens demeurent dans le Sud, où ils épousent des veuves du Conflans ou deviennent mercenaires, épées-jurées ou hors-la-loi[2].

Un collège de régents est nommé afin d'assurer la régence d'Aegon III Targaryen.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Régence d'Aegon III.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Pour les Nordiens, l'hiver est une période particulièrement difficile : ils doivent économiser leurs réserves de nourriture, déjà peu abondantes en été, afin de subsister pendant des hivers qui durent parfois plusieurs années. Une tradition s'est développée au fil des siècles dans le Nord : les vieillards et les infirmes prétendent partir à la chasse, pour mourir en forêt, laissant un peu plus de nourriture aux plus jeunes (cf. Les origines de la saga, La Longue Nuit).
  2. Cregan Stark s'est rebellé contre Aegon II, qu'il ne considérait pas comme son roi. Toutefois, s'il est noble de tuer un adversaire en combat singulier ou sur le champ de bataille, il est déshonorant d'utiliser le poison pour l'assassiner. En outre, celui ou ceux qui ont assassiné Aegon II étaient censés lui être loyaux, il s'agit donc de l'un des pires crimes possibles aux yeux des Nordiens (cf. Les origines de la saga, Le Nord). Il n'est donc pas surprenant que lord Cregan Stark, déjà passablement irrité par l'échec de ses projets guerriers, ait décidé de rendre justice à Aegon II.

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Les origines de la saga, Les seigneurs de Winterfell.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Les origines de la saga, Aegon III.
  3. Les origines de la saga, Aegon II.
  4. Fire and Blood : L'Après-guerre – L'Heure du Loup.