Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Cet article retrace la campagne du prétendu[N 1] Aegon Targaryen à Westeros. Cette campagne regroupe les opérations militaires menées pour amener le prétendu prince Aegon Targaryen sur le trône de Fer, ou pour s'y opposer. Elles prennent place dans le contexte général de la guerre des Cinq Rois, sans en faire partie stricto sensu, mais se situant dans son prolongement.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre des Cinq Rois.

Dans ADWD

Origines

Le plan initial

Les origines de la tentative du prétendu[N 1] prince Aegon Targaryen pour retrouver le trône de ses ancêtres sont encore voilées de beaucoup de mystères. Maître Illyrio Mopatis de Pentos, et son complice lord Varys auraient sauvé le prince du sac de Port-Réal. Ils ont confié la garde et l'éducation du jeune garçon à un officier de la Compagnie Dorée, ancienne Main du roi Aerys le Fol, lord Jon Connington. Leur plan originel semble consister à fomenter des troubles intérieurs pour affaiblir le pouvoir de la dynastie Baratheon, avant de provoquer le retour du prince à la tête de la Compagnie, alliée aux Dothrakis amenés par sa tante, Daenerys Targaryen, épouse du khal Drogo[1].

Les évolutions circonstancielles

Des circonstances inattendues et la dégradation plus rapide que prévue de la situation des Sept Couronnes au cours de la guerre des Cinq Rois obligent les conjurés à faire évoluer ces projets : c'est ainsi que le prince Aegon et Jon Connington descendent la Rhoyne pour retrouver la Compagnie Dorée près de Volantis. Là, ils doivent attendre Daenerys, devenue l'inattendue maîtresse de trois jeunes dragons, qui ne manquera pas de cingler vers Westeros après avoir mis à sac le pays de Ghis[2].

Mais Tyrion Lannister, qui fait alors partie des compagnons du prince sur la Rhoyne, lui souffle à l'oreille qu'il sera sans doute difficile de convaincre Daenerys, jusque-là persuadée d'être la dernière Targaryenne, de lui céder la place, et de l'aider à reprendre le trône avec ses dragons et son armée. Plutôt que de venir vers elle en quémandeur, il vaudrait mieux commencer sans elle la conquête des Sept Couronnes, afin qu'elle se résolve d'elle-même à accourir au secours de son neveu[3].

Ce nouveau plan audacieux (que Tyrion est d'ailleurs le premier surpris de voir suivi[4]) est adopté par Jon Connington (qui, à l'insu de tous, est atteint de la léprose, et sait donc qu'il n'a plus que quelques mois à vivre, ce qui le conduit à hâter le pas), puis par la Compagnie Dorée[2].

L'attaque du cap de l'Ire

La traversée

Volantis, trop heureuse de se débarrasser de l'encombrante compagnie mercenaire, facilite l'affrètement de la flotte nécessaire à son transfert vers les Sept Couronnes[4]. Après une escale à Lys[5], lord Jon Connington donne l'ordre à tous les navires de faire voile vers une partie déserte du nord du cap de l'Ire. Cette région a en effet plusieurs avantages : elle est proche de son ancien fief, ce qui lui permet de bien connaître le terrain et d'y espérer quelques alliés, d'autant plus que les terres de l'Orage ont peu de raisons d'aimer les Lannister. Elle est en outre proche de Dorne, le principal soutien potentiel à la cause du prince Aegon, neveu du prince Doran Martell[6].

Premières conquêtes

La flotte volantaine est dispersée par une tempête, et moins de la moitié de la Compagnie Dorée jette l'ancre à l'endroit convenu. Par chance pour eux, lord Jon Connington et le prince Aegon sont à bord d'un de ces premiers navires. Sans perdre de temps, lord Connington partage ses forces en quatre parties égales ; l'une, commandée par Gorys Edoryen, reste au camp dressé au lieu du débarquement avec le prince, une autre, sous le commandement de ser Tristan Rivers, va prendre Nid de Corbeaux, et une troisième est confiée à Laswell Peake avec Castelpluie pour objectif. Quant à la quatrième, lord Jon Connington en prend le commandement (avec ser Franklyn Flowers et Balaq le Noir), pour attaquer son ancienne forteresse, La Griffonnière, qu'il reprend sans difficulté[6].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Prise de la Griffonnière.

