Hoster Tully

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Hoster Tully
Identité
V.O. Hoster Tully
Apparence
Yeux bleus
Cheveux blancs
Statut
Rang lord
Titres seigneur de la maison Tully
sire de Vivesaigues
seigneur suzerain du Conflans
Naissance vers 240
Décès 299 (Vivesaigues)
Famille
Épouse Minisa Whent
Enfants deux fils morts enfants
Catelyn Stark (264)
Lysa Arryn (266)
Edmure Tully (vers 270)
un fils mort-né
Blasons
Lord Hoster dirige la maison Tully
Suzerain du Conflans et sire de Vivesaigues
◄ Inconnu Edmure Tully

Né vers l'an 240[N 1], lord Hoster Tully est le seigneur de la maison Tully de Vivesaigues et le suzerain du Conflans depuis une trentaine d'années[1]. Il fut marié à feu lady Minisa Whent[2] de laquelle il a eu deux fils morts au berceau[3], puis deux filles Catelyn et Lysa, et enfin un fils, Edmure. Alors qu'il fut un homme de stature imposante et corpulent, il est désormais considérablement amaigri par la maladie et décharné. Ses cheveux autrefois bruns sont devenus blancs et il arbore un visage ravagé par la souffrance et l'âge[2]. C'est un homme opiniâtre, fier, dévoué à l'extrême et d'excellent conseil dans les situations de crise[4][5]. Perspicace, il connaît bien ses territoires ainsi que ses bannerets et se défie notamment de lord Walder Frey[6]. Vieux et malade depuis quelques années, ce qui le force à rester alité, il est atteint de terribles crises de maux de ventre. Ceci lui est d'autant plus pénible qu'il fut un homme très actif, aimant à voyager[5]. Il voue une rancune tenace à son frère, ser Brynden Tully, qui, contrairement aux vœux de son aîné, a toujours refusé de se marier[2]. Malgré ces différends, une affection profonde lie toutefois les deux hommes[7]. Parfois contemplatif, lord Hoster a une passion pour les rivières et les paysages de ses domaines[8].

Avant AGOT[modifier]

Vers l'an 258, Hoster et son frère Brynden participent à la guerre des Rois à Neuf Sous. Il s'y lie avec le père de Petyr Baelish, petit noble vassal des Arryn[9]. Suite à cette amitié, Hoster accueille le jeune Petyr comme pupille à Vivesaigues et l'élève avec ses propres enfants[10]. Parmi ceux-ci, lord Hoster semble avoir un faible pour Catelyn, qu'il surnomme « Chaton » et à qui il demande de guetter son retour depuis les murs du château chaque fois qu'il part à la chasse, à un tournoi ou en guerre[11]. C'est d'ailleurs sa fille aînée qu'il emmène lors de ses tournées dans ses domaines et ils ont pour habitude de séjourner à l'auberge du carrefour[5]. Père attentif, bien que souvent absent, lord Hoster apprend à Catelyn à monter à cheval[2].

Lord Hoster est très marqué par la mort prématurée de son épouse, décédée en donnant naissance à un fils qui ne lui survit pas. Ce deuil lui retire peu à peu toute vitalité et lady Minisa n'a cessé, dès lors, de lui manquer[7][3]. Il reçoit vers cette époque la demande de lord Andros Brax de marier l'un des fils de ce dernier avec une de ses filles, mais cette demande reste sans suite[12]. Toutefois, quelques années avant la rébellion de Robert Baratheon, lord Hoster réussit à organiser les futurs mariages de ses filles. En l'an 276, il convient avec lord Rickard Stark de marier son héritier Brandon à Catelyn (aussi met-il fin à l'amourette que le jeune Petyr avait cru pouvoir vivre avec Catelyn en interdisant à cette dernière de le voir et en le renvoyant dans ses terres[13]), puis avec lord Tywin Lannister de marier son fils Jaime à Lysa[14]. Refusant pour Edmure la main d'une des filles de lord Walder Frey[15], il propose au prince Doran Martell de l'unir à la fille de ce dernier, Arianne[16]. Mais l'année du printemps trompeur est fatale à ses plans, puisque Jaime entre dans la Garde Royale et que, peu après, Brandon et son père meurent, assassinés par le roi Aerys II Targaryen. Lorsqu'il apprend dans quelles circonstances le jeune Brandon a rejoint Port-Réal, lord Hoster, furieux, le traite de « vaillant crétin »[17]. Lord Tywin lui propose de marier Lysa à Tyrion à la place de Jaime, mais lord Hoster repousse cette offre avec mépris, disant qu'il voulait d'un homme entier pour sa fille[18].

Lors du déclenchement de la rébellion de Robert Baratheon, le nouveau lord Eddard Stark se propose de s'unir à Catelyn en l'échange de l'appui des Tully. Ce soutien semble avoir été relativement modéré jusqu'à la bataille des Cloches (au cours de laquelle lord Hoster est grièvement blessé par lord Jon Connington[19]). La mort au cours de cette bataille de ser Denys Arryn, héritier présomptif de lord Jon Arryn, pousse en effet ce dernier à accepter son mariage avec Lysa. Lord Hoster participe ensuite activement à la rébellion, n'hésitant pas à se retourner contre ses propres vassaux demeurés loyalistes[20].

