Deuxième rébellion Feunoyr : Différence entre versions

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
(Les rebelles Feunoyr)
m (Les rebelles Feunoyr : MAJ des blasons)
 
Ligne 80 : Ligne 80 :
 
Quelques [[chevalier errant|chevaliers errants]], venus uniquement pour participer au [[tournoi de Murs-Blancs]], sont impliqués malgré eux dans cette rébellion :  
 
Quelques [[chevalier errant|chevaliers errants]], venus uniquement pour participer au [[tournoi de Murs-Blancs]], sont impliqués malgré eux dans cette rébellion :  
 
* [[Image:Blason-perso-dunk-2014-v01-24px.png]] ser [[Duncan le Grand]] et son [[écuyer]], l'[[Œuf]] ;
 
* [[Image:Blason-perso-dunk-2014-v01-24px.png]] ser [[Duncan le Grand]] et son [[écuyer]], l'[[Œuf]] ;
* [[Image:Blason-inconnu-2014-v01-24px.png]] ser [[Glendon Flowers]] ;
+
* [[Image:Blason-boulenfeu-2014-v01-24px.png]] ser [[Glendon Flowers]] ;
 
* [[Image:Blason-inconnu-2014-v01-24px.png]] ser [[Kyle le Chat]] ;  
 
* [[Image:Blason-inconnu-2014-v01-24px.png]] ser [[Kyle le Chat]] ;  
* [[Image:Blason-inconnu-2014-v01-24px.png]] ser [[Uthor Enverfeuille]] ;
+
* [[Image:Blason-perso-uthor-2014-v01-24px.png]] ser [[Uthor Enverfeuille]] ;
 
* [[Image:Blason-prunh-2014-v01-24px.png]] ser [[Maynard Prünh]] ;
 
* [[Image:Blason-prunh-2014-v01-24px.png]] ser [[Maynard Prünh]] ;
  

Version actuelle datée du 13 septembre 2019 à 16:13

Blason de la maison Feunoyr

V.O. : Second Blackfyre Rebellion

La deuxième rébellion Feunoyr est une des tentatives de la maison Feunoyr de placer son prétendant sur le Trône de Fer. Elle eut lieu en l'an 211. Mal préparée et éventée, elle fut contrée par les loyalistes Targaryen avant même d'avoir réellement débuté[1].

Origines et préparation

Dans les Sept Couronnes, le Fléau de Printemps et la sécheresse estivale de deux ans qui a suivi ont exacerbé les rancœurs contre le nouveau roi, Aerys I Targaryen[1]. Les anciens rebelles avaient envoyé à Port-Réal des otages pour garantir leur loyauté après la première rébellion Feunoyr, mais la plupart d'entre eux sont morts pendant le Fléau de Printemps, ce qui signifie que le Trône de Fer n'a plus de moyens de pression sur eux. La Main du Roi, lord Brynden Rivers, craignant les révoltes, entretient un puissant réseau d'espions, ce qui accentue encore les méfiances et les tensions. Le roi et sa Main sont impopulaires et prétendument fâchés avec un des chefs de guerre les plus célèbres de l'époque, le prince de Lestival Maekar Targaryen[2]. De nombreux Ouestriens, rebelles revanchards comme anciens loyalistes déçus ou ambitieux, regrettent l'échec de la première rébellion Feunoyr[2][1].

Certains d'entre eux se tournent alors vers le prétendant Daemon II Feunoyr, héritier de Daemon I Feunoyr, en exil en Essos. Dans un rêve prophétique, celui-ci a vu un dragon éclore d'un œuf à Murs-Blancs, siège de la maison Beurpuits. L'ancien rebelle, lord Gormon Peake, met au point un plan, pour installer Daemon II sur le trône. Avec l'aide de ser Tommard Heddle, il organise le mariage de lord Ambrose Beurpuits avec la fille de lord Frey. Un œuf de dragon est promis comme premier prix du tournoi qui célèbre leur mariage[2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : tournoi de Murs-Blancs.

Ce mariage n'est en fait qu'un prétexte pour réunir en un même lieu des nobles et des chevaliers, susceptibles de soutenir la cause Feunoyr. Lord Gormon Peake prévoit de faire gagner la joute et l'œuf à Daemon. Il compte sur l'éclosion de l'œuf prédite par Daemon. Celui-ci posséderait alors le seul dragon vivant de Westeros. Entre la gloire de la victoire au tournoi, le prestige et la puissance conférés par la possession d'un dragon, et la position stratégique de Murs-Blancs en plein Conflans, lord Gormon Peake croit possible de fédérer les invités du mariage pour déclencher une rébellion qui frappera Port-Réal et renversera le roi Targaryen[1]. Lord Gormon Peake prévoit de récupérer l'or d'Ambrose Beurpuits et les épées liges des Frey. Il pense que les Lothston et les Bracken se joindront à eux. il semble compter encore sur des désertions massives[2].

Toutefois, ce projet ne convainc pas Aegor Rivers, un des plus importants chefs rebelles, exilé en Essos. Il refuse de participer à cette tentative ou de confier Feunoyr à Daemon II[1][2], ce qui amoindrit la symbolique royale de Daemon II. Toutefois, Gormon Peake est convaincu qu'Aigracier finira par leur prêter main forte, lorsqu'il aura vent des premières victoires[2].

Un début mitigé

Daemon II Feunoyr parvient à traverser le Détroit et se rend comme convenu au tournoi de Murs-Blancs en compagnie de lord Peake et de lord Chantecoq. Il endosse alors une fausse identité pour participer au tournoi et se teint les cheveux en noirs. Tommard Heddle, l'un des principaux complices de lord Peake, émet toutefois des réserves quant à l'absence d'Aegor Rivers et de Feunoyr. Il prétend que les partisans qu'ils ont réunis s'attendaient à les voir, et que le charisme de Daemon II ne les remplacera pas. Lord Peake se raccroche à ses espoirs de remporter des batailles et de voir un dragon éclore[2].

Pendant le tournoi, les conspirateurs truquent les tirages au sort, afin que Daemon n'affronte que des adversaires dont il triomphera[N 1]. Ils corrompent ceux qui ne font pas déjà parti de la conspiration. Gormon Peake propose notamment à ser Glendon Flowers de le faire entrer à son service à Stellepique, ce que celui-ci décline pour ne pas brader son honneur. Enfin, ils s'arrangent pour que ceux qui ne sont pas corrompus affrontent le puissant Tommard Heddle[2].

Les premières difficultés

Les conspirateurs doivent composer avec les fantaisies de son prétendant. Daemon II Feunoyr s'est entiché depuis le début du tournoi d'un chevalier errant, ser Duncan le Grand, qu'il prétend avoir vu en rêve, revêtu des atours de la Garde Royale. Gormon Peake se contente de se défier du chevalier et de lui imposer le silence par la menace[2].

Au cour du tournoi, un premier événement vient faire obstacle à la rébellion : l'œuf de dragon promis par lord Ambrose Beurpuits au vainqueur est volé, alors qu'il était enfermé dans une chambre, gardée nuit et jour. Lord Peake fait accuser ser Glendon Flowers du vol, en prétendant qu'un des gardes a livré son nom avant de succomber à ses blessures. En réalité, personne n'a vu qui a volé l'œuf : il s'agit uniquement d'un stratagème de lord Peake pour écarter un talentueux chevalier, qui avait refusé de se laisser corrompre. Par la suite, lord Peake prétend qu'on a retrouvé l'œuf dans les affaires de ser Glendon, mais il ne laisse personne d'autre le voir[N 2][2].

Pendant ce temps, la résolution de lord Ambrose Beurpuits fléchit lorsque son mestre, Lothar, lui amène un enfant qui possède une bague frappée aux armoiries du prince de Lestival Maekar Targaryen. Le garçon s'avère être l'écuyer de ser Duncan le Grand et le propre fils du prince Maekar, Aegon. Pour ne pas paraître effrayé, il ment à lord Beurpuits en prétendant que son père l'a envoyé comme espion. Il lui fait croire que le prince de Lestival a entendu parler de la rébellion et qu'il a massé une armée qui s'apprête à marcher sur Murs-Blancs. Pensant que le parti des rebelles est perdu, lord Frey décide de les abandonner pour regagner son fief. Lord Beurpuits ne pouvant fuir son propre domaine, il se rend au septuaire où il prie, jusqu'à l'arrivée de ser Duncan le Grand. Alors que ce dernier recueille les explications de son écuyer, Tommard Heddle arrive dans le septuaire et prétend prendre Aegon en otage. Duncan s'interpose et le tue. Lord Beurpuits choisit de s'enfuir, accompagné du prince Aegon. Ser Duncan choisit de rester pour aller secourir Glendon Flowers. Il conseille à son écuyer de fausser compagnie à lord Beurpuits le plus vite possible, et de se rendre à Viergétang pour aller quérir de l'aide[2].

Le soir venu, l'identité de Daemon II s'est éventée. Certains des invités préfèrent s'esquiver plutôt que rester aux côtés des rebelles. Ser Duncan le Grand dénonce les agissements déshonorants de lord Gormon Peake et réclame à Daemon de rendre justice à Glendon Flowers. Bouleversé par les accusations de ser Duncan, Daemon décide qu'un duel judiciaire l'opposera à ser Glendon pour déterminer s'il est coupable[N 3]. Daemon est démonté par ser Glendon dès le premier assaut, et tombe dans la boue, ce qui déclenche l'hilarité dans l'assistance[2].

Une fin abrupte

Ce que les rebelles ignorent, c'est que la Main du Roi, lord Brynden Rivers, est déjà bien informée sur leurs manigances. Il a envoyé des espions et des agents dans l'assistance. Le chevalier errant Maynard Prünh fait partie de ces agents, de même que la bande de nains bateleurs qui se sont produits pendant le festin de mariage. Ces mêmes nains se sont arrangés pour voler l'œuf de dragon, en passant par les conduits des latrines de la chambre où se trouvait l'œuf[2].

Il a également réuni un ost, composé de troupes des terres de la Couronne et du Conflans. Cette armée recueille lord Frey, lord Ambrose Beurpuits et l'Œuf après leur fuite. Elle arrive aux pieds de Murs-Blancs, quelques instants après la fin du duel judiciaire entre Glendon Flowers et Daemon II Feunoyr. Ce dernier veut combattre jusqu'à la mort, et tente de galvaniser la foule, mais il n'a ni dragon, ni Feunoyr, ni même de puissante armée à faire valoir pour exacerber le moral de ses troupes, et son humiliation lors du duel judiciaire contre ser Glendon l'a privé du peu de prestige qu'avait pu lui faire gagner le tournoi. Personne n'accepte de le suivre[2].

Daemon décide de marcher seul à la rencontre de l'armée de Brynden Rivers, pour lui proposer un combat singulier. Personne ne lui répond. Il est simplement capturé et entravé par des Dents de Freux, ce qui met un terme définitif à ses prétentions[2].

Conséquences

Lord Gormon Peake est décapité pour punir sa trahison. Sa tête et celle de Tommard Heddle ornent l'entrée du pavillon de lord Brynden Rivers. Daemon II Feunoyr est gardé en captivité au Donjon Rouge, afin que son jeune frère, Haegon Feunoyr, ne puisse pas prétendre à la couronne à son tour[2]. Ce stratagème fonctionne, puisque Haegon Feunoyr et Aegor Rivers doivent attendre plusieurs années avant de pouvoir lancer une nouvelle rébellion Feunoyr[1].

Lord Frey semble avoir été pardonné et ne pas avoir perdu la faveur de la Main. Lord Ambrose Beurpuits est gracié et autorisé à garder sa nouvelle épouse, mais Brynden Rivers le dépouille des neufs dixièmes de sa fortune et de ses possessions. Murs-Blancs est confisqué par le Trône de Fer, et Brynden Rivers projette de le détruire entièrement pour empêcher les partisans des Feunoyr d'en faire un lieu de pèlerinage, comme ils l'ont fait avec le champ d'Herberouge[2].

Les autres participants sont retenus captifs, pour être conduits à Port-Réal afin d'y être jugés : les simples chevaliers et les hommes d'arme, qui ont juste suivis leurs seigneur liges, devraient recevoir une punition légère. La plupart des seigneurs eux-mêmes devraient être pardonnés, s'ils disent la vérité et fournissent un otage. Ceux qui avaient déjà été pardonnés à l'occasion de la première rébellion Feunoyr risquent l'emprisonnement, la mort civile, voire la décapitation[2].

Le fils du prince Maekar, Aegon, s'étant retrouvé sur les lieux par accident, Brynden Rivers hésite à l'emmener avec lui à Port-Réal en tant qu'invité, mais il y renonce, car il sait que le prince Maekar le prendrait comme un affront. Le prince Aegon ayant particulièrement gagné en assurance lors des épreuves qu'il a traversé, il ordonne à la Main du Roi de libérer et de récompenser Glendon Flowers pour ses exploits et de fournir de l'or à ser Duncan le Grand pour qu'il puisse régler une dette de tournoi. Malgré l'insolence de cette requête, lord Brynden y consent et autorise ser Duncan et son écuyer à poursuivre leurs errances[2].

Les participants

Les rebelles Feunoyr

Parmi les personnes présentes aux noces d'Ambrose Beurpuits, certains ont pris une part active à la préparation et à l'exécution de la rébellion :

D'autres semblent soutenir Daemon II et lui obéir, lorsque sa véritable identité est révélée :

L'allégeance des autres convives est plus incertaine :

Quelques chevaliers errants, venus uniquement pour participer au tournoi de Murs-Blancs, sont impliqués malgré eux dans cette rébellion :

Les loyalistes Targaryen

Lord Brynden Rivers, Main du roi des Sept Couronnes Aerys I Targaryen, a secrètement réuni un important contingent armé pour assiéger Murs-Blancs avant qu'éclate la rébellion.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Il semble cependant que Daemon, le principal intéressé, ne soit pas au courant de ces manipulations (cf. L'Œuf de Dragon).
  2. Dunk pense qu'il utilise une pierre peinte pour donner le change, en attendant de retrouver le véritable œuf (cf. L'Œuf de Dragon).
  3. Daemon décide de ce duel moins pour rendre la justice, que pour montrer qu'il est le digne héritier de son père et pour prouver qu'il n'avait pas besoin des tricheries de Gormon Peake pour l'emporter sur le jeune ser Glendon Flowers.

Références