D'autres navires ont abordé sur l'île d'Estremont, où Marq Mandragore, avec ses cinq cents hommes (mais sans archers, donc sans possibilité d'abattre les corbeaux messagers) a pu ainsi s'emparer de Vertepierre[6].

Consolider la tête de pont

Lord Jon Connington prépare la suite des opérations avec ses officiers et ses conseillers : il ordonne à Marq Mandragore de laisser une garnison à Vertepierre et de le rejoindre, et il fait également venir à La Griffonnière le prince et les troupes laissées avec lui au camp. Il compte écrire au roi Tommen pour demander son pardon et la restitution de ses terres, et gagner ainsi du temps, mis à profit pour rechercher des alliés dans les terres de l'Orage, et surtout auprès des Martell. Pour faciliter ces ralliements, il veut prendre Accalmie par ruse. Le prince, arrivé à La Griffonnière avec les troupes l'escortant (dont une centaine de cavaliers), renforcées de trois éléphants, approuve ce plan, mais annonce son intention de prendre la tête de l'assaut sur Accalmie[6].

Cet objectif est providentiellement plus facile à atteindre que prévu, grâce au retrait des troupes de lord Mace Tyrell, qui assiégeait la place à la demande de la reine Cersei Lannister[7], et que l'annonce de l'arrestation de la reine Margaery Tyrell a fait revenir précipitamment à Port-Réal[8][9]. Les informateurs de Qyburn ont informé le Conseil restreint de la présence de la Compagnie Dorée et d'un possible prétendu[N 1] prince Aegon Targaryen avec lord Connington, tous faisant mouvement vers Accalmie. Le lord Régent, ser Kevan Lannister, est bien conscient de la nécessité d'écraser rapidement l'invasion avant qu'elle ne se renforce, voire que la reine Daenerys Targaryen vienne la rejoindre avec ses dragons, mais lord Mace Tyrell et ses bannerets refusent de faire mouvement tant que la reine Margaery n'aura pas été innocentée. Afin d'accroître la confusion et les tensions entre alliés Lannister et Tyrell, lord Varys, resté secrètement au Donjon Rouge, assassine mestre Pycelle et ser Kevan[10].

Dans TWOW

Icone book.pngCette section concerne un volume de la saga qui n'est pas encore paru en français. Elle est masquée afin d'éviter les spoilers.
Cliquez sur "Développer" si vous souhaitez en savoir plus.

Des rumeurs courent à Dorne selon lesquelles la Compagnie Dorée aurait pris La Griffonnière, Nid de Corbeaux, Castelpluie, Bosquebrume et Vertepierre. Des éléphants ont été vus dans le Bois-la-Pluie[11].

Notes et références

Notes

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 L'article intitulé "De l’identité de Griff le Jeune", du contributeur Evrach, traite de la prétention de ce personnage dans la section de blog: Les approfondissements de La Garde de Nuit.

Références

Iconesword.png
Iconesword.png
La guerre des Cinq Rois
Voir l'article principal

Articles généraux

Contexte initial et déclenchement La première campagne du Conflans Du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros

Dans AGOT Dans ACOK Dans ASOS Dans AFFC Dans ADWD
Bataille de la Dent d'Or Bataille de Croixbœuf Bataille de Sombreval Bataille des îles Bouclier Reddition de Corneilla
Bataille du Gué-Cabot Batailles des gués de la Ruffurque Bataille du gué des Rubis Prise de Peyredragon Bataille de Motte-la-Forêt
Bataille de Vivesaigues Prise d'Harrenhal Les Noces Pourpres Prise de Vivesaigues Prise de la Griffonnière
Bataille de la Verfurque Prise de Winterfell Bataille du Mur
Bataille du Bois-aux-Murmures Bataille de la Néra
Bataille des Camps Bataille de Winterfell
Prise de Falaise