Icone loupe.png Voir article détaillé : rébellion de Robert Baratheon.

Lord Hoster entretient des relations difficiles avec son frère cadet Brynden Tully. Lors d'une dispute, il le traite de « mouton noir » de la famille, lui donnant ainsi l'idée de son surnom[N 2][21]). Depuis la mort de leur père vers l'an 270, il tente de le marier à plusieurs reprises, d'abord avec Bethany Redwyne, puis avec une fille de lord Bracken, et enfin avec une Frey, mais sans succès. Depuis, il refuse de revoir Brynden[2] et ce dernier rejoint le service de lord Jon Arryn peu après son mariage avec Lysa, devenant le Chevalier de la Porte[21].

En vieillissant, lord Hoster est de plus en plus malade, torturé par d'atroces maux de ventre que le vinsonge et le lait de pavot administrés par mestre Vyman soulagent à peine. Il quitte de moins en moins son lit, qu'il aime à faire porter sur la terrasse de sa chambre, laquelle donne à l'est, sur le confluent de la Ruffurque et de la Culbute. Il demande à Edmure de ne pas révéler son état, y compris à ses filles, car il craint que cette nouvelle n'incite les Lannister à tenter d'en profiter[2].

Dans AGOT[modifier]

Alors que se déroulent les premiers pillages dans le Conflans, lord Hoster Tully ordonne à son fils et à ses vassaux de demander réparation à la Couronne pour les exactions supposées de ser Gregor Clegane plutôt que de se faire justice eux-mêmes[22].

Après le déclenchement de la guerre des Cinq Rois, il assiste depuis Vivesaigues aux défaites successives des armées du Conflans contre les forces des Lannister. Il retrouve un regain d'énergie lors de la bataille des Camps qui rompt le siège de sa forteresse[2].

Dans ACOK[modifier]

L'état de santé de lord Hoster empire, et pousse son fils à assumer les charges de seigneur de Vivesaigues. Dans ses discussions avec lady Catelyn, son esprit divague de plus en plus. Il semble qu'il souhaite rencontrer à nouveau sa fille, lady Lysa pour lui demander pardon pour une faute qu'il aurait commise à son égard[7]. Lorsque Catelyn vient lui faire ses adieux avant de partir pour le Bief, il ne la reconnaît pas et la confond avec son épouse Minisa[23].

Dans ASOS[modifier]

Après son retour, lady Catelyn est consignée dans les appartements de lord Hoster pour avoir fait évader ser Jaime Lannister. La présence de son père l'apaise un peu, même s'il n'est plus conscient, et elle le veille avec dévotion. Les soins de mestre Vyman se réduisent désormais à l'administration de plus en plus fréquente de lait de pavot. Durant l'une de ses phases délirantes, le vieux seigneur demande pardon à une certaine « Chanvrine », que personne ne connaît à Vivesaigues. Il évoque du sang, des enfants légitimes qu'elle pourra avoir plus tard... Catelyn en vient à soupçonner qu'il évoque sa sœur, lady Lysa Arryn, qui aurait été enceinte avant son mariage avec lord Jon Arryn mais qui aurait fait une fausse couche. C'est contre le mariage de sa fille, désormais réputée féconde mais souillée, que lord Hoster aurait négocié le ralliement des armées Tully au noble lord Arryn et à la rébellion de Robert Baratheon. L'état de santé de lord Hoster se dégradant considérablement, lady Stark écrit une lettre à sa cadette où elle la prie de se rendre au chevet de leur père pour lui pardonner ou de lui écrire tout au moins une lettre qui lui permettrait de mourir en paix[8]. Après des semaines d'un affaiblissement lent et progressif[15], lord Hoster meurt des suites de sa longue maladie, en murmurant une dernière fois « Chanvrine ». Ses funérailles se déroulent selon les rites funéraires traditionnels des Tully : revêtu de son armure, son corps est déposé dans une barque funéraire à la voile ornée aux couleurs de sa maison ; la barque est ensuite poussée dans l'eau de la Culbute depuis la tour d'Aigues par sept nobles de haut rang (son suzerain, le roi Robb Stark, lord Jonos Bracken, lord Tytos Nerbosc, lord Karyl Vance, lord Jason Mallister, ser Marq Piper et Lothar Frey) en l'honneur des sept faces divines ; enfin, du haut de la terrasse seigneuriale, son fils et successeur, lord Edmure Tully, tente d'enflammer la barque par le tir d'une flèche enflammée. Ses trois tentatives sont un échec et c'est ser Brynden Tully qui embrase l'esquif, permettant à lord Hoster de rejoindre ses ancêtres dans le lit de la Ruffurque[1].

Lysa Arryn révélera plus tard à Sansa que Lord Hoster Tully lui avait donné du thé de chanvrine pour avorter, on peut y voir un lien avec la "chanvrine" qu'il réclamait sans cesse et qui a pu être interprété à tort comme un prénom par Catelyn lorsqu'elle se trouvait à son chevet[24]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Cf. succession des seigneurs de la maison Tully.
  2. Jeu de mot intraduisible sur "blackfish", « poisson noir » en anglais, qui est traduit par « silure » pour préserver le clin d'œil à la truite des armoiries des Tully (cf. A Game of Thrones, Chapitre 35, Catelyn).

Références[modifier]