Viserys III Targaryen

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Viserys III Targaryen
Image by Amok©

Identité
V.O. Viserys III Targaryen
Surnoms Khal Rhae Mhar
(= le roi claudicant)
Khal Rhaggat
(= le roi charrié)
Le Roi Gueux
Statut
Rang Prince
Prétendant au trône
Titre Roi des Sept Couronnes en exil
Naissance 276 (Port-Réal)
Décès 298 (Vaes Dothrak)
Famille
Père Aerys II Targaryen
Mère Rhaella Targaryen
Blasons
Viserys dirigeait la maison Targaryen
Seigneur de la maison Targaryen
Aerys II Daenerys I

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Né en l'an 276, Viserys III[N 1] Targaryen [vɪ'sɛ:rɪs tɑr'gɛriən][1], dit le Roi Gueux[2], est le second fils du roi Aerys II Targaryen et de la reine Rhaella Targaryen. Depuis la mort de son père et de son frère aîné, il est l'héritier légitime des Sept Couronnes. La rébellion de Robert Baratheon l'a forcé à s'exiler avec sa sœur Daenerys dans les cités libres. Viserys ressemble beaucoup à feu son frère aîné, le prince Rhaegar, mais est plus petit[3], avec des cheveux d'or argenté et des yeux fiévreux couleur lilas pâle qui lui donnent un air peu aimable[2].

Viserys est orgueilleux et ambitieux, persuadé d'être le « dernier dragon ». Son objectif absolu est de retrouver son trône, et il est prêt à tout pour cela[2]. Marqué par l'exil contraint et la perte progressive de son prestige, il se montre volontiers colérique, brutal et méprisant, notamment envers sa sœur à qui il ne pardonne pas d'avoir causé la mort de leur mère à sa naissance. Il va même jusqu'à lui reprocher d'être née trop tard, car elle aurait du être l'épouse de leur frère aîné Rhaegar qu'elle aurait pu, selon lui, guérir de sa mélancolie[4]. Cependant, et bien que ces traits de caractères semblent partiellement antérieurs à l'exil[5], Viserys sait aussi parfois se montrer délicat et attentionné envers sa sœur[6]. C'est abreuvé de fausses promesses par les puissants des cités libres et devenu un « phénomène de foire » que Viserys a développé une profonde aigreur doublée d'un aveuglement certain sur sa condition et ses chances de regagner un jour son trône[2][7][8].

Avant AGOT

En 283, lors de la rébellion de Robert Baratheon, après la bataille du Trident et la mort de son frère le prince Rhaegar, le roi son père l’envoie avec sa mère se réfugier à Peyredragon[9]. C'est là que naît sa sœur Daenerys, provoquant la mort en couches de la reine. Ayant fui Peyredragon devant l'arrivée de la flotte de lord Stannis Baratheon, Viserys et sa sœur, protégés par leur dernier fidèle, ser Willem Darry, se réfugient à Braavos. Après la mort de ser Willem, ils errent dans les cités libres, fuyant les tueurs de l'Usurpateur[N 2][10][11][5] et profitant de l'hospitalité des notables. Mais, peu à peu, toutes les portes se ferment devant eux, la dynastie des Baratheon semblant définitivement installée sur le Trône de Fer. Après avoir été contraint de vendre leurs dernières possessions familiales, et notamment la couronne de sa mère (ce qui brise en lui à jamais toute joie[12]), Viserys gagne le surnom de « Roi Gueux »[N 3][13]. Durant cette période, Viserys éclate parfois violemment en colère contre sa sœur, surtout quand elle se montre indigne de sa qualité de « sang du dragon ». Il n'hésite pas alors à la brutaliser. Mais il peut aussi être protecteur et tendre, lui racontant les histoires de sa future accession au trône[6]. Ces années sont rudes, et les exilés connaissent souvent le froid, la faim, voire la peur (mais jamais la maladie, ce que Viserys met sur le compte de leur ascendance, qui les immuniserait)[14]. Finalement, ils sont hébergés par maître Illyrio Mopatis, riche marchand et magistrat de Pentos[2], auquel Viserys promet, en échange de ses bienfaits, de le faire lord et Grand Argentier lorsqu'il aura reconquis les Sept Couronnes[15].

Dans AGOT

Sur les conseils de son hôte, maître Illyrio Mopatis de Pentos, Viserys décide de « donner » sa sœur en mariage à Khal Drogo, en échange d’une armée pour reconquérir le Trône de Fer. Il estime qu’il lui faut dix mille hommes pour reprendre le trône, aidé des Tyrell, Redwyne, Darry et Greyjoy qu'il pense toujours fidèles en secret aux Targaryen. Pendant la soirée de présentation des deux futurs époux, ils sont présentés à un noble de Westeros en exil, ser Jorah Mormont, qui offre à Viserys les services de son épée[2]. La veille du mariage, Viserys tente de s'introduire dans la chambre de sa sœur, qu'il désire depuis longtemps, estimant que puisqu'il ne peut avoir sa main, sa virginité au moins lui revient. Mais maître Illyrio a fait poster des gardes qui l'empêchent de réaliser son projet[15]. Lors du mariage, il offre à sa sœur comme présent de noces, trois servantes (procurées en réalité par Illyrio) : Irri pour savoir monter à cheval, Jhiqui pour apprendre la langue dothrak, et Doreah pour maîtriser l'art féminin de l'amour[7].

