Prise de la Griffonnière

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Prise de la Griffonnière
V.O. Taking of Griffin's Roost
Informations
Guerre Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros
Date An 300
Lieu La Griffonnière
Belligérants
Belligérants Blason-compagniedoree-2014-v01-24px.png
Jon Connington
Blason-connington-2014-v01-48px.png
Maison Connington
Forces en présence
Armées Compagnie Dorée Garnison de la Griffonnière
Commandants Aegon Targaryen
Harry Paisselande
Jon Connington
Raymund Connington
Origine des armées Essos Terres de l'Orage
Effectifs moins de 1 200 Quelques dizaines
SoldatInfoBox.png moins de 1 000
ArcherInfoBox.png 200 archers
Conclusion
Pertes 4 morts tous sauf 4 survivants
Résultat prise de La Griffonnière par la Compagnie Dorée.

La prise de la Griffonnière se déroule en l'an 300. Elle prend place au début de la campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros[1].

Contexte

Ser Ronnet Connington étant parti guerroyer dans le Conflans pour le roi Tommen, la garnison du château s'en trouve réduite.

Environ un quart des quatre mille cinq cents hommes de la Compagnie Dorée débarqués au cap de l'Ire se mettent aussitôt en route vers La Griffonnière sous les ordres de lord Jon Connington, Balaq le Noir commandant les deux cents archers et ser Franklyn Flowers les hommes d'armes[1].

Déroulement

Les archers de Balaq le Noir reçoivent l'ordre d'abattre tout corbeau qui quitterait la tour du mestre. Grâce au couvert des arbres, les hommes d'armes de ser Franklyn Flowers peuvent approcher leur bélier des portes du châtelet défendant La Griffonnière jusqu'à une vingtaine de pas sans être repérés. En deux coups, les portes (fermées, mais non barrées) sont défoncées, et deux hommes d'armes abattus par les archers. Lorsque l'alarme retentit enfin, les grappins des assaillants sont déjà lancés sur les murs de l'enceinte principale. La place est rapidement prise, les attaquants n'ayant perdu que quatre hommes. Les survivants de la garnison sont également au nombre de quatre, un vieux sergent et trois novices[1].

Conséquences

Grâce à ce coup de main, lord Jon Connington a d'abord la satisfaction morale de revenir dans le château de ses ancêtres. Il compte d'ailleurs tromper le plus longtemps possible le Trône de Fer sur ses véritables intentions en se présentant comme un seigneur injustement exilé et réclamant la restitution de ses biens au roi. La Compagnie Dorée dispose d'une première place-forte (avec Vertepierre, également enlevée par surprise). Elle dispose d'otages : Raymund et Alynne Connington, le frère et la sœur de ser Ronnet, et le bâtard de ce dernier, Ronald Storm. Enfin, les documents trouvés dans la tour du mestre (dont l'occupant a été défenestré à la fin de l'assaut) fournissent à lord Connington des renseignements précieux sur la situation interne des Sept Couronnes. Mais il a conscience (et le prince Aegon Targaryen, qui l'a rejoint quatre jours plus tard, également) que La Griffonnière ne peut suffire à asseoir les prétentions du nouvel arrivant, et à susciter des ralliements décisifs. La prochaine étape devra être la prise d'Accalmie[1].

Notes et références

Iconesword.png
Iconesword.png
La guerre des Cinq Rois
Voir l'article principal

Articles généraux

Contexte initial et déclenchement La première campagne du Conflans Du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros

Dans AGOT Dans ACOK Dans ASOS Dans AFFC Dans ADWD
Bataille de la Dent d'Or Bataille de Croixbœuf Bataille de Sombreval Bataille des îles Bouclier Reddition de Corneilla
Bataille du Gué-Cabot Batailles des gués de la Ruffurque Bataille du gué des Rubis Prise de Peyredragon Bataille de Motte-la-Forêt
Bataille de Vivesaigues Prise d'Harrenhal Les Noces Pourpres Prise de Vivesaigues Prise de la Griffonnière
Bataille de la Verfurque Prise de Winterfell Bataille du Mur
Bataille du Bois-aux-Murmures Bataille de la Néra
Bataille des Camps Bataille de Winterfell
Prise de Falaise