Bataille de Winterfell

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Winterfell
V.O. Battle of Winterfell
Informations
Guerre Guerre des Cinq Rois
Date An 299
Lieu Winterfell (ville d'hiver et forteresse)
Belligérants
Belligérants
Nordiens

Fer-nés et Bolton
Vassaux et alliés Cassel Tallhart Cerwyn Greyjoy Bolton
Forces en présence
Armées Nordiens Fer-nés et Bolton
Commandants Rodrik Cassel
Leobald Tallhart
Cley Cerwyn
Theon Greyjoy
Ramsay Bolton
Origine des armées Nord Îles de Fer
Fort-Terreur
Effectifs près de 2 000 hommes 17 Fer-nés
600 hommes de Fort-Terreur
Conclusion
Résultat Dispersion de l'armée nordienne, sac et incendie de Winterfell et capture de Theon Greyjoy par Ramsay Bolton

La bataille de Winterfell et le sac qui s'en suit font suite à la prise de Winterfell par les Fer-nés du prince Theon Greyjoy. Ce dernier doit affronter le retour en force de ser Rodrik Cassel avec une garnison réduite à dix-sept Fer-nés, mais il reçoit le renfort inattendu de la maison Bolton[1].

Le contexte[modifier]

Quand il apprend la prise de Winterfell par Theon Greyjoy, ser Rodrik Cassel vient de disperser la petite troupe de Dagmer Gueule-en-deux qui tentait de prendre Quart-Torrhen. Renforcée par Leobald Tallhart et ses hommes, sa troupe se replie alors à Castel-Cerwyn, où il rassemble tous les hommes qu'il peut trouver : des Cerwyn en nombre (sous les ordres de Cley Cerwyn) et quelques Karstark, Corbois et Flint de La Veuve ; lord Wyman Manderly lui envoie une douzaine de barges pleines de guerriers et d'engins de siège depuis Blancport, pendant que les Omble massent des troupes au nord, sur les rives de l'Ultime (mais les Omble ne sont finalement pas présents dans l'armée de ser Rodrik[1]). C'est alors que tous apprennent l'assassinat de Bran et Rickon Stark par Theon[2].

Pendant ce temps, Theon demande des renforts à sa sœur Asha (qui a pris Motte-la-Forêt), à son oncle Victarion (qui est à Moat Cailin) et à son père, le roi Balon à Pyk. Seule Asha se rend à Winterfell pour tenter de le convaincre d'abandonner sa prise, trop éloignée des côtes pour pouvoir résister à la contre-offensive des Nordiens. Devant l'obstination de Theon, elle lui laisse dix hommes de renfort et repart à Motte-la-Forêt. Schlingue, l'ancien serviteur de Ramsay Snow, se fait fort de ramener des renforts et quitte Winterfell avec un sac d'or[2]. Mais, quand l'armée nordienne n'est plus qu'à quelques heures de Winterfell, Theon laisse à ses hommes le choix de rester combattre avec lui ou de rejoindre Asha, et seuls dix-sept Fer-nés demeurent à ses côtés[1].

La bataille[modifier]

L'armée du Nord forte de près de deux mille hommes et dotée de scorpions et catapultes investit rapidement la ville d'hiver au petit matin et durant la journée. Invité à des pourparlers aux portes du château, Theon menace ser Rodrik Cassel de pendre sa fille unique, Beth, et l'invite à lui jurer allégeance. Ser Rodrik est alors déchiré par son devoir qui lui impose de prendre la place. Theon regagne Winterfell en laissant le vieux chevalier à ses réflexions, mais ne se faisant pas d'illusion sur la décision que ser Rodrik prendra. Au coucher du soleil, alors que, sur les conseils de mestre Luwin, il envisage de demander grâce et de rejoindre la Garde de Nuit, un fort parti de cavaliers de Fort-Terreur, près de six cents hommes[N 1], se joint aux forces des Nordiens avec à leur tête un homme à l'armure sombre et dont le heaume est à l'effigie d'un écorché rouge. Salué par ser Rodrik, le commandant des troupes Bolton se révèle être Ramsay Snow, le bâtard de lord Roose Bolton, qui lui tranche le bras et l'abat. Les hommes de Fort-Terreur assaillent alors leurs compatriotes par surprise et les dispersent en quelques heures après avoir tué Cley Cerwyn et ser Leobald Tallhart[1]. Toutefois, un grand nombre d'hommes de l'armée rassemblée par ser Rodrik réussit à s'échapper[3][4][5].

