Flotte Velaryon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Velaryon

V.O. : Velaryon fleet

La flotte Velaryon était l'ensemble des navires qui appartenaient en propre à la maison Velaryon. Elle a longtemps constitué le gros de la flotte royale, avec laquelle elle était fréquemment confondue, les seigneurs de la maison Velaryon étant par ailleurs les amiraux et les maîtres des navires traditionnels du conseil restreint du roi des Sept Couronnes de la maison Targaryen. Ils étaient indispensable à la flotte royale au temps des premiers rois Targaryen[1], et le Trône de Fer a fini par investir dans la construction de navires pour ne plus en dépendre[2].

Si elle fut un temps la plus importante flotte des Sept Couronnes, comprenant aussi bien des navires de guerre que des galères de commerce[1], elle n'est plus composée que de quelques navires à l'époque de la saga.

Histoire[modifier]

La Conquête et le siècle qui suit[modifier]

Au tout début de la Conquête, Aegon Ier Targaryen utilise la flotte Velaryon pour faire traverser la baie de la Néra à son armée. Les navires de la maison Velaryon forment le gros des effectifs de la flotte royale au cours du siècle qui suit. Passionné de navires, lord Corlys Velaryon fait construire de nombreux navires et galères de commerce grâce à la fortune de sa famille, développant l'activité de Carène. Sa puissante flotte et le commerce prospère de Port-d'Épice permettent aux Velaryon de devenir un temps la famille la plus riche des Sept Couronnes[1].

En l'an 92, la flotte Velaryon commandée par lord Corlys est impliquée dans la guerre des Orageois de lord Boremund Baratheon contre les pirates myriens qui ont envahi l'île de Torth. Son rôle est de protéger les Orageois et d'assurer leur transfert du continent à l'île, pour qu'ils puissent s'y joindre aux levées pratiquées par lord Cameron Torth. Toutefois, à l'issue de la campagne, le prince Aemon Targaryen meurt et le roi Jaehaerys Ier Targaryen déshérite sa fille, Rhaenys, s'attirant l'inimitié de son époux, Corlys Velaryon, qui démissionne du poste de maître des navires[3].

En l'an 106, la flotte Velaryon assiste le prince Daemon Targaryen dans sa campagne dans les Degrés de Pierre contre l'amiral Craghas Drahar de la Triarchie. Lord Corlys espère établir une présence ouestrienne dans les Degrés afin de s'affranchir du péage que la Triarchie fait payer à ses navires de commerce. Trois ans plus tard, la flotte Velaryon est solidement installée dans les eaux des Degrés et y assure la circulation des navires. Les combats reprennent toutefois assez vite contre un nouvel ennemi : Racallio Ryndoon.

En l'an 113, le roi Viserys Ier Targaryen décide de marier son héritière, Rhaenyra à l'héritier de lord Corlys Velaryon, Laenor. Il espère ainsi retrouver l'amitié du Sire des Marées et le soutien de la flotte Velaryon[1].

La Danse des Dragons[modifier]

En l'an 129, Viserys Ier Targaryen meurt et la guerre de succession connue sous le nom de Danse des Dragons éclate. Lord Corlys Velaryon est le principal soutient de la prétendante Rhaenyra Targaryen, sa flotte lui assurant la supériorité en mer. À l'issue du premier conseil noir, une stratégie est définie : ne pouvant prendre d'assaut Port-Réal avec leurs forces, les partisans de Rhaenyra vont utiliser la flotte Velaryon pour bloquer le Gosier et empêcher le trafic maritime dans l'ensemble de la baie de la Néra. Lord Corlys commandera la flotte pendant que son épouse, la princesse Rhaenys Targaryen la survolera avec son dragon, Meleys, pour prévenir toute attaque par une autre flotte ou par un dragon. Ils comptent ainsi bloquer le commerce et provoquer leur jeune ennemi, Aegon II Targaryen, qui risque de se lancer dans un assaut imprudent contre la flotte Velaryon[4].

À Port-Réal, les marchands se plaignent quotidiennement de ce blocus devant Aegon II. Sa Main, ser Otto Hightower, ne peut dépêcher la flotte royale, trop faible pour avoir raison du blocus, et ses négociations avec lord Dalton Greyjoy des îles de Fer restent sans effet. Ser Otto finit par contacter la Triarchie, dont les flottes combinées sont susceptibles de rivaliser avec la puissance navale des Velaryon.

Vers la fin de l'année, lord Corlys envoie sept de ses navires accompagner la cogue l'Abandon Joyeux, dans laquelle se trouvent les princes Aegon et Viserys Targaryen, fils de Rhaenyra. Ils se dirigent vers Pentos, où les princes seront à l'abri des combats. Cependant, sur la route, ils croisent la flotte de la Triarchie menée par Sharako Lohar de Lys. Les vaisseaux de lord Corlys sont coulés ou pris, Aegon parvient à s'enfuir mais Viserys est capturé et donné pour mort. Au cinquième jour de l'an 130, le reste de la flotte Velaryon est surprise par la flotte de la Triarchie au nord et au sud de Peyredragon. S'ensuit l'un des plus terrible bataille navale de l'histoire des Sept Couronnes : la bataille du Gosier. Si la flotte Velaryon en sort victorieuse, elle y perd un tiers de sa force[5].

