Meraxès

De La Garde de Nuit
Révision datée du 27 juillet 2022 à 12:10 par Lapin rouge (discussion | contributions) (Postérité)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


V.O. : Meraxes

Meraxès était un dragon apparemment femelle[N 1], monté par Rhaenys Targaryen, la jeune sœur-épouse d'Aegon le Conquérant. Elle avait des yeux dorés et des écailles argentées[1]. Son crâne est encore plus imposant que celui de Vhagar[2], et la rumeur prétend qu'elle était capable d'avaler facilement un cheval entier[3].

Comme Balerion et Vhagar, son nom lui fut attribué par les rhapsodes à une période postérieure à la Conquête en référence à un dieu de la défunte Valyria[2][3].

Histoire[modifier]

Comme Vhagar, Meraxès naît d'un œuf éclos à Peyredragon durant le Siècle de Sang, après le Fléau de Valyria[1].

Pendant la Conquête, elle est montée par la sœur-épouse d'Aegon le Conquérant, Rhaenys. Lors des premiers mouvements des Targaryen, Rosby se rend sans coup férir à l'approche de Meraxès et Rhaenys. Elles accompagnent ensuite Orys Baratheon dans sa campagne contre le roi de l'Orage Argilac Durrandon. Elles commencent par mettre en déroute les lords Errol, Fell et Buckler. Depuis les airs, elles espionnent les mouvements des troupes orageoises, Rhaenys renseignant ainsi Orys sur les effectifs et les mouvements d'Argilac. Elles contribuent à la victoire lors de la bataille du Dernier Orage, qui voit Orys triompher d'Argilac. Sur Meraxès, Rhaenys est ensuite accueillie à Accalmie pour parlementer avec Argella Durrandon.

Meraxès participe à la bataille du Champ de Feu aux côtés de Balerion et Vhagar. Pour la première fois réunis sur un champ de bataille, les trois dragons dévastent les armées ennemies et consument près de quatre mille hommes, dont le roi Mern IX et toute sa famille, sonnant la défaite et la fin de la maison Jardinier. Dix mille hommes sont sévèrement brûlés et en gardent toute leur vie des stigmates[4][1].

Lorsque le roi du Nord, Torrhen Stark, passe le Neck, Aegon et ses sœurs-épouses remontent vers le nord avec leurs dragons et toute leur armée. Les dragons impressionnent les Nordiens, qui ont entendu les récits des précédentes batailles. Si certains proposent de tuer les dragons dans leur sommeil avant la bataille, le roi préfère se soumettre sans combattre, plutôt que risquer la vie de ses hommes et la perte de sa maison[1].

Meraxès et Rhaenys sont envoyées à Dorne, la seule couronne échappant encore au Trône de Fer. Elles passent par Le Voi, La Gracedieu, Bourg-Cabanes, et Lancehélion, tous désertés[1].

Quatre ans plus tard, la première guerre Dornienne éclate : Rhaenys et Meraxès incendient Bourg-Cabanes, dont les habitants sautent à l'eau pour échapper au feu-dragon. Elles s'emparent ensuite de Boycitre, Bois-moucheté, Ordes-Eaux et finalement, Lancehélion, où elles ne trouvent que des vieillardes et des enfants. Les Dorniens se rebellent aussitôt les dragons repartis.

En l'an 10, lors d'un assaut contre Denfert, siège de la maison Uller, Meraxès est tuée d'une flèche de scorpion dans l’œil. Dans sa chute elle détruit la plus haute tour et une partie de l'enceinte du château. La reine Rhaenys serait morte en même temps que sa dragonne.

En l'an 13, le crâne de Meraxès est restitué aux Targaryen par le prince de Dorne Nymor Martell[5], le reste de ses os reste visible à ciel ouvert pendant des décennies sous les murs de Denfert[6].

Postérité[modifier]

Au plus tard lors du règne d'Aerys II Targaryen, les crânes de Meraxès et de dix-huit autres dragons Targaryen sont suspendus dans la salle du Trône du Donjon Rouge. Après la fin de la rébellion de Robert Baratheon, ils sont descendus dans les cryptes du Donjon Rouge par le nouveau roi. Tyrion Lannister[2], puis Arya Stark[7], les rencontrent et les admirent.

Très marquée par les légendes familiales, Daenerys Targaryen renomme la galère marchande pentoshie Joso pimpante en Meraxès[8].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Il existe un doute concernant le genre des dragons, qui ne fait l'objet d'aucun consensus au sein de la Citadelle des mestres. Dans son livre Dragons, veurs et vouivres : leur surnaturelle histoire, le septon Barth évoque le fait que les dragons ne sont ni mâle, ni femelle, mais tour à tour l'un et l'autre. Mestre Aemon de Châteaunoir semble accorder du crédit à cette théorie (cf. A Feast for Crows, Chapitre 46, Samwell). Toutefois, elle a été remise en cause par mestre Anson dans son livre Vérité (cf. Les origines de la saga, Winterfell). L'archimestre Gyldayn lui-même considère que l'hypothèse de Barth est saugrenue (cf. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Fils pour fils), il présente donc Meraxès comme une femelle, mais cette information reste incertaine.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Les origines de la saga, La Conquête.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 A Game of Thrones, Chapitre 14, Tyrion.
  3. 3,0 et 3,1 A Clash of Kings, Chapitre 13, Daenerys.
  4. A Game of Thrones, Chapitre 14, Tyrion.
  5. Feu et Sang : Le règne du Dragon. Les guerres du roi Aegon Ier.
  6. Feu et Sang : Le long règne. Jaehaerys et Alysanne. Diplomatie, descendance et douleur.
  7. A Game of Thrones, Chapitre 33, Arya.
  8. A Clash of Kings, Chapitre 64, Daenerys.