Pauvres Compagnons

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Blason-pauvrescompagnons-2014-v01-256px.png

V.O. : the Poor Fellows ou the Stars

Les Pauvres Compagnons, surnommés les Étoiles, étaient un ordre militaire de la religion des Sept[1]. Ils étaient constitués de guerriers d'humble naissance, arborant comme emblème l'étoile à sept branches de la Foi sur champ blanc. Ils étaient regroupés avec les Fils du Guerrier sous l'appellation collective de Foi Militante et s'apparentaient aux divers ordres pénitents de frères mendiants, mais s'en distinguaient toutefois par le fait qu'ils étaient armés. Plus nombreux que les Fils du Guerrier, ils avaient pour mission d'assurer la protection des voyageurs de septuaire en septuaire à travers les Sept Couronnes[2], toutefois, certains d'entre eux se confondaient avec des hors-la-loi et détroussaient les voyageurs qu'ils étaient censés protéger[3]. Il s'agissait peut-être d'un ordre mixte[N 1][4][5].

Les Pauvres Compagnons furent interdits par Maegor Ier Targaryen au cours de la guerre de la Foi[6][4].

Histoire[modifier]

Avant la guerre de la Foi[modifier]

Plusieurs siècles avant la Conquête des Sept Couronnes par Aegon Ier Targaryen, les Pauvres Compagnons et les Fils du Guerrier assistent le roi des Rivières et des Collines Humfrey Ier Teague dans sa guerre contre les rebelles Nerbosc, Tully et Vance. Ce soutien récompense la piété du roi Humfrey, qui avait fait construire de nombreux septuaires et avait réprimé les adorateurs des anciens dieux dans son royaume[7].

Pendant la Conquête, plusieurs Saintetés espèrent que le Grand Septon appellera les fidèles et la Foi Militante à lutter contre Aegon le Conquérant et ses sœurs-épouses, mais celui-ci aurait eu une vision qui le convainc de ne pas se dresser contre les dragons des Targaryen. Parmi les plus humbles membres de la Foi, notamment chez les Pauvres Compagnons, des critiques circulent contre les Targaryen pendant l'ensemble du règne d'Aegon, considérant que l'inceste et la polygamie sont des péchés graves[4].

La guerre de la Foi[modifier]

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre de la Foi.

En l'an 41, le roi Aenys Ier Targaryen organise le mariage incestueux de ses deux enfants aînés, Aegon et Rhaena. Le Grand Septon et la Foi condamnent ce mariage. Au cours de la pérégrination royale du couple princier, des Pauvres Compagnons leur jette des mottes de terres dans un village du Conflans. Le prince Aegon voudrait les châtier avec son épée, mais sa sœur-épouse le retient et avertit leurs agresseurs qu'elle reviendra avec son dragon la prochaine fois.

Le Grand Septon appelle bientôt à la révolte. Un groupe de Pauvres Compagnons assassinent en pleine rue de Port-Réal la Main du Roi, le septon défroqué Murmison, qui avait célébré le mariage de Rhaena et Aegon. Deux d'entre eux escaladent les murs du manoir sur la colline de Visenya, où vit la famille royale, et tentent d'assassiner le roi dans son sommeil. Celui-ci est sauvé par l'intervention de la Garde Royale. Sur la fin de l'année, des milliers de Pauvres Compagnons sillonnent les routes, obligeant les voyageurs à choisir entre les dieux ou le roi et faisant le siège des château, jusqu'à ce que les seigneurs répudient leur allégeance aux Targaryen.

Au début de l'an 42, on apprend que plusieurs milliers de Pauvres Compagnons et de pieux paysans assiègent Crakehall, où se sont réfugiés Rhaena et Aegon. Maegor Targaryen profite de la mort de son demi-frère Aenys Ier pour se proclamer roi des Sept Couronnes. Après que ce nouveau roi a violemment repris Port-Réal aux Fils du Guerrier, les Pauvres Compagnons marchent par milliers contre la capitale. Le siège de Crakehall est levé, les quelques treize mille Pauvres Compagnons des terres de l'Ouest suivant le chevalier errant Horys Hill. Une autre troupe monte du sud sous le commandement de Wat le Fendeur. Le roi Maegor Ier leur ordonne par décrets de déposer les armes, mais comme ils n'obtempèrent pas, il ordonne aux seigneurs fidèles de les attaquer. Au cours de la bataille du Pont-de-Pierre, les neuf mille hommes de Wat le Fendeur sont massacrés. La bataille de la Fourche de la Néra est une autre victoire pour le roi, qui met en déroute l'ost de ser Horys Hill

