Brynden Tully

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Brynden Tully
Image by Amok©

Identité
V.O. Brynden Tully, "the Blackfish"
Surnom le Silure
Apparence
Yeux bleus
Cheveux auburn (désormais gris)
Statut
Rang chevalier
Titres chevalier de la Porte
gouverneur des Marches du Midi (ASOS)
Naissance vers 245
Blasons
Brynden fait partie de la maison Tully Blason personnel du Silure Ser Brynden est au service de la maison Arryn

Né vers l'an 245[N 1], ser Brynden Tully, dit le Silure, est le frère cadet (de cinq ans[1]) du sire de Vivesaigues, lord Hoster Tully, et donc l'oncle de Catelyn Stark et de Lysa Arryn. C'est un homme grand dont les cheveux autrefois auburn sont devenus gris, aux yeux bleus, aux traits burinés et aux sourcils broussailleux[2]. Osseux et rasé de près, son teint est hâlé[1]. Sa voix est rauque et voilée[2]. Une dispute violente avec son frère est à l'origine de son surnom et de ses armes. En effet, lorsque lord Hoster le traite de « mouton noir » de la famille, Brynden déclare alors que, les armes des Tully étant la truite, il ne peut être un « mouton noir », mais plutôt un « poisson noir »[N 2]. Il décide alors de s'approprier le surnom et d'en faire son blason personnel[2][3]. Il ne s'est jamais marié malgré l'insistance de son frère aîné et n’a donc pas de descendance. Il affecte une grande précision dans ses gestes[1].

C'est un homme déterminé, perspicace, et un fin tacticien qui agit selon ce qu'il juge bon sans se soucier outre mesure des convenances sociales[4]. Très humain et empathique, ser Brynden sait écouter les autres, son frère excepté[2]. Cependant, malgré leurs différends, ser Brynden aime profondément son aîné[1].

Avant AGOT[modifier]

Brynden Tully a été, avec lord Norbert Vance, l'écuyer de lord Darry dans sa jeunesse[5]. Il s'est ensuite forgé une solide réputation de combattant durant la guerre des Rois à Neuf Sous, où il combat aux côtés de son frère aîné Hoster. Ce dernier tente ensuite de le marier à plusieurs reprises, d'abord avec Bethany Redwyne, puis avec une fille de lord Bracken, et enfin avec une Frey, mais sans succès. Depuis, Hoster refuse de le revoir, ce dont Brynden est attristé[6]. Avant même cette rupture, il semble que les frères soient fréquemment et violemment entrés en conflit. Ser Brynden est un oncle affectueux et aimant, et les enfants de lord Hoster en font leur confident et leur interlocuteur privilégié, le jeune Petyr Baelish lui-même le sollicite souvent. Au moment du mariage de sa nièce Lysa avec lord Jon Arryn, il entre au service de ce dernier, à la grande colère de lord Hoster[2]. Il tient pour les Arryn la Porte Sanglante, avec le titre de Chevalier de la Porte[N 3].

Dans AGOT[modifier]

A l'arrivée de sa nièce Catelyn, amenant prisonnier Tyrion Lannister, ser Brynden Tully l'accueille à la Porte Sanglante et l'escorte jusqu'aux Eyrié,en l'informant de la situation dans le Val : le malaise causé par la nomination de ser Jaime Lannister gouverneur de l'Est, les prétendants de lady Lysa, le caractère faible et pleurnichard de son fils Robert, et la peur que Lysa éprouve à l'idée d'affronter les Lannister[2].

Aux Eyrié, ser Brynden s'impatiente. Les nouvelles du Conflans sont mauvaises : lord Hoster Tully semble de plus en plus malade, et son fils Edmure tente de réunir ses troupes pour faire face à la menace Lannister. Ser Brynden demande à lady Lysa mille hommes pour aller au secours de Vivesaigues, mais elle refuse d'accorder ce renfort. Irrité, ser Brynden est sur le départ, mais lady Catelyn lui propose de l'accompagner plutôt vers Blancport, pour retrouver son fils et l'armée du Nord. Elle lui promet qu'il aura alors ses mille épées et il accepte de la suivre. Après l'épisode du duel judiciaire qui amène la libération de Tyrion, il accompagne donc sa nièce et ser Rodrik Cassel vers Blancport via Goëville[7]. De là, ser Rodrik continue vers Winterfell, et ser Brynden et lady Catelyn, escortés par le ban Manderly, rejoignent l'armée nordienne à Moat Cailin, où Robb accueille chaleureusement son oncle[8] qui se voit confier le commandement de l'avant-garde[9]. Lors de l'approche de Vivesaigues, ses trois cents éclaireurs parviennent à préserver l'effet de surprise en empêchant toute nouvelle de leur marche d'arriver à ser Jaime Lannister. Ser Brynden est en outre un stratège et un conseiller avisé : il recommande à Robb de jouer sur l'impétuosité de Jaime en l'attirant dans un piège. Robb suit ses conseils et remporte ainsi la victoire du Bois-aux-Murmures[10]. Ses éclaireurs démontrent encore leur valeur à la bataille des Camps en éliminant les sentinelles gardant le camp Lannister[11].

