Aemon Targaryen (mestre)

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Aemon Targaryen
Image by Amok©

Identité
V.O. Aemon Targaryen
Apparence
Yeux aveugle
Statut
Rang Prince
Mestre
Titre mestre de Châteaunoir
Naissance 198 (Lestival)
Décès 300 (côte de Dorne)
Famille
Père Maekar I Targaryen
Mère Dyanna Dayne
Blasons
Mestre Aemon faisait partie de la maison Targaryen Mestre Aemon faisait partie de la Garde de Nuit

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Né en l'an 198[N 1], mestre Aemon, anciennement Aemon Targaryen[1], est un très vieil homme aveugle. Il est le troisième fils du roi Maekar I Targaryen et, de fait, le frère du roi Aegon V Targaryen. Il fut nommé Aemon en hommage au prince Aemon Chevalier-Dragon, son grand-oncle. Il sert depuis plus de soixante ans comme mestre de la Garde de Nuit à Châteaunoir[2]. Arborant tous les stigmates de l'âge, sa peau est tavelée, ses mains, décharnées, son cou, maigre et flétri, et sa bouche, édentée. Ses prunelles laiteuses semblent avoir le pouvoir de déceler les vérités cachées des êtres sur lesquelles elles se posent. Calme et circonspect, c'est un homme doté d'une grande sagesse, d'un savoir considérable ainsi que d'une rare perspicacité[3]. Bien qu'il soit désormais pratiquement aveugle, mestre Aemon bénéficie encore toutefois d'une ouïe exceptionnelle[2][4]. Profondément humain, il est à même de se montrer compréhensif pour ses contemporains et de les conseiller habilement. Il passe ses longues nuits d'insomnies à se remémorer avec nostalgie ses chers disparus. Il loge sous la roukerie dans une grosse tour de bois. Il y est assisté, en raison de son âge et de son état de santé précaire, par Clydas et Chett, les deux recrues les plus laides de la Garde. Pour les frères jurés les plus malicieux, la cécité de mestre Aemon est donc une bénédiction lui épargnant la vue du faciès de ses seconds [5].

Avant AGOT

Issu de la famille des Targaryen, Aemon est le troisième fils du prince Maekar, lui-même quatrième fils du roi Daeron II Targaryen. Il fut nommé ainsi en l'honneur de son arrière-grand-oncle Aemon Chevalier-Dragon. A une date inconnue, Aemon et son frère cadet Aegon reconstituent la bataille du Champ d'Herberouge sur la table de mestre Melaquin, avec les soldats et les bannières de chaque camp. Ils rêvent également de voir leurs œufs de dragon éclore[6]. Aemon surnomme son frère Aegon "l'Œuf"[N 2], un surnom qui sera repris par ses frères et sœurs, puis qui lui servira de pseudonyme pendant ses voyages[7].

Ayant peu de goût et d'aptitudes pour les armes et montrant de grandes capacités intellectuelles, Aemon souhaite devenir un mestre et se rend à la Citadelle des mestres de Villevieille pour y forger sa chaîne vers l'an 207[8]. Cette décision est peu appréciée de son père, mais ce choix est défendu par son grand-père, le roi Daeron II, Aemon arrivant très loin dans la ligne de succession[9]. En l'an 210, il reçoit la visite de son jeune frère[N 3], le prince Aegon, dit l'Œuf, accompagnant son maître ser Duncan le Grand comme écuyer. Aemon offre à son cadet une mule appelée Mestre[10].

Aemon finit de forger sa chaîne de mestre en l'an 218 et part servir chez un seigneur jusqu'à l'accession au Trône de son père, Maekar I Targaryen, en l'an 221. Ce dernier souhaite alors qu'Aemon se joigne à son conseil restreint, mais le mestre refuse car il ne veut pas usurper la place qui revient de droit au Grand Mestre légitimement nommé par le Conclave. Il sert alors un temps à Lestival pour son frère Daeron. En l'an 233, à la mort de son père, ses deux frères aînés étant décédés, le Grand Conseil lui propose de devenir le nouveau roi. Mais, restant fidèle à ses vœux de mestre, il refuse au profit de son jeune frère, couronné sous le nom d'Aegon V Targaryen[8].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Grand Conseil de 233.

Afin de ne pas devenir un outil au service de ceux qui réprouvent la politique de son cadet, il décide de rejoindre la Garde de Nuit[8]. En l'an 234, il embarque en grande pompe pour Fort-Levant sur le Dragon d'or, sous l'escorte de ser Duncan le Grand et en compagnie d'un grand nombre de détenus des geôles du Donjon Rouge parmi lesquels lord Brynden Rivers[11]. Lors de sa dernière rencontre avec Aegon, juste avant d'embarquer, il conseille à son jeune frère de « tuer l'enfant » qui est encore en lui, car il lui faut perdre son innocence pour régner[12].

