Tournoi de Cendregué

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Tournoi de Sorbier)
Aller à : navigation, rechercher
Blason de la maison Cendregué

V.O. : Ashford Tourney

Le tournoi de Cendregué[N 1] de l'an 209 fut organisé par lord Cendregué en l'honneur du treizième anniversaire de sa fille, désignée comme reine d'amour et de beauté au début du tournoi. Ce tournoi était prévu pour durer trois jours[1].

C'est en marge de ce tournoi qu'eut lieu le premier jugement des Sept depuis cent ans, opposant ser Duncan le Grand au prince Aerion le Flamboyant[1].

Règles

La reine d'amour et de beauté est défendue par cinq chevaliers qui portent ses couleurs. Tout autre chevalier qui entre en lice doit défier un des champions. Un champion vaincu doit laisser la place à son vainqueur qui devient champion à son tour.

À la fin des trois jours de tournoi, les cinq champions restants décident si la reine d'amour et de beauté conserve son titre, ou s'ils veulent remettre sa couronne à une autre.

Participants

Les fils de lord Cendregué, Androw et Robert, font partie des champions originaux de la reine d'amour et de beauté du tournoi, qui n'est autre que leur sœur.

Trois membres de la famille royale ont prévu de rentrer en lice. Le prince Valarr Targaryen, surnommé le petit prince, est un autre champion de la reine d'amour et de beauté. Il est le fils du prince de Peyredragon Baelor Targaryen, Main du Roi et héritier du trône de Fer. Les deux autres sont Daeron et Aerion, les fils du prince de Lestival, Maekar, lui-même quatrième fils du roi des Sept Couronnes Daeron II Targaryen[1].

Les ajouts du roman graphique

Le roman graphique qui adapte la nouvelle Le Chevalier Errant donne des précisions supplémentaires sur les participants au tournoi. Ces informations sont considérées comme semi-canoniques. Il donne une liste plus complète des participants au tournoi :

Certains de ces "personnages" sont en réalité des références à des personnes réelles, liées au roman graphique :

Des informations complémentaires sont données à propos d'autres personnages :

Autour de l'événement

Des chevaliers sont venus des quatre coins du royaume des Sept Couronnes pour participer à l'événement. La prairie devant la ville de Cendregué accueille trois rangées de tentes. En plus de ces participants prestigieux, le tournoi s'enorgueillit de la présence de deux princes de la famille royale, venus admirer les prouesses de leurs fils. Le premier est le prince de Peyredragon, Baelor Targaryen, Main du roi Daeron II et héritier du trône de Fer, le second est le prince de Lestival, Maekar, quatrième fils du roi Daeron II[1].

En plus de ces personnages de prestige, le tournoi de Cendregué rameute énormément de monde, notamment des jongleurs, des troubadours, des magiciens, des baladins et des marionnettistes, mais également des prostituées et des voleurs à la tire. De nombreux marchands ambulants forment une allée dans la prairie, proche des tentes des chevaliers et des nobles seigneurs venus participer au tournoi. S'y trouvent notamment des forgerons et des armuriers[1].

Premier jour

Premier assaut

Pour défendre la jeune reine d'amour et de beauté, cinq champions sont initialement présents :

Cinq challengers se présentent dans la lice :

Résultats :

Deux des challengers prennent donc la place de champion : ser Tybolt Lannister et ser Lyonel Baratheon.

Deuxième assaut

Trois nouveaux challengers entrent en lice pour défier les trois champions restants :

À l'issue de ce second assaut, les trois challengers sont vaincus.

Suite de la journée

Les joutes se succèdent ainsi toute l'après-midi alors que les champions restent invaincus :

  • Ser Tybolt Lannister est désarçonné par ser Jon Penrose, mais il réussit tout de même à le vaincre uniquement à l'aide de son bouclier.
  • Ser Humphrey Hardyng brise treize lances face à ser Humphrey des Essaims avant de l'emporter. Il est certainement le chevalier plus adulé de ce jour, ayant remporté pas moins de quatorze victoires contre de puissants adversaires.
  • Lord Leo Tyrell bat ser Robyn Rhysling, le Borgne.
  • Ser Lyonel Baratheon remporte également tous ses combats, demeurant le favori de la foule.
  • Le prince Valarr remporte lui aussi neuf victoires, mais il affronte des adversaires de moindre valeur.

Finalement, Aerion Targaryen, le Flamboyant, entre en lice et défie Humphrey Hardyng. Vicieux, le prince Aerion n'hésite pas à viser et à abattre le cheval de son adversaire au mépris de toutes les règles de la joute. Hardyng est gravement blessé, mais le mauvais geste du prince Aerion le disqualifie. La victoire est donc accordée à son adversaire. Bien qu'il ne puisse pas participer à la suite du tournoi, ser Humphrey conserve son titre de champion.

La suite du tournoi

On ignore le déroulement des deux journées suivantes et le résultat du tournoi. S'il semble qu'il se soit poursuivi, un incident survenu au soir du premier jour a eu de graves conséquences, qui ont complètement éclipsé le tournoi[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Jugement des Sept de Cendregué.

Notes et références

Notes

  1. Dans les premières éditions de la nouvelle Le Chevalier Errant qui fut traduite non par Jean Sola mais par Paul Benita, le nom Ashford en version originale a été traduit en "Sorbier". Ainsi, "lord Sorbier", seigneur de la "maison Sorbier" et sire de "Sorbier" organisait le "tournoi de Sorbier". Dans la traduction plus récente et harmonisée du recueil Chroniques du chevalier errant, le nom Ashford est cette fois traduit en Cendregué, comme dans la saga. Ainsi, "lord Cendregué" seigneur de la "maison Cendregué" et sire de "Cendregué" organise le "tournoi de Cendregué"
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Le prénom de ce personnage est donné dans le roman graphique qui adapte la nouvelle, Le Chevalier Errant : il s'agit de Medgar Tully. Ces informations sont considérées comme semi-canoniques.
  3. 3,0 et 3,1 Le nom Hightower a été traduit dans la première édition par "Hautetour" dans la première édition de la nouvelle Le Chevalier Errant.
  4. Il s'agit sans doute du personnage connu sous le seul nom de "ser Grance" dans la nouvelle.
  5. Dunk et l'Œuf croisent ce personnage dans la nouvelle L'Œuf de Dragon.
  6. La première version de son blason personnel laissait entendre qu'il pourrait être un bâtard de la maison Frey.
  7. Traduit par Leo l'Épine par Jean Sola dans Le Trône de Fer.

Références