Varamyr

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Varamyr Sixpeaux)
Aller à : navigation, rechercher
Varamyr
Identité
V.O. Varamyr Sixskins (Lump)
Surnoms Bosse (dans son enfance)
Varamyr Sixpeaux
Apparence
Taille petit
Poids malingre
Statut
Rang sauvageon
Titre change-peau
Décès 300 (au-delà du Mur)
Famille
Bâtards plusieurs

Varamyr, dit Varamyr Sixpeaux, et nommé Bosse[N 1] dans son enfance[N 2], est un sauvageon petit et malingre qui fait partie des lieutenants de Mance Rayder. C'est un zoman puissant, maîtrisant une ourse des neiges lui servant de monture, trois loups - le borgne, Matoise et Chasseur -, et un lynx-de-fumée[1][2].

Avant AGOT

Enfant, Bosse vit non loin de la mer avec ses parents, sa grande sœur Méha, son frère Cabosse, et les trois chiens de la maison, Queue-coupée, Flaire et Grondeur. Né avant terme, c'est un enfant maladif dont les parents préfèrent son cadet - grand et fort -, né quatre ans après lui. Jaloux, à l'âge de six ans, il utilise ses pouvoirs de change-peau pour se glisser dans l'esprit de Queue-coupée et lui faire tuer Cabosse. Son père tue les trois chiens alors que Bosse est encore dans l'esprit de Queue-coupée (c'est la première fois qu'il connaît la mort « par procuration ») et comprend alors que son fils cadet a le don des change-peaux. Il le mène donc à un zoman du nom d'Haggon qui devient son maître et lui apprend à maîtriser ses pouvoirs. Haggon met son élève en garde contre les abominations, le choix des peaux qu'il peut revêtir et le danger de vivre au sud du Mur pour un zoman[2].

Haggon commerce avec la Garde de Nuit, et emmène Bosse une fois à Fort-Levant. Ce bref aperçu des terres du sud insuffle au jeune garçon (alors âgé de dix ans) l'envie d'y séjourner. À la même période, Haggon l'emmène également à une rencontre d'autres change-peaux, où il voit que d'autres animaux que les loups peuvent être dominés : Borroq a ainsi un sanglier pour compagnon, Orell un aigle, Ronces un lynx-de-fumée (ce qui fait envie à Varamyr) ou Grisella une chèvre[2].

Toujours vers l'âge de dix ans, Bosse se fait appeler « Varamyr », jugeant ce nom plus digne de lui que le ridicule surnom dont l'avait affublé sa sœur. Après avoir appris suffisamment de son maître, et alors qu'il maîtrise déjà trois animaux, il tue Haggon en le chassant d'abord de son loup Griserobe pour qu'il n'ait pas de « seconde vie », puis en le dévorant sous forme de loup, goûtant pour la première fois la chair humaine. Depuis lors, Haggon le hante, lui remémorant ses « abominations »[2].

Varamyr ambitionne de devenir roi d'au-delà du Mur et se conduit de fait pendant des années comme un « lord », vivant toujours dans la hutte d'Haggon avec sa cour d'animaux, et recevant le tribut en victuailles d'une douzaine de villages (il se procure cependant lui-même la viande par la chasse de ses animaux). Il pratique également une sorte de droit de cuissage sur les jeunes femmes de ces villages, les relâchant après avoir usé d'elles, gardant une mèche de cheveux de chacune en trophée. Il a ainsi plusieurs enfants, mais aucun n'a son don. Au cours de ces années, il connaît huit nouvelles « morts » (une fois d'un coup de lance, une fois tué par un ours, une autre fois en mettant bas,…). Il cherche alors à retrouver ses parents pour leur montrer ce qu'il est devenu, mais il apprend qu'ils sont morts[2].

Un jour, Mance Rayder vient le voir afin de lui demander de se joindre à lui. Varamyr est en effet devenu un puissant parmi les sauvageons, le plus puissant change-peau connu, allant au combat monté sur une ourse des neiges, avec trois loups (le borgne, Matoise et Chasseur) et un lynx-de-fumée à ses côtés. Il accepte car il souhaite revoir le Mur, qui est le plus beau souvenir de son enfance[2].

