Épisode 2 - La Route royale

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Épisode 2)
Aller à : navigation, rechercher
La Route royale
Informations
V.O. The Kingsroad
Réalisation Timothy Van Patten
Scénario David Benioff et D. B. Weiss
Date de diffusion initiale Miniusa.png 24 avril 2011
Audiences 2,2 millions de téléspectateurs lors de la première diffusion sur HBO
Saison 1
L'Hiver vient Lord Snow

La Route royale est le second épisode de la première saison de la série télévisée Game of Thrones.

Synopsis

Le khalasar de Khal Drogo chemine lentement à travers la plaine de la mer Dothrak. Ser Jorah Mormont rejoint la princesse Daenerys Targaryen et l’encourage à se sustenter et à tenir le coup. Il évoque par ailleurs avec elle certaines coutumes et croyances du peuple de son époux. À la halte du soir, il l’aide à descendre de sa monture tandis que des servantes s’empressent de soigner la jeune khaleesi meurtrie par la longue chevauchée. Peu après, il rencontre Viserys, qui accompagne le khalasar afin de veiller à ce que Drogo tienne sa promesse de lui fournir une armée. Viserys déclare que sous son règne, ser Jorah n’aurait pas été contraint à l’exil. Celui-ci a en effet fui la justice de lord Eddard Stark et une décapitation pour avoir vendu des braconniers à des esclavagistes.

À Winterfell, Tyrion Lannister se réveille péniblement dans le chenil. Son neveu, le prince Joffrey, accompagné du Limier, vient le chercher à la demande de sa mère, la reine Cersei, car le départ pour la capitale Port-Réal est imminent. Tyrion encourage le prince à faire part de sa sympathie aux Stark, affligés par la chute de Bran. Devant son manque d’empressement, Tyrion le gifle, ce qui lui vaut une mise en garde du Limier à propos de la rancune du jeune prince. Tyrion se rend ensuite auprès de son frère Jaime et de sa sœur Cersei, afin de prendre un copieux petit déjeuner, auquel sont aussi présents le prince Tommen et la princesse Myrcella. Tyrion les informe de la probable survie de Bran, et discute de sa visite à la Garde de Nuit. Si les enfants sont ravis, Cersei et Jaime trouvent son projet d'excursion au Mur ridicule et considèrent qu’il serait plus charitable d’achever Bran.

La reine Cersei rejoint ensuite lady Catelyn Stark, assise au chevet de son fils. Elle lui confie avoir elle aussi perdu un enfant, aux cheveux foncés et semblable à Bran, mort de la fièvre. Elle raconte la tristesse ressentie par elle-même et le roi Robert, et déclare prier la Mère pour la sauvegarde de Bran[N 1].

À la forge de Winterfell, Jaime rencontre Jon Snow, qui examine la fabrication d’une courte et fine épée. Il félicite ironiquement le jeune homme pour sa décision de rejoindre la Garde de Nuit. Jon se rend ensuite dans la chambre d’Arya, forcée par septa Mordane à plier soigneusement son linge dans sa malle, ce qui ne l’empêche pas de rouler en boule les vêtements que lui apporte sa louve, Nymeria. Jon lui offre ensuite en cadeau d’adieu l’épée, baptisée Aiguille. Puis il se rend dans la chambre de Bran et lui dit au revoir, bientôt rejoint par lord Eddard venu saluer son épouse. Jon sort ensuite seller son cheval et prend congé de son demi-frère Robb. Le cortège royal quitte ensuite Winterfell et Eddard et Jon se séparent à leur tour, celui-ci prenant la route en direction du Mur, accompagné de son oncle Benjen et de Tyrion Lannister. Avant de quitter Jon, Eddard lui explique qu'il est bien un Stark, même s'il ne porte pas leur nom, qu'il est de son sang, et qu'à leur prochaine rencontre, il lui dira qui était sa mère[N 2].

Plus tard, attablés dans un pré bordant la route Royale, Robert et Eddard se remémorent leur jeunesse et notamment deux anciennes amantes, des jeunes filles issues du commun, Becca[N 3] et Wylla, que Robert pense être la mère de Jon Snow ; mais Eddard refuse catégoriquement de s’exprimer à ce sujet. Ensuite, le roi mentionne avoir été informé du mariage entre Daenerys et Khal Drogo. Il veut envoyer un assassin, parce qu’il craint que les Targaryen, qui le surnomment Robert l’Usurpateur, ne viennent réclamer le trône, et parce qu’il tient à venger la mort de Lyanna Stark, tuée par Rhaegar Targaryen. Eddard juge la méthode déshonorante et la menace d’une invasion venue d’au-delà des mers très improbable.

Très loin de là, de l'autre côté du détroit, Drogo honore une Daenerys en larmes, qui couve du regard les œufs de dragons. Jon et Tyrion, eux, sont rejoints à leur bivouac par un groupe de recrues pour la Garde de Nuit, en fait des violeurs qui ont eu le choix entre la castration et le Mur. Tyrion évoque ensuite sa condition de nain dans la famille Lannister, et notamment son père, Main du précédent roi pendant vingt ans, roi mort de la main même de son frère Jaime.

À Winterfell, mestre Luwin presse lady Catelyn, toujours au chevet de Bran, de consulter les finances du domaine et de nommer un nouvel intendant — le précédent, Vayon Poole, étant parti avec lord Eddard. Robb surgit alors et décide de s’en occuper. Mais il voit par la fenêtre un incendie et quitte précipitamment la pièce. Un homme encapuchonné apparaît alors, qui sort un poignard. Il dit être venu mettre fin aux jours de Bran. Catelyn est profondément blessée aux mains en luttant contre lui, et doit son salut à l’intervention du loup de Bran qui égorge le meurtrier.