Le sac[modifier]

À la nuit tombée, Ramsay Snow et ses hommes se présentent en amis aux portes de Winterfell que Theon leur fait ouvrir. Alors qu'ils pénètrent dans la place, les Bolton assaillent les quelques Fer-nés de Theon et mettent le château à sac avant de l'incendier. Ramsay ordonne de n'épargner que les deux Frey, Petit et Grand Walder[1], ainsi que Theon lui-même et quelques femmes. Tous sont emmenés à Fort-Terreur[6].

Bilan[modifier]

Conséquences[modifier]

Ramsay Snow impute à Theon Greyjoy la responsabilité de la mort de Rodrik Cassel[7] et de ses compagnons, mais aussi des membres de la maisonnée de Winterfell qu'il a lui-même tués, sauf les femmes emmenées à Fort-Terreur pour servir à ses jeux. Theon lui-même passe pour mort[8]. Lorsque lord Roose Bolton informe plus en détail le roi Robb Stark et sa mère de cette bataille, il confirme que les Fer-nés sont responsables des décès des bannerets Stark et de la destruction du château et de la ville d'hiver, mais il précise que Theon est désormais captif à Fort-Terreur[9].

Cette bataille est une étape nouvelle dans la chute de la maison Stark : après la prise de Winterfell, la destruction de la forteresse millénaire est un symbole de la disparition progressive d'une des plus puissantes familles des Sept Couronnes. La mort supposée de Bran et Rickon Stark, que Theon Greyjoy a proclamé avoir mis à mort[10], ne laisse aucun héritier proche au roi Robb, ce qui le contraint à prendre des dispositions à cet égard.

Le Nord est désormais déchiré entre les Fer-nés, les Bolton et les derniers fidèles vassaux Stark. Ramsay Snow va tenter de se rallier ces derniers en se présentant comme le dernier rempart du Nord face aux Greyjoy[N 2][1][11].

Des survivants de la bataille devant les portes de Winterfell rallient plus tard le roi Stannis Baratheon, après sa prise de Motte-la-Forêt[5].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Kromm estime tout d'abord qu'ils sont plusieurs centaines, puis Theon Greyjoy, à qui ser Rodrik Cassel avait annoncé avoir près de deux mille hommes, qu'ils sont cinq fois moins nombreux que leur adversaires, ce qui porterait leur nombre à quatre cents. Ramsay Snow, quant à lui, affirme avoir amené six cents hommes de Fort-Terreur, soit un peu moins d'un tiers de l'effectif de ser Rodrik (cf. A Clash of Kings, Chapitre 67, Theon).
  2. Le chapitre relatant le sac de Winterfell (cf. A Clash of Kings, Chapitre 67, Theon) se situant juste après les chapitres sur la bataille de la Néra et celui sur les prémices de la trahison de lord Roose Bolton (cf. A Clash of Kings, Chapitre 65, Arya), les actions de Ramsay peuvent sembler s'inscrire dans un plan coordonné avec son père, tous deux agissant de concert pour rallier les Lannister en trahissant les Stark. Mais, d'après la chronologie de la saga, la bataille de la Néra a lieu la même semaine que la bataille et le sac de Winterfell. Il est donc matériellement impossible que Ramsay en connaisse l'issue lorsqu'il prépare son attaque. De plus, lord Roose Bolton stationne quelque temps avec son armée au gué des Rubis alors que son bâtard opère ses diverses exactions dans le Nord, il semble donc peu probable qu'ils aient pu mener des actions concertées.

Références[modifier]

Iconesword.png
Iconesword.png
La guerre des Cinq Rois
Voir l'article principal

Articles généraux

Contexte initial et déclenchement La première campagne du Conflans Du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros

Dans AGOT Dans ACOK Dans ASOS Dans AFFC Dans ADWD
Bataille de la Dent d'Or Bataille de Croixbœuf Bataille de Sombreval Bataille des îles Bouclier Reddition de Corneilla
Bataille du Gué-Cabot Batailles des gués de la Ruffurque Bataille du gué des Rubis Prise de Peyredragon Bataille de Motte-la-Forêt
Bataille de Vivesaigues Prise d'Harrenhal Les Noces Pourpres Prise de Vivesaigues Prise de la Griffonnière
Bataille de la Verfurque Prise de Winterfell Bataille du Mur
Bataille du Bois-aux-Murmures Bataille de la Néra
Bataille des Camps Bataille de Winterfell
Prise de Falaise