Criston Cole

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Criston Cole
Identité
V.O. Criston Cole
"the Kingmaker"
Surnom Le Faiseur-de-rois
Apparence
Yeux verts pâles
Cheveux noirs
Statut
Rang chevalier
Titres frère-juré de la Garde Royale (105)
lord Commandant de la Garde Royale (112)
main du Roi (129)
Naissance 82
Décès 130 (Bal du Boucher)
Blasons
Ser Criston faisait partie de la maison Cole Ser Criston faisait partie de la Garde Royale
Lord Commandant de la Garde Royale
Harrold Ouestrelin inconnu
Main du Roi
Otto Hightower inconnu

Né en l'an 82[N 1], Criston Cole, dit le Faiseur-de-rois[1], était un chevalier de la maison Cole, qui devint le lord Commandant de la Garde Royale sous le règne de Viserys Ier Targaryen. Il est resté célèbre pour être un des éléments déclencheurs de la guerre de succession connue sous le nom de Danse des Dragons en couronnant Aegon plutôt que sa demi-sœur Rhaenyra. Plusieurs rumeurs prétendent que des sentiments amoureux le liant ou l'ayant lié à Rhaenyra serait la cause de son animosité envers la princesse héritière, mais les commentateurs ne s'accordent pas sur les faits, certains arguant qu'il était amoureux d'elle, d'autres que c'était elle qui était amoureuse de lui[2], et d'autres enfin qu'ils avaient été amants avant qu'il ne rentre dans la Garde Royale[N 2][3].

Il aurait été un charmant chevalier, avec des yeux verts pâles et des cheveux noirs, qui lui auraient attiré les faveurs de la cour de Viserys Ier. Son arme favorite était la masse d'armes. Ses contemporains lui prêtent différentes personnalités contradictoires. Dans son Témoignage, le bouffon Champignon le dépeint comme noble et chaste comme une vieille septa, alors que, dans son livre, septon Eustace décrit un personnage beaucoup moins scrupuleux et honorable[2].

Histoire[modifier]

Sous Viserys Ier Targaryen[modifier]

Criston Cole est né en l'an 82. Il est le fils d'un intendant au service de la maison Dondarrion de Havrenoir. Il se fait remarquer en l'an 103 ou 104 lors du tournoi donné en l'honneur du couronnement de Viserys Ier Targaryen, dont il remporte la mêlée[4][2], s'illustrant notamment en parvenant à désarmer le prince Daemon Targaryen de son épée en acier valyrien Noire Sœur lors du duel final. Il dédie cette victoire à la princesse Rhaenyra Targaryen et lui demande l'honneur de porter ses couleurs durant la joute. La princesse accepte et, durant la joute, ser Criston s'illustre à nouveau en démontant le prince Daemon et les chevaliers-jumeaux Erryk et Arryk Cargyll de la Garde Royale. Il est finalement battu lors de la dernière rencontre, par lord Lymond Mallister[5], qui remporte le tournoi[4][2].

Charmant, ser Criston Cole plait à la cour, et notamment à la princesse Rhaenyra Targaryen. Il entre dans la Garde Royale en l'an 105 et, peu après, la princesse demande à son père d'en faire son bouclier lige, ce que Viserys Ier accepte[4][5]. Ils sont dès lors inséparables, et ser Criston devient le champion de la princesse, portant ses couleurs dans tous les tournois. Leur proximité fait parfois l'objet de railleries et de commérages, notamment de la belle-mère de Rhaenyra, la reine Alicent Hightower[5][2].

En an 111, sous les couleurs de la princesse Rhaenyra, ser Criston remporte le tournoi de Port-Réal face aux champions de la reine Alicent Hightower, en défaisant notamment le frère cadet de cette dernière, Gwayne Hightower[5][6][N 3]. La même année, d'après le bouffon Champignon, la princesse Rhaenyra, alors âgée de quinze ans, suit des leçons particulières avec son oncle, le prince Daemon Targaryen, afin d'apprendre comment plaire à ser Criston Cole. Le bouffon prétend que Rhaenyra aurait finalement essayé de le séduire, mais ser Criston, en chevalier de la Garde Royale, aurait repoussé ses avances. Septon Eustace, quand a lui, avance plus simplement que Rhaenyra et Daemon ont eu une relation à ce moment[2].

En an 112, après la mort d'Harrold Ouestrelin, ser Criston Cole est nommé par le roi Viserys Ier lord Commandant de la Garde Royale. Cette même année, le roi décide d'installer son héritière Rhaenyra à Peyredragon. En an 113, avec l'assentiment du conseil restreint, il choisit de la marier à son cousin, Laenor Velaryon. Peu avant le départ de la princesse, Rhaenyra et ser Criston se rencontrent. D'après septon Eustace, ser Criston voulait avouer son amour à la princesse et lui proposer de s'enfuir avec lui vers Essos, où ils se seraient mariés et où Criston aurait pu devenir mercenaire. Selon cette version de l'histoire, Rhaenyra l'aurait repoussé, prétextant être le sang du dragon et destinée à un meilleur avenir qu'épouse de mercenaire. Qui plus est, elle se serait dès lors défiée de lui : s'il pouvait enfreindre ses vœux de chevalier de la Garde Royale, pourquoi pas ceux du mariage ? Le Témoignage de Champignon raconte une toute autre version de l'histoire : Rhaenyra, éprise de ser Criston Cole depuis des années, serait allée le trouver dans la tour de la Blanche Épée, pour tenter de le séduire à nouveau, lui proposant même sa virginité. Mais Criston Cole l'aurait repoussée une nouvelle fois, souhaitant rester fidèle à ses vœux. Quoi qu'il en soit, après cette nuit fatidique, Criston et Rhaenyra deviennent ennemis, et le chevalier abandonne le parti des Noirs, pour se rapprocher des Verts[2].