Probablement vers l'an 270[N 4], mestre Aemon débute une correspondance épistolaire avec le prince Rhaegar Targaryen, son arrière-petit-neveu. Leurs conversations portent notamment sur les prophéties qui entourent le « prince qui fut promis », et tous deux se persuadent que le jeune prince[13], alors réputé pour son amour des livres[14], en est l'objet[13]. Le prince Rhaegar entreprend alors de devenir un guerrier[15] et, dès qu'il est armé chevalier, montre rapidement ses compétences martiales notamment dans les lices[16]. Par ailleurs, mestre Aemon semble avoir dès cette époque informé la Citadelle et le Conclave de ses recherches afin de les convaincre de l'imminence de la réalisation de ces prophéties[13]. Toutefois, en l'an 282, le prince Rhaegar voit naître son premier fils qu'il nomme Aegon et dont il décide qu'il est le véritable prince prophétisé, ce dont il ne manque pas d'informer son arrière-grand-oncle au Mur[13]. Mais la rébellion de Robert Baratheon met fin à leurs espérances alors qu'impuissant, mestre Aemon assiste à la chute de sa maison[1].

Dans AGOT

Mestre Aemon est devenu le mestre de la Garde de Nuit et loge à Châteaunoir dans la tour du mestre. Il est assisté par Clydas et Chett, qu'il traite avec bienveillance[17].

Il participe au repas donné chez le lord Commandant Jeor Mormont la veille du départ pour le Sud de Tyrion Lannister. Au cours de la conversation, il déclare son estime pour le Lutin, le qualifiant de « géant », ce qui a pour effet de laisser pour une fois l'intéressé sans voix[2].

Il prend Samwell Tarly à son service (à la place de Chett l'illettré) sur les conseils de Jon Snow qui met en avant le goût pour les livres de Sam, ainsi que le fait que la Garde de Nuit ne peut se permettre de se passer de recrues quelles que soient leurs capacités martiales[5]. Cette entrevue pousse mestre Aemon à conseiller au lord Commandant Mormont de prendre Jon comme aide de camp[18]. Mais le mestre est conscient que le jeune bâtard est déchiré entre sa fidélité à la Garde et son affection pour sa famille, à l'heure où son père est emprisonné à Port-Réal et où Robb chevauche vers le Sud à la tête de ses troupes. Mestre Aemon fait alors venir Jon dans la roukerie, et lui fait comprendre que nombreux sont les frères jurés à avoir eu à faire un tel choix, à commencer par lui. Il lui révèle alors son ascendance targaryenne, et se refuse à lui donner un conseil, lui répétant que le choix lui revient seul[19].

Dans ACOK

Âgé et faible, mestre Aemon ne fait pas partie de l'expédition menée par le lord Commandant Jeor Mormont au-delà du Mur. Samwell est choisi pour partir, avec les meilleurs corbeaux sélectionnés par le mestre, afin que le lien avec Châteaunoir ne soit pas rompu[8].

Dans ASOS

Lorsque Jon Snow, blessé en échappant aux sauvageons de Styr, parvient à Châteaunoir, Donal Noye l’amène à mestre Aemon pour qu'il soit soigné. Jon les avertit de la menace sauvageonne dans son délire. Pendant que le vieux mestre l'opère, il révèle qu'il a agit de la sorte sur ordre de Qhorin Mimain, qu'il devait observer, ne pas barguigner et qu'il a rompu ses vœux avec une piqueuse. À son réveil, mestre Aemon apprend à Jon que le Vieil Ours s'est fait tuer par ses propres hommes chez Craster et que seuls quelques-uns des leurs en sont revenus, hommes dont Sam ne fait pas partie. Il lui apprend aussi que Theon Greyjoy a fait mettre à mort ses frères, Bran et Rickon, et a incendié Winterfell[20].

Mestre Aemon seconde Donal Noye dans la préparation avant la bataille de Châteaunoir : il lui suggère de fabriquer des « sentinelles épouvantails », mannequins de paille habillés de noir et équipés d'armes qui sont postés aux remparts et aux fenêtres, afin de gonfler les maigres effectifs de la garnison. Il envoie des appels aux secours par corbeaux aux quatre rois se disputant les Sept Couronnes (Joffrey Baratheon, Stannis Baratheon, Robb Stark et Balon Greyjoy, la nouvelle de la mort de ce dernier n'étant pas encore arrivée à Châteaunoir), ainsi qu'aux principaux seigneurs du royaume et à la Citadelle. Les seigneurs du Nord (les Omble, les Bolton, les Cerwyn, les Tallhart, les Karstark, les Glover, les Mormont, les Locke, les Flint de La Veuve, les Manderly, les Dustin, les Ryswell, et les clans : Lideuil, Harclay, Burley, Wull et Norroit) ont même droit à deux corbeaux. Puis il est hissé au sommet du Mur, où, assisté par Clydas et par la sage-femme de La Mole, il prépare l'infirmerie[21].

Il incite Jon à prendre le commandement de la défense du Mur à Châteaunoir après la mort de Donal Noye lors de la bataille du Mur. Après l'arrestation de Jon par Janos Slynt, il tente d'intercéder en sa faveur, notamment en écrivant une lettre à Cotter Pyke, qui est le supérieur hiérarchique de Janos[22]. Après la victoire du roi Stannis Baratheon sur les sauvageons de Mance Rayder lors de la bataille du Mur, il pousse discrètement Samwell Tarly à intervenir pour empêcher l'élection de Janos Slynt au poste de lord Commandant[23].