Lors du départ du khalasar pour Vaes Dothrak, Viserys dédaigne l'hospitalité d'Illyrio Mopatis, préférant suivre sa sœur pour veiller au respect par le khal de sa promesse. Mais ses médiocres talents de cavalier et ses incessantes récriminations le font tenir en piètre estime par les Dothrakis, ser Jorah Mormont, et jusqu'à Daenerys elle-même. Cette dernière finit même par le frapper et l'humilier devant tout le khalasar en l'obligeant à marcher[16][N 4]. Viserys est alors surnommé Khal Rhae Mhar par les Dothrakis du khalasar, puis Khal Rhaggat[N 5] lorsqu'il accepte d'être transporté dans une carriole, y voyant à tort un honneur. Dans son obsession de retrouver son trône et son mépris des Dothrakis, Viserys n'a pas compris qu'en « offrant » sa sœur au Khal, il en avait fait une reine (une khaleesi), et qu'il ne peut plus se permettre de lui manquer de respect. Il croit avoir ainsi « acheté » une armée. Mais Khal Drogo n'est pas un marchand[N 6][17] : il n'achète ni ne vend rien ; il reçoit des cadeaux, et peut faire en contrepartie d'autres cadeaux, mais à son heure, et selon sa propre volonté. En le harcelant, et en manquant de respect à son épouse, Viserys l'offense[18].

Finalement, lors de la nuit au cours de laquelle le destin de Rhaego, le futur fils de Daenerys et Drogo, est révélé par le dosh khaleen, Viserys dépasse les bornes. Il tente de prendre les œufs de dragon pour s'acheter des mercenaires, mais en est empêché par ser Jorah. Il s'enivre alors, et fait irruption en plein banquet, réclamant une place sur l'estrade d'honneur, mais il est encore une fois humilié par Drogo. Il dégaine alors son épée et en menace Daenerys, alors que toute arme de métal et toute effusion de sang sont prohibées à Vaes Dothrak, sous peine de malédiction. Il réclame sa couronne à Drogo, et celui-ci lui répond qu'il lui donnera une couronne devant laquelle trembleront les hommes. Viserys, décontenancé, sourit et baisse son arme, et il est rapidement maîtrisé par les sang-coureurs de Drogo. Ce dernier fait alors fondre les lourds médaillons d'or de sa ceinture et en fait coiffer Viserys hurlant, sans répandre une goutte de son sang[19]. La mort de Viserys fait de Daenerys la dernière représentante de la lignée targaryenne.

Dans AFFC

Après l'arrestation de sa fille Arianne, le prince Doran Martell lui révèle qu'il avait projeté de lui faire épouser le prince Viserys, sans toutefois qu'aucun des deux futurs époux n'ait été mis au courant de ce plan. Ce projet semble avoir impliqué l'Archonte de Tyrosh dont la fille était pupille du prince Doran aux Jardins Aquatiques[20].

Dans ADWD

Errant affamée dans la mer Dothrak, Daenerys est prise de vomissements et de violentes diarrhées après avoir mangé de nombreuses baies vertes. Tombant dans le sommeil, elle rêve de son frère, tel qu'elle l'a vu pour la dernière fois, brûlé et défiguré par l'or en fusion. Il lui reproche amèrement de ne pas l'avoir pleuré, de l'avoir trahi et d'avoir été ingrate. Il se montre toujours aussi insultant, méprisant et arrogant, concluant que les œufs de dragon auraient dû lui revenir, car lui aurait su alors apprendre au monde le sens de leur devise. En se réveillant, Daenerys se découvre les cuisses couverte de sang, peut-être son sang de lune[21].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Viserys III Targaryen est interprété par l'acteur Harry Lloyd dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références

Notes

  1. Le III n'est en général pas mentionné, Viserys n'ayant jamais régné à proprement parler.
  2. Il faut toutefois noter qu'avant le début de la saga, aucun tueur ne semble avoir été dépêché par le roi Robert Baratheon qui, persuadé par lord Jon Arryn (cf. A Game of Thrones, Chapitre 34, Eddard), paraît ne pas avoir considéré les deux descendants de la lignée targaryenne comme une menace. Toutefois, Varys semble avoir gardé un œil sur Viserys et sa sœur tout au long de leur exil (cf. A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard et A Storm of Swords, Chapitre 72, Daenerys).
  3. The Beggar King en version originale, traduit par « Roi Gueux », « Roi Mendigot » ou encore « Roi Mendiant ».
  4. En tant que peuple nomade cavalier, les Dothrakis méprisent ceux qui sont forcés de se déplacer à pied.
  5. Respectivement le « roi claudicant » et le « roi charrié ».
  6. De manière générale, les Dothrakis ne pratiquent pas le commerce, même s'ils tolèrent les marchands sur leur territoire dans la mesure où ces derniers ne manquent pas de faire des présents rituels (cf. A Game of Thrones, Chapitre 55, Daenerys).

Références