A partir de l'an 43, les Pauvres Compagnons ne s'assemblent plus en armées, préférant adopter une stratégie d'escarmouches contre les voyageurs ou les places mal défendues. Ils se cachent dans les forêts du Bief, du Conflans, du Val d'Arryn, ou le bois séparant Port-Réal d'Accalmie. De nouveaux chefs émergent, comme septon Lune, Silas Guenilles, Dennis le Bancroche ou Jeyne Pauvres la Vérolée. La même année, le roi Maegor Ier promulgue un édit rendant illégale l'existence de la Foi Militante et des Pauvres Compagnons. Plusieurs maisons nobles défient toujours Maegor et subissent des représailles[4]. La maison Osgris aurait notamment perdu la suzeraineté de Froide-Douve, lorsque lord Ormond Osgris se serait opposé à l'interdiction des ordres religieux[8]. Au cours de l'année, le Grand Septon meurt dans des circonstances inexpliquées.

Le nouveau Grand Septon, bien plus conciliant que le précédent, reconnaît l'autorité royale de Maegor et dissout officiellement la Foi Militante, en déclarant que les Sept n'ont plus besoin d'épées et que le Trône de Fer protégera désormais la Foi. Le roi Maegor Ier accorde aux derniers Pauvres Compagnons jusqu'à la fin de l'an 43 pour rendre les armes et abandonner leur rébellion. Passé ce délai, leur tête sera mise à prix pour un cerf d'argent[4].

La persistance de la rébellion[modifier]

Bien que la Foi Militante a été officiellement dissoute en l'an 43, des milliers de Pauvres Compagnons n'abandonnent pas leur rébellion contre les Targaryen, et continuent de se cacher dans les bois. Le groupe de septon Lune le proclame même « Grand Septon véritable », en opposition au Grand Septon en titre, surnommé le « Grand Lèche-Bottes ».

Vers la fin de l'an 45, le roi Maegor Ier Targaryen traque les Pauvres Compagnons réfugiés dans le bois séparant Port-Réal d'Accalmie. Plusieurs dizaines d'entre eux sont capturés et ont le choix entre prendre le noir ou être pendus. Leur chef, Jeyne Pauvres la Vérolée, est trahie par ses hommes, qui la remette au roi. Trois septons voyageant avec le roi la déclarent sorcière et la condamnent au bucher. Un groupe mené par ser Horys Hill tente vaillamment de la sauver, mais ils sont massacrés par les hommes du roi. Malgré ces victoires, la violence et la cruauté de Maegor sont désapprouvés par le peuple et les seigneurs, qui aident clandestinement ce qui reste de la Foi Militante.

Au cours de l'an 48, l'impopularité du roi est à son comble. Les seigneurs Torgen du Rouvre et Rickard Rowan rejoignent officiellement le septon Lune avec leurs troupes[4] et assiègent Villevieille. Ailleurs, d'autres groupes menés par Silas Guenilles ou Dennis le Bancroche errent dans les bois, abrités nourris et réconfortés par des milliers de gens peuple, de chevaliers fieffés ou de nobliaux. Toutefois, une série d'événement précipite la fin du conflit : la mort mystérieuse de Maegor Ier Targaryen permet l'avènement de son neveu, Jaehaerys Ier Targaryen, un roi plus consensuel que le précédent qui s'était fait haïr. La mort mystérieuse du septon Lune divise ses partisans, qui rompent le siège de Villevieille, où Jaehaerys est couronné et béni par le Grand Septon avant la fin de l'année. Suite à sa rencontre avec ser Joffrey Doguette des Fils du Guerrier, le roi prend des décision forte concernant l'avenir de la Foi Militante : il refuse de lever la proscription décrétée par Maegor, prétendant à son tour que la Foi n'a plus besoin d'être armée et que le Trône de Fer protégera désormais les fidèles. Il annule cependant les mises à prix sur les têtes des Fils du Guerrier et des Pauvres Compagnons, prévenant toutefois qu'il ne tolèrera pas les hors-la-loi. Le roi offre à ser Joffrey Doguette une place de frère juré au sein de sa Garde Royale et pardonne à tous les Pauvres Compagnons se présentant à lui à condition qu'ils prennent le noir et partent servir dans la Garde de Nuit[9]. Le nombre d'anciens Pauvres Compagnons devenus frères jurés de la Garde de Nuit est évalué à deux mille en l'an 51[10].