En an 114, la princesse de Peyredragon Rhaenyra Targaryen épouse son promis, ser Laenor Velaryon. Au tournoi donné pour célébrer les noces, ser Criston Cole porte la faveur de la reine Alicent Hightower. Furieux, il démonte tour à tour tous ses adversaires, notamment le champion de Rhaenyra, ser Harwin Fort, qu'il blesse sévèrement. Avec sa masse d'armes, il finit par tuer ser Joffrey Lonbec, le champion de Laenor, ce qui semble interrompre les festivités. Peu après, la reine Alicent demande à son époux de faire de ser Criston Cole son protecteur personnel[2].

Dans les années qui suivent, ser Criston Cole s'occupe notamment d'entraîner Aemond Targaryen, fils cadet de Viserys Ier et Alicent, au maniement des armes[2].

Pendant la Danse des Dragons[modifier]

Icone loupe.png Voir article détaillé : Danse des Dragons.

En l'an 129, Viserys Ier Targaryen décède. Ser Criston Cole et la reine Alicent Hightower constatent sa mort et entreprennent aussitôt une série d'actions qui doivent permettre au prince Aegon de s'accaparer la couronne à la place de sa demi-sœur Rhaenyra : en tant que lord Commandant, ser Criston Cole fait réunir le conseil restreint par la Garde Royale en pleine nuit dans les appartements de la reine. À l'exception de lord Lyman des Essaims, les membres du conseil restreint sont d'avis de couronner Aegon plutôt que Rhaenyra. Ser Criston Cole se serait exprimé parmi les derniers, rappelant que, si Rhaenyra montait sur le Trône de Fer, son fils aîné, Jacaerys Velaryon, serait appelé à lui succéder, alors qu'il est soupçonné d'être un bâtard. Il aurait également critiqué les mœurs de Rhaenyra et de son précédent mari, ser Laenor Velaryon, soupçonné d'être homosexuel. Lorsque finalement lord Lyman des Essaims aurait tenté de quitter la pièce pour rejoindre Rhaenyra et l'avertir des complots qui se tramaient contre elle, ser Criston Cole l'aurait obligé à se rasseoir avant de lui trancher la gorge. Les conseillers restants décident de confier à ser Criston la mission de faire arrêter les partisans de Rhaenyra encore présents à la cour et qui pourraient la prévenir. Sur l'idée du maître des chuchoteurs Larys Fort, les conspirateurs auraient fait un pacte de sang afin d'être tous liés jusqu'à la mort[7].

À l'aube, la Garde Royale est dépêchée auprès des enfants de la reine Alicent Hightower, pour leur annoncer la nouvelle. Le prince Aegon aurait dans un premier temps refusé la couronne qu'on lui tendait, mais ser Criston Cole l'aurait convaincu en lui rappelant que Rhaenyra risquait de l'exécuter lui et ses frères si elle montait sur le trône. Le jour du couronnement du roi des Sept Couronnes Aegon II Targaryen, ser Criston Cole pose lui-même la couronne d'Aegon Ier en acier valyrien sur la tête du nouveau roi[7]>.

Après la prise d'Harrenhal et les premières défaites des Verts, le jeune roi perd patience et décide de démettre ser Otto Hightower, jugé inefficace, du poste de Main du roi, et de nommer ser Criston Cole à sa place. La nouvelle Main organise la contre-attaque des Verts. Il met d'abord les partisans des Noirs prisonniers dans les geôles du Donjon Rouge devant un choix : jurer fidélité à Aegon II, ou mourir. Si les lords Beurpuits, Castelfoyer et Rosby acceptent, les lords Fengué, Merryweather, Harte, Buckler, Caswell, et lady Fell, refusent et sont décapités, de même que huit chevaliers fieffés et une quarantaine de serviteurs et de domestiques. Sa seconde action est d'ordonner à ser Arryk Cargyll d'inflitrer Peyredragon en se faisant passer pour son frère jumeau, ser Erryk Cargyll (tentative qui se solde par la mort des deux jumeaux). Après cela, à la tête de ses armées, il met à sac Sombreval, puis assiège Repos-des-Freux. Là, sa troupe est attaquée par la belle-mère de Rhaenyra, la princesse Rhaenys Targaryen, montée sur sa dragonne, Meleys, ce qu'il avait prévu. Ser Criston tente d'abord d'abattre la dragonnière, avant qu'apparaissent le roi Aegon II et son frère, Aemond, montés sur leurs dragons, Feux-du-Soleyl et Vhagar. Meleys et Rhaenys sont prises au piège et meurent au cours du combat qui s'ensuit, mais Aegon II et son dragon sont gravement blessés. Le roi est ramené à Port-Réal, alors que son dragon demeure dans la campagne environnant Repos-des-Freux, où les hommes de ser Criston veillent à ses repas. Ser Criston Cole convainc ensuite le prince Aemond Targaryen, cadet d'Aegon II, de gouverner le royaume le temps que son frère se remette de ses blessures. Celui-ci revendique les titres de prince régent et de Protecteur du royaume, et garde Criston Cole comme Main du Roi[8].