Dans AFFC

Mestre Aemon incite le nouveau lord Commandant Jon Snow à informer Port-Réal que, si Stannis Baratheon aide la Garde de Nuit contre ses adversaires d'au-delà du Mur, l'ordre conserve néanmoins sa neutralité dans les affaires internes aux Sept Couronnes[24][12]. Après avoir obtenu l'accord du lord Commandant, il fait parvenir un corbeau délivrant le message au roi Tommen Baratheon[25].

Conscient des risques que font peser sur sa vie son ascendance royale, le lord Commandant décide de l'éloigner de Mélisandre en l'envoyant finir ses jours à Villevieille. Le vieux mestre ayant suggéré à Jon de faire de Samwell Tarly son successeur, ce dernier l'escorte afin de se former à sa future fonction dans la Citadelle, Clydas devant les suppléer auprès des corbeaux. Ils ont pour compagnons de route Dareon, Vère et le fils de cette dernière (échangé en fait avec celui de Mance Rayder). Parmi leurs bagages, se trouve un coffre de vieux livres rares dont le mestre pense que la Citadelle n'a pas de copies[24][12]. Avant de quitter Châteaunoir, Aemon enjoint Jon Snow à lire avec soin Le Compendium de Jade en arguant que le savoir est une arme redoutable[12].

Après un voyage éprouvant, le bateau accoste à Braavos où l'état du mestre ne cesse de se dégrader. L'esprit de plus en plus confus, il alterne des phases de lucidité et de délire où il se remémore les événements de sa jeunesse. Soucieux de son état, Sam fait intervenir un guérisseur de la Maison des Mains Rouges qui se déclare impuissant face à ce qui ressemble à une grave infection pulmonaire. Sentant sa fin approcher, le mestre, qui a prêté l'oreille aux histoires de tavernes contées par Dareon, envoie Sam enquêter au sujet des dragons, non sans lui avoir confié auparavant sa peur de la mort, ses rêves de dragons et la conviction que le froid du Mur l'avait conservé jusqu'alors : « Le feu consume, mais le froid préserve »[26].

Un soir, Sam lui ramène Xhondo, qui vient de le sauver de la noyade, et qui a des informations précises sur les dragons de la reine Daenerys. Ce récit lui rend un semblant d'énergie. Il réalise alors que le prince qui fut promis pourrait être Daenerys, les dragons n'étant ni mâles ni femelles, mais tantôt l'un et l'autre. Revigoré par l'espoir de pouvoir lui assurer son aide, il parvient à se lever pour embarquer à bord de La Brise Cannelle, le navire de Xhondo. Mais cette embellie est de courte durée. À mesure que le voyage se poursuit, il perd peu à peu l'esprit et accumule les propos énigmatiques. Alors que le navire aborde Tyrosh, Aemon enjoint Sam de prévenir les mestres de la Citadelle de la situation sur le Mur et de la véritable nature de Daenerys, qui pourrait être l'élue de la prophétie. Il insiste sur le fait qu'elle doit être conseillée, instruite et protégée. Peu après, alors que La Brise Cannelle longe la côte méridionale de Dorne, mestre Aemon décède à l'âge de cent deux ans. Son éloge funèbre est prononcé par Samwell qui rappelle que durant la longue vie du défunt mestre, neuf rois se sont succédé sur le Trône de Fer[13].

Dans la série télévisée

Dans l'épisode 9 (première saison) de la série télévisée adaptant la saga, mestre Aemon se révèle comme l'oncle d'Aerys II et non son grand-oncle (Jaehaerys II ayant été supprimé de la dynastie Targaryen).

Icone serieTV.png Aemon Targaryen (mestre) est interprété par l'acteur Peter Vaughan dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références

Notes

  1. Mestre Aemon décède à l'âge de cent-deux ans durant la seconde moitié de l'an 300 (cf. A Feast for Crows, Chapitre 46, Samwell).
  2. Egg en anglais, ce qui a la même consonance que le début d'Aegon
  3. Présenté par erreur comme son neveu dans une note du traducteur de la version française d'A Feast for Crows (cf. A Feast for Crows, Chapitre 16, Samwell).
  4. Le prince Rhaegar Targaryen était réputé être un enfant précoce et studieux, plongé dans ses lectures, gagnant l'estime des mestres et devenant la risée des chevaliers de la cour, avant de changer brusquement d'avis suite à une lecture et d'exprimer le devoir de devenir un guerrier (cf. A Storm of Swords, Chapitre 09, Daenerys). Généralement, l'entraînement martial semble commencer vers six ou huit ans (cf. A Game of Thrones, Chapitre 08, Arya et A Feast for Crows, Chapitre 25, Cersei), ce qui implique que le changement de comportement de Rhaegar est postérieur à cet âge et que les échanges avec son arrière-grand-oncle Aemon au Mur en sont probablement plus ou moins contemporains.

Références