Caraxes

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Caraxès)
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Caraxes, the Blood Wyrm

Caraxès, dit le Sanguinaire[N 1], était un dragon, apparemment mâle[N 2], monté par le prince Aemon Targaryen sous le règne de Jaehaerys Ier Targaryen[1], puis par le prince Daemon Targaryen[2]. Réputé pour sa férocité[1], il était svelte et de couleur rouge sang[2]. Avec les années, il devint de plus en plus formidable et aguerri[3]. Il mourut au cours de la Danse des Dragons, lors de la bataille sur l'Œildieu de l'an 130[4].

Histoire[modifier]

Aemon Targaryen[modifier]

Caraxès passe ses jeunes années à Fossedragon, où il s'illustre par sa férocité, ce qui lui vaut son surnom de Sanguinaire, donné par les Gardiens des Dragons. En l'an 72, le prince Aemon Targaryen devient le dragonnier de Caraxès. Monté sur son dragon, le prince Aemon participe notamment à la quatrième guerre Dornienne en l'an 83, aux côtés de son père Jaehaerys Ier monté sur Vermithor et son frère Baelon monté sur Vhagar. Durant la troisième lune de l'an 92, Aemon vole sur Caraxès jusqu'à l'île de Torth, où des pirates myriens sèment le trouble. Au soir, Aemon et lord Cameron Torth dressent leurs plans d'attaque tandis que Caraxès dévore une demi-douzaine de chèvres. Les feux du dragon attirent l'attention des éclaireurs myriens. L'un d'eux reconnaît lord Torth et tire à l'arbalète sur lui, mais il touche le prince Aemon qui périt[1].

Daemon Targaryen[modifier]

Daemon Targaryen revendique Caraxès à une date inconnue. Il voyage énormément sur le dos de son dragon. Il fait notamment de nombreux aller-retours à Peyredragon ou plus loin, et ramène des cadeaux à sa nièce Rhaenyra. Cependant, en l'an 105, le roi Viserys Ier Targaryen déclare sa fille Rhaenyra héritière officielle, éloignant Daemon de sa succession. Furieux, ce dernier part pour Peyredragon sur Caraxès avec sa maîtresse, Mysaria. L'année suivante, le prince Daemon Targaryen s'allie avec lord Corlys Velaryon pour prendre d'assaut les Degrés de Pierre tenus par la Triarchie. Leurs ennemis n'ayant pas de dragon, Caraxès représente un atout considérable[2]. Bien que ses ennemis aient appris à se cacher dès qu'ils voient ou entendent Caraxès, ils sont impuissants à répliquer[3].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Prise des Degrés de Pierre par Daemon Targaryen.

En l'an 111, Daemon revient à Port-Réal sur son dragon pour le tournoi donné en l'honneur du cinquième anniversaire de mariage de son frère et de lady Alicent Hightower. Il y reste au moins six mois, au cours desquels il fait régulièrement des sorties à dos de dragon accompagné par sa nièce Rhaenyra Targaryen sur Syrax.

En l'an 115, Daemon épouse Laena Velaryon, qui monte le dragon Vhagar. Sur leurs dragons, le couple parcourt Essos, passant par Pentos, Volantis, Qohor et Norvos. Partout où ils passent, la population est ébahie par les dragons. A leur retour sur Lamarck, les époux volent souvent de concert avec Rhaenyra Targaryen sur son dragon Syrax, qui pond à plusieurs occasions. En l'an 120, alors que Laena Velaryon est mourante suite à un accouchement difficile, Daemon monte Caraxes pour aller chercher mestre Gerardys à Peyredragon pour la soigner, mais ils reviennent trop tard[2].

Pendant la Danse des Dragons[modifier]

En l'an 129, Viserys Ier Targaryen meurt, déclenchant la Danse des Dragons entre les Noirs de Rhaenyra et les Verts d'Aegon II Targaryen. Son dragonnier étant le consort de Rhaenyra, Caraxès est un soutien d'autant plus précieux qu'il est l'un des dragons vivant les plus aguerris. Toutefois, le prince Daemon Targaryen se montre prudent, refusant de prendre le risque d'opposer les dragons des Noirs aux dragons des Verts, l'issue d'un tel combat étant trop incertaine. Il met au point une stratégie, où les dragons serviront moins d'armes que de moyen de pression. Daemon organise la prise d'Harrenhal, afin d'offrir à leurs alliés un point de ralliement sûr[3].

Le prince Daemon vole à travers le Conflans jusqu'à Harrenhal, où il se pose sur la tour du Bûcher-du-Roi. Ser Simon Fort, gouverneur de la forteresse, peu désireux de subir le sort d'Harren le Noir, rend le château sans résistance[5]. Les seigneurs riverains partisans de Rhaenyra s'étant assemblés à Harrenhal, Daemon Targaryen mène une courte campagne contre les soutiens d'Aegon II. Monté sur Caraxès, il s'empare de la Haye-Pierre, signant la première victoire militaire des Noirs. Caraxès reste à Harrenhal, jusqu'à la fin de l'année. Au début de l'an 130, Daemon apprend qu'un ost ennemi marche sur Harrenhal. Il abandonne la forteresse vide pour s'emparer de Port-Réal, dégarni de ses défenseurs. L'apparition de Caraxès donne le signal au Guet de Port-Réal, qui est toujours fidèle à Daemon. Dans le ciel de la capitale, Daemon et Caraxès sont rejoints par Rhaenyra montée sur Syrax. Daemon et Caraxès se posent en premier dans le Donjon Rouge, pour s'assurer qu'ils ne courent aucun danger, avant de donner le signal à Rhaenyra de descendre[6].

Icone loupe.png Voir article détaillé : chute de Port-Réal.

Peu après, Daemon et Caraxès reprennent les airs, accompagnés de la dragonnière Orties montée sur Voleur-de-Moutons. Ils traquent le prince Aemond Targaryen, soutien d'Aegon II et dragonnier de la terrible Vhagar. Ils stationnent à Viergétang, volant tous les jours à la recherche de leur proie. Daemon refuse de se séparer d'Orties, ce qui leur permettrait de couvrir plus d'espace, car séparément, aucun de leur dragon n'est de taille face à Vhagar. Entre-temps, Rhaenyra condamne Orties à mort. Averti par les gens de la maison Mouton, les dragonniers se seraient séparés. D'après les Chroniques de Viergétang de mestre Norren, alors que Voleur-de-Moutons et Orties prenne leur essor, Caraxès pousse un cri qui brise les carreaux de la tour de Jonquil. Daemon retourne ensuite à Harrenhal, pour y attendre son ennemi.

L'arrivée de Caraxès fait fuire les intrus qui peuplaient Harrenhal depuis que le château avait été abandonné. Le prince parcourt les salles d'Harrenhal avec son dragon, patientant treize jours avant que son neveu Aemond n'arrive monté sur Vhagar. Les dragons se toisent et Caraxès crache des flammèches et déployant ses ailes. Les deux princes échangent quelques mots, avant de s'envoler, mais Daemon n'arrime pas les sangles qui relient traditionnellement la ceinture du dragonnier à la selle du dragon. Plus léger et rapide, Caraxès monte prestement jusqu'aux nuages, où il se cache de Vhagar. Il finit par fondre sur elle, chuintant et crachant du feu. Caraxès lui saisit le cou et l'entraine vers le sol. Malgré l’étau de la morsure, Vhagar lui mord une aile et ses griffes l'éventrent. Dans une chute mortelle, les deux dragons tombent vers les eaux de l'Œildieu. Il est dit que Daemon sauta de sa selle sur Vhagar, plongeant Noire Sœur dans l’œil crevé de son neveu au moment même où les dragons touchaient l'eau. La gerbe d'eau qui en résulte atteint la hauteur de la tour du Bûcher-du-Roi, la plus haute d'Harrenhal. Cependant, Caraxès parvient à sortir du lac pour mourir sur la berge. Le corps de Daemon n'a jamais été retrouvé[4].

Icone loupe.png Voir article détaillé : bataille sur l'Œildieu.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Son surnom, The Blood Wyrm en version originale, est également traduit par le Veur Sang dans la première traduction de la nouvelle Le Prince vaurien.
  2. Il existe un doute concernant le genre des dragons, qui ne fait l'objet d'aucun consensus au sein de la Citadelle des mestres. Dans son livre Dragons, veurs et vouivres : leur surnaturelle histoire, le septon Barth évoque le fait que les dragons ne sont ni mâle, ni femelle, mais tour à tour l'un et l'autre. Mestre Aemon de Châteaunoir semble accorder du crédit à cette théorie (cf. A Feast for Crows, Chapitre 46, Samwell). Toutefois, elle a été remise en cause par mestre Anson dans son livre Vérité (cf. Les origines de la saga, Winterfell). L'archimestre Gyldayn lui-même considère que l'hypothèse de Barth est saugrenue (cf. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Fils pour fils), il présente donc Caraxes comme un mâle, mais cette information reste incertaine.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Feu et Sang : Le long règne. Jaehaerys et Alysanne. Diplomatie, descendance et douleur.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Feu et Sang : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  4. 4,0 et 4,1 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  5. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Fils pour fils.
  6. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.