Au début de la nouvelle année, le lord Commandant soutient le projet du prince régent de porter son armée dans le Conflans à la rencontre de son oncle, Daemon Targaryen. Ensemble, ils prennent la tête de quatre mille hommes pour reconquérir Harrenhal. Dix-neuf jours plus tard, l'avant-garde menée par ser Criston découvre Harrenhal vide. Le prince-régent arrive le lendemain, avec le gros des troupes. Pensant que les rebelles ont fui devant eux, ils célèbrent une grande victoire, mais ils apprennent rapidement que l'abandon d'Harrenhal était un subterfuge visant à s'emparer de la capitale[9].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Chute de Port-Réal.

La Main et le prince régent se retrouvent rapidement dans une situation critique : leurs ennemis n'osent pas les assiéger de peur d'affronter le dragon Vhagar, mais leur armée manque cruellement de nourriture. Ser Criston Cole insiste pour partir vers le sud et y rejoindre l'armée des Hightower, leur principal allié. Ils retrouveraient ainsi le prince Daeron et son dragon Tessarion, grâce auxquels ils auraient une chance de reprendre Port-Réal. Mais Aemond refuse de fuir devant ses ennemis, et préfère demeurer dans le Conflans, afin d'incendier les forteresses des traîtres et des rebelles[9].

Ser Criston prend seul la tête des trois mille six cents hommes qui ne sont pas encore morts ou n'ont pas déserté. Ils traversent des paysages dévastés par la guerre et les incendies, et des guet-apens viennent diminuer encore un peu plus leur nombre. Alors qu'ils progressent vers la Néra, ils sont surpris par les Loups de l'Hiver de lord Roderick Dustin, ralliés par les chevaliers du Conflans dirigés par Pat de Longfeuille et Garibald Gris. Ser Criston Cole tente de parlementer, mais ses adversaires sont déterminés à combattre, et à mourir s'il le faut. Criston Cole tire alors son épée et propose de combattre contre ses trois adversaires. Ne voulant pas que des chansons racontent sa fin glorieuse dans un combat à l'épée, Pat de Longfeuille ordonne à Robb Rivers et à deux autres archers de le tuer. Ser Criston reçoit trois flèches qui le tuent sur le coup. Sa mort marque le début du Bal du Boucher, nom donné à la bataille qui suit. Après celle-ci, Pat de Longfeuille récupère sa tête et l'arbore au bout d'une pique au moins jusqu'à son arrivée à Chutebourg[9].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Bal du Boucher.

Postérité[modifier]

Plusieurs rumeurs circulent quant aux motivations de ser Criston Cole, notamment lors de son abandon de la cause de la princesse Rhaenyra Targaryen. Certains prétendent qu’il aurait agi de la sorte par ambition, car le prince Aegon était plus facile à manipuler que sa demi-sœur aînée. D'autres lui attribuent des motifs plus nobles, arguant qu'il défendait les anciennes coutumes andales. Certains avancent même que ser Criston aurait d'abord voulu se venger de la princesse pour l'avoir éconduit[3].

Toutefois, si le rôle joué par ser Criston Cole dans la Danse des Dragons n'est pas négligeable, il n'est pas le seul responsable du couronnement d'Aegon II[6].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Ser Criston Cole a 23 ans en l'an 105 (cf. Feu et Sang : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.).
  2. Version difficile à croire, car, si Feu et Sang de l'archimestre Gyldayn ne ment pas sur les dates, Criston Cole entre dans la Garde Blanche en l'an 105, et à ce moment la princesse n'a que huit ans.
  3. C'est à partir de ce tournoi que commence à se fédérer le parti de la reine, les Verts, et le parti de la princesse, les Noirs (cf. Le Prince vaurien).

Références[modifier]

  1. A Feast for Crows, Chapitre 17, Jaime.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5, 2,6, 2,7 et 2,8 Fire and Blood : Les héritiers du Dragon – Une affaire de succession.
  3. 3,0 et 3,1 A Feast for Crows, Chapitre 14, Le Chevalier souillé.
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Les origines de la saga, Viserys I.
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 Le Prince vaurien.
  6. 6,0 et 6,1 La Princesse et la Reine.
  7. 7,0 et 7,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Les Noirs et les Verts.
  8. Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le Dragon rouge et le Dragon d'or.
  9. 9,0, 9,1 et 9,2 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.