Dans le campement dothraki, trois servantes, Irri, Jhiqui et Doreah, prennent soin de Daenerys. Toutes les quatre bavardent à propos des dragons et des légendes qui les entourent, ainsi que de la façon de plaire aux hommes. Daenerys demande à Doreah, qui a passé plusieurs années dans une maison de joie, de la lui enseigner.

Au détour d'une crête enneigée, Jon et Tyrion découvrent bouche bée le Mur et Châteaunoir au loin.

Catelyn inspecte le lieu de la chute de Bran. Sur le sol de la pièce située au sommet de la tour, elle découvre un long cheveu blond[N 4]. Elle fait ensuite part de ses soupçons sur l'implication des Lannister à ser Rodrik Cassel, mestre Luwin, son fils Robb et Theon, réunis pour l'occasion dans l'intimité du bois sacré. Ser Rodrik attire l'attention sur la facture exceptionnelle de la dague en possession de l'assassin, faite d'acier valyrien et d'os de dragon. Robb et Theon souhaitent alors faire couler le sang, mais leurs aînés jugent plus prudent de partir pour Port-Réal afin d'avertir lord Eddard. Par souci de discrétion, Catelyn décide de s'y rendre elle-même, accompagnée du seul ser Rodrik. Elle prend ensuite congé de Bran, non sans l'avoir confié à la garde des Sept[N 5].

Dans sa tente, Daenerys suit les leçons de séduction de sa servante Doreah. Celle-ci lui conte l'histoire de la courtisane Irogenia de Lys, capable de faire jouir les hommes d'un simple regard[N 6]. Elle explique également que Drogo attend d'elle autre chose qu'une attitude d'esclave soumise. Daenerys met ensuite en œuvre ces conseils avec son époux.

Le cortège royal fait halte à proximité d'une auberge. Sansa se promène dans le campement en compagnie de sa louve Lady, quand elle heurte soudain ser Ilyn Payne. Sandor Clegane lui explique que son inquiétant mutisme est dû au fait qu'il a eu la langue arrachée par le Roi Dément vingt ans plus tôt. Le prince Joffrey arrive, expliquant que ser Ilyn est la Justice du Roi. Puis il congédie le Limier, et invite Sansa à se promener avec lui. Ils découvrent le long des berges d'une rivière Arya Stark qui s'exerce à l'escrime avec des bâtons en compagnie de Mycah[N 7]. Joffrey provoque le jeune garçon boucher en le blessant de la pointe de sa lame, ce qui pousse Arya à frapper le prince de son bâton. Celui-ci réagit en la menaçant avec son épée tandis que Mycah prend la fuite. Nymeria surgit alors et saisit le poignet de Joffrey dans sa gueule. Tandis que celui-ci gémit au sol la main en sang, Arya disparaît avec sa louve, non sans avoir jeté l'épée du prince à l'eau. Tandis que des gardes Lannister fouillent les fourrés, Arya pousse Nymeria à fuir en lui jetant des pierres.

La nuit est tombée, et Eddard Stark et ses hommes sont encore à la recherche d'Arya, quand on lui apprend qu'elle a été retrouvée et conduite devant le roi et la reine. Il se précipite auprès de sa fille, interrogée au sujet des événements. Joffrey prétend avoir été attaqué et Sansa affirme ne se souvenir de rien. Nymeria s'étant enfuie, la reine exige alors la mise à mort de la louve de Sansa. Ne pouvant convaincre Robert de refuser la demande de Cersei, Eddard décide d'exécuter lui-même Lady. Se dirigeant vers l'écurie, il croise le Limier, qui ramène la dépouille de Mycah. Pendant ce temps, à Winterfell, Bran est toujours inconscient, alité en compagnie de son loup. Tandis qu'Eddard exécute Lady, Bran ouvre enfin les yeux[N 8].

Anecdotes

  • Dans la réalité, le destin de Lady, Zunni de son vrai nom, est bien moins cruel. En effet, l'actrice qui incarne Sansa, Sophie Turner, s'est tellement attachée à l'animal qu'elle et sa mère Sally l'ont définitivement adopté[1].

Audiences

  • 2.2 millions de téléspectateurs pour la diffusion en prime time sur HBO.
  • 2.9 millions de téléspectateurs pour l'ensemble des trois diffusions de la première journée sur HBO.
  • 530.000 téléspectateurs sur Sky Atlantic.

Notes et références

Différences entre la série et les romans

Icone loupe.png Voir article détaillé : Différences entre la série télévisée (saison 1) et les romans.
  1. Ni cette scène, ni le souvenir évoqué par Cersei ne figurent dans les romans.
  2. Cette scène est absente des romans.
  3. Dans le roman, la jeune fille se nomme bel et bien Becca et non Bessie, contrairement à ce qu’affirme Eddard à l’écran.
  4. Cette scène est inédite à la série. Dans le roman, l'enquête est menée par les soldats et elle se concentre sur l'assassin, arrivé au château avec le cortège royal.
  5. L'assemblage votif en bois que dépose Catelyn au chevet de son fils est une invention de la série, l'étoile à sept branches étant l'unique symbole religieux en usage dans les romans.
  6. Cette scène avec Doreah, et donc l'histoire de cette courtisane, sont propres à la série.
  7. Si à l'écran le cours d'eau est tout à fait anonyme, il en est autrement dans le roman. La scène se déroule sur les berges du Trident, non loin du gué des Rubis, lieu hautement symbolique puisqu'il marque la victoire décisive de Robert Baratheon sur les forces du prince Rhaegar Targaryen.
  8. Rien dans les romans ne suggère une telle simultanéité entre ces deux évènements.

Références

  1. They’re Not Siblings… (en), billet du 6 février 2011 sur le site de l'auteur.