Malgré leur interdiction, quelques membres des Pauvres Compagnons subsistent toujours, dispersés et hors-la-loi[11]. Sur Belle Île, d'anciens membres de l'ordre reprochent à lord Marq Farman d'avoir accordé asile à la reine Rhaena Targaryen et à son dragon, Songefeu[12]. La disparition de l'ordre, qui protégeaient autrefois les voyageurs, rend les chemins de Westeros particulièrement dangereux, ce qui pousse le roi Jaehaerys à entreprendre la construction d'un réseau routier à partir de l'[[[chronologie#an 62|an 62]][3]. Certains fidèles de la religion des Sept restent nostalgiques au fil des siècles et souhaitent la réhabilitation de l'ordre[2]. Il semblerait que l'ordre ait survécu clandestinement au moins jusqu'à l'époque de la Danse des Dragons et la régence d'Aegon III, d'après l'archimestre Gyldayn[13][14].

Membres connus des Pauvres Compagnons[modifier]

Anciens membres[modifier]

Les Pauvres Compagnons dans la saga[modifier]

Dans AFFC[modifier]

Jouant des troubles causés à Port-Réal par les pénitents et sur la bénédiction qu'il doit accorder au nouveau roi Tommen Baratheon, le nouveau Grand Septon, surnommé le « Grand Moineau », arrive à obtenir l'abrogation des lois de Maegor Ier Targaryen interdisant à la Foi d'être armée. La renaissance des ordres militants et guerriers est ainsi concédée contre l'effacement total de la dette de la Couronne envers la Foi. Les Pauvres Compagnons sont chargés par le nouveau Grand Septon d'aller pacifier les campagnes et de défendre les plus humbles[2]. Le nouvel ordre de Pauvres Compagnons veillent sur les septuaires, comme celui de Darry-le-Château. L'ordre comporte quelques membres féminins[5].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. La présence de femmes au sein de l'ordre traditionnel des Pauvres Compagnons est incertaine. Au cours de la guerre de la Foi, un groupe de Pauvres Compagnons devenu hors-la-loi est mené par une femme, Jeyne Pauvres la Vérolée (cf. Feu et Sang : Les fils du Dragon), mais on ignore si elle faisait vraiment partie de l'ordre.
    Au cours des événements de la saga, alors que le nouvel ordre des Pauvres Compagnons est constitué, une femme se présente comme un Pauvre Compagnon (cf. A Feast for Crows, Chapitre 31, Jaime).

Références[modifier]

  1. A Feast for Crows, Chapitre 37, Cersei.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 A Feast for Crows, Chapitre 29, Cersei.
  3. 3,0 et 3,1 Feu et Sang : Le long règne. Jaehaerys et Alysanne. Diplomatie, descendance et douleur.
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3, 4,4 et 4,5 Feu et Sang : Les fils du Dragon.
  5. 5,0 et 5,1 A Feast for Crows, Chapitre 31, Jaime.
  6. Les origines de la saga, Maegor I.
  7. Les origines de la saga, Le Conflans.
  8. L'Épée Lige.
  9. Feu et Sang : Du prince au roi. L'ascension de Jaehaerys Ier.
  10. Feu et Sang : Le temps de la mise à l'épreuve. La refonte du royaume.
  11. Feu et Sang : L'année des Trois Épouses. 49 apC.
  12. Feu et Sang : Un surplus de dirigeants.
  13. Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  14. Feu et Sang : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.