Après la levée du siège de Vivesaigues, ser Brynden participe au conseil qui réunit les seigneurs du Nord et du Conflans. Il s'y élève contre les pourparlers que sa nièce Catelyn propose de mener avec les Lannister. C'est à l'issue de ce conseil que Robb Stark est proclamé roi du Nord[6].

Dans ACOK[modifier]

À Vivesaigues, ser Brynden Tully se réconcilie avec son frère mourant. Il continue à mener des opérations de reconnaissance, d'où il ramène au roi du Nord Robb Stark des nouvelles des opérations de guérilla menées par lord Béric Dondarrion et Thoros de Myr contre les forces Lannister (dont la destruction des troupes de ser Burton Crakehall), mais aussi des destructions opérées par les troupes de lord Tywin (notamment à Corneilla, Darry et La Haye-Pierre) et du rassemblement d'une nouvelle armée Lannister à Castral Roc, sous les ordres de ser Stafford Lannister[1]. Lorsque le roi Robb part attaquer les terres de l'Ouest, il l'accompagne, le commandement des éclaireurs de Vivesaigues étant alors confié à Martyn Rivers[12]. Le plan de ser Brynden et de son royal neveu est d'attirer ainsi à l'ouest l'armée de lord Tywin Lannister. Celle-ci est plus forte que leurs troupes, mais moins rapide. En se dérobant à ses coups, le Jeune Loup escompte la tourner et se retrouver sur la route de l'Or entre elle et le Conflans, dans un site favorable à leur défense. Soit lord Tywin prendra alors le risque d'une bataille en terrain défavorable, soit il sera bloqué dans ses terres sans pouvoir se porter au secours de Port-Réal, attaqué au même moment par le roi Stannis[4].

La stratégie se révèle initialement efficace ; grâce à la victoire de Croixbœuf, les terres de l'Ouest s'ouvrent à l'armée Stark. Après plusieurs semaines de pillages, ils sont contraints de rentrer à Vivesaigues, ser Edmure ayant involontairement mis à bas leurs projets en bloquant l'armée de lord Tywin lors des batailles des gués de la Ruffurque qu'il a menées sans en avoir averti son souverain[4].

Dans ASOS[modifier]

De retour à Vivesaigues avec l'ost du roi Robb, ser Brynden Tully se tient sur l'estrade durant l'assemblée convoquée par le souverain. Lorsque lady Catelyn Stark est menée devant son fils - et alors qu'elle affronte les regards hostiles de ses bannerets pour avoir libéré ser Jaime Lannister - Brynden bondit au bas de l'estrade pour l'embrasser et lui témoigner son affection. Après le départ des bannerets, il assiste aux présentations des membres de la maison Ouestrelin - Robb ayant épousé Jeyne Ouestrelin après la prise de Falaise - à sa nièce. Après leur départ, Robb et les Tully demeurent ensemble pour une réunion privée. Il suggère ensuite au roi, à lady Catelyn et à ser Edmure de se réunir dans la chambre des audiences privées afin d'y fuir les oreilles indiscrètes. Il y interrompt les fanfaronnades de son neveu au sujet de sa victoire au Moulin-de-Pierre et lui demande de remercier le souverain qui lui a épargné l'opprobre public en faisant mine de le féliciter pour une initiative qui s'est révélée catastrophique pour les forces Stark. De son propre aveu, il aurait été plutôt tenté de fustiger la bêtise de son neveu et lui rappelle que son rôle consistait à tenir la forteresse. Brynden et Robb lui révèlent alors qu'il a ruiné leur plan initial qui était d'attirer les fantassins Lannister sur la route de l'Or, à un endroit où la cavalerie des forces Stark et Tully aurait été en position de force. Si lord Tywin avait choisi l'attentisme, les terres de l'Ouest auraient pu être soumises au pillage en attendant que le roi Stannis prenne Port-Réal et qu'un accord de paix puisse être conclu. En immobilisant les troupes Lannister sur la Ruffurque, Edmure lui a offert un délai lui permettant d'obtenir des informations sur les mouvements de troupes à l'est et de faire la jonction avec les armées Tyrell pour prendre les forces de Stannis à revers[4].

