Triarchie

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Royaume des Trois Filles)
Aller à : navigation, rechercher

Icone confusion.pngPour les articles homophones ou paronymes, voir cette page de confusion.



Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


V.O. : the Triarchy, the Kingdom of the Three Daughters ou the Three Whores

La Triarchie était le nom donné à une alliance entre les cités libres Lys, Myr et Tyrosh créée en l'an 96[1] et dissoute en l'an 131[2]. Elle était dirigée par un conseil de trente-trois magistrats. A Westeros, elle est plus connue sous le nom de royaume des Trois Filles - car chaque cité se considérait comme fille de Valyria - ou plus vulgairement comme le royaume des Trois Putains par ses détracteurs, bien qu'elle n'ait jamais eu de roi[3].

Fonctionnement[modifier]

Dans la Triarchie, les trois cités sont considérées comme égales. Les décisions importantes, telles que la guerre, la paix et les alliances sont donc prises par un collège de magistrats, nommé le Haut Conseil. Ce dernier est composé de trente-trois magistrats, onze de chaque cité. Le Grand Mestre Greydon, spécialiste de l'histoire de ce royaume, rapporte que les sessions de ce Conseil étaient interminables, chaque membre souhaitant se mettre en avant et tirer des avantages pour sa cité d'origine. La moindre discussion prenait donc beaucoup de temps, ce qui explique notamment que la flotte de la Triarchie ait mis si longtemps à intervenir durant la Danse des Dragons[4].

Histoire[modifier]

En l'an 96, les trois cités libres de Lys, Myr et Tyrosh s'allient dans leur guerre contre Volantis. Les Volantains sont vaincus lors de la bataille des Confins, et doivent se retirer des Terres Disputées. Les trois cités victorieuses se jurent une éternelle alliance et forment la Triarchie. Associant leurs troupes et leurs flottes, les trois cités envoient le prince amiral myrien Craghas Drahar s'emparer des Degrés de Pierre et chasser les pirates. Ayant pris le contrôle du détroit, l'amirauté de la Triarchie instaure un péage de plus en plus coûteux, chaque co-amiral rivalisant en cupidité. Les Lysiens sont particulièrement honnis, pour exiger en plus du prix du passage qu’on leur livre les jouvencelles, les jouvenceaux et les femmes des navires pour leurs maisons de plaisirs. Le péage devient aussi cher que les rançons exigées par les pirates auparavant. Premier à souffrir de cette situation, lord Corlys Velaryon s'allie avec le prince Daemon Targaryen en l'an 106, pour conquérir les Degrés de Pierre[3].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Prise des Degrés de Pierre par Daemon Targaryen.

La Triarchie subit de lourdes défaites, Daemon se proclamant roi du Détroit en l'an 109. Mais, un an plus tard, une alliance avec Dorne permet à la Triarchie de rétablir l'équilibre des combats. L'affrontement dure jusqu'à la Danse des Dragons quand lord Otto Hightower, Main du roi Aegon II Targaryen, profitant de cet état de guerre persistant, conclut un accord à Tyrosh avec les Trois Filles, se traduisant par l'envoi d'une flotte de quatre-vingt-dix navires pour contrer l'avantage maritime des Velaryon, partisans de la princesse Rhaenyra Targaryen. Mais cette flotte fut en grande partie anéantie lors de la bataille du Gosier[5].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bataille du Gosier.

Cette défaite provoque des tensions entre les trois cités, puisque parmi les navires qui reviennent, la très grande majorité sont lysiens : l'amiral Sharako Lohar est accusé d'avoir envoyé à la mort ses capitaines tyroshis et myriens, et d'avoir préservé les navires lysiens[4].

Le Royaume des Trois Filles disparut définitivement en an 131, du fait de querelles internes dues au meurtre d'un amiral myrien par un des prétendants de la célèbre courtisane lysienne connue sous le nom du Cygne noir (de son vrai nom, Johanna Swann, elle avait été capturée quelques années auparavant). Une ultime défaite face à l'alliance éphémère formée de Braavos, Pentos et Lorath lui porta le coup de grâce[1]. Les cités finissent par se tourner les unes contre les autres lors de la Guerre des Filles[4].

Membres connus de la Triarchie[modifier]

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Les origines de la saga, Les Filles Querelleuses : Myr, Lys et Tyrosh.
  2. Feu et Sang : Sous les régents – La Main encagoulée.
  3. 3,0 et 3,1 Feu et Sang : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  5. La Princesse et la Reine.