Au cours de l'an 130, Rhaenyra Targaryen monte sur le Trône de Fer et fait arrêter lord Corlys Velaryon pour trahison. Elle perd dès lors le soutien de la flotte Velaryon[6]. Le nouveau commandant de la flotte, Alyn Velaryon, a une allégeance incertaine : son suzerain, lord Corlys, est prisonnier du prétendant Trystan Vrayfeu au cours de la Lune des Trois Rois, alors que son frère Addam est mort au service de Rhaenyra lors de la seconde bataille de Chutebourg. Aegon II Targaryen ayant finalement conquis Peyredragon et exécuté Rhaenyra, il envoie ses termes de paix à Alyn Velaryon, promettant le pardon à sa maison s'il se rend à Peyredragon pour jurer allégeance au roi. Plus tard, il lui envoie un nouveau corbeau messager, menaçant cette fois d'exécuter la cousine d'Alyn, Baela Targaryen, si celui-ci ne jure pas allégeance sous quinzaine, mais lord Alyn n'obtempère pas. Au contraire, il masse la flotte Velaryon en vue d'attaquer Peyredragon, alors qu'Aegon II s'apprête à décapiter Baela. Ils sont interrompus juste à temps par des corbeaux messagers, annonçant que lord Corlys Velaryon, seigneur de la maison et Sire des Marées a juré fidélité à la cause d'Aegon II devant le Trône de Fer et a reçu un pardon pour toutes les offenses commises par la maison Velaryon. Alyn Velaryon fournit à son nouveau roi une vieille cogue marchande abîmée, Souris, pour lui permettre de traverser la baie de la Néra de Peyredragon jusqu'à Port-Réal. Bien qu'il détache douze galères de guerre pour l'escorter, le choix de ce navire pour transporter le roi semble être un moyen insolent utilisé par le jeune homme pour l'humilier.

En l'an 131, lorsqu'une flotte braavienne transportant l'armée du Val d'Arryn est annoncée faire voile vers Port-Réal, le conseil vert s'inquiète de l'allégeance douteuse d'Alyn Velaryon, seul obstacle sur leur chemin[7].

Sous lord Alyn[modifier]

Au début de la régence d'Aegon III en l'an 131, la Main du Roi Tyland Lannister lance la construction de cinquante nouvelles galères de guerre pour la flotte royale. Il justifie cette décision en disant que cela va relancer l'activité des chantiers navals et que ces navires permettront de défendre la ville contre la Triarchie. Mais en réalité, il semble surtout vouloir doter la Couronne de sa propre armada et l'affranchir de sa dépendance envers la flotte Velaryon.

L'année suivante, lord Alyn Velaryon, devenu seigneur de la maison Velaryon et Sire des Marées, accepte de se réconcilier avec ses lointains cousins, Daemion Velaryon et Daeron Velaryon, à condition qu'ils contribuent à sa flotte par leurs vaisseaux[2].

En l'an 133, la flotte Velaryon doit se joindre à la modeste flotte royale de ser Gedmund Peake, sur ordre de la Main du Roi Unwin Peake. Ensembles, elles doivent aller dans les Degrés de Pierre pour combattre le pirate Racallio Ryndoon, déjà aux prises avec les cités libres. Lord Alyn Velaryon amasse soixante galères de guerre, trente snekkars et une centaine de cogues, commandant lui-même depuis la Reine Rhaenys. Arrivés à Torth, Gedmund Peake et Alyn Velaryon se disputent sur la stratégie à adopter, Gedmun souhaitant attendre les instructions de la Main, alors qu'Alyn Velaryon insiste pour attaquer immédiatement. Lord Alyn attaque seul avec sa flotte, coulant de nombreux vaisseaux braaviens et capturant huit galères et onze cogues qui s'ajoutent à sa flotte. Il fait quatre-vingt-dix-neuf prisonniers et s'empare de vivres, de boissons, d'armes, d'argent et d'un éléphant. Il ne perd que trois vaisseaux, dont le Cœur fidèle de son cousin Daeron Velaryon. À la suite de cette action, une guerre entre les Sept Couronnes et Braavos menace d'éclater. Lord Unwin Peake envoie pourtant la flotte Velaryon de l'autre côté du continent, dans les mers du Crépuscule, pour mater les Fer-nés de Dalton Greyjoy[8].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Premier voyage d'Alyn Velaryon.

En l'an 135, la Main du Roi Thaddeus Rowan lance une attaque par la terre et une autre par la mer contre les rebelles du Val d'Arryn qui contestent la succession de Jeyne Arryn. La Main fait appel à lord Alyn Velaryon et à sa flotte, plutôt qu'à la flotte royale, toujours commandée par ser Gedmund Peake. Lord Alyn embarque une armée, dont la Main confie le commandement au Lysien Moredo Rogare, qui maîtrise mal la langue commune et peine à se faire comprendre de ses troupes. La flotte parvient aisément à disperser les voiles-louées d'Isembard Arryn, mais la prise de Goëville voit périr une centaine d'hommes sur les remparts et plus encore à l'intérieur de la ville.

À partir du milieu de l'an 136, Alyn Velaryon amasse une flotte de commerce importante, protégée par une douzaines de ses galères de guerre, pour un périple qui doit lui permettre de reconstituer la fortune de sa famille, en partie perdue lors de la faillite de la banque Rogare[9].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Deuxième voyage d'Alyn Velaryon.

Notes et références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  2. 2,0 et 2,1 Fire and Blood : Sous les régents – La Main encagoulée.
  3. Fire and Blood : Le long règne. Jaehaerys et Alysanne. Diplomatie, descendance et douleur.
  4. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  5. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  6. Fire and Blood : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.
  7. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le bref et triste règne du roi Aegon II.
  8. Fire and Blood : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  9. Fire and Blood : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.