Durant l'audience privée avec le roi Robb qui suit la découverte de l'assassinat de Willem Lannister et Tion Frey par lord Rickard Karstark et ses complices, ser Brynden informe le souverain de la désertion des troupes Karstark qui se sont lancées, sur l'ordre de leur seigneur, à la poursuite de ser Jaime Lannister. Il balaye la proposition d'Edmure - qui souhaite dissimuler la mort des écuyers aux Lannister et aux Frey pour ne pas s'attirer leur hostilité - en lui rétorquant que les fuyards répandront rapidement la nouvelle. Il avertit ensuite le roi qu'il n'a rien à attendre de Lysa Arryn et qu'elle ne s'engagera pas dans le conflit. Il est également conscient que l'exécution pour trahison de lord Karstark ne lui vaudra aucune reconnaissance de la part des Frey et des Lannister. Le jour même de la décapitation de lord Rickard, ser Brynden part, avec une centaine de soldats, en quête des déserteurs mais sans espoir d'en rattraper beaucoup[13].

La mort de son frère, lord Hoster, le ramène à Vivesaigues. Lors des funérailles accomplies selon les rites traditionnels de la maison Tully, il tire la flèche enflammée qui embrase la barque funéraire, son neveu, lord Edmure, ayant par trois fois échoué à l'atteindre[14]. Lorsque le roi Robb se rend avec son ost aux noces de lord Edmure Tully et de Roslin Frey aux Jumeaux avant de regagner le Nord, ser Brynden Tully est chargé de la défense du fief de sa maison et reçoit le titre - créé pour l'occasion - de gouverneur des Marches du Midi. Il est également tenu de veiller sur la jeune épouse du roi, Jeyne Ouestrelin, lady Catelyn ayant jugé plus sage de ne pas l'emmener aux Jumeaux afin de ne pas froisser lord Walder Frey[15]. Au lendemain des Noces Pourpres, ser Brynden est frappé d'indignité, à l'instar de son neveu Edmure, par un décret portant la signature du nouveau monarque, le roi Tommen Baratheon. Ils sont en effet accusés de rébellion ouverte contre leur souverain légitime[16].

Dans AFFC[modifier]

Ser Brynden refuse d'abandonner la cause du roi Robb Stark même après les Noces Pourpres. Il tient Vivesaigues au nom de la maison Stark et refuse de livrer lady Jeyne Ouestrelin, la veuve de son souverain. En prévision du siège de la forteresse, il y fait apporter tous les vivres disponibles dans un large périmètre et en expulse les bouches inutiles, ce qui le rend apte à tenir contre les forces de la maison Frey. Lorsque ser Ryman Frey menace de pendre son neveu, lord Edmure Tully, ser Brynden ne cède pas au chantage[17]. Après avoir eu avec lui un entretien infructueux, ser Jaime Lannister décide de libérer lord Edmure et de le faire entrer dans le château, à charge pour lui de convaincre son oncle de se rendre. Ser Brynden fait alors mine d'obtempérer[5]. Lors de la reddition de Vivesaigues, ser Brynden Tully arrive à s'échapper en traversant les douves à la nage. Sa destination est encore inconnue mais Jaime pense qu'il va tenter de poursuivre sa lutte contre le Trône de Fer. Puisqu'il a eu le temps de s'entretenir avec lord Edmure, il connaît probablement le nom de l'héritier désigné par Robb. Le chevalier est poursuivi le long de la Ruffurque par les éclaireurs de ser Addam Marpheux au sud et par ser Dermot au nord[18][N 4].

Dans ADWD[modifier]

Lorsqu'il intervient pour mettre fin à l'interminable siège de Corneilla par les Bracken, ser Jaime Lannister demande successivement à lord Jonos Bracken, puis à lord Tytos Nerbosc s'ils savent où est ser Brynden, mais aucun des deux ne peut le renseigner (même si le premier confesse avoir de l'affection pour le Silure)[19].

Dans la série télévisée[modifier]

Icone serieTV.png Brynden Tully est interprété par l'acteur Clive Russell dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Cf. les calculs et estimations sur ce topic de La Garde de Nuit.
  2. Black fish en version originale, donnant Blackfish pour le surnom, traduit par « silure » (cf. : silure sur fr.wikipedia.org) par Jean Sola afin de préserver le contexte, blackfish étant polysémique (cf. blackfish sur en.wikipedia.org).
  3. Savoir si ce titre revêt un caractère strictement militaire ou si ser Brynden doit être considéré comme le chevalier fieffé de la Porte Sanglante demeure incertain.
  4. Plusieurs théories existent sur sa destination. L'une d'elles évoque le Nord où se trouverait l'héritier de feu Robb Stark, une autre, le Mur, afin de rejoindre le roi Stannis Baratheon tandis qu'une troisième privilégie son ralliement à la Fraternité sans Bannière et une quatrième, le Val d'Arryn, où il servit durant des années.

Références[modifier]