Dans ASOS

Varamyr prend possession de l'aigle d'Orell après que ce dernier a été tué par Jon Snow au col Museux[3]. Il se sert de sa vue perçante pour faciliter la traque des hommes de Qhorin Mimain par la bande de Clinquefrac[4]. Après le passage de Jon Snow dans les rangs des sauvageons, il montre une grande animosité envers ce dernier, et reconnait en lui un puissant zoman mais inexpérimenté, tout en convoitant son loup blanc, Fantôme[2]. Alors que la colonne des sauvageons qui descend le cours de la Laiteuse arrive au niveau du Poing des Premiers Hommes, l'aigle attaque ainsi Jon Snow, Mance Rayder venant de découvrir que Jon lui avait caché la présence des trois cents hommes de la Garde de Nuit dans la forêt hantée[1].

Varamyr espionne ensuite les forces de la Garde à Châteaunoir lors de l'assaut principal des sauvageons contre le Mur toujours grâce à son aigle. Cependant, à l'arrivée des forces du roi Stannis Baratheon, alors qu'il observe les forces royales qui encerclent le camp, l'aigle prend feu[5], vaincu par la magie de la prêtresse rouge Mélisandre[6]. Varamyr « meurt » alors pour la dixième fois, mais dans des souffrances qu'il n'avait jamais connues auparavant, et perd alors le contrôle de son lynx-de-fumée et de son ourse des neiges, cette dernière tuant alors quatre hommes avant d'être abattue[2].

Dans ADWD

Après la bataille du Mur, Varamyr fuit vers le nord avec d'autres survivants. Il se cache sous le nom de Haggon, voulant dissimuler la lâcheté du grand Varamyr. Seuls ses trois loups lui sont restés fidèles, mais il les tient à distance. Les fuyards s'égaillent peu à peu, soit pour rallier le Chassieux, soit pour revenir au nord dans la vallée des Thenns, soit pour suivre la Mère Taupe, une sorcière des bois allant vers la mer à l'est, à la recherche de navires qui, d'après une vision, les emmèneraient au sud[2], soit enfin pour revenir se constituer prisonniers à Châteaunoir[7]. Mais Varamyr, gravement blessé par le poignard d'un enfant alors qu'il tentait de voler un manteau sur le corps de sa mère, n'a plus la force de les suivre et finit par rester seul avec une sauvageonne nommée Cirse, qui recoud sa plaie[2].

Cirse le soigne dans une hutte d'un village de sauvageons et part lui chercher de la nourriture. Sa blessure réouverte, Varamyr se remémore sa vie de méfaits et se prépare à sa mort « physique ». Il préférerait passer son esprit dans le corps de Cirse, toujours absente, plutôt que dans un de ses loups, afin d'y vivre sa « Seconde Vie ». Sortant dans la neige à la recherche de vivres, il parvient péniblement à s'approcher d'un barral et s'effondre, épuisé. Cirse survient, les Autres à ses trousses, et Varamyr tente alors de transférer son esprit en elle, mais son hôte en devient folle et se déchire le visage et les yeux. L'esprit de Varamyr, expulsé, s'incarne brièvement dans les animaux, les arbres, et même les pierres et le vent, avant de finir dans son loup borgne, le plus âgé. Observant par ses yeux le village où son ancien corps gît, il le voit envahi par les spectres. Cirse, devenue l'un d'entre eux, croise alors son regard, et il a la certitude qu'elle l'a reconnu[2].

Dirigeant la petite meute dans l'esprit du borgne, Varamyr s'apprête un jour à se repaître de cinq cadavres frais de membres de la Garde de Nuit (dont un manchot) lorsque surgit un loup-garou faisant deux fois sa taille[N 3]. Le borgne l'attaque sans hésitation, mais il finit par succomber et doit se soumettre, ainsi que le reste de sa meute[8].

L'un de ses bâtards est choisi comme otage lorsque le contingent sauvageon dirigé par Tormund Fléau-d'Ogres traverse le Mur. Afin de garantir la bonne foi et le comportement du peuple libre, une centaine de garçons entre huit et seize ans servent en effet d’otages, le « prix du sang »[9].

Notes et références

Notes

  1. Lump en version originale, traduit par Bosse afin de conserver le jeu de mots avec le nom de son frère Bump, traduit par Cabosse.
  2. Son vrai nom, celui que sa mère lui a donné alors qu'il avait quatre ans, n'est pas connu : Bosse est le surnom que lui avait donné sa sœur Méha alors qu'il était encore dans le ventre de sa mère, et Varamyr est le nom qu'il s'est lui-même donné à dix ans, car il trouvait que c'était un nom digne d'un lord (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 01, Prologue).
  3. Il s'agit d'Été, le loup de